presentation;diplome;secteur_professionnel;etablissement;parcours;code_apprentissage;lieu;duree;formation_contact_nom;formation_contact_fonction;formation_contact_mail;alternance_contact_nom;alternance_contact_fonction;alternance_contact_mail;inscription_contact_nom;inscription_contact_fonction;inscription_contact_mail;objectifs_professionnels;metiers_accessibles;secteurs_activites;taux_insertion;competences_acquerir;contenu_formation;rythme_alternance;conditions_acces;profil_requis;plus_formation "La mention Sciences pour l'ingénieur vise à donner au diplômé une solide formation pluridisciplinaire dans les domaines scientifiques et technologiques de l'électronique, l'automatique, la mécanique et le génie civil, tant sur le plan théorique que par la pratique (grâce à de nombreux travaux pratiques et projets de réalisation), ainsi qu'un bon niveau en français et en anglais. La mention de licence Sciences pour l'ingénieur ne vise pas à des débouchés professionnels immédiats. Le principal débouché est la poursuite d'étude en master ou en école d'ingénieur, dans les mêmes domaines. La poursuite d'étude est orientée principalement vers les 3 masters correspondant aux trois parcours, l'objectif principal étant que les étudiants obtiennent un master ou un diplôme équivalent, en vue d'une activité professionnelle en lien avec les spécialités des masters. Ces masters correspondent chacun à une famille de métiers.";"Licence";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Ingénierie et Maintenance des systèmes pour l'aéronautique et les transports";"20511501";"IMA - Centre de ressources en ingénierie et maintenance aéronautique";"3 ans";"";"";"";"BOBIN Carole";"";"carole.bobin@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Le parcours IMSAT (Ingénierie et Maintenance des Systèmes pour l’Aéronautique et les Transports) de la Licence Sciences pour l'Ingénieur constitue les trois premières années du Cursus de Master en Ingénierie (CMI) IMSAT. Ce cursus en 5 ans après le bac, associant la licence IMSAT et le Master IMSAT, a pour objectif de permettre aux étudiants une bonne appréhension de la conception et de la maintenance afin de maîtriser le cycle de vie des grands systèmes multi-technologiques tels que ceux rencontrés dans l’aéronautique et les transports. Le premier objectif de la licence est de permettre aux étudiants d'acquérir les bases scientifiques générales nécessaire à tout technicien ou ingénieur (mathématiques, physiques/chimie, informatique). Ces bases générales sont renforcées par un bi socle de compétences dans les disciplines technologiques du génie mécanique et du génie électrique. De plus, afin de développer l'ouverture, l'esprit d'analyse et d'innovation des étudiants, des cours de sciences humaines sont dispensés ainsi que des activités de mise en situation sous forme de projets sur des systèmes avions. La licence permet également aux étudiants, via des modules optionnels dispensés en licence 3, de choisir leur orientation vers les spécialités du Master IMSAT: - Systèmes Electroniques Embarqués; - Maintenance Aéronautique Avionique; - Maintenance Aéronautique Structure; - Structures Composites. Enfin, afin de préparer au mieux les étudiants au secteur industriel, des stages obligatoires sont proposés dès la seconde année et la troisième année est ouverte à l'alternance.";"ingénieur d’études dans le service public assistant ingénieur dans l’industrie et les entreprises (production, conditionnement, contrôle, qualité) dans les domaines Mécanique, Electronique, Aéronautique assistant ingénieur dans l’industrie et les entreprises (production, conditionnement, contrôle, qualité) dans les domaines Electronique, Automatique assistant ingénieur dans l’industrie et les entreprises (production, conditionnement, contrôle, qualité) dans les domaines Mécanique, Energétique ou Génie Civil";"aéronautique industrriel";"";"Se mettre en recul d’une situation, s’auto évaluer et se remettre en question pour apprendre Développer une argumentation avec esprit critique Maitriser les méthodes mathématiques pour les sciences de l'ingénieur Être capable de formuler un problème avec ses conditions limites, de l'aborder de façon simple, de le résoudre et de conduire une analyse critique du résultat. Analyser, interpréter des données expérimentales, développer une argumentation et rédiger un rapport de synthèse";"Semestre 1 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Introduction à l'histoire des sciences et de l'aéronautique et à la recherche académique 6 ECTS Anglais L1 Présentiel 2 ECTS Culture et Compétences numérique 2 ECTS Coloration Physique 3 ECTS Introduction à la chimie : de l’atome à la matière 3 ECTS Informatique 3 ECTS Physique et Ingénierie 6 ECTS Bases Mathématiques pour les Sciences 6 ECTS Coloration Sciences pour l'Ingénieur 3 ECTS Culture, Méthodologie et communication scientifiques MISIPC 2 ECTS Semestre 2 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Electronique 9 ECTS Systèmes mécaniques en équilibre 9 ECTS Systèmes mécaniques en équilibre 9 ECTS Ouverture Professionnelle 1 ECTS Culture, méthodologie et communication scientifiques (s2) 2 ECTS Mathématiques et représentation des phénomènes physiques 6 ECTS Impro comm (IMSAT et IGEOC) 3 ECTS Brevet d'initiation à l'aéronautique 3 ECTS Anglais semestre 2 hors SDV Semestre en Autonomie (SEA) 3 ECTS Semestre 3 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Communication technique et Projet 6 ECTS Sciences pour l'ingénieur 9 ECTS Electronique numérique 3 ECTS Structures 1 3 ECTS Anglais L2 Présentiel (hors SdV, hors PI) 2 ECTS Ouverture Professionnelle 2 (hors PI) 1 ECTS Mathématiques et informatique pour l'ingénieur 9 ECTS A supprimer 3 ECTS Semestre 4 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Electronique analogique et stage 6 ECTS Anglais semestre SEA2 (hors SdV, hors PI) 3 ECTS Matériaux et Mécanique des Fluides 6 ECTS Projet de CAO et Dynamique des Solides 6 ECTS Analyse numérique et informatique 6 ECTS Mathématiques et ingénierie 6 ECTS LCO Culture, expression & créativité - S4 - 3 ECTS Semestre 5 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Matériaux et structures 6 ECTS Renforcement des bases en sciences pour l'ingénieur 9 ECTS Systèmes analogiques 6 ECTS Anglais et ouverture professionnelle 3 ECTS Systèmes aéronautiques et maintenance 6 ECTS Choix selon option ASA, SAS, ISEE ou ISC - Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 1 UE de 6 ects à choisir Matériaux composites et corrosion (MAA, MAS, SC) 6 ECTS Conversion de l'énergie électrique (SEE) 6 ECTS Semestre 6 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Structures et vibrations 6 ECTS Electronique grands signaux 6 ECTS Projet, stages et anglais 6 ECTS Hydraulique et mécanique du vol 6 ECTS Choix selon option ASA, SAS, ISEE ou ISC - Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 2 UE de 6 ects à choisir Informatique embarquée sur microcontrôleur (SEE) 6 ECTS Systèmes avioniques (MAA, MAS) 6 ECTS Electronique analogique (SEE, MAA) 6 ECTS Thermodynamique et systèmes d’air intégrés (MAS, SC) 6 ECTS Procédés de fabrication des matériaux composites (SC) 6 ECTS";"";"L’accès à la première année de licence est ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme français admis en dispense ou en équivalence (baccalauréat scientifique de préférence). L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Diplômes conseillés : CPGE spécialités MPSI, PCSI, PTSI - Niveau d'accés : 2ème année L'accès en troisième année est ouvert aux candidats titulaires de 120 crédits de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Diplômes conseillés : Licence - Mention Physique - Niveau d'accés : 3ème année Licence Professionnelle - Mention Métiers de l'industrie : conception et processus de mise en forme des matériaux - Matériaux composites - Niveau d'accés : 3ème année DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII) - Niveau d'accés : 3ème année DUT GMP - Niveau d'accés : 3ème année DUT GTE - Niveau d'accés : 3ème année Ecoles d'ingénieurs (ENSC, ENSAI, ENSEIRB, INSA...) - Niveau d'accés : 3ème année Licence Sciences Pour l'Ingénieur - Niveau d'accés : 3ème année CPGE scientifiques admissibles à un concours - Niveau d'accés : 3ème année DUT Mesures Physiques - Niveau d'accés : 3ème année DUT SGM - Niveau d'accés : 3ème année DUT Genie Industriel et Maintenance (GIM) - Niveau d'accés : 3ème année Les étudiants titulaires d'un autre diplôme peuvent se porter candidats. Leur dossier sera examiné par la commission pédagogique d'admission. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";"" "L'objectif de la Licence Professionnelle Maintenance Aéronautique est de former des personnels spécialisés dans les métiers de l'entretien des aéronefs et ses systèmes, tout au long de son cycle de vie, de la conception, développement, industrialisation, gestion documentaire, navigabilité, exploitation, maintenance, rétrofit et aménagement... et jusqu'à son recyclage.";"Licence Professionnelle";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Maintenance aéronautique -Structure";"25025305";"IMA - Centre de ressources en ingénierie et maintenance aéronautique";"1 an en L3";"Denis Michaud";"Responsable de la formation";"denis.michaud@u-bordeaux.fr";"Benoit Deltheil";"Responsable apprentissage IMA";"benoit.deltheil@u-bordeaux.fr";"Sophie Turner";"Responsable administrative IMA";"sec.lic.imsat@u-bordeaux.fr";"Ce professionnel assure la maintenance des systèmes aéronautiques tant au niveau technique qu'au niveau organisationnel : • Participer au Maintien en Condition Opérationnel des aéronefs ou leur structure. • Intervenir sur les métiers du cycle de vie des aéronefs et engins spatiaux, documentation et réglementation, propulsion, matériaux composite, conception, systèmes mécaniques, moyens de test et contrôle non destructif. Autres compétences recherchées : • Savoir travailler en anglais, • Devenir plus mobile et accepter de se déplacer pour travailler""";"• technicien de maintenance aéronautique • rédacteur technique • agent de bureau technique • gestionnaire de configuration • technicien d’essais • technicien de bureau d’études • technicien support technique • technicien support client • technicien suivi de navigabilité…";"Ce professionnel en maintenance aéronautique travaille pour les entreprises de maintenance d'aéronefs, les sociétés de services, les compagnies aériennes, les constructeurs, avionneurs, motoristes et sous traitant. • Aéronautique, • Électronique, avionique, essais en vol, instrumentation, banc d'essai, • Mécanique, conception, contrôle non destructif, composite, • Centre de maintenance aéronautique et spatial • Maintenance, MSG3, qualité, • Documentation technique, soutien logistique, support client, • Équipementier, avionneur, motoriste, • Transport aérien, navigabilité, suivi de flotte, • Sous-traitant Ingénierie et maintenance, services";"";"";"> Matières scientifiques : Automatique - Électronique - Hydraulique - Mathématiques - Mécanique > Matières liées à l’aéronautique : Aérodynamique - Avionique - Facteurs humains - Génération électrique - Propulsion - MSG3 - Réglementation - Sûreté de fonctionnement - Fiabilité - Documentation - Soutien logistique intégré > Formation transversale : Anglais technique - Notions sur la création d’entreprise - Projet de réglementation - Aide à la recherche de stage > Projet tuteuré (80 heures) > Maintenance Aéronautique Structure Cours : Matériaux métalliques - Matériaux composites - Systèmes mécaniques - Corrosion Travaux pratiques : Fabrication et réparation composite - Contrôle non destructif (CND) - Conception assistée par ordinateur (CAO) - Turbomoteurs et banc d’essais - Systèmes mécaniques - Structures, rivetage, assemblage - Systèmes mécaniques sur avions : deux aéronefs > 5,7 t : Mercure et DC9, deux aéronefs : Cessna 310 et Cessna 303, aéronef militaire : Fouga Magister";"Le rythme d'alternance est de 4 mois en formation, 2 mois en entreprise, 2 mois en formation finalisés par 4 mois en entreprise (4/2/2/4). Ce rythme a pour objectif de former sur 4 mois l'apprenti aux techniques de Maintenance Aéronautique avant l'intégration en entreprise.";"Admission sur dossier suivi d’un entretien individuel. Vous devez avoir au moins validé une 2e année de licence, un DEUG, un BTS, un DUT ou un équivalent Bac +2 (120 crédits ECTS) dans un des domaines techniques suivants : maintenance, aéronautique, électronique, électrotechnique, énergétique, matériaux ou mécanique. Candidatures sur Apoflux (accessible depuis le site www.u-bordeaux.fr ou ima.u-bordeaux.fr) à compter du mois de mars Entretien de recrutement avec un jury constitué d’enseignants et de professionnels En cas d’avis favorable et sous condition d’obtention du diplôme requis : inscription administrative en ligne. Les inscriptions se déroulent du mois de juillet au mois de septembre.";"Formation technique ou scientifique à Bac +2 Précédents aéronautiques appréciés : stage, Brevet d’initiation aéronautique (BIA), Licence de pilote privé (PPL), culture aéronautique… Anglais requis";"> une qualification professionnelle universitaire > des enseignements théoriques et pratiques dans le domaine de l’aéronautique > des cours dispensés par des industriels issus du secteur aéronautique (30 %) > une plateforme technique riche ( 5 aéronefs, des nouvelles technologies, un banc d’essais turboréacteur, …) > la réalisation de projets encadrés par des formateurs > un stage de trois à six mois en milieu professionnel > un niveau d’études à Bac +3" "L'objectif de la Licence Professionnelle Maintenance Aéronautique est de former des personnels spécialisés dans les métiers de l'entretien des aéronefs et ses systèmes, tout au long de son cycle de vie, de la conception, développement, industrialisation, gestion documentaire, navigabilité, exploitation, maintenance, rétrofit et aménagement... et jusqu'à son recyclage.";"Licence Professionnelle";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Maintenance aéronautique - Avionique";"25025305";"IMA - Centre de ressources en ingénierie et maintenance aéronautique";"1 an en L3";"Denis Michaud";"Responsable de la formation";"denis.michaud@u-bordeaux.fr";"Benoit Deltheil";"Responsable apprentissage IMA";"benoit.deltheil@u-bordeaux.fr";"Sophie Turner";"Responsable administrative IMA";"sec.lic.imsat@u-bordeaux.fr";"Ce professionnel assure la maintenance des systèmes aéronautiques tant au niveau technique qu'au niveau organisationnel : • Participer au Maintien en Condition Opérationnel des aéronefs et ses systèmes, des moyens de test et d'intégration. • Intervenir sur les métiers du cycle de vie des aéronefs et engins spatiaux, documentation et réglementation, génération électrique, systèmes de pilotage, de radionavigation, cockpit, commandes de vol et systèmes communiquant. Autres compétences recherchées : • Savoir travailler en anglais, • Devenir plus mobile et accepter de se déplacer pour travailler";"• technicien de maintenance aéronautique • rédacteur technique • agent de bureau technique • gestionnaire de configuration • technicien d’essais • technicien de bureau d’études • technicien support technique • technicien support client • technicien suivi de navigabilité…";"Ce professionnel en maintenance aéronautique travaille pour les entreprises de maintenance d'aéronefs, les sociétés de services, les compagnies aériennes, les constructeurs, avionneurs, motoristes et sous traitant. • Aéronautique, • Électronique, avionique, essais en vol, instrumentation, banc d'essai, • Mécanique, conception, contrôle non destructif, composite, • Centre de maintenance aéronautique et spatial • Maintenance, MSG3, qualité, • Documentation technique, soutien logistique, support client, • Équipementier, avionneur, motoriste, • Transport aérien, navigabilité, suivi de flotte, • Sous-traitant Ingénierie et maintenance, services";"";"";"> Matières scientifiques : Automatique - Électronique - Hydraulique - Mathématiques - Mécanique > Matières liées à l’aéronautique : Aérodynamique - Avionique - Facteurs humains - Génération électrique - Propulsion - MSG3 - Réglementation - Sûreté de fonctionnement - Fiabilité - Documentation - Soutien logistique intégré > Formation transversale : Anglais technique - Notions sur la création d’entreprise - Projet de réglementation - Aide à la recherche de stage > Projet tuteuré (80 heures) > Parcours : Maintenance Aéronautique Avionique Cours : Navigation et radionavigation - Systèmes de surveillance, radar - Commande de vol automatique - Câblage et génération électrique - Automatique et commande vol Travaux pratiques : Banc de test - Programmation LabVIEW - Systèmes avionique et radionavigation - Conception assistée par ordinateur (CAO) - Systèmes mécaniques sur avions : Avionique sur aéronefs ; Simulateur de vol ; Turbomoteurs et banc d’essais ; Génération électrique";"Le rythme d'alternance est de 4 mois en formation, 2 mois en entreprise, 2 mois en formation finalisés par 4 mois en entreprise (4/2/2/4). Ce rythme a pour objectif de former sur 4 mois l'apprenti aux techniques de Maintenance Aéronautique avant l'intégration en entreprise.";"Admission sur dossier suivi d’un entretien individuel. Vous devez avoir au moins validé une 2e année de licence, un DEUG, un BTS, un DUT ou un équivalent Bac +2 (120 crédits ECTS) dans un des domaines techniques suivants : maintenance, aéronautique, électronique, électrotechnique, énergétique, matériaux ou mécanique. Candidatures sur Apoflux (accessible depuis le site www.u-bordeaux.fr ou ima.u-bordeaux.fr) à compter du mois de mars Entretien de recrutement avec un jury constitué d’enseignants et de professionnels En cas d’avis favorable et sous condition d’obtention du diplôme requis : inscription administrative en ligne. Les inscriptions se déroulent du mois de juillet au mois de septembre.";"Formation technique ou scientifique à Bac +2 Précédents aéronautiques appréciés : stage, Brevet d’initiation aéronautique (BIA), Licence de pilote privé (PPL), culture aéronautique… Anglais requis";"> une qualification professionnelle universitaire > des enseignements théoriques et pratiques dans le domaine de l’aéronautique > des cours dispensés par des industriels issus du secteur aéronautique (30 %) > une plateforme technique riche ( 5 aéronefs, des nouvelles technologies, un banc d’essais turboréacteur, …) > la réalisation de projets encadrés par des formateurs > un stage de trois à six mois en milieu professionnel > un niveau d’études à Bac +3" "Le Master ISC (Ingénierie des Systèmes Complexes) propose des filières de formation à Bac+5 dans les domaines relevant du génie électrique, de l'électronique, de l'automatique, de la productique et du traitement des signaux et des images. Le Master ISC a pour objectifs de: - former aux métiers dans la conception, dans la qualité ou la fiabilité en ayant une forte connaissance des règles d'intégration, des circuits électroniques modernes. - former aux connaissances des différentes technologie employées pour fabriquer un composant électronique, alliées aux connaissances du monde du marketing et du juridique pour l'achat industriel des composants électronique - former aux outils et méthodes de l'automatique avancée pour la conception et l'autonomie opérationnel des systèmes mécatroniques, relevant de l'automobile, de l'aéronautique et des engins spatiaux - former des architectes des systèmes de production capables de concevoir et améliorer les systèmes de production, de les piloter, les automatiser et de les équiper de progiciels de gestion intégrés - former aux outils et méthodes dans le domaine du traitement des signaux et des images";"Master";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Automatique et Mécatronique, Automobile, Aéronautique et spatial(AMAAS)";"13520104";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"";"";"";"BOBIN Carole";"";"carole.bobin@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Les domaines de compétences attendues des étudiants à l'issue du parcours AM2AS sont la mise en oeuvre de méthodologies d'identification, de modélisation, de commande robuste, de génération de trajectoire, de diagnostic, de détection de défauts et l'utilisation des outils informatiques associés (Matlab, Labview). A l'issue de sa formation, l'étudiant a une bonne connaissance de la dynamique du véhicule, des problématiques du CGC (Contrôle Global Chassis), de la mécatronique, de la robotique et des systèmes Aéronautiques et Spatiaux. L'objectif de la spécialité AM2AS vise également en l'apprentissage de la démarche ingénieur, notamment à travers des Bureaux d'Etude (BE), stages et projets, et ce dès le master 1 . La maîtrise de l'anglais est obligatoire et fait l'objet d'une évaluation. Les étudiants sont également formés aux techniques de communication, d'entretien et de gestion de projet.";"Cadre Acheteur - Négociateur Cadre de type ingénieur en électronique Cadre technique contrôle-qualité Cadre technique d'études-recherche-développement de l'industrie Ingénieur/Consultant en organisation et gestion de la production Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise Ingénieur d’affaires en informatique et automatisme Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise Ingénieurs en conception de systèmes multimédia, Ingénieur en imagerie biomédicale, Ingénieur validation télécoms Achats Management et ingénierie études, recherche et développement industriel Management et ingénierie qualité industrielle Management et ingénierie de production Études et développement de réseaux de télécoms Intervention technique en études, recherche et développement Production et exploitation de systèmes d'information Management et ingénierie gestion industrielle et logistique Conseil en organisation et management d'entreprise Management et ingénierie études, recherche et développement industriel";"Support à l'entreprise Industrie";"";"Les compétences suivantes sont communes à tous les parcours de la mention ISC : Développer ses capacités managériales : savoir convaincre, motiver et fédérer, tout en développant son autonomie et son sens de l'écoute ; savoir évaluer les compétences d'autrui, les valoriser, tout en sachant auto évaluer son travail Développer son sens de la communication, maîtriser le langage et structurer un discours ou un document, réaliser un reporting efficace vis-à-vis de la hiérarchie Savoir définir un budget, suivre la réalisation des investissements, comprendre la situation financière de l'entreprise Rédiger des documents de travail ( rapports, notes de synthèse.";"";"";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : Licence mention Sciences pour l’ingénieur, Licence mention Informatique, Licence Mathématiques, Licence mention Electronique, énergie électrique, automatique. L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat conformément à la délibération du conseil d’administration mise en ligne sur Apoflux. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";"" "Les objectifs communs aux parcours IMA-A et IMA-S portent sur l'ingénierie et la maintenance en aéronautique. Plus précisément, la maintenance opérationnelle consiste à partir de documents constructeurs actualisés en permanence, à définir les opérations d’entretiens et de réparations permettant de garantir la conformité réglementaire et la disponibilité opérationnelle d’un avion d’une flotte donnée. Ceci constitue le premier niveau de l’activité industrielle. Le soutien logistique intégré réside dans la définition au cours de la phase de conception et/ou de modification d’un avion de l’ensemble des documents et des opérations nécessaires pour maintenir l’avion opérationnel au cours de son cycle de vie. Ce deuxième niveau d’activité est réalisé en bureaux d’études, et comporte une phase d’analyse de besoins, une phase de conception s’appuyant sur les savoir faire de l’entreprise et la rédaction de documents descriptifs associés. Cet ensemble doit être approuvé par l’organisme de certification et la documentation générée intégrera l’ensemble des documents de références nécessaire à la maintenance opérationnelle. La formation est organisée de manière à renforcer au niveau d'un cursus universitaire les connaissances en maintenance et logistique (conception et maintenance), et constitue la majeure de cette formation. Trois mineures sont proposées, qui correspondent aux trois parcours Ingénierie Maintenance Aéronautique Avionique, Ingénierie Maintenance Aéronautique Structure et Support Client pour l'Aéronautique. Les ingénieurs ainsi formés auront une culture approfondie dans la maintenance et la modification des systèmes aéronautiques. Ils pourront donc fournir un support maintenance aux bureaux d’étude et de développement car ils renforceront les équipes de conception avec leurs capacités de conception et d’analyse du cycle de vie d’un système aéronautique.";"Master";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Ingénierie Maintenance Aéronautique - Avionique";"13525306";"IMA - Centre de ressources en ingénierie et maintenance aéronautique";"2 ans";"Loïc Lavigne";"Responsable Master Maintenance Aéronautique";"loic.lavigne@u-bordeaux.fr";"Benoit Deltheil";"Responsable apprentissage IMA";"benoit.deltheil@u-bordeaux.fr";"Sophie Turner";"Responsable administrative IMA";"sec.master.imsat@u-bordeaux.fr";"Les objectifs propres au parcours Ingénierie Maintenance Aéronautique Avionique (hors tronc commun mention) sont les suivants: > Maîtriser la structure, l’architecture des systèmes avioniques, ainsi que les systèmes de diagnostic et de maintenance embarquées. > Appréhender le support et la maintenabilité opérationnelles des avions du niveau système jusqu’au niveau équipement par l’utilisation du test automatique. > Connaître les documentations techniques ATA associées en particulier à la navigation, au pilote automatique, et aux systèmes de communication. Pour en savoir plus : https://ima.u-bordeaux.fr";"> ingénieur en maintenance aéronautique > ingénieur support opérationnel en avionique et structure > ingénieur mesures - tests – contrôle > ingénieur électronique et systèmes embarqués > cadre technique de contrôle-qualité > ingénieur méthodes-ordonnancement d’études et production mécanique > ingénieur en technologie de l’information";"> Industries et services pour l’aéronautique et les transports dont : > maintenance > équipementiers > constructeurs > sous-traitants > etc…";"";"";"SEMESTRE 1 > Qualité fiabilité SdF, SLI > Automatique / Traitement du signal pour l'aéronautique > Règlementation aéro. Documentation technique, Maintenance en exploitation > Gestion de projet/ Conception cycle de vie > Technique de gestion des entreprises et des organisations 1 > Matériaux composites > Système propulsif > Contrôle non destructif SEMESTRE 2 > Anglais professionnel > Projet/stage > Projet ou Stage 2 > Contrôle Essais > Techniques de gestion des entreprises et des organisations 2 > Commande / diagnostic de panne > Système embarqué / radiocommunication > Système de Visualisation / Test avionique SEMESTRE 3 > Logistique et règlementation pour la maintenance aéronautique > Automatique pour les systèmes aéronautiques > Informatique et électronique embarquées > Systèmes de visualisation/GNC pour le spatial SEMESTRE 4 > Anglais et Environnement Industriel > Projet/Stage > Systèmes de drones et contrôle non destructif pour l'aérospatial";"Rythme d’alternance long approximativement 3mois/3mois/3mois/3mois sur chaque année.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : > Licence Sciences pour l'ingénieur (parcours recommandé IMSAT - ingénierie et Maintenance des Systèmes pour l’Aéronautique et les Transports), > Licence Électronique, énergie électrique, automatique,";"";"> Formation professionnalisante. > Très bons débouchés professionnels. > Parcours enrichi (Cursus Master Ingénierie) permettant 12 crédits supplémentaires par an. > Projet et stages possibles chaque année. > Même contenu pour les formations initiales et les alternants. > 30% des enseignements effectués par des industriels. > Stages en laboratoire de recherche. > Possibilité de séjour de 6 mois minimum à l’étranger." "Les objectifs communs aux parcours IMA-A et IMA-S portent sur l'ingénierie et la maintenance en aéronautique. Plus précisément, la maintenance opérationnelle consiste à partir de documents constructeurs actualisés en permanence, à définir les opérations d’entretiens et de réparations permettant de garantir la conformité réglementaire et la disponibilité opérationnelle d’un avion d’une flotte donnée. Ceci constitue le premier niveau de l’activité industrielle. Le soutien logistique intégré réside dans la définition au cours de la phase de conception et/ou de modification d’un avion de l’ensemble des documents et des opérations nécessaires pour maintenir l’avion opérationnel au cours de son cycle de vie. Ce deuxième niveau d’activité est réalisé en bureaux d’études, et comporte une phase d’analyse de besoins, une phase de conception s’appuyant sur les savoir faire de l’entreprise et la rédaction de documents descriptifs associés. Cet ensemble doit être approuvé par l’organisme de certification et la documentation générée intégrera l’ensemble des documents de références nécessaire à la maintenance opérationnelle. La formation est organisée de manière à renforcer au niveau d'un cursus universitaire les connaissances en maintenance et logistique (conception et maintenance), et constitue la majeure de cette formation. Trois mineures sont proposées, qui correspondent aux trois parcours Ingénierie Maintenance Aéronautique Avionique, Ingénierie Maintenance Aéronautique Structure et Support Client pour l'Aéronautique. Les ingénieurs ainsi formés auront une culture approfondie dans la maintenance et la modification des systèmes aéronautiques. Ils pourront donc fournir un support maintenance aux bureaux d’étude et de développement car ils renforceront les équipes de conception avec leurs capacités de conception et d’analyse du cycle de vie d’un système aéronautique.";"Master";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Ingénierie Maintenance Aéronautique - Structure";"13525306";"IMA - Centre de ressources en ingénierie et maintenance aéronautique";"2 ans";"Loïc Lavigne";"Responsable Master Maintenance Aéronautique";"loic.lavigne@u-bordeaux.fr";"Benoit Deltheil";"Responsable apprentissage IMA";"benoit.deltheil@u-bordeaux.fr";"Sophie Turner";"Responsable administrative IMA";"sec.master.imsat@u-bordeaux.fr";"Les objectifs propres aux parcours Ingénierie Maintenance Aéronautique Structure sont les suivants: > Appréhender le comportement des structures sous différentes sollicitations (fatigue, flux ablatif et rayonnement dans le cadre spatial). > Identifier la dégradation résultante en utilisant les moyens d’expertises et les méthodes de diagnostic. > Définir les aspects méthodologiques des réparations, ainsi que la modélisation et l’optimisation de ces réparations. > Mettre en œuvre les essais de validation conformément à la réglementation en vigueur. > Connaître les manuels des techniques courantes de réparation. Pour en savoir plus : https://ima.u-bordeaux.fr";"> ingénieur en maintenance aéronautique > ingénieur support opérationnel en avionique et structure > ingénieur mesures - tests – contrôle > ingénieur électronique et systèmes embarqués > cadre technique de contrôle-qualité > ingénieur méthodes-ordonnancement d’études et production mécanique > ingénieur en technologie de l’information";"> Industries et services pour l’aéronautique et les transports dont : > maintenance > équipementiers > constructeurs > sous-traitants > etc…";"";"";"SEMESTRE 1 > Qualité fiabilité SdF, SLI > Automatique / Traitement du signal pour l'aéronautique > Règlementation aéro. Documentation technique, Maintenance en exploitation > Gestion de projet/ Conception cycle de vie > Technique de gestion des entreprises et des organisations 1 > Matériaux composites > Système propulsif > Contrôle non destructif SEMESTRE 2 > Calcul structure éléments finis > Mécanique des composites/ réparations > Assemblage / Endommagement / Vibrations > Anglais professionnel > Projet/stage > Projet ou Stage 2 > Contrôle Essais > Techniques de gestion des entreprises et des organisations 2 SEMESTRE 3 > Logistique et règlementation pour la maintenance aéronautique > Résistance et dynamique des structures > Modification et réparation des structures > Documentation et prototypage/Structure pour le spatial SEMESTRE 4 > Anglais et Environnement Industriel > Systèmes de drones et contrôle non destructif pour l'aérospatial > Projet/Stage";"Rythme d’alternance long approximativement 3mois/3mois/3mois/3mois sur chaque année.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : > Licence Sciences pour l'ingénieur (parcours recommandé IMSAT - ingénierie et Maintenance des Systèmes pour l’Aéronautique et les Transports), > Licence Mécanique.";"";"> Formation professionnalisante. > Très bons débouchés professionnels. > Parcours enrichi (Cursus Master Ingénierie) permettant 12 crédits supplémentaires par an. > Projet et stages possibles chaque année. > Même contenu pour les formations initiales et les alternants. > 30% des enseignements effectués par des industriels. > Stages en laboratoire de recherche. > Possibilité de séjour de 6 mois minimum à l’étranger." "Le parcours ISC a pour objectif de former des cadres techniques capables de gérer des projets dans les domaines des structures composites et des multimatériaux. Cette formation de 2 années doit satisfaire les demandes des entreprises dans ces domaines tant au niveau local, que national ou international. Parmi les secteurs d’activité concernés, on peut citer les transports (industries aéronautique, automobile, ferroviaire, navale), et également les industries électronique, chimique ou de la machine-outils, les secteurs industriels liés aux sports et aux loisirs,… La conception d’une structure en matériau composite ou d’un multimatériaux est par nature une activité pluridisciplinaire qui nécessite des connaissances spécifiques sur les méthodes de conception de produits, les matériaux, les procédés d’élaboration, la caractérisation thermomécanique, le contrôle, les méthodes et outils de simulation des propriétés et de dimensionnement. On retrouve donc les éléments indispensables dans les différents modules proposés dans cette spécialité.";"Master";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Ingénierie Structures composites";"13525306";"IMA - Centre de ressources en ingénierie et maintenance aéronautique";"2 ans";"Loïc Lavigne";"Responsable Master Maintenance Aéronautique";"loic.lavigne@u-bordeaux.fr";"Serge Mouton";"Responsable apprentissage IMA-Structures Composites";"serge.mouton@u-bordeaux.fr";"Sophie Turner";"Responsable administrative IMA";"sec.master.imsat@u-bordeaux.fr";"Parmi les objectifs visés, on peut citer quelques pistes de réflexion qui sont au cœur de la formation : • sélectionner les matériaux et les procédés à partir d’une méthodologie rationnelle de sélection en fonction des applications visées ; • développer et optimiser des procédés d’élaboration de matériaux composites ou de multimatériaux ; • dimensionner des composites stratifiés et des structures sandwiches ; • mettre en place des démarches de conception de matériaux composites et de multimatériaux en s’intéressant tout particulièrement à l’interaction entre le choix des constituants, la mise en œuvre, le dimensionnement, les procédures d’optimisation et les procédures de validation ; • prendre en compte le cycle de vie complet du produit lors de sa conception (maintenance, reconfiguration, recyclage,…). Pour en savoir plus : https://ima.u-bordeaux.fr";"> ingénieur support opérationnel en structure > ingénieur mesures - tests – contrôle > cadre technique de contrôle-qualité > ingénieur méthodes-ordonnancement d’études et production mécanique";"Industries et services pour l’aéronautique et les transports dont : > maintenance > équipementiers > constructeurs > sous-traitants > etc…";"";"";"SEMESTRE 1 > Tolérancement, Méthodes de fabrication et CFAO > Gestion de projet/ Conception cycle de vie > Qualité fiabilité SdF, SLI > Technique de gestion des entreprises et des organisations > Matériaux composites > Grands systèmes multitechnologiques / Fibres et polymères > Controle non destructif SEMESTRE 2 Mécanique des composites/ réparations Calcul structure éléments finis Contrôle Essais Anglais professionnel Techniques de gestion des entreprises et des organisations Productique et Industrialisation Procédés et mise en oeuvre des matériaux composites SEMESTRE 3 > Choix des matériaux > Procédés d'élaboration, Eco-conception et recyclage des matériaux composites > Conception et dimensionnement des structures composites et multimatériaux > Caractérisation et endommagement des composites > Usinage et parachèvement des matériaux aéronautiques SEMESTRE 4 > Calcul des structures composites > Anglais et Environnement Industriel";"Rythme d’alternance long approximativement 3mois/3mois/3mois/3mois sur chaque année.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : > Licence Sciences pour l'ingénieur (parcours recommandé IMSAT - ingénierie et Maintenance des Systèmes pour l’Aéronautique et les Transports), > Licence Mécanique.";"";"> Formation professionnalisante. > Très bons débouchés professionnels. > Parcours enrichi (Cursus Master Ingénierie) permettant 12 crédits supplémentaires par an. > Projet et stages possibles chaque année. > Même contenu pour les formations initiales et les alternants. > 30% des enseignements effectués par des industriels. > Stages en laboratoire de recherche. > Possibilité de séjour de 6 mois minimum à l’étranger." "L’orientation générale de ce parcours concerne l’implantation de l’électronique dans les systèmes pour l'aéronautique et les transports et de leur évolution au cours du cycle de vie des systèmes. Pour cela, la formation comprend des enseignements pour l’acquisition de compétences scientifiques et technologiques liées à la conception et aux technologies avancées de l’électronique mais également les compétences relatives à la maîtrise des réseaux de communication et à la cohabitation logiciel/matériel.";"Master";"Aéronautique";"Université de Bordeaux";"Ingénierie Systèmes embarqués";"13525306";"IMA - Centre de ressources en ingénierie et maintenance aéronautique";"2 ans";"Loïc Lavigne";"Responsable Master Maintenance Aéronautique";"loic.lavigne@u-bordeaux.fr";"Marina Deng";"Responsable apprentissage IMA-Systèmes embarqués";"marina.deng@u-bordeaux.fr";"Sophie Turner";"Responsable administrative IMA";"sec.master.imsat@u-bordeaux.fr";"Les objectifs sont de permettre au diplômé d'assurer la conception et la réalisation de systèmes électroniques, de systèmes embarqués, de systèmes asservis et régulés, de systèmes informatisés par microprocesseurs, de réseaux locaux industriels, de modules de puissance. Il sera également capable d'effectuer le suivi de la qualification et la normalisation de systèmes, le suivi d’exploitation d’équipements, la mise en œuvre de systèmes d’instrumentations avancées (automatisation, pilotage, réseaux). Il doit enfin garantir la fiabilité et la sécurité de fonctionnement de systèmes électroniques, le contrôle et le suivi de réseaux électriques de puissance. Pour en savoir plus : https://ima.u-bordeaux.fr";"> ingénieur mesures - tests – contrôle > ingénieur électronique et systèmes embarqués > cadre technique de contrôle-qualité > ingénieur méthodes-ordonnancement d’études > ingénieur en technologie de l’information";"> Industries et services pour l’aéronautique et les transports dont : > maintenance > équipementiers > constructeurs > sous-traitants > etc…";"";"";"SEMESTRE 1 > Électronique numérique > Systèmes microprogrammés > Architecture et implémentation des systèmes numériques > Qualité fiabilité SdF, SLI > Gestion de projet/ Conception cycle de vie > Technique de gestion des entreprises et des organisations 1 > Contrôle non destructif SEMESTRE 2 > Protocoles réseaux > Systèmes de conversion d'énergie > Langages C/C++ systèmes d'exploitation > Électronique des systèmes > Anglais professionnel > Projet/stage > Projet ou Stage 2 > Techniques de gestion des entreprises et des organisations 2 > Contrôle Essais SEMESTRE 3 > Conception et programmation orientées objet > Réseaux industriels et supervision > Conception des systèmes numériques > Architecture des systèmes microprogrammés 6 > Systèmes d'exploitation embarqués et temps réel SEMESTRE 4 > Technologie des circuits > Projet/Stage > Anglais et Environnement Industriel";"Rythme d’alternance long approximativement 3mois/3mois/3mois/3mois sur chaque année.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : > Licence Sciences pour l'ingénieur (parcours recommandé IMSAT - ingénierie et Maintenance des Systèmes pour l’Aéronautique et les Transports), > Licence Électronique, énergie électrique, automatique";"";"> Formation professionnalisante. > Très bons débouchés professionnels. > Parcours enrichi (Cursus Master Ingénierie) permettant 12 crédits supplémentaires par an. > Projet et stages possibles chaque année. > Même contenu pour les formations initiales et les alternants. > 30% des enseignements effectués par des industriels. > Stages en laboratoire de recherche. > Possibilité de séjour de 6 mois minimum à l’étranger." "Un cursus de 3 ans en alternance associant polyvalence et expertise La formation d’Ingénieur agronome par apprentissage de Bordeaux Sciences Agro se déroule sur 3 ans : elle combine théorie et pratique en alternance entre Bordeaux Sciences Agro et l’entreprise d’apprentissage. Elle est dispensée en partenariat avec plusieurs CFAA partenaires et avec les filières professionnelles de la région Nouvelle Aquitaine. Elle propose : > Un solide socle de connaissances générales, scientifiques et technologiques durant les premiers 18 mois de la formation (le « tronc commun »), > Des savoir-faire et compétences d’ingénieur adaptés à l’entreprise d’apprentissage selon le parcours choisi dans le cadre de la spécialisation des derniers 18 mois, > Une acquisition progressive de compétences en démarche de projet, gestion d’équipe, audit interne, management d’entreprise, par l’expérience et les missions réalisées en entreprise d’apprentissage, > Une expérience à l’international de 4 semaines minimum réalisée dans le cadre de l’entreprise d’apprentissage.";"Diplôme d'Ingénieur";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Bordeaux Sciences Agro";"";"170 210 02";"Bordeaux Sciences Agro";"3 ans";"Nesme, Thomas";"Référent pédagogique du parcours";"";"Pôle Alternance";"";"apprentissage@agro-bordeaux.fr";"";"";"";"La Spécialisation AGROGER explore les bases de l'agroécologie et son potentiel pour répondre aux enjeux de l'agriculture contemporaine. A ce sujet, elle fournit aux étudiants des connaissances et des outils méthodologiques pour évaluer les systèmes agricoles existants, en concevoir de nouveaux et accompagner la transition agroécologique de l'agriculture. La spécialisation s’appuie sur l'association constante de l’écologie, de l'agronomie et de la protection des cultures. À l’issue de la spécialisation, l’ingénieur agronome est capable de mobiliser ses connaissances sur les processus écologiques au cœur des systèmes de culture, de les intégrer dans les systèmes de production agricoles et de les resituer dans des logiques de filière et de territoire soumises à des impératifs économiques, sociaux, et réglementaires.";"Ce parcours permet d’accéder aux métiers du conseil, de la formation et de la R&D dans les organisations de production, les coopératives, les industries d’amont, etc...";"Organisations Professionnelles Agricoles (Instituts techniques, Syndicats, Structures interprofession-nelles, Groupements de producteurs, Chambres d’agriculture) – Coopératives agricoles – Entreprises d’agrofourniture";"";"";"";"";"LES ÉTAPES : 1e étape : Janvier – Avril > Etre sélectionné au Concours commun national Apprentissage (dossier, épreuves écrites – analyse de documents, anglais -, puis entretien en école). Le concours prend en compte d’une part le niveau scolaire du candidat, et d’autre part sa motivation et la qualité de son projet professionnel. Informations et inscriptions : https://www.concours-agro-veto.net/ 2e étape : Mai – Septembre > Signer un contrat d’apprentissage. Bordeaux Sciences Agro et ses partenaires accompagnent les futurs apprentis dans leur recherche jusqu’à la signature effective.";"> Titulaire d’un BTS, d’un DUT ou d’une Licence professionnelle (issu d’un Bac général, technolo-gique ou professionnel). > Jeunes de 16 à 30 ans révolus au début de l’apprentissage. > Admis par le concours Apprentissage – Service des Concours Agronomiques et Vétérinaires.";"> Une formation de pointe en agroécologie fondée sur les travaux de recherche les plus récents, en prise avec la réalité du terrain. > De nombreux modèles végétaux développés (grandes cultures, arboriculture, maraîchage). > Une diversité de méthodes pédagogiques : cours, études de cas et mises en situations, témoignages de professionnels, déplacements sur le terrain, travaux collectifs. > Bordeaux Sciences Agro est partenaire du CFPPA de la Gironde qui propose une préformation aux étudiants en 2e année de BTS de la région Nouvelle Aquitaine qui souhaitent se diriger vers une école d’ingénieur agronome. Ce cycle de cours de 6 mois articulant travaux en ligne et rencontres mensuelles permet de se préparer à la formation d'Ingénieur et au concours. Contact : Cécile Carrié, responsable de la préformation - cecile.carrie@formagri33.com" "Un cursus de 3 ans en alternance associant polyvalence et expertise La formation d’Ingénieur agronome par apprentissage de Bordeaux Sciences Agro se déroule sur 3 ans : elle combine théorie et pratique en alternance entre Bordeaux Sciences Agro et l’entreprise d’apprentissage. Elle est dispensée en partenariat avec plusieurs CFAA partenaires et avec les filières professionnelles de la région Nouvelle Aquitaine. Elle propose : > Un solide socle de connaissances générales, scientifiques et technologiques durant les premiers 18 mois de la formation (le « tronc commun »), > Des savoir-faire et compétences d’ingénieur adaptés à l’entreprise d’apprentissage selon le parcours choisi dans le cadre de la spécialisation des derniers 18 mois, > Une acquisition progressive de compétences en démarche de projet, gestion d’équipe, audit interne, management d’entreprise, par l’expérience et les missions réalisées en entreprise d’apprentissage, > Une expérience à l’international de 4 semaines minimum réalisée dans le cadre de l’entreprise d’apprentissage.";"Diplôme d'Ingénieur";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Bordeaux Sciences Agro";"";"170 210 02";"Bordeaux Sciences Agro";"3 ans";"Jacob, Hervé";"Référent pédagogique du parcours";"";"Pôle Alternance";"";"apprentissage@agro-bordeaux.fr";"";"";"";"La formation d’ingénieur agronome, spécialisation Filières animales durables, se déroule sur trois semestres ; elle est axée sur la production de denrées alimentaires de qualité dans des conditions respectueuses de l’animal et de son milieu, en prenant pleinement en compte les objectifs du développement durable. En complément des bases techniques classiques, un focus sur les qualités sensorielle, nutritionnelle et sanitaire des aliments mais aussi sur les problématiques sociétales (bien-être animal - enjeux environnementaux) permet aux ingénieurs diplômés d’intervenir à tous les niveaux de la chaîne alimentaire, « de la fourche à la fourchette ».";"Le parcours Filières Animales Durables permet d’accéder aux métiers du conseil, de la formation et de la Recherche & du Développement dans les organisations de production, les coopératives, les industries d’amont, … etc.";"Coopératives agricoles – Agroalimentaire – Agroéqui-pement – Commerces / Distribution – Organisations Professionnelles Agricoles (Instituts techniques, Syndi-cats, Structures interprofessionnelles, Groupements de producteurs, Chambres d’agriculture)";"";"";"";"";"LES ÉTAPES : 1e étape : Janvier – Avril > Etre sélectionné au Concours commun national Apprentissage (dossier, épreuves écrites – analyse de documents, anglais -, puis entretien en école). Le concours prend en compte d’une part le niveau scolaire du candidat, et d’autre part sa motivation et la qualité de son projet professionnel. Informations et inscriptions : https://www.concours-agro-veto.net/ 2e étape : Mai – Septembre > Signer un contrat d’apprentissage. Bordeaux Sciences Agro et ses partenaires accompagnent les futurs apprentis dans leur recherche jusqu’à la signature effective.";"> Titulaire d’un BTS, d’un DUT ou d’une Licence professionnelle (issu d’un Bac général, technolo-gique ou professionnel). > Jeunes de 16 à 30 ans révolus au début de l’apprentissage. > Admis par le concours Apprentissage – Service des Concours Agronomiques et Vétérinaires.";"> Acquisition de compétences en démarche projet, audit interne, management de la qualité, animation d’équipes ... > Enseignements dispensés pour une large part par des intervenants issus du monde professionnel : organismes agricoles, instituts techniques,… > Bordeaux Sciences Agro est partenaire du CFPPA de la Gironde qui propose une préformation aux étudiants en 2e année de BTS de la région Nouvelle Aquitaine qui souhaitent se diriger vers une école d’ingénieur agronome. Ce cycle de cours de 6 mois articulant travaux en ligne et rencontres mensuelles permet de se préparer à la formation d'Ingénieur et au concours. Contact : Cécile Carrié, responsable de la préformation - cecile.carrie@formagri33.com" "Un cursus de 3 ans en alternance associant polyvalence et expertise La formation d’Ingénieur agronome par apprentissage de Bordeaux Sciences Agro se déroule sur 3 ans : elle combine théorie et pratique en alternance entre Bordeaux Sciences Agro et l’entreprise d’apprentissage. Elle est dispensée en partenariat avec plusieurs CFAA partenaires et avec les filières professionnelles de la région Nouvelle Aquitaine. Elle propose : > Un solide socle de connaissances générales, scientifiques et technologiques durant les premiers 18 mois de la formation (le « tronc commun »), > Des savoir-faire et compétences d’ingénieur adaptés à l’entreprise d’apprentissage selon le parcours choisi dans le cadre de la spécialisation des derniers 18 mois, > Une acquisition progressive de compétences en démarche de projet, gestion d’équipe, audit interne, management d’entreprise, par l’expérience et les missions réalisées en entreprise d’apprentissage, > Une expérience à l’international de 4 semaines minimum réalisée dans le cadre de l’entreprise d’apprentissage.";"Diplôme d'Ingénieur";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Bordeaux Sciences Agro";"";"170 210 02";"Bordeaux Sciences Agro";"3 ans";"Sarrazin-Biteye, Emilie";"Référent pédagogique du parcours";"";"Pôle Alternance";"";"apprentissage@agro-bordeaux.fr";"";"";"";"L’objectif est d’apporter les compétences d’ingénieur agronome polyvalent et de haut niveau scientifique complétées d’une spécialisation en gestion d’exploitation agricole. Elle est proposée pour 3 filières : - « productions animales », en partenariat avec le CFAA 64 - « production de fruits et légumes », en partena-riat avec le CFAA 47 et PROPULSO - « viticulture-œnologie », en partenariat avec le CFAA 33";"Ce parcours permet de diriger, créer, reprendre ou une exploitation agricole dans les filières de production de fruits et légumes, productions animales et viticulture – œnologie. Elle forme aux métiers de chef d’exploitation agricole, responsable d’exploitation, directeur technique, directeur général d’exploitation agricole, etc.";"Exploitations agricoles (partenariat possible avec une coopérative agricole)";"";"";"";"";"LES ÉTAPES : 1e étape : Janvier – Avril > Etre sélectionné au Concours commun national Apprentissage (dossier, épreuves écrites – analyse de documents, anglais -, puis entretien en école). Le concours prend en compte d’une part le niveau scolaire du candidat, et d’autre part sa motivation et la qualité de son projet professionnel. Informations et inscriptions : https://www.concours-agro-veto.net/ 2e étape : Mai – Septembre > Signer un contrat d’apprentissage. Bordeaux Sciences Agro et ses partenaires accompagnent les futurs apprentis dans leur recherche jusqu’à la signature effective.";"> Titulaire d’un BTS, d’un DUT ou d’une Licence professionnelle (issu d’un Bac général, technolo-gique ou professionnel). > Jeunes de 16 à 30 ans révolus au début de l’apprentissage. > Admis par le concours Apprentissage – Service des Concours Agronomiques et Vétérinaires.";"> Un solide socle de connaissances générales, scienti-fiques et technologiques durant les premiers 18 mois de la formation (le « tronc commun »), > Des compétences en pilotage stratégique, gestion de production, commercialisation, ressources humaines, management de la qualité, gestion économique et financière, dans le cadre de la spécialisation des derniers 18 mois, > En entreprise d’apprentissage : acquisition de compétences en démarche projet, travail et gestion d’équipe, audit interne, management d’entreprise, par les missions confiées et l’expérience acquise. > Bordeaux Sciences Agro est partenaire du CFPPA de la Gironde qui propose une préformation aux étudiants en 2e année de BTS de la région Nouvelle Aquitaine qui souhaitent se diriger vers une école d’ingénieur agronome. Ce cycle de cours de 6 mois articulant travaux en ligne et rencontres mensuelles permet de se préparer à la formation d'Ingénieur et au concours. Contact : Cécile Carrié, responsable de la préformation - cecile.carrie@formagri33.com" "Un cursus de 3 ans en alternance associant polyvalence et expertise La formation d’Ingénieur agronome par apprentissage de Bordeaux Sciences Agro se déroule sur 3 ans : elle combine théorie et pratique en alternance entre Bordeaux Sciences Agro et l’entreprise d’apprentissage. Elle est dispensée en partenariat avec plusieurs CFAA partenaires et avec les filières professionnelles de la région Nouvelle Aquitaine. Elle propose : > Un solide socle de connaissances générales, scientifiques et technologiques durant les premiers 18 mois de la formation (le « tronc commun »), > Des savoir-faire et compétences d’ingénieur adaptés à l’entreprise d’apprentissage selon le parcours choisi dans le cadre de la spécialisation des derniers 18 mois, > Une acquisition progressive de compétences en démarche de projet, gestion d’équipe, audit interne, management d’entreprise, par l’expérience et les missions réalisées en entreprise d’apprentissage, > Une expérience à l’international de 4 semaines minimum réalisée dans le cadre de l’entreprise d’apprentissage.";"Diplôme d'Ingénieur";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Bordeaux Sciences Agro";"";"170 210 02";"Bordeaux Sciences Agro";"3 ans";"Esparon, Stéphane";"Référent pédagogique du parcours";"";"Pôle Alternance";"";"apprentissage@agro-bordeaux.fr";"";"";"";"Dans un contexte de changements globaux (climatiques, sociétaux, économiques), il s’agit de former de nouvelles générations d’ingénieurs ""Filière"" aux compétences bio-techniques portant sur la totalité des disciplines de la fo-resterie. Les diplômés issus de la formation contribuent à répondre aux enjeux du développement, de l’innovation et de l’industrialisation d’une filière en pleine mutation. Nous proposons une réelle approche intégrée de la foresterie, qui se base autant sur la compréhension du fonctionnement écologique des écosystèmes naturels et industriels que sur l’analyse des fonctions socio-économiques et culturelles des forêts.";"Ce parcours permet d’accéder aux métiers de l’ingénierie du secteur Forêt-Bois, à tous les niveaux de la chaîne de valeurs. Quelques exemples : Gestionnaire de patrimoine forestier public ou privé ; Animateur de charte forestière de territoire, de plan de développe-ment de massif ; Responsable R&D en sylviculture, en exploitation, en bois énergie ; Responsable d’Achat, d’approvisionnement, de Logistique Bois pour des structures industrielles.";"Coopératives forestières – Établissements publics (dont ONF) – Cabinets d’expertise – Syndicats agricoles – Industries du bois et du papier";"";"";"";"";"LES ÉTAPES : 1e étape : Janvier – Avril > Être sélectionné au Concours commun national Apprentissage (dossier, épreuves écrites – analyse de documents, anglais -, puis entretien en école). Le concours prend en compte d’une part le niveau scolaire du candidat, et d’autre part sa motivation et la qualité de son projet professionnel. Informations et inscriptions : https://www.concours-agro-veto.net/ 2e étape : Mai – Septembre > Signer un contrat d’apprentissage. Bordeaux Sciences Agro et ses partenaires accompagnent les futurs apprentis dans leur recherche jusqu’à la signature effective";"> Titulaire d’un BTS, d’un DUT ou d’une Licence professionnelle (issu d’un Bac général, technolo-gique ou professionnel) et et issu de préférence d'un parcours ""Gestion Forestière"" > Jeunes de 16 à 30 ans révolus au début de l’apprentissage. > Admis par le concours Apprentissage – Service des Concours Agronomiques et Vétérinaires.";"> Une formation académique basée sur les fondamentaux scientifiques techniques et économiques de la gestion forestière durable, visant à répondre aux enjeux forts de l’optimisation de la production de bois et de l’innovation de la filière. > Des enseignements mutualisés avec l’Ecole Supérieure du Bois et l’Université de Bordeaux, visant à proposer un cursus innovant enrichi par l’association de parcours pé-dagogiques et de compétences complémentaires dans le secteur Forêt-Bois. > De nombreuses interactions avec des professionnels (interventions, sorties de terrain, visites d’entreprises, projets professionnels) Bordeaux Sciences Agro est partenaire du CFPPA de la Gironde qui propose une préformation aux étudiants en 2e année de BTS de la région Nouvelle Aquitaine qui souhaitent se diriger vers une école d’ingénieur agronome. Ce cycle de cours de 6 mois articulant travaux en ligne et rencontres mensuelles permet de se préparer à la formation d'Ingénieur et au concours. Contact : Cécile Carrié, responsable de la préformation - cecile.carrie@formagri33.com" "Ce Diplôme Universitaire de l'ISVV, s'adresse autant à un public non scientifique ou non professionnel qu'aux professionnels et acteurs de la filière viti-vinicole.";"Diplôme Universitaire";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Université de Bordeaux";"";"";"Institut des Sciences de la Vigne et du Vin";"6 mois";"Tempère Sophie";"Responsable pédagogique de la formation";"sophie.tempere@u-bordeaux.fr";"Ulmer Philippe";"Responsable administratif service FTLV";"isvv.fc@u-bordeaux.fr";"Auriel Marion";"Responsable service scolarité";"isvv-scolarite@u-bordeaux.fr";"Acquérir des compétences transversales et diversifier ses connaissances autour de la filière vitivinicole afin de mieux communiquer dans ce domaine";"- Agent commercial - Gestionnaire - Journaliste spécialisé - Responsable RH - Guide touristique etc.";"Toute entreprise en lien avec la Filière viti-vinicole : négoce et courtage, fournisseurs produits viticoles et œnologiques, producteurs et châteaux viticoles, agences de voyage et évènementielle, presse spécialisée, bars à vins";"87% en poste et 13% en poursuite d’étude";"• Présenter le vignoble en intégrant les notions de pratiques culturales, de patrimoine et d’histoire du vignoble. • Communiquer et expliquer les différentes pratiques viticoles au cours du cycle de la vigne. • Comprendre la construction de la qualité des vins au regard de l'évolution du vignoble du Moyen Âge à aujourd'hui. • Identifier l’environnement de la filière. • Maitriser l’organisation et l’environnement de la filière œnologique. • Comprendre l’importance de la microbiologie lors de la vinification. • Expliquer les itinéraires technologiques des vins. • Présenter les grands principes des process de vinification et leur impact sur la qualité des vins. • Appréhender le niveau de qualité d’un vin. • Acquérir des bases d'analyse sensorielle pour savoir déguster les vins. • Identifier et reconnaitre les différents marqueurs de la qualité du vin grâce à la dégustation. • Appréhender les facteurs modulant les choix et les préférences des consommateurs. • Communiquer avec l’ensemble des acteurs de la filière vitivinicole. • Maitriser le vocabulaire de la filière œnologique. • Acquérir les bases du marketing et de la communication pour faciliter la commercialisation de ses vins.";"Bloc 1- Comprendre le vignoble et son histoire Origine et importance de la Vigne Constitution du cep et des raisins Pratiques viticoles et Fléaux de la vigne Terroirs et paysage viticoles Nouvelles approches de la viticulture et Bonnes pratiques Genèse des territoires aquitains, Vin et territoire du 18 au 20e siècle Patrimoine et architecture au service de l’oenotourisme Histoire du gout et des Terroirs, Classification, classement et AOC Bloc 2 - Appréhender les étapes de la vinification et connaitre les différents types de vins Levures, Bactéries et Microorganismes d’altération Composition du vin Techniques de vinification des Vins rosés, rouges et blancs Techniques de vinifications spéciales (Vins liquoreux, Vins fortifiés, Effervescents) Élevage en Barriques et vieillissement des vins Stabilisation des vins Eaux de Vie Nouveaux marchés Bloc 3- Communiquer autour du vin et s’initier à la dégustation Marketing et commercialisation du vin Communication et acteurs de la filière Vocabulaire de la dégustation Techniques de dégustation Facteurs influençant la perception Accords mets/vins Grands modèles de vins, appellations et cépages";"Démarrage de la formation en janvier Alternance d’une semaine de cours et 3 semaines en entreprise par mois 150h de formation en centre organisées en 6 semaines entre janvier et juin Volume horaire : 30h de cours/semaine";"Formation ouverte à tout public titulaire du baccalauréat. La formation est ouverte après examen des dossiers de candidature au titulaire d'un Baccalauréat ou justifiant d'une expérience professionnelle";"Tout public non scientifique souhaitant acquérir le vocabulaire et les connaissances essentiels pour comprendre l’œnologie et le monde du vin.";"Le DUIO apporte une spécialisation viti-vinicole à des personnes travaillant dans le secteur tertiaire (journalistes, guide touristiques, commerciaux, gestionnaires de patrimoine, responsables marketing etc.). Les étudiants intègrent soit des entreprises établies dans le secteur, soit des entreprises hors secteur viticole. Ces dernières souhaitent élargir leurs champs d’activités dans le secteur viti-vinicole, secteur nouveau pour elles (exemples : agence de voyage qui veut faire de l’œnotourisme, agent commercial qui se tourne vers le vin, journaliste-blogueur qui veut élargir ses thématiques etc.). Des personnes formées avec une expérience pratique seront donc de réels atouts pour ces entreprises. Pour les entreprises déjà implantées dans la filière, cette formation en apprentissage leur permettra d’avoir des collaborateurs capables d’interagir efficacement et rapidement avec les autres acteurs du secteur. Les étudiants sont encadrés par leur maître d’apprentissage en entreprise et par un tuteur pédagogique à l’université. Un carnet de liaison permet de suivre les activités en entreprise et les enseignements suivis à l’université. Des rendez-vous sont organisés entre le tuteur et l’apprenti à raison d’une heure par mois. Une réunion en début d’année est organisée entre les maîtres d’apprentissage, les tuteurs et les enseignants. Une visite sur site est réalisée par le tuteur en cours d’année." "Unique diplôme Français de taille, le Diplôme Universitaire de Taille et d’Epamprage permet d’acquérir de nouvelles techniques de taille dans le respect du fonctionnement de la plante afin de réduire les causes de dépérissement de la vigne et améliorer la production. Directement en lien avec les derniers travaux de recherche et les demandes des viticulteurs, la formation est réalisée à 70% dans le vignoble bordelais au sein de grands châteaux viticoles.";"Diplôme Universitaire";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Université de Bordeaux";"";"";"Institut des Sciences de la Vigne et du Vin";"6 mois";"Geny-Denis Laurence";"Responsable de formation";"laurence.geny-denis@u-bordeaux.fr";"Ulmer Philippe";"Responsable administratif service FTLV";"isvv.fc@u-bordeaux.fr";"Auriel Marion";"Responsable scolarité";"isvv-scolarite@u-bordeaux.fr";"Améliorer et valoriser les compétences de taille dans le respect des flux de sève et d’épamprage pour réduire le dépérissement de la vigne. Comprendre et pratiquer la taille respectueuse du flux de sève pour pérenniser la qualité du vignoble et réduire l’impact des maladies du bois. Savoir gérer une équipe de tailleurs";"Ce diplôme conduit au métier de tailleur de vigne et ouvrier viticole spécialisé dans la taille et les travaux en verts.";"Entreprises et châteaux viticoles";"100% (enquête ISVV sur les 3 dernières promotions)";"Comprendre l’organisation anatomique des différents organes de la vigne Comprendre et savoir expliquer le fonctionnement physiologique d’une souche Identifier l’expression symptomatique des maladies du bois de la vigne Mettre en pratique les principes de taille respectueux du fonctionnement de la plante Décrire les différents modes/types de taille de la vigne Appliquer les principes réglementaires liés aux opérations de taille Réaliser un diagnostic de l’état physiologique et sanitaire de la parcelle Réaliser la taille et l’entretien des ceps de vigne dans le respect de la sécurité Exécuter toutes les tâches nécessaires au bon développement de la plante Organiser un chantier de taille et de travaux en vert dans le respect de la sécurité Suivre la réglementation applicable Réaliser les travaux d’entretien du matériel Encadrer et manager une équipe Communiquer et savoir expliquer les principes de tailles";"Bloc 1 -Connaître la vigne : Éléments d’anatomie et de physiologie de la vigne Éléments de pathologie végétale Bloc 2- Comprendre la taille : Principes de la taille respectueuse du flux de sève Différents modes de taille Organisation du chantier de taille Bloc 3- Exécuter la taille : Méthodes et pratique de la taille Méthodes d’entretien du matériel Méthodes d’évaluation de la qualité Méthodes de conduite des activités liées à la taille et à l’épamprage";"Début de formation en Novembre 120 heures en centre de formation : 2 semaines en novembre, 1 semaine en janvier, 1 semaine en avril 800 heures en entreprise entre novembre et mai";"Toute personne désirant connaitre la taille, s’améliorer ou valider ses compétences dans le domaine. Salariés viticoles, chefs d’exploitation, chefs d’équipe, chefs de culture, demandeurs d’emploi";"";"Unique formation diplômante en taille de vigne 70% du temps de formation passé sur le terrain des plus grands domaines bordelais Formation en partenariat avec la société Simonit&Sirch Maitres Tailleurs de Vigne. Les étudiants sont encadrés par leur maître d’apprentissage en entreprise et par un tuteur pédagogique à l’université. Un carnet de liaison permet de suivre les activités en entreprise et les enseignements suivis à l’université. Des rendez-vous sont organisés entre le tuteur et l’apprenti à raison d’une heure par mois. Une réunion en début d’année est organisée entre les maîtres d’apprentissage, les tuteurs et les enseignants. Une visite sur site est réalisée par le tuteur en cours d’année." """Accueillir des touristes"" ne s'improvise pas et l'accompagnement au développement des produits de l'oenotourisme passe par la formation et la professionnalisation des acteurs. Exercer dans les métiers spécifiques en oenotourisme nécessite un triptyque de compétences : des connaissances approfondies de la vigne et du vin, la maîtrise des éléments fondamentaux de l’activité touristique, une pratique performante de l'anglais.";"Licence Professionnelle";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Université de Bordeaux";"Vigne-vin oenotourisme";"";"Institut des Sciences de la Vigne et du Vin";"1 an en LP";"Geny-Denis Laurence";"Responsable de formation";"laurence.geny-denis@u-bordeaux.fr";"Ulmer Philippe";"Responsable administratif service FTLV";"isvv.fc@u-bordeaux.fr";"Auriel Marion";"Responsable scolarité";"isvv-scolarite@u-bordeaux.fr";"Cette formation a pour objectif d'accompagner la diversification des métiers d'encadrement dans l'œnotourisme en développant les compétences des cadres en poste (formation continue) et des futurs cadres moyens (formation initiale), destinés à occuper ces fonctions dans les secteurs de : - l'accueil de visiteurs, - la mise en tourisme d'activités viti-œnologiques, - du management des activités réceptives. Il s'agit donc de former les futurs ""Responsables des activités en œnotourisme"" au sein d'entreprises viticoles ou touristiques, soit d'organismes territoriaux ou socioprofessionnels en Aquitaine comme dans les autres vignobles de France et à l'étranger.";"Les secteurs d'emploi sont variés et peuvent être proposés : - Dans les domaines viticoles ou groupements de producteurs Chargé de l'accueil, des visites, de l'animation et des dégustations Assistant des services marketing et oenotourisme Responsable des services réceptifs et événements - Dans le secteur de la distribution des produits : agences de voyages, tour opérateur et autres organismes Chargé de production Agent commercial et Accompagnement Animateur commercial de réseau - Dans les organismes territoriaux et socioprofessionnels Chargé de la promotion";"- Domaines viticoles et groupements de producteurs - Agences de voyages, tour opérateur et autres organismes - Office de tourisme - Syndicats viticoles";"92.3 % (chiffres de l’Observatoire de la formation et de la vie universitaire, enquête sur promotion 2017)";"Le parcours pédagogique permet à l'étudiant d'être capable de : Décrire les modes de culture de la vigne et les étapes de la production de vin Présenter l'environnement paysager d'une région viticole et son histoire Animer une dégustation dans au moins deux langues étrangères Accueillir un groupe de touristes, organiser et animer des visites et évènements Identifier les besoins en hébergement et restauration dans le cadre d'un projet touristique Créer un produit oenotouristique en utilisant les technologies numériques et de l'e-marketing Mener des actions commerciales et de communication sur l'offre oenotouristique Monter un projet oenotouristique et mettre en œuvre des labels en lien avec les territoires ou les réseaux professionnels.";"UE1 : Eléments de bases en viticulture-oenologie (6 ECTS) UE1bis Eléments de base en hôtellerie-tourisme (6 ECTS) UE2 : Vigne et Vin : (6 ECTS) Analyse sensorielle Connaissance du produit Modes de production UE3 : Territoires vitivinicoles : (6 ECTS) Approches patrimoniales Approches touristiques Histoire de la vigne et du vin UE4 : Mise en tourisme des activités : (6 ECTS ) Accueil et production d’activités oenotouristiques (Accueil et conception de services aux domaines, accompagnement et excursions, conception et commercialisation de produits) Valorisation et mise en service des vins (sommellerie, accors mets/vins, organisation d’évènements en lien avec la restauration) UE5 : Marketing et gestion (3 ECTS) Markéting général Marketing sectoriel et e-marketing UE6 : Marché et filière (3 ECTS) UE7 : Anglais de la filière viti-oeno (3 ECTS) UE8 : Anglais ou Seconde langue étrangère (3 ECTS) UE9 : Projet tuteuré (6 ECTS) UE10 : Formation en entreprise de 16 semaines (18 ECTS)";"Début de formation en septembre De Septembre à Avril : Lundi, mardi, mercredi de formation en centre/2 jours en entreprise par semaine entre le jeudi et le dimanche De Mai à Août : temps plein en entreprise";"Les candidats doivent être titulaires : d’une licence 2 sciences de la vie, géographie ou langues étrangères appliquées d'un BTS Tourisme d'un DUT Technique de commercialisation, orientation Marketing du tourisme d'un BTS Hôtellerie-restauration ou responsable hébergement à l'international d'un BTS viticulture-oenologie ou commerce des vins et spiritueux étudiants titulaires d'un diplôme étranger de niveau et de spécialité équivalents En formation professionnelle, différentes catégories de salariés ou de non- salariés sont susceptibles d'être accueillis (professionnels du tourisme voulant se spécialiser en œnotourisme, professionnels de la filière viti-vinicole désirant orienter leur activité vers l'œnotourisme) à partir du moment où ils sont titulaires des diplômes cités ci-dessus.";"Les étudiants devront avoir des connaissances dans au moins un des domaines suivants : langues étrangères, viticulture œnologie, hôtellerie-restauration, accueil et gestion touristique, conception de produit touristique, histoire-géographie";"Les étudiants sont encadrés par leur maître d’apprentissage en entreprise et par un tuteur pédagogique à l’université. Le tuteur pédagogique est défini par le responsable pédagogique de la formation dès que le sujet de travail de l’apprenti est défini par l’entreprise. Un carnet de liaison permet de suivre les activités en entreprise et les enseignements suivis à l’université. Des rendez-vous sont organisés entre le tuteur et l’apprenti pour un volume de 10h d’accompagnement individuel dans l’année. Une réunion en début d’année est organisée entre les maîtres d’apprentissage, les tuteurs et les enseignants. Une visite sur site par trimestre est réalisée par le tuteur. Formation assurée par 5 établissements de formation partenaires : ISVV-Université de Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, Lycée d’Hôtellerie et de Tourisme Talence, Établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricoles de Bordeaux Gironde (EPLEFPA) Blanquefort, École du vin de Bordeaux. Formation adossée à un grand nombre d’ entreprises-partenaires viticoles et touristiques de la région : Magrez Luxury Wine Tourism, Office du Tourisme de Bordeaux, Planète Bordeaux, Route des vins de Jurançon, Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux, Cave de Crouseilles, Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes, Cave D’irouleguy, Cité du vin" "Le Master mention Biologie, Agrosciences de Bordeaux forme des cadres pour la recherche et la recherche/développement dans les domaines des agrosciences au niveau national et international. Il repose sur une approche pluridisciplinaire pour répondre aux enjeux stratégiques de l’agriculture du 21ème siècle. Un accent tout particulier est mis sur l’innovation en biotechnologies végétales, en amélioration des plantes, en phytopathologie, pour l’utilisation des molécules végétales à valeur santé et en agroalimentaire. Par son approche intégrée et ses nombreux partenariats nationaux, internationaux, privés et publics, le Master mention Biologie, Agrosciences se veut un point de rencontre entre les milieux professionnels et académique. Ainsi, il offre aux étudiants un environnement idéal et motivant pour construire leur projet professionnel et personnel en bénéficiant d’un réseau particulièrement solide et dynamique. La création de nouvelles variétés végétales est incontournable pour maintenir une agriculture dynamique répondant aux besoins des consommateurs dans un contexte de production toujours plus contraint. La filière « Sélection et amélioration des plantes » ou ""Plant Breeding"" est une filière extrêmement dynamique et innovante. Elle s’appuie sur de nombreux laboratoires publics et privés et de nombreuses entreprises privées aussi bien au niveau national qu’international. Elle propose de nombreux emplois variés aux étudiants issus de Master/Ingénieurs et à ceux poursuivant leurs études par un diplôme de Doctorat.";"Master";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Université de Bordeaux";"Sélection et amélioration des plantes";"13522104";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"Valérie Schurdi-Levraud";"Responsable parcours";"valerie.schurdi-levraud@u-bordeaux.fr";"Rémy JUSTON COUMAT";"";"remy.juston-coumat@u-bordeaux.fr";"Valérie Banteaux";"Scolarité";"valerie.banteaux@u-bordeaux.fr";"> Maîtriser les concepts les plus récents dans le domaine de la génétique, de l’amélioration des plantes et des outils biotechnologiques et statistiques, en terme de méthodologies, de compréhension des stratégies mises en œuvre dans la création de nouvelles variétés et dans l’utilisation des biotechnologies dans un sens plus général, traditionnelles ou récentes. > Mettre en œuvre une démarche expérimentale scientifique permettant l'intégration dans une équipe de recherche et /ou développement. > Appréhende les difficultés qui existent entre le concept scientifique à l’origine de la création d’une entreprise, le développement et la gestion quotidienne d’une entreprise. > Maîtriser les outils de gestion de projet (expériences, rédaction d'une note de synthèse, recherche de collaboration, gestion de budgets, etc.) > Être capable d'élaborer son projet professionnel";"La gamme des métiers proposés dans cette filière est large depuis l’expérimentation en champs, jusqu’au développement commercial des variétés en passant par toutes les étapes de la sélection s’appuyant sur tous les outils les plus avancés de phénotypage, génotypage, séquençage, clonage de gènes, biotechnologies associées et bioinformatiques.";"";"";"";"Le contenu des différentes UE peut être trouvé sur le site http://www.master-bio-agro-bordeaux.com/ où se trouvent toutes les descriptions des UE.";"Le contenu de la formation pour les alternants est le même que pour les étudiants initiaux. L’alternance peut être réalisée sur les 2 années de formation ou seulement sur l’année du master 2. L’alternance est réalisée par l’insertion en entreprise sur l’ensemble des vacances universitaires. Le stage de 6 mois proposé en fin de M2 pour les étudiants initiaux devient une insertion en entreprise de 8 mois pour les alternants.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires de 180 crédits de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Diplômes conseillés : Licence Sciences de la Vie L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Diplômes conseillés : Master - Mention Biologie, Agrosciences - Niveau d'accés : 2ème année Etudiant de Bordeaux Sciences Agro ayant validé la 2ème année du cycle ingénieur - Niveau d'accés : 2ème année Les étudiants titulaires d'un autre diplôme peuvent se porter candidats. Leur dossier sera examiné par la commission pédagogique d'admission";"";"Le master Biologie, Agrosciences parcours « Plant Breeding » est entièrement réalisé en anglais en Master 2. Il forme les futurs cadres de la sélection et de l’amélioration des plantes au niveau national et international. Ce parcours est basé sur des approches très intégratives associant toutes les disciplines et les outils les plus innovants permettant de quantifier un phénotype, d’évaluer un génotype et de le sélectionner. Les compétences acquises permettent aux étudiants de répondre aux nombreuses offres d’emploi du secteur mais également de poursuivre en Doctorat dans le cadre de thèses académiques ou de dispositifs privé/public type Cifre." "Le Master mention Biologie, Agrosciences de Bordeaux forme des cadres pour la recherche et la recherche/développement dans les domaines des agrosciences au niveau national et international. Il repose sur une approche pluridisciplinaire pour répondre aux enjeux stratégiques de l’agriculture du 21ème siècle. Un accent tout particulier est mis sur l’innovation en biotechnologies végétales, en amélioration des plantes, en phytopathologie, pour l’utilisation des molécules végétales à valeur santé et en agroalimentaire. Par son approche intégrée et ses nombreux partenariats nationaux, internationaux, privés et publics, le Master mention Biologie, Agrosciences se veut un point de rencontre entre les milieux professionnels et académique. Ainsi, il offre aux étudiants un environnement idéal et motivant pour construire leur projet professionnel et personnel en bénéficiant d’un réseau particulièrement solide et dynamique.";"Master";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Université de Bordeaux";"Mycologie et phytopathologie";"13522104";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"Gérard Barroso";"Responsable du parcours Mycologie et Phytopathologie";"gerard.barroso@u-bordeaux.fr";"Rémy Juston-Coumat";"";"remy.juston-coumat@u-bordeaux.fr";"Valérie Banteaux";"Service Scolarité";"valerie.banteaux@u-bordeaux.fr";"Le parcours Mycologie et phytopathologie concerne tous les types de microorganismes fongiques et/ou phytopathogènes (champignons, bactéries, virus). Il permet l’acquisition de savoir-faire dans les domaines de la biologie des microorganismes, la physiologie végétale et les interactions plantes-pathogènes ainsi que les techniques de manipulations et de biologie moléculaire adaptées à ces microorganismes. Il vise à former des cadres pour les entreprises qui utilisent les champignons ou luttent contre les phytopathogènes dans divers secteurs comme : > L’agroalimentaire (levures, fermentations, colorants et arômes, sécurité des aliments, mycotoxines, champignons comestibles) > La lutte contre les agents phytopathogènes (identification de gènes de résistance chez les plantes, méthodes de bio-contrôle, produits phytosanitaires, fongicides,produits de biocontrôle, substances de défense naturelle des plantes) > L’écologie et l’environnement (approche de la biodiversité, mycorhizes, bioremédiation et lutte biologique).";"• Métiers ROME (Référentiel Opérationnel des Métiers et des Emplois) : A1303 : Ingénierie en agriculture et environnement naturel, H1206 : Management et ingénierie études, recherche et développement industriel, D1407 : Relation technico-commerciale, • Métiers ou fonctions issus d'un autre référentiel : – Expérimentateur, Responsable de programme d’expérimentation (APECITA) – Ingénieur en agro-développement international (Référentiel : APECITA ) – Responsable R&D (Référentiel : APECITA ) – Ingénieur R&D (Référentiel : APEC ) – Ingénieur d'études junior (Référentiel : APEC ) – Ingénieur de recherche junior (Référentiel : APEC ) – Responsable produits (Référentiel : APECITA )";"Types d’entreprises visées : TPE, PME, PMI et grands groupes • Entreprises qui utilisent les champignons ou luttent contre les phytopathogènes (Identification de résistances chez les plantes, méthodes de bio-contrôle, développement, mise sur le marché et utilisation de produits phytosanitaires) • Mais aussi, les secteurs de la production et de l’utilisation de levures, fermentations et bio-réacteurs, production de colorants et arômes, détection de mycotoxines, champignons comestibles, de l’écologie et l’environnement (approche de la biodiversité, mycorhization et engrais verts, bioremédiation et méthodes de lutte biologique). Les personnels formés peuvent trouver leur place au sein de ces entreprises spécialisées mais aussi dans des entreprises ayant besoin des compétences développées dans la formation";"";"Compétences préprofessionnelles • Mettre en œuvre une démarche expérimentale scientifique permettant l'intégration dans une équipe de recherche et /ou développement. • Travailler en équipe et en interdisciplinarité. • Maitriser les bases théoriques nécessaires à une insertion dans le monde socio-économique telles que la propriété intellectuelle, les contrats, les notions de management et la gestion de projet. • Projeter les savoirs acquis et les recherches conduites au cours du Master dans le monde de l’entreprise et dans le monde de la recherche en sachant innover. • Respecter l’éthique scientifique en toutes circonstances, sur la base des principes déontologiques développés traditionnellement dans le cadre universitaire. • Appréhender les difficultés qui existent entre le concept scientifique à l’origine de la création d’une entreprise, le développement et la gestion quotidienne d’une entreprise. Compétences transférables • Maîtriser les outils de gestion de projet (expériences, rédaction d'une note de synthèse, recherche de collaboration, gestion de budgets, etc.). • Rédiger clairement et e préparer des supports de communication en utilisant diverses techniques (rapport, diaporama, note de synthèse, poster, article…), et les commenter pour un public, averti ou non, en français ou en anglais. • Maîtriser les outils de bureautique avec capacité à transmettre voire innover. • Connaître le fonctionnement d'un laboratoire et les règles d'hygiène et sécurité. Compétences disciplinaires principales 1. Manipuler des organismes phytopathogènes variés (champignons, bactéries, virus), mettre en place et suivre des expérimentations impliquant ces types de microorganismes et étudier leurs interactions avec les plantes hôtes. 2. Maitriser les bases du diagnostic et de la caractérisation des micro-organismes phytopathogènes. 3. Mettre en place et développer un suivi épidémiologique dans le cadre de la recherche de facteurs impliqués dans le développement d’une maladie ou dans celui d’essais de phytoprotection*. (*mots clefs : écologie et épidémiologie, épidémiologie quantitative, développement spatio-temporel, facteurs impliqués, nuisibilité, épidémiologie moléculaire, outils de détection, génétique des populations) 4. Mettre en place et suivre des essais de produits phytosanitaires et d’utilisation de microorganismes comme agents de bio-contrôle, bio-stimulants, bio-fertilisants ou encore agents de bioremédiation. Compétences disciplinaires connexes Gérer des organismes végétaux et des microorganismes dans le respect des règles de confinement en laboratoire et en serre. Prendre en compte le cadre réglementaire établi pour les expérimentations réalisées sur des OGM et ou des organismes de quarantaine affectant les plantes.";"SEMESTRE 1 : ELEMENTS DE BIOLOGIE ET AGROSCIENCES : 30 CREDITS Liste d'UEs obligatoires • Anglais de semestre 1 de la mention Biologie, Agrosciences 3 ECTS (25h30) • Projet professionnel 6 ECTS (51h) • Agroressources - Découverte des filières 6 ECTS (48h) • Biologie intégrative 6 ECTS (48h) • Projets et Méthodologies en Biologie - Alternance 9 ECTS (64h) SEMESTRE 2 : 30 CREDITS Liste d'UEs obligatoires • Stage Métier alternance M1 9 ECTS (20h) • Anglais du semestre 2 de la mention Biologie, Agrosciences 3 ECTS (25h30) • La plante dans son environnement : stress biotiques et abiotiques 6 ECTS (48h) Liste d'UE obligatoire à choix - 2 UE de 6 ECTS à choisir dans : • Génétique, génomique et épigénétique des plantes 6 ECTS (44h) • Biodiversité des microorganismes pathogènes et symbiotiques des plantes 6 ECTS (48h) SEMESTRE 3 : 30 CREDITS Liste d'UEs obligatoires • Conception d'un projet de Recherche et Développement 9 ECTS (72h) • Anglais du semestre 3 de la mention Biologie, Agrosciences 3 ECTS (25h30) • Épidémiologie et contrôle des maladies des plantes cultivées 6 ECTS (40h) • Molecular basis of plant microbe interactions 6 ECTS (48h) Liste d'UE obligatoires à choix - 1 UE de 6 ECTS à choisir entre : • Plant Cell and Metabolism 6 ECTS (48h) • Applications techno. des champignons, mycotoxines et qualité sanitaire des aliments. 6 ECTS (40h) SEMESTRE 4 : 30 CREDITS Réalisation d'un Projet de Recherche et Développement en entreprise 30 ECTS (30h)";"Le contenu de la formation pour les alternants est le même que pour les étudiants en formation initiale. L’alternance peut-être réalisée sur les deux années du Master (M1 et M2) ou seulement sur l’année M2. L’alternance est réalisée par l’insertion en entreprise sur l’ensemble des vacances universitaires et sur les mois dédiés aux UE stages ( e M1 comme en M2). Le stage de 6 mois proposé en fin de M2 pour les étudiants en formation initiale devient une insertion de 8 mois dans l’entreprise pour les alternants.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence (180 ECTS) ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. L’accès en seconde année est ouvert aux candidats titulaires de 60 ECTS du master ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. Diplômes conseillés : Master mention Biologie Agrosciences. Niveau d’accès : 2éme année Étudiant de Bordeaux Sciences Agro ayant validé la 2ème année du cycle Ingénieur. Niveau d’accès : 2ème année. Les étudiants titulaires d’un autre diplôme peuvent se porter candidats. Leur dossier sera examiné par la commission pédagogique d’admission.";"";"La formation dispose du soutien actif d’entreprises du secteur de la protection des plantes et des produits de bio-contrôle. La formation répond à des problématiques locales et des métiers spécifiques comme, par exemples, le développement et l’utilisation de produits phytosanitaires et de bio-contrôle pour les grandes cultures du Sud-Ouest (maïs, blé, vigne, forêt), la lutte contre les champignons phytopathogènes et producteurs de mycotoxines, le développement et l’utilisation de levures œnologiques. La composante industrielle locale est bien représentée dans les enseignements du parcours en particulier grâce à l’intervention de chercheurs de l’INRA de Bordeaux travaillant sur les problématiques de phytopathologie sur maïs et céréales (mycotoxines), sur vigne et forêt mais aussi d’industriels de la protection des plantes dans le cadre de l’homologation et des réglementations des produits phytosanitaires et de bio-contrôle, à l’échelle française, européenne et mondiale." "Les étudiants qui choisissent cette formation s’inscrivent dans une perspective professionnelle liée à un matériau en plein essor car naturel, durable et participant à la réduction du réchauffement climatique par la fixation du CO2. L’énergie, la construction, les dérivés du bois, sont autant de domaines sur lesquels le milieu industriel garde un oeil attentif, car s’y trouvent des enjeux économiques et écologiques en pleine mutation. C’est pourquoi cette formation est pleinement en adéquation avec les besoins du monde professionnel, grâce à la variété des options disponibles.";"Licence Professionnelle";"Agriculture, sylviculture et pêche (dont viticulture)";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Qualité dans les industries du bois : exploitation et commercialisation du bois";"25023403";"IUT Mont-de-Marsan (UPPA)";"1 an";"Bertrand Charrier";"Enseignant";"bertrand.charrier@univ-pau.fr";"Marie LAVIELLE";"Responsable Relations Entreprises";"marie.lavielle@univ-pau.fr";"Christine BIDEPLAN";"Service scolarité";"christine.bideplan@univ-pau.fr";"Apporter des connaissances générales et théoriques sur le matériau « bois » en général et ses filières, Former à la démarche qualité, Délivrer des connaissances spécifiques aux différents métiers, Pratiquer grâce à des enseignements théoriques complétés par des travaux pratiques, des études de cas, des applications concrètes sur le terrain, un stage, … Compléter la formation pour la rendre attractive pour les professionnels locaux, nationaux et internationaux, par la poursuite de l’étude des langues étrangères (anglais, espagnol). PARCOURS Transformation & Construction Production industrielle et démarche qualité : mettre en oeuvre un produit dans une entreprise de première et deuxième transformation. Construction bois (eurocodes). • Option 1 : concevoir et superviser un projet de construction bois (charpente, maison ossature bois). • Option 2 : bio raffinerie et papeterie. PARCOURS Exploitation & Commercialisation du Bois Logistique de la récolte et de l'approvisionnement en ressource bois. Négociation et stratégie commerciale. Stocker, approvisionner, négocier, distribuer, établir des stratégies de commercialisation, sélectionner, mesurer, abattre, définir des politiques d'exploitation. • Option 1 : négoce et classement des produits finis. • Option 2 : négoce, cubage et classement des bois ronds.";"Les diplômés de la LP Métiers du bois accèdent aux professions intermédiaires dans les secteurs agriculture, construction, commerce et transports, industrie : Technico-commercial Technicien d'exploitation forestière Gestionnaire logistique Gestionnaire achats etc...";"";"";"";"Volume horaire : 580 heures avec les projets tutorés et 400 heures hors projets tutorés. Le volume horaire d’enseignements dispensés par des professionnels est de 340h. TRONC COMMUN Physique des matériaux (15h) - Biologie, chimie du Bois (30h) Marketing industriel (20h) - Génie du Bois (35h) PARCOURS Transformation & Construction L’ORGANISATION DES PRODUCTIONS : Sciage (25h) - Menuiserie (25h) - Papeterie (30h) - Eurocode 5 (20h) LES PRODUITS ET MANAGEMENT DE LA QUALITÉ : Qualité (50h) - Hygiène, sécurité au travail (10h) option 1 : Projet Construction Bois (SEMA, Mitek,…) (40h) option 2 : Bio raffinerie et papeterie (40h) CONNAISSANCE DE L’ENTREPRISE ET DES MARCHÉS : Connaissance des entreprises (30h) - Anglais (20h) - Marchés Nationaux, européens & mondiaux (20h) - Management environnemental (30h) PARCOURS Exploitation & Commercialisation du Bois L’ORGANISATION DES PRODUCTIONS : Logistique de la récolte et de l’approvisionnement en ressource bois (100h) LES PRODUITS ET MANAGEMENT DE LA QUALITÉ : Négociation & stratégie commerciale (10h) - 1ère transformation connaissance des bois (40h) option 1 : Marketing, négoce et classement des produits bois transformés (50h) option 2 : Marketing, négoce/cubage et classement des bois ronds (50h) CONNAISSANCE DE L’ENTREPRISE ET DES MARCHÉS : Connaissance des entreprises (30h) - Anglais (20h) - Marchés Nationaux, européens & mondiaux (20h) - Management environnemental (10h) - Espagnol (20 h)";"voir calendrier prévisionnel";"• BTS, DUT à dominante technique • L2 scientifique ou niveau équivalent • Niveau BAC avec expérience professionnelle (validation des acquis de l’expérience)";"";"" "L’objectif de la formation est de former des professionnels de niveau II spécialisés dans le domaine de la conduite de travaux en maisons individuelles.";"Licence Professionnelle";"Bâtiment et Travaux Publics";"Université de Bordeaux";"Conducteur de travaux en maisons individuelles";"25023014";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"";"";"";"L’objectif de la formation est de former des professionnels de niveau II spécialisés dans le domaine de la conduite de travaux en maisons individuelles.";"Conducteur de travaux en Maisons Individuelles Conduite de travaux du BTP Préparation du gros œuvre et des travaux publics";"Construction, bâtiment et travaux publics";"";"Etablir avec le client les solutions techniques de conception / réalisation de l’ouvrage : proposition de variantes Suivre et contrôler la conformité des travaux jusqu'à la réception Consulter et sélectionner les fournisseurs, les sous-traitants, les prestataires Gérer les interfaces entre corps d’état Maîtriser les points clés d'une négociation (prix,, qualité, délai)";"Mise à niveau technologique Technologie et réglementation Métré et étude de prix Droit et assurances Gestion technique et financière du chantier Organisation et préparation de chantier Communication, expression, langue Projet tuteuré Projet de synthèse Stage en entreprise";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "L'objectif du parcours Economiste de la Construction de la licence professionnelle Métiers du BTP est de former des professionnels aux méthodes et outils de l'économie dans le domaine des projets de construction et plus particuliérement à la maîtrise des outils de la maquette numérique (BIM) . Les diplômés sont capables d'assurer l’estimation et le suivi économique des projets de construction dans toutes ses phases , de l’esquisse à la réalisation, en passant par la programmation et la conception de bâtiment. Ils possèdent toutes les compétences pour intervenir auprès des différents acteurs de l'acte de construire et s’adapter aux nouvelles techniques en conception et en réalisation ainsi qu'aux évolutions réglementaires de la construction.";"Licence Professionnelle";"Bâtiment et Travaux Publics";"Université de Bordeaux";"Economie de la construction";"25023014";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"";"";"";"L'objectif du parcours Economiste de la Construction de la licence professionnelle Métiers du BTP est de former des professionnels aux méthodes et outils de l'économie dans le domaine des projets de construction et plus particuliérement à la maîtrise des outils de la maquette numérique (BIM) . Acquérir les connaissances nécessaires à l'exercice du métier d'Économiste de la Construction : - maîtriser les coûts d'investissements dans le domaine de la construction et de la réhabilitation du patrimoine, - assurer la gestion des coûts d'exploitation et de maintenance, - acquérir les connaissances techniques et réglementaires pour l'assistance à maîtrise d'ouvrage, - être capable de dialoguer avec les intervenants techniques, financiers et juridiques d'une opération de construction.";"technicien bureau d'études economiste de la construction Métré de la construction Ingénierie et études du BTP";"Construction, bâtiment et travaux publics";"";"Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte. S’organiser individuellement, gérer son temps et ses priorités, planifier ; s’autoévaluer Savoir chiffrer une opération de construction (neuf ou réhabilitation) aux différentes phases de la construction Savoir établir le suivi économique d’un chantier au fur et à mesure de son avancement Savoir rédiger des documents techniques, des rapports de réunion, des dossiers argumentaires sur des choix technologiques ou économiques.";"UE1 - Droit, comptabilité, gestion financière UE2 - Économie de la construction en maîtrise d'½uvre-Techniques de construction - pièces écrites Économie d'entreprise Ordonnancement pilotage coordination (OPC)-Assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO) UE3 - HQE, coût global, qualité, sécurité, environnement UE4 - Economie générale, économie du secteur de la construction-Architecture et urbanisme-Communication en français et en anglais UE5 - Projets tuteurés UE6 - Stage""";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "Ce professionnel maîtrise tous les aspects d'un projet de construction bois, de sa conception à sa réalisation (environnement normatif, contrainte physique...). Il réalise les études et calculs nécessaires à la réalisation du projet. A partir des documents supports tel le cahier des charges, il détermine le schéma d'ensemble de l'installation. Il maîtrise les outils informatiques de DAO et de calcul utilisés en bureau d’études. Il planifie et coordonne les différentes phases du processus de construction en répartissant le travail entre les membres de l'équipe. Surveillant le déroulement du travail, il assure un contrôle principalement technique mais gère également l'aspect administratif et financier. Il veille au respect des délais et applique les consignes de sécurité et d'hygiène.";"Licence Professionnelle";"Bâtiment et Travaux Publics";"Université de Bordeaux";"Bois Construction";"25023014";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Les métiers visés sont ceux que peut exercer un chef de projet de construction bois dans les PME/TPE. Par conséquent, la formation est définie pour fournir une connaissance globale liée à la conception d'ouvrages en bois. Les aspects réglementaires en terme de sécurité des constructions et de thermique des bâtiments y sont abordés. Ensuite, les interventions de professionnels permettent également de compléter la culture « construction bois » en matière de choix constructifs, de choix de matériaux et de solutions, de calcul de coûts et d'organisation de phases de chantier.";"Management de projet spécialisé maison ossature Contrôle et diagnostic technique du bâtiment Ingénierie et études du BTP Montage de structures et de charpentes bois Réalisation - installation d'ossatures bois Métré de la construction Ingénierie et études du BTP Dessin BTP Bureau d'études Conducteur de travaux Chef de chantier Négoce de produits bois pour la construction Architecture Conseil et consulting";"Construction, bâtiment et travaux publics Entreprises Maisons ossatures bois, charpentes et structures lamellées collées - Bureaux d'études de conception bois, bureaux d'études thermiques... - Cabinets d'architecture, bureaux d'étude de prix - Négoce.";"";"Connaître les principales familles de matériaux et leurs propriétés mécaniques définir les méthodes, les moyens d'études et de conception et leur mise en oeuvre gérer une activité de calcul mécanique et thermique en fonction des ressources et des objectifs";"Après une remise à niveau faite en début d'année universitaire, la formation est découpée en cinq unités d'enseignements (UE) : UE1 - Sciences du matériau bois Ressources, reconnaissance, propriétés physico-mécaniques, préservation, collage, matériaux composites... UE2 - Conception et réalisation Cadres normatifs (eurocodes et réglementation thermique), principes de conception, calcul des structures bois, mise en oeuvre, habitat ossature bois... UE3 - Environnement administratif et culture générale Maîtrise des outils informatiques, expressions écrite et orale, anglais professionnel, veille technologique... UE4 - Projets tuteurés et devoir de synthèse Projet technique de conception / réalisation, projet personnel en entreprise, devoir final de conception réalisé à la suite de la formation. UE5 - Périodes en entreprise (stage ou alternance en contrat de professionnalisation ou en apprentissage). Suite de parcours possible";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "La licence Professionnelle ""Métiers du BTP : ""performance énergétique et environnementale des bâtiments"" a pour but de former des spécialistes capables d'avoir une approche globale de cette problématique en traitant l' optimisation de la conception de l'enveloppe du bâtiment et des systèmes énergétiques et ce, en limitant les coûts et impacts environnementaux. La formation offre aux étudiants des bases scientifiques, techniques, réglementaires, économiques et organisationnelles pour aborder cette optimisation en mettant en oeuvre des outils et des méthodes de dimensionnement adaptés. Les étudiants formés pourront ainsi assumer des activités d'expertises, d'analyses et de conception des enveloppes et des systèmes dans le bâtiment avec un objectif de performance énergétique et environnementale.";"Licence Professionnelle";"Bâtiment et Travaux Publics";"Université de Bordeaux";"";"25022765";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Former des spécialistes : -possédant des bases scientifiques, techniques, réglementaires, économiques et organisationnelles pour effectuer une optimisation énergétique et environnementale, tout en assurant la qualité des ambiances -capables de mettre en oeuvre des méthodes et des outils dans le domaine du dimensionnement des installations de chauffage, de climatisation et de ventilation afin de répondre aux besoins des usagers.";"Conseiller (ère) Espace Info-Energie Technicien(ne) thermicien(ne) Econome de flux Chargé(e) d'affaires en Génie Climatique Responsable de maintenance et d'exploitation Responsable Energie Responsable d'exploitation des installations de chauffage, ventilation et climatisation Spécialiste fluides Technicien(ne) en Bureau d'Etudes Ingénierie et études du BTP Contrôle et diagnostic technique du bâtiment Management et ingénierie de maintenance industrielle";"Construction, bâtiment et travaux publics Installation et maintenance";"";"Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives Rédiger des documents de travail ( rapports, notes de synthèse...) adaptés aux personnes et situations rencontrées et appropriés aux organisations et structures concernées étudier et concevoir des systèmes énergétiques: réseaux fluides, systèmes thermiques-fluides, systèmes d'énergie renouvelables thermiques ou électriques, ... conduire un audit énergétique, mettre en place et gérer un système de management de l'énergie (gestion technique, suivi, opération et maintenance, ...) Maîtriser la réalisation d'un projet dans le respect des critères de performances, de qualité environnementale et de confort";"Connaissances de base Outils de physique appliquée : électricité, bases de thermodynamique, thermique, mécanique des fluides, climatisation Génie climatique Dimensionnement en chauffage, réseaux et ventilation, climatisation et production de froid """;"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "L'objectif de la mention est d'acquérir des compétences en management global de la qualité, de la sécurité et de l'environnement en lien avec les opérations de construction dans le BTP, et plus généralement dans l'acte de construire.";"Licence Professionnelle";"Bâtiment et Travaux Publics";"Université de Bordeaux";"Management du Risque dans le BTP";"25023014";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"L'objectif de la formation est d'acquérir une compétence complémentaire en management de la qualité, de la sécurité et de l'environnement, en relation avec l'ensemble des opérations de l'acte de construire. Elle permet ainsi à des techniciens généralistes du BTP de se spécialiser dans le domaine de la prévention et à des techniciens issus de la prévention de se familiariser aux spécificités du BTP";"Coordinateur SPS Préventeur Chargé de mission SPS Responsable QSE dans les entreprises du BTP Sécurité et protection santé du BTP";"Construction, bâtiment et travaux publics";"";"Définir une problématique liée à une mission et conduire un projet pour réaliser les objectifs de la mission Conduire une démarche d'analyse de risques Maîtriser les spécificités des risques propres aux activités du BTP Connaître les bases du droit de la sécurité Concevoir des méthodes et outils de détection et de gestion des risques";"Unité d'enseignement n° 1 : Techniques du Génie Civil TGC1 - Techno TGC2 - Structures TGC3 - Méthodes TGC4 - Sols TGC5 - Outils informatiques Unité d'enseignement n° 2 : Enseignements juridiques et Management-Droit Management Unité d'enseignement n° 3 : Méthodes et outils Ergonomie Environnement Prévention Psycho Qualité Unité d'enseignement n° 4 : Communication Veille documentaire Communication Langue vivante Unité d'enseignement n° 5 : Projet Tuteuré encadré Projet de synthèse Unité d'enseignement n° 6 Stage/Alternance";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "Ce cursus permet de répondre aux problématiques industrielles dans le secteur de la construction, depuis le projet jusqu’aux phases de travaux en passant par les phases de conceptions et d’études. L’objectif est de former aux fonctions d’ingénieur des cadres capables de gérer des projets de constructions, de conduire un chantier, d'analyser et de calculer des structures dans le respect des règlements européens et dans une perspective de développement durable, d'assurer des fonctions liées à la maîtrise d'œuvre ou à la maîtrise d'ouvrage incluant le montage d’opérations, le chiffrage, la programmation technique, l’élaboration des pièces écrites ou encore la gestion technique du bâti. Le choix d'UE en master 2 permettra à l'étudiant de se spécialiser. La spécialisation se décline en 3 options: Ingénierie de Projet, Ingénierie de Travaux et Construction bois.";"Master";"Bâtiment et Travaux Publics";"Université de Bordeaux";"Génie civil";"13525005";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"Stéphane MOREL";"Responsable du parcours";"stephane.morel@u-bordeaux.fr";"Yves Varaigne";"Responsable de l'apprentissage";"yves.varaigne@u-bordeaux.fr";"Aurélie CHETOUI-MORISSET";"Secrétaire pédagogique des Masters Mécanique parcours Génie Civil";"aurelie.chetoui-morisset.1@u-bordeaux.fr";"> Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet > Etre capable de communiquer des résultats à l'écrit et à l'oral > Faire preuve de capacités de recherche d'informations, d'analyse et de synthèse. > Définir les méthodes, les moyens d'études et de conception et leur mise en oeuvre > Mobiliser les concepts fondamentaux de la mécanique pour modéliser et analyser les phénomènes physiques mises en jeu sur un mécanisme réel en situation (phénomènes vibratoires, thermiques, écoulements)""";"Ingénieur bureau d’études ou de contrôle Ingénieur structures Ingénieur méthodes Conducteur de travaux Maîtrise d’œuvre Ingénieur études de prix Assistance maîtrise d’ouvrage";"Bâtiment Travaux publics Gestion de patrimoine immobilier/Aménagement";"";"";"Matières scientifiques › Outils scientifiques pour l’ingénieur › Mécanique des milieux continus et éléments finis › Instrumentation et mesure Matières liées au Génie civil › Béton armé › Construction métallique › Construction bois › Géotechnique : bases de dimensionnement des ouvrages › Sécurité des ouvrages et des systèmes › Économie et suivi de la construction › Organisation › Projet de construction › Acteurs de l’aménagement › Construction durable › Conduite d’opérations et de projets › Bureau d’Etude phase Conception › Réseaux enterrés (VRD) - fondations et soutènements › Corps d’état secondaires Matières transversales › Communication › Anglais (TOEIC) › Économie d’entreprise › Système de management de la qualité (SMQ) OPTION PROJET Comportement des ouvrages sous sollicitations sévères : actions climatiques, dynamique des structures, comportement sismique des ouvrages, interaction sol-structure, comportement au feu Diagnostic et confortation des ouvrages : pathologie des matériaux et des ouvrages, méthodes de diagnostic, CND, gestion de patrimoine immobilier, gestion des risques et aide à la décision Ossatures avancées (béton armé, béton précontraint et construction métallique) : dimensionnement réglementaire et application sur des projets réels. Projet d’Ingénierie OPTION TRAVAUX Organisation et suivi de la construction : étude de la préparation d’un chantier complexe du point de vue technique, administratif et économique, conduire la réalisation technique des travaux, manager la main-d’oeuvre, faire respecter le droit de la construction et des travailleurs, développer des procédures de protection de l’environnement et effectuer un suivi financier, application sur des chantiers complexes Ouvrages d’art et travaux maritimes : étude des divers ouvrages d’arts rencontrés en génie civil (connaissances théoriques et techniques), pré-dimensionnement, modes opératoires, organisation et gestion de chantiers des ouvrages d’arts. Connaissance du milieu marin (marée, courants, houle, etc.), actions de l’eau de mer sur les matériaux de construction, pré-dimensionnement et principes de réalisation des ouvrages marins (digue, quais, etc.) Diagnostic et confortation des ouvrages : pathologie des matériaux et des ouvrages, méthodes de diagnostic, CND, gestion de patrimoine immobilier, gestion des risques et aide à la décision OPTION BOIS Structure bois (conception, calcul, analyse) : systèmes constructifs en bois, calcul des structures bois (Eurocode 5 et CB71), technologie et dimensionnement des assemblages, calcul des structures mixtes bois/bois et bois/béton, vérification incendie et séisme, instabilités et contreventement Matériaux et filière bois construction : reconnaissance et anatomie des bois, propriétés physiques du bois et des composites à base de bois, comportement à l’incendie, préservation, durabilité, scénarii sylvicoles, économie de la filière bois construction Architecture et énergétique des bâtiments bois : contraintes et vocabulaire de la conception architecturale, constitution des enveloppes à ossature en bois, études de logiciels spécifiques de calcul et de dessin de charpentes, évaluation et optimisation de la performance énergétique d’un bâtiment à structure bois, conception environnementale et confort de l’habitat.";"L'alternance est pratiquée sur un rythme de 3 mois environ : > de septembre à mi décembre : université > mi décembre à mi mars : entreprise > mi mars à fin mai : université > fin mai à fin aout : entreprise Remarque: Pour le second semestre de M2, les apprentis ne reviennent à l'université que pour 3 semaines. Ils sont donc en entreprise de mi décembre à fin septembre sauf 3 semaines.";"";"";"La formation permet d’acquérir les compétences professionnelles fondamentales pour assurer des missions de cadres tout en maintenant le cadre général d’une formation universitaire ; les entreprises de la Région reconnaissent et apprécient les atouts d’un tel diplôme ; l’insertion de nos étudiants est très positive." "Ingénieur de terrain, l’ingénieur Matériaux doit assurer l’interface entre les services de recherche et de développement, les centres de gestion externes (laboratoires…), les bureaux d’étude et les services de production, condition fondamentale pour une industrialisation réussie. Ses connaissances, son aptitude à mobiliser les centres de ressources et de recherche autour d’un projet en font un acteur incontournable du transfert de technologie et de l’innovation dans les domaines stratégiques pour l’Entreprise.";"Diplôme d'Ingénieur";"Chimie";"Bordeaux INP";"";"17 022 00A";"ENSCBP-Bordeaux INP- Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique";"3 ans";"";"";"";"";"Secrétariat de Scolarité Matériaux";"scolarite.mat@enscbp.fr";"";"";"";"Apporter à l’apprenti-ingénieur les connaissances scientifiques, techniques, relationnelles et managériales qui lui permettront de mener à bien, seul ou en équipe, les projets dont il aura la responsabilité au sein de l’entreprise. En particulier, l’ingénieur Matériaux maîtrise le choix, la modélisation et la mise en œuvre : - des propriétés fonctionnelles des matériaux pour répondre à un cahier des charges ou à la demande d’un marché, - des procédés relatifs aux matériaux à différentes échelles : laboratoire, pilote, industrialisation, - des méthodes d’analyse et de caractérisation des matériaux. Lors de la conception et de la production d’un matériau, l’ingénieur est en capacité d’intégrer l’ensemble des dimensions du projet : QHSE, financières, juridiques et commerciales. Il intervient également dans le déploiement de l’innovation en garantissant la faisabilité industrielle et en assurant l’interface entre les services de R&D, les centres de gestion externes, les bureaux d’études et les services de production.";"L’Ingénieur Matériaux exerce dans différents secteurs industriels en France ou à l’étranger, mettant en œuvre différents types de matériaux (céramiques, composites, métaux, polymères…). R&D : Ingénieur responsable du développement matériaux ou process d’élaboration Qualité : Ingénieur responsable de la qualification des matériaux ou de la mise au point des procédés de qualification Production : Ingénieur support technique de production ou responsable de production Industrialisation : Ingénieur responsable de l’industrialisation de produits et/ou de procédés - Ingénieur responsable de l’industrialisation de projets innovants";"Aéronautique et spatial, automobile et équipementiers, microélectronique, industrie de transformation, industries chimiques et pétrochimiques, médical…";"";"";"Entreprises, métiers & cultures (33%) Sciences et techniques de l’ingénieur (16%) Chimie et matériaux inorganiques (16%) Physique (14%) Chimie moléculaire et polymères (11%) Chimie et physique analytique (10%)";"Le rythme des alternances varie sur les 3 années de formation avec une augmentation progressive du temps en entreprise. Le cursus comporte une période professionnelle obligatoire de mobilité internationale d’une durée de 12 semaines.";"La formation d’ingénieurs Matériaux est accessible aux titulaires d’un DUT (SGM, MP ou Chimie), d’un BTS ou d'une L2 dans les domaines des matériaux et de la chimie. Pour en savoir plus : https://enscbp.bordeaux-inp.fr/fr/materiaux";"";"" "Le génie chimique concerne l’étude des procédés dans le domaine de la production des industries chimiques, pétrochimiques et pharmaceutiques, tandis que le génie des procédés est l’appellation plus large recouvrant l’étude des procédés de transformation de la matière et de l’énergie dans l’ensemble des industries (chimie, agroalimentaire, environnement, cosmétique…). La transformation de la matière et de l’énergie peut être abordée par voie chimique ou par voie biologique. Cette dernière, énergétiquement plus intéressante, nécessite des connaissances spécifiques en biologie, d’où la spécialité bioprocédés.";"DUT";"Chimie";"Université de Bordeaux";"Bio-procédés";"";"IUT de Bordeaux-Site de Périgueux";"2 ans";"Guillet Valérie";"";"recrutement-dut-gcgp@iut.u-bordeaux.fr";"Lecompte Martine";"";"fca-perigueux@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"L’objectif est de former des techniciens supérieurs dans les domaines du génie des procédés, par un enseignement professionnalisant à la fois théorique, pratique et technologique. La formation dispensée donne au futur diplômé toutes les compétences nécessaires pour exercer dans toutes les industries transformant la matière. Le numérique est omniprésent : pilotage d’appareil par automate programmable, systèmes de supervision, exploitation, consignation des données…";"- Technicien de production - Technicien QSHE - Technicien en R&D - Technicien en laboratoire - Assistant technique d’ingénieurs";"- Chimie - Pharmacie - Cosmétique - Agroalimentaire - Environnement - Énergie";"";"";"Opérations unitaires du génie des procédés Bioprocédés Microbiologie, biochimie, bioréacteurs Sécurité des bioprocédés Régulations Chimie analytique Mathématiques appliqués Anglais Communication Vie de l'entreprise";"La deuxième année de DUT sera étalée sur deux ans complets : 5 mois de formations à l’IUT (présence en entreprise pendant les périodes de vacances universitaires), un an d’insertion en entreprise, 2 mois de formation à l’IUT puis 5 mois d’insertion en entreprise.";"";"assiduité, rigueur, organisation";"" "Cette licence professionnelle a pour but de former des chimistes aux compétences renforcées dans les méthodes instrumentales d’analyse et de contrôle afin de gérer et d’organiser une partie de l’activité d’un laboratoire. Les connaissances acquises concernent de nombreuses techniques analytiques telles que la chromatographie, diverses spectroscopies et la caractérisation de matériaux solides.";"Licence Professionnelle";"Chimie";"Université de Bordeaux";"Méthodes physico-chimiques d'analyse";"25022271";"Collège Sciences et Technologies";"1 an en L3";"Etienne GAUDIN";"Responsable de la formation";"etienne.gaudin@u-bordeaux.fr";"Bénédicte MORIN";"";"benedicte.morin@u-bordeaux.fr";"Séverine HERRADA";"Secrétariat pédagogique";"severine.herrada@u-bordeaux.fr";"Former des techniciens supérieurs en chimie ayant des compétences théoriques et pratiques dans les méthodes instrumentales d’analyse et de contrôle. Le diplômé sera apte à conduire des analyses et des contrôles physico-chimiques aux différents stades de la production : des matières premières, des produits en cours de fabrication, des produits finis. Il saura étalonner les appareils de mesures, interpréter, centraliser les résultats des analyses et rédiger des comptes rendus d'analyses et des conclusions.";"Technicien en développement analytique Technicien en contrôle qualité Technicien de validation méthode Technicien en qualification d’appareils Technicien de contrôle production Assistant technique de recherche.";"Agroalimentaire, œnologie, pharmacie, cosmétique, environnement, transport, pétrochimie, chimie de spécialité.";"Taux d’emploi des diplômés : 92 % (effectifs en emploi de techniciens, de cadre, en emploi de CDI, fonctionnaire et profession libérale, dans le secteur privé). Chiffres de l’Observatoire de la formation et de la vie universitaire, 30 mois après l’obtention du diplôme, concernant la promotion 2014.";"";"Enseignements communs aux 3 spécialités de licences professionnelles en Chimie : 150 heures (15 ECTS) Chimie générale : chimie organique et minérale, matériaux polymères, bilan carbone - bilan énergétique, thermodynamique, technique d’observation de la matière Méthodes et outils : méthodologie expérimentale, statistiques, techniques d’expression écrite et orale : français et anglais Vie de l’entreprise : structure et fonctionnement de l’entreprise, qualité, gestion des risques chimiques Enseignements spécifiques de la spécialité Méthodes physicochimiques d’analyses : 276 heures Techniques spectroscopiques - 90 heures (9 ECTS) : Spectroscopies optiques moléculaires et atomiques : fluorescence, infrarouge, absorption UV-visible, diffusion Raman, absorption atomique - Spectrométrie de masse - Résonance magnétique nucléaire Caractérisations des matériaux - 60 heures (6 ECTS) : Matériaux inorganiques, analyses morphologiques des matériaux, microscopies, analyse thermique, diffraction des RX Techniques séparatives et électrochimie - 90 heures (9 ECTS) : Chromatographie liquide, chromatographie gazeuse, électrophorèse capillaire, échantillonnage - Électrochimie analytique, validation de méthodes analytiques Pratiques professionnelles - 30 heures (3 ECTS) : Séminaires industriels, validation et normes, projets d’application. Projet encadré";"En entreprise : 3 semaines en novembre, 5 semaines en décembre-janvier, 1 semaine en février, de mi-mars à fin août.";"Admission sur dossier et entretien. Les candidats devront avoir au moins validé une 2e année de licence, un DEUG, un BTS, un DUT ou un équivalent Bac +2 (120 crédits ECTS) dans un des domaines suivants : chimie, physique-chimie, mesures physiques. Candidatures sur Apoflux (depuis le site www.u-bordeaux.fr) à compter de fin mars-début avril pour une inscription pour l’année universitaire suivante Les étudiants seront convoqués pour un entretien avec les responsables pédagogiques, des enseignants et des industriels de la formation En cas d’avis favorable de la commission pédagogique sur Apoflux et sous condition d’avoir obtenu le diplôme requis pour l’entrée en licence professionnelle, vous pourrez procéder à votre inscription administrative en ligne. Les inscriptions se déroulent du mois de juillet au mois de septembre.";"";"" "Le master en commerce international vise à former des cadres dans le domaine de l’import-export reconnus pour leurs compétences linguistiques et commerciales, secteur porteur en termes d’insertion professionnelle. Il a pour objectif principal de spécialiser les étudiants sur les marchés des pays émergents, là où les marges de progression des entreprises françaises, ou autres, sont les plus importantes avec l’augmentation du pouvoir d’achat des classes moyennes, à savoir le continent africain au sens large (Maghreb, Moyen-Orient et Afrique subsaharienne), tout en abordant également les marchés latino-américains (Amériques du Sud et centrale) et les marchés d’Asie et d’Eurasie (Asie du Sud-Est, Russie et CEI, etc.). Nous mettrons en relation la demande sur ces différents marchés avec des produits définis dans des secteurs principaux tels que l’agroalimentaire, la santé, l’industrie et l’aménagement urbain. En outre, un accent sera porté sur les grandes organisations internationales telles que la Commission Européenne et l’ONU, afin que les futurs professionnels, en ayant connaissance du fonctionnement respectif de ces organisations, puissent les mettre au service de l’export en direction de ces différents marchés.";"Master";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université Bordeaux Montaigne";"Commerce international et pays émergents";"13531267";"Université Bordeaux Montaigne";"2 ans";"Sabine Tinchant-Benrahho";"Responsable pédagogique";"Sabine.tinchant-benrahho@u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal GODINEAU";"";"cfa@u-bordeaux-montaigne.fr";"Sophie De Villechenous";"";"master-langues-com-international@u-bordeaux-montaigne.fr";"Il s’agit de permettre aux étudiants de connaître les fonctionnements, les services spécifiques et les opportunités de marchés offerts par les institutions françaises et internationales ainsi que les principaux projets d’intégration économique dans les zones traitées en matière de commerce international. L’étudiant, futur professionnel dans l’import-export, acquerra les moyens de commercer avec des pays africains, latino-américains, asiatiques ou autre (Russie ou pays de la CEI) en sachant passer, si besoin est, par les grandes organisations. Les compétences disciplinaires de ce parcours touchent à la fois : • les techniques du commerce international, • les différents secteurs et produits liés aux marchés visés (en Afrique, en Amérique latine, en Asie, en Russie et CEI), • ainsi que les langues étrangères (si l’anglais niveau B2/C1 et la maîtrise du français sont des pré-requis en commerce international, la maîtrise de deux langues étrangères supplémentaires est fortement recommandée, avec un niveau B1/B2 minimum en LV2 autre que l’espagnol ou un niveau B2 / C1 minimum en espagnol LV2, et un niveau débutant ou renforcé pour la LV3). • L’étudiant devra également avoir des connaissances approfondies des cultures et des sociétés propres aux pays étudiés.";"Les diplômés accèdent de manière privilégiée à des postes de commerciaux – export et doivent être en mesure d’évoluer vers des postes d’encadrement au sein d’entreprises aux structures déjà plus développées : chef de zone export, responsable export, voire des postes de direction en évoluant dans leur carrière. Suivant la nomenclature INSEE, il s’agit de postes de cadres administratifs et commerciaux d’entreprises : administration commerciale, fonction commerciale ; de cadres commerciaux des grandes entreprises (hors commerce de détail) ; de cadres commerciaux des petites et moyennes entreprises (hors commerce de détail). Cadres salariés chargés d’exercer une fonction commerciale dans une entreprise de moins de 500 salariés. Ils ont pour mission de définir des objectifs de vente, d’animer la force de vente, de contrôler la réalisation des objectifs et de pouvoir prendre part de manière directe, le cas échéant, aux opérations de vente elles-mêmes. Les débouchés du commerce international sont principalement des métiers tels que : acheteur ou négociateur international ; manager de l’import-export des biens et des services ; responsable de bureau d’achat ou de vente ; chef de produits ; responsable de zone export ; chef de projets internationaux ; manager de point de vente à l’international ; représentant d’institutions économiques étrangères en France ou françaises à l’étranger.";"Les entreprises concernées couvriront aussi bien le secteur primaire agricole que le secteur industriel ou tertiaire, y compris les entreprises intervenant comme intermédiaires commerciaux dans les échanges internationaux ou comme prestataires de service.";"";"";"1. Les techniques du commerce international (tels que le marketing international, le web-marketing et les usages numériques, le droit des affaires basé sur les contrats et paiements, les techniques de vente, la gestion des risques à l’export, la logistique, les douanes, etc.) sont indispensables pour vendre des produits de différents secteurs sur divers marchés. 2. Plusieurs secteurs principaux seront abordés pour que les étudiants acquièrent des connaissances et des compétences générales leur permettant par la suite d’aborder et de s’approprier plus facilement un produit particulier. Pour traiter les différents thèmes et problèmes liés à l’éthique du commerce international, une matière intitulée « Éthique et commerce » est proposée. 3. Cette matière, comme les matières concernant les grandes organisations internationales ainsi que les zones économiques et marchés communs, fait le lien entre les matières consacrées aux différents marchés des pays émergents (en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Russie et CEI) et celles qui sont consacrées aux différents produits et secteurs d’activités. 4. L’ensemble des enseignements proposés vise à permettre aux étudiants d’acquérir une bonne connaissance non seulement de l’économie, de l’histoire et de la politique des différents pays mais également une bonne maîtrise des langues étrangères, dont l’anglais, une LV2 et une LV3 ou une LV2 renforcée. Toutes ces connaissances culturelles et sur les codes interculturels ainsi que ces compétences linguistiques sont nécessaires aux futurs professionnels pour aborder et prospecter les marchés des pays en question. Un mémoire sera rédigé en fin de M2. Ce mémoire sera validé par une soutenance sur les missions effectuées en entreprise et les résultats de ces missions devant un jury au mois de septembre.";"La formation est ouverte à l’apprentissage. Les alternants ont les mêmes contenus pédagogiques et sont également évalués dans toutes les matières proposées au sein de la formation. Pour le Master 1 : 94 jours au CFA pour 159 jours en entreprise Pour le Master 2 : 69 jours au CFA pour 189 jours en entreprise";"• Pour le M2 : sont admis de droit les étudiants de l’Université Bordeaux Montaigne, admis au M1, qui passent en année supérieure. • Pour le M1 et le M2 (hors étudiants de M1 « Commerce international et pays émergents » qui passent en M2 directement) : sur dossier + entretien Pour le M1 : - Les candidats devront avoir validé un Bac + 3 c’est-à-dire être titulaires d’une licence langues étrangères appliquées ou d’une licence professionnelle en commerce international, ou équivalent, management, etc.). - ou titulaires d’un diplôme français ou étranger (bac+3) admis en dispense. Pour le M2, il faut être : - titulaires d’un master 1 de langues étrangères appliquées ou d’un M1 commerce ou marketing de préférence - ou titulaires d’un diplôme français ou étranger (bac+4) admis en dispense. La sélection se fera sur dossier puis sur entretien bilingue pour les dossiers retenus. Le jury sera composé d’enseignants de l’Université Bordeaux Montaigne et de professionnels. Les candidats doivent attester de la pratique de 2 langues étrangères dont l’anglais obligatoirement, à un niveau B2/C1. Les candidats à l’alternance doivent trouver une entreprise qui leur permette d’effectuer des missions en accord avec la formation, en commerce international et en relation de préférence avec les pays émergents (Afrique, Amérique latine, Asie, Russie et CEI).";"";"Adossement au monde professionnel Cette formation est le résultat d’une collaboration étroite entre le monde de la formation et le monde professionnel : elle permettra de concrétiser l’expression des besoins formulés par les entreprises en matière internationale, et comprendra pour chaque module, filière ou marché, des visites et témoignages de professionnels ainsi que des études de cas individuelles ou en groupe. Elle fournit une réponse opérationnelle aux défis posés par la mondialisation aussi bien au niveau des entreprises qui ont à gérer l’internationalisation de leurs marchés, que celui des étudiants qui ont à intégrer un marché du travail de plus en plus exigeant." "Le cycle, sur 2 années, permet d’acquérir les savoirs, les savoirs-faire et les savoirs-être propres au DUT TC grâce à l’alternance IUT (16 semaines/an) entreprise (36 semaines/ an).";"DUT";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Périgueux";"";"IUT de Bordeaux-Site de Périgueux";"2 ans";"Pascal RICHARD";"Responsable pédagogique";"pascal.richard@u-bordeaux.fr";"Chantal TROUILLET";"Secrétaire";"scoltc.iutperigueux@u-bordeaux.fr";"";"";"";"En privilégiant la professionnalisation, le DUT Tech de Co en alternance forme des professionnels, polyvalents, rapidement opérationnels qui deviendront des cadres intervenant dans toutes les étapes de la commercialisation : de l’étude de marché à la vente en passant par la stratégie marketing, la communication commerciale, la négociation achat et vente, la relation client, etc. Ils ont pour vocation à devenir des décideurs et des négociateurs efficaces.";"››attaché et conseiller commercial ››chargé de clientèle ››assistant commercial ››technico-commercial ››négociateur ››assistant marketing ››chef de rayon ››responsable commercial … avec expérience ? ››chef de produit ››responsable de zone ››directeur des ventes ››responsable export ››acheteur ››chargé de développement commercial ››responsable marketing ››manager de département ››gérant de magasin ou gérant de PME ››chef de publicité…";"››banque ››assurance ››gestion de patrimoine et immobilier ››import-export ››transport ››communication ››événementiel ››grande distribution ››commerce de détail ››industrie";"";"";"SEMESTRE 1 Économie générale, organisation de l’entreprise, droit : principes généraux, introduction à la comptabilité, fondamentaux du marketing, concepts et stratégies marketing, études et recherches commerciales, bureautique TIC, mathématiques et statistiques appliquées, négociation-vente, psychosociologie de la communication… SEMESTRE 2 Mercatique stratégique et opérationnelle, études et recherches commerciales, environnement international, informatique appliquée, statistiques appliquées, probabilités, comptabilité de gestion, communication commerciale, distribution, droit des contrats et de la consommation, négociation-vente… SEMESTRE 3 Environnement international, communication commerciale, droit commercial, mercatique du point de vente, statistiques et probabilités appliquées, droit du travail, gestion financière et budgétaire, logistique, économie, expression… SEMESTRE 4 E-marketing, droit du travail, management de l’équipe commerciale, psychologie sociale des organisations, entrepreneuriat, achat/qualité, stratégie d’entreprise… À CHAQUE SEMESTRE Langues étrangères de spécialité, adaptation à l’environnement professionnel, apprendre et travailler autrement, projet personnel et professionnel, expression et communication";"2 semaines à l’IUT puis 4 semaines en entreprise";"Être titulaire d’un baccalauréat général, technologique ou professionnel ou d’un diplôme reconnu équivalent Le recrutement s’opère en trois étapes 1- Étude du dossier scolaire de première et de terminale et du dossier de motivation. 2- Tests de culture générale et entretien 3- Signature d’un contrat d’alternance avec une entreprise";"--Curiosité, esprit d’ouverture --Dynamisme, goût du challenge --Adaptabilité, réactivité --Polyvalence, rigueur, autonomie --Esprit d’équipe et d’initiative, qualités relationnelles";"›› Des pratiques pédagogiques innovantes (jeux d'entreprise, projets tuteurés...) impliquant les étudiants. ›› Des équipes pédagogiques composées d’enseignants et de professionnels d’entreprises." "Ce cycle donne l’opportunité, très valorisante sur le marché du travail, d’un acquis théorique fort propre au DUT, couplé à une expérience professionnelle en entreprise sur 2 ans.";"DUT";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Bordeaux";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"2 ans";"Magalie DARTIGUELONGUE - Laurence CHEREL";"Co-responsables pédagogiques";"magalie.dartiguelongue@u-bordeaux.fr - laurence.cherel@u-bordeaux.fr";"Geneviève MARTIN";"";"genevieve.martin@u-bordeaux.fr";"";"Service scolarité";"fvu-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"En privilégiant la professionnalisation, le DUT Tech de Co en alternance forme des professionnels, polyvalents, rapidement opérationnels qui deviendront des cadres intervenant dans toutes les étapes de la commercialisation : de l’étude de marché à la vente en passant par la stratégie marketing, la communication commerciale, la négociation achat et vente, la relation client, etc. Ils ont pour vocation à devenir des décideurs et des négociateurs efficaces.";"››attaché et conseiller commercial ››chargé de clientèle ››assistant commercial ››technico-commercial ››négociateur ››assistant marketing ››chef de rayon ››responsable commercial … avec expérience ? ››chef de produit ››responsable de zone ››directeur des ventes ››responsable export ››acheteur ››chargé de développement commercial ››responsable marketing ››manager de département ››gérant de magasin ou gérant de PME ››chef de publicité…";"››banque ››assurance ››gestion de patrimoine et immobilier ››import-export ››transport ››communication ››événementiel ››grande distribution ››commerce de détail ››industrie";"";"";"SEMESTRE 1 Économie générale, organisation de l’entreprise, droit : principes généraux, introduction à la comptabilité, fondamentaux du marketing, concepts et stratégies marketing, études et recherches commerciales, bureautique TIC, mathématiques et statistiques appliquées, négociation-vente, psychosociologie de la communication… SEMESTRE 2 Mercatique stratégique et opérationnelle, études et recherches commerciales, environnement international, informatique appliquée, statistiques appliquées, probabilités, comptabilité de gestion, communication commerciale, distribution, droit des contrats et de la consommation, négociation-vente… SEMESTRE 3 Environnement international, communication commerciale, droit commercial, mercatique du point de vente, statistiques et probabilités appliquées, droit du travail, gestion financière et budgétaire, logistique, économie, expression… SEMESTRE 4 E-marketing, droit du travail, management de l’équipe commerciale, psychologie sociale des organisations, entrepreneuriat, achat/qualité, stratégie d’entreprise… À CHAQUE SEMESTRE Langues étrangères de spécialité, adaptation à l’environnement professionnel, apprendre et travailler autrement, projet personnel et professionnel, expression et communication";"8 semaines / 8 semaines avec une journée par semaine en entreprise sur les périodes de formation à l’IUT";"Être titulaire d’un baccalauréat général, technologique ou professionnel ou d’un diplôme reconnu équivalent Le recrutement s’opère en trois étapes 1- Étude du dossier scolaire de première et de terminale et du dossier de motivation. 2- Tests d’expression écrite, de mathématiques/logique, sur les spécificités de l’alternance et entretien avec un jury (enseignants et responsables d’entreprise) 3- Signature d’un contrat d’alternance avec une entreprise";"--Curiosité, esprit d’ouverture --Dynamisme, goût du challenge --Adaptabilité, réactivité --Polyvalence, rigueur, autonomie --Esprit d’équipe et d’initiative, qualités relationnelles";"›› Des pratiques pédagogiques innovantes impliquant les étudiants. ›› Des projets tutorés permettant des contacts réguliers avec le monde professionnel ›› Une construction et suivi du Projet professionnel et personnel (PPP) de l’alternant ›› Les 7 000 diplômés de Tech de Co Bordeaux constituent un réseau de professionnels pour un bon nombre de partenaires de la formation. ›› Une vie associative importante (onze associations étudiantes), des projets tutorés variés, responsabilisants qui permettent un travail en équipe en relation avec des professionnels. ›› Plus de 15 ans d’expérience en alternance ›› Une équipe d’enseignants permanents et vacataires habituée au rythme de l’alternance ; une proximité avec les étudiants ; des liens privilégiés avec les entreprises partenaires" "Fruit d’un partenariat entre des enseignes leaders de la distribution et des universités, la licence professionnelle DistriSup Management vous prépare au métier de manager de rayon partout en France. Leader capable de recruter, former et dynamiser une équipe de 3 à 20 personnes, le manager de rayon est responsable de l’animation commerciale de son rayon. Tel le chef d’une mini-entreprise, il gère l’approvisionnement et la vente de ses produits et en assure la promotion. Il est également garant des résultats financiers de son rayon. Organisation du travail en équipe, création du planning, inspection et réimplantation de votre rayon, mise en place d’une action de merchandising ou d’une animation commerciale et promotionnelle, formation d’un nouvel embauché, reporting de votre chiffre d’affaires hebdomadaire… En une journée, vos interlocuteurs sont variés et vos missions s’enchaînent. L’originalité de la formation réside dans un fonctionnement en réseau reposant sur un partenariat étroit entre les Universités (la formation existe dans 18 Universités) et l’association DISTRISUP, constituée de grandes enseignes de la distribution généraliste et spécialisée.";"Licence Professionnelle";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Management et gestion de rayon";"25031239";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"12 mois";"Mariana Vlad";"Responsable de la formation";"mariana.vlad@u-bordeaux.fr";"Blanche Demptos";"Gestionnaire scolarité";"balnche.demptos@u-bordeaux.fr";"";"";"";"- Vous former au métier de manager de rayon en alternance - Favoriser votre intégration dans une enseigne de la grande distribution à l’issue de la formation";"Vos choix de carrière seront nombreux à moyen et long terme, selon vos envies et vos affinités. Une fois manager de rayon, vous travaillerez dans les secteurs porteurs de la grande distribution et des grandes surfaces spécialisées. Vous pourrez alors évoluer vers des postes opérationnels, tel que responsable de secteur pour devenir ensuite directeur de magasin, ou bien accéder à des postes fonctionnels comme responsable des achats, du marketing, des ressources humaines, du contrôle de gestion ou de la logistique.";"";"";"";"Votre formation s’articule autour de trois grands domaines : le commerce, la gestion et le management. Un mémoire de fin d’études clôturera votre formation et un business game vous permettra de vous mesurer à d’autres étudiants du réseau. Tout au long de l’année, vous bénéficiez d’un double accompagnement par vos tuteurs universitaire et professionnel, garants de l’application du contenu de la formation. Plusieurs rencontres (la journée des tuteurs, les comités de liaison…) garantissent l’enrichissement pédagogique de votre formation, laquelle est mise à jour en continu. SEMESTRE 1 - Fonction adaptation - Gestion comptable et financière - Logistique - Gestion de l'information * - Droit appliqué à la distribution - Connaissance de la distribution - Marketing - Techniques commerciales - Merchandising SEMESTRE 2 - Connaissance de soi et développement personnel * - Gestion et animation d'équipe * - Prise de décision et pilotage - Droit social * Matières combinant Cours Magistraux et TD";"environ 3 semaines/3 semaines pour un total de 22 semaines à l’université et 30 semaines en entreprise";"Étudiants ayant au moins obtenu le baccalauréat et un diplôme sanctionnant deux années d’études validées (120 ECTS) : > L2 Économie gestion > L2 MIASHS > L2 AES > L2 Droit > DUT GEA > DUT Tech de Co > …";"";"- Une formation en alternance d’une durée d’un an, rémunérée à hauteur d’au moins 80 % du SMIC - Une formation reconnue qui s’appuie sur la puissance d’un réseau national composé de 14 enseignes et 18 universités avec des enseignements délivrés par des professionnels. - Un emploi à l’issue de votre formation, en CDI, comme pour 75 % des apprentis formés chaque année." "La licence Digital Business répond aux besoins du secteur de l'informatique dans toutes ses dimensions commerciales. Elle a pour objectif de donner des compétences commerciales à des candidats qui justifient d'une qualification de niveau bac+2 dans les domaines de l'informatique ou de donner une culture informatique à des candidats qui justifient d'une qualification de niveau bac +2 dans le domaine de la gestion et du commerce.";"Licence Professionnelle";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Digital Business";"25032685";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Eric Robert";"Responsable pédagogique";"lp-db@iut.u-bordeaux.fr";"Geneviève Martin";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"Sandra Cosse";"";"sandra.cosse@u-bordeaux.fr";"Le commercial en solutions informatiques intervient dans les problématiques des entreprises du secteur d’activités de l’informatique, du multimédia et du web(en amont et en aval du processus de vente). Il prend en charge l’écoute et la définition des besoins du client, joue un rôle d’interface entre le client et les équipes techniques chargées de la réalisation du projet et assure le suivi du client. Le commercial en solutions informatiques intervient aussi bien dans les sociétés éditrices de logiciels, dans les sociétés de services et d’ingénierie informatique, chez les fabricants ou revendeurs de matériel informatique et télécom que dans les sociétés de création et de conseil en multimédia et web.";"Chargé d'affaires en informatique, commercial en informatique et en solutions numériques Codes ROME: D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprise D1403 - Relation commerciale auprès de particuliers D1501 - Animation de vente D1401 - Assistanat commercial M1707 - Stratégie commerciale M1805 - Études et développement informatique M1706 - Promotion des ventes M1704 - Management relation clientèle D1407 - Relation technico-commerciale";"Commerce, vente et grande distribution Support à l'entreprise";"";"";"SEMESTRE 1 Stratégie commerciale appliquée à l'informatique, au numérique et au web Management de projet informatique Aide à la professionnalisation et à la réussite Mise à niveau SEMESTRE 2 Organisation et gestion de l'entreprise Projet tuteuré Alternance";"3 jours en entreprise / 2 jours à l’IUT";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Modalités d'inscription : L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"" "L'e-commerce connaît aujourd'hui un essor spectaculaire. En quelques années , ce nouveau canal d'échanges est devenu une réalité à la fois pour les consommateurs et les entreprises. La licence e-commerce / e-marketing a pour objectif, au niveau stratégique, d'intégrer le web à la stratégie de l’entreprise de manière optimale et, au niveau opérationnel, de maîtriser les technologies du webmarketing. Ces cadres intermédiaires sont alors capables de gérer les projets e-commerce tant dans leurs dimensions techniques que commerciales et logistiques. Après avoir identifié les besoins des différents utilisateurs, ils conçoivent et réalisent des applications opérationnelles comme la création de sites Web, le référencement, l’e-communication, la gestion de la relation client, la gestion de la chaîne logistique… Ils pourront ensuite intégrer le marché du travail, tant au sein d'une agence web, un e-commerçant ou un e-annonceur.";"Licence Professionnelle";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"E-commerce / e-marketing : gestionnaire de projet";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Annaig Prigent";"Responsable pédagogique de la LP";"lp-ecmn@iut.u-bordeaux.fr";"Martin Geneviève";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"Jauilhac Elodie";"";"lp-ecmn@iut.u-bordeaux.fr";"> Développer ou tirer profit d'un site internet marchand et non marchand > Gérer un projet web : structurer un projet en tâches - établir et gérer un planning - organiser des réunions - organiser la transmission du savoir - organiser des travaux de groupe. > Travailler dans un environnement numérique évolutif > Mettre en œuvre et évaluer un plan de e-communication externe à partir d'un budget prédéfini > Mettre en œuvre et évaluer une politique de Relation Client à l'aide d'outils de marketing direct et de marketing digital";"Chef de projet web, webmaster, community manager, traffic manager, responsable des ventes en ligne… Codes ROME: E1101 - Animation de site multimédia E1103 - Communication E1104 - Conception de contenus multimédias M1703 - Management et gestion de produit M1706 - Promotion des ventes M1707 - Stratégie commerciale";"Communication, média et multimédia Support à l'entreprise";"enquête à 6 mois de 2016 : 93% en emploi";"";"SEMESTRE 1 Mise à niveau (simulation de gestion, infographie, langage web…) Intégrer le e-commerce / e-marketing dans l'entreprise Maîtriser les fondamentaux des projets e-commerce / e-marketing Appréhender les technologies de base du e-commerce / e-marketing Projet tuteuré Aide à la réussite SEMESTRE 2 Animer les projets e-commerce / e-marketing Accompagner les projets du e-commerce / e-marketing Alternance";"Après un mois de formation, les alternants suivront en moyenne une semaine de formation par mois et trois semaines en entreprise. L’alternant pourra alors mettre en pratique la formation. L’alternance peut se faire dans une agence web ou chez un e-commerçant ou un e-annonceur.";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à une sélection sur dossier et entretien et à la signature d’un contrat d’apprentissage. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Modalités d'inscription : L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"> Une formation généraliste sur le webmarketing > Des intervenants experts du domaine digital > Des cas concrets et réels pour une meilleure assimilation et mise en pratique > Des partenariats avec des entreprises et associations du numérique en Aquitaine > Une formation qui permet de s’insérer rapidement dans le milieu professionnel" "L'achat dans les entreprises est une fonction clé, elle crée de la valeur. Les acheteurs ont la responsabilité des achats d’une ligne de produits ou de services, gèrent les relations avec les fournisseurs potentiels, négocient les prix et les conditions d’achat, la qualité, les délais. Pour définir les besoins de l’entreprise, l’acheteur travaille avec les différents services de l’entreprise (en particulier production, marketing, R et D, qualité…). Cette activité peut s’exercer à l’international.";"Licence Professionnelle";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Acheteur";"2503120U";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Sanchez Tania";"Responsable pédagogique";"lp-acheteur@iut.u-bordeaux.fr";"Geneviève MARTIN";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"scolarité";"fvu-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"Pour définir les besoins de l’entreprise, l’acheteur travaille en concertation avec les autres services de l’entreprise (en particulier production, marketing, qualité, Recherche et Développement), il peut s’appuyer sur des études de marché. Le métier exige une connaissance parfaite des produits de l’entreprise, des contraintes commerciales, des techniques de production, mais également une maîtrise des techniques de négociation et de communication. Selon les enquêtes réalisées par les cabinets de recrutement, l’acheteur ne peut plus se cantonner à son métier traditionnel qui consiste à chercher des fournisseurs, émettre des appels d’offres, négocier. Il est aussi chargé de mettre en place des normes de qualité (certifications ISO) en collaboration avec la direction générale et la direction qualité. Il se doit de respecter les clauses sociales et de travailler dans un grand respect de l'éthique.";"Codes ROME: M1101 - Achats M1102 - Direction des achats";"métier support, tout domaine d’activité y compris secteur public et hospitalier";"enquête à 6 mois de 2016 : 84% en emploi";"> Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte. > Négocier les contrats commerciaux selon des objectifs de coûts/délais/qualité > Maîtriser les techniques achat > Conclure des contrats d'achats et suivre leur exécution > Évaluer les fournisseurs, proposer des axes d'amélioration";"UE1 : Aide à la réussite UE2 : Outils au service des achats UE 3 : Processus achat UE 4 : projet tuteuré UE 5 : Dimension contextuelle des achats UE6 : Management achat.";"1 semaine en formation, 3 semaines en entreprise";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Modalités d'inscription L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"Métier en tension, notoriété, formation ancrée sur son territoire et dans le monde professionnel." "Au cœur de la formation, deux domaines de compétences : Élaboration et mise en œuvre d’une politique commerciale Management commercial";"Licence Professionnelle";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT de Bordeaux-Site de Périgueux";"1 an en L3";"Paradinas Thierry";"";"lp-mac@iut.u-bordeaux.fr";"Lecompte Martine";"";"fca-perigueux@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Pour un public au profil commercial, la licence professionnelle management des activités commerciales a pour objectif de former des professionnels capables à terme de devenir cadres commerciaux quel que soit le secteur d’activité. La formation doit permettre aux étudiants-salariés de développer et de consolider leurs compétences commerciales et managériales pour accéder à terme à des postes d’encadrement commercial.";"- Chef de secteur - Conseiller Clientèle - Responsable d’agence - Manager de rayon - Assistant chef de produit";"- Secteurs d’activité dans lesquels s’insèrent les diplômés :grande distribution alimentaire ou spécialisée - Commerce spécialisé indépendant - Automobile - Assurance - Banque - Commerce B to B…";"88%";"";"Mise à niveau et activités pré-professionnelles Mise à niveau disciplinaire (techniques commerciales) Mise à niveau Méthodologie Construction du projet professionnel Certifications Politiques Commerciales Marketing opérationnel (25 heures) Communication commerciale (20 heures) Stratégies de distribution (15 heures) Stratégies d’entreprise (25 heures) Innovation et veille concurrentielle (20 heures) Relation Client Négociation commerciale (achat/ vente) (35 heures) Relation client et Marketing digital (30 heures) Anglais commercial (30 heures) Management Management de la force de vente (40 heures) Techniques de recrutement et de ressources humaines (30 heures) Environnement juridique social et commercial (35 heures) Gestion Outils de gestion informatisés (20 heures) Gestion d’entreprise (30 heures) Gestion des approvisionnements et logistique (20 heures) Conduite d’un projet de développement commercial (25 heures)";"Formation de septembre à juin en alternance : 14 semaines de cours à l’IUT de Périgueux, le reste de l’année en entreprise. Rythme indicatif d’alternance : 1 semaine de formation / 2 à 3 semaines en entreprise";"Être titulaire d’un DUT ou BTS à vocation commerciale ou équivalent - Titulaire d’une L2 en sciences-économiques - Accès sur dossier suivi de réunions d’informations";"";"A chaque retour sur le centre de formation, un point individuel est fait entre l’apprenti et son tuteur. Il permet de construire progressivement le mémoire professionnel et d'évaluer la qualité des missions confiées. Les intervenants proposent des mises en situation régulières et des retours d'expérience. Les entretiens individuels avec le tuteur et un séminaire dédié avec des spécialistes en recrutement permettent d'affiner le projet professionnel de l’apprenti." "La Licence Professionnelle MPCI a pour objectif principal de former des jeunes aux trois métiers majeurs du commerce international (import, export, logistique). A la fin de la formation, ces étudiants sont directement opérationnels par les compétences acquises autant à l'Université qu'en entreprise (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation d'un an). Les futurs diplômés seront capables d'appréhender un marché, de négocier et de gérer des produits ou des services à l'international.";"Licence Professionnelle";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Management des projets commerciaux à l'international";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Yves DAVO";"Maître de Conférences en Etudes Anglophones Département Tech de Co - IUT de Bordeaux";"lp-mpci@iut.u-bordeaux.fr";"Martin Geneviève";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"COSSE Sandra";"scolarité";"lp-mpci@iut.u-bordeaux.fr";"Le titulaire du diplôme dispose d’un socle de connaissances solides : • sur les grandes zones économiques et leurs déterminations culturelles, • en langues étrangères. Le titulaire du diplôme est capable de : • Prendre en compte les spécificités interculturelles dans la vie de l’entreprise, en apprécier les implications, résoudre les problèmes posés ; • Intervenir dans les processus de commercialisation en les adaptant aux caractéristiques des marchés internationaux selon leurs spécificités culturelles, notamment : o Dans le processus de marketing international : mettre en œuvre le plan marketing du produit ou de la gamme ; analyser dans un contexte international les parts de marché, ventes, marges bénéficiaires du produit ou de la gamme et proposer des ajustements (opérations de promotion, alignement sur la concurrence…) ; o Dans le processus de communication interculturelle : Mettre en œuvre le plan média de mise sur le marché international du produit ou de la gamme et les supports de promotion (fiche technique, argumentaire de vente, catalogue…) ; mettre en œuvre la campagne promotionnelle des produits ; o Dans le processus de négociation interculturelle : négocier les quantités, les prix et les délais avec les fournisseurs de produits, les prestataires de service ou les clients dans un cadre interculturel ; établir les devis ainsi que les contrats d’achat ou de vente ; suivre l’exécution des contrats selon les clauses (quantité, qualité, respect des délais) ; • Participer à la gestion et au management des équipes multiculturelles : suivre les actions de gestion de ressources humaines (recrutement, formation…) ; suivre et mettre à jour les dossiers individuels des salariés et réaliser les déclarations réglementaires ; élaborer et actualiser les supports de suivi et de gestion des ressources humaines (tableaux de bord sociaux, grilles de salaires, plannings des congés…) ; • Utiliser les Techniques de l’Information et de la Communication (TIC).";"Le titulaire du diplôme peut accéder aux emplois suivants : Acheteur international junior, collaborateur direction commerciale export, assistant chef de produit, adjoint au directeur des ressources humaines, chargé de communication, cadre responsable de la mise en œuvre des pouvoirs publics et agissant à l’international. Codes ROME: D1401 - Assistanat commercial D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprise M1101 – Achats M1501 Assistanat en ressources humaines M1703 - Management et gestion de produit";"Commerce international Échanges économiques et culturels internationaux Gestion des ressources humaines à l’international";"";"";"SEMESTRE 1 UE 1 : Langages fondamentaux = 8 ECTS UE 2 : Développer des projets à l’international = 10 ECTS UE 3 : Gérer les opérations à l’international = 12 ECTS SEMESTRE 2 UE 4 : Approfondissement en commerce international = 15 ECTS UE 5 : Projet tuteuré = 5 ECTS UE 6 : Période en entreprise = 10 ECTS";"14 semaines en IUT / 38 semaines en entreprise, de septembre à septembre. La licence ne peut être suivie que par des étudiants sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation avec des entreprises en lien avec l’international. Cette dimension internationale est assurée par les missions confiées à l’étudiant, missions qui feront l’objet d’un engagement écrit de l’entreprise quant à leur dominante internationale, que ce soit à l’achat, à la vente ou à la logistique. Dans le cadre de ces missions, l’étudiant pourra être appelé à se déplacer dans un ou plusieurs pays étrangers. Exemples d’entreprises partenaires : Dassault, Bardinet, Lectra, Filhet Allard, Les Grands Chais de France… ; ainsi que les Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF) de la Région Nouvelle Aquitaine.";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Ouverture du serveur du 14 avril au 15 mai 2017. : cliquez ici Modalités d'inscription : L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"La Licence Professionnelle MPCI, créée en 2009 et au taux d’insertion élevé, met l’accent sur la maîtrise des techniques du commerce international dans un contexte interculturel grâce à une expérience universitaire ET professionnelle solides. L’internationalisation des échanges entraîne une mobilité géographique croissante des acteurs au sein des structures privées (de la PME à la firme multinationale), publiques ou semi-publiques. Cependant, les différences nationales, les coutumes locales et les a priori n’ont pas disparu malgré l’illusion d’une culture mondialisée. La formation permettra ainsi à l’étudiant de comprendre ces différences et de s’y ouvrir, dans le but de mieux appréhender les marchés à l’échelle mondiale, de participer à la mise en place de stratégies d’internationalisation, de devenir un négociateur efficace dans ce contexte mondialisé." "L'étudiant acquiert des compétences en composants électroniques et optoélectroniques (fabrication, recherche des fournisseurs par types de composants), marketing mix, droit et contrats, gestion de production (SAP, EMP), anglais commercial et des affaires (TOIC).";"Master";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Achat industriel des composants électroniques et technologies innovantes";"13520104";"Collège Sciences et Technologies";"1 an en M2";"Yannick Deshayes";"";"yannick.deshayes@u-bordeaux.fr";"Yves Ousten";"";"yves.ousten@u-bordeaux.fr";"Myriam Boutges";"";"myriam.boutges@u-bordeaux.fr";"Le diplômé peut prétendre à des emplois diversifiés dans lesquels seront mises en œuvre les activités suivantes : -Transmission du savoir et diffusion des connaissances scientifiques, - Conception et animation de réunions avec des fournisseurs, - Analyse financière de projets - Recherche des meilleurs solutions (optimisation des coûts, des délais, de la logistique) - Analyse de marchés - Veille technologique";"Cadre Acheteur - Négociateur Cadre de type ingénieur en électronique Cadre technique contrôle-qualité Cadre technique d'études-recherche-développement de l'industrie Ingénieur/Consultant en organisation et gestion de la production Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise Ingénieur d’affaires en informatique et automatisme Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise Ingénieurs en conception de systèmes multimédia, Ingénieur en imagerie biomédicale, Ingénieur validation télécoms";"Les secteurs d'activité visés relèvent les secteurs relevant de l'achat Industriel et de la logistique pour l'électronique.";"";"";"SEMESTRE 1 Gestion de Production et des Stocks Gestion de Projet Amélioration Continue - Lean Base Informatique Anglais Communication et Professionnalisation Open courses technologies : les bases SEMESTRE 2 Achats : implication dans l'innovation Analyse Fonctionnelle et Conception de Produits Physique des circuits intégrés nanoélectroniques, procédés de fabrication et technologies des composants intégrés et fiabilité Étude du coût de fabrication d'une technologie et impact de l'obsolescence dans les achats Anglais Commercial TOIC SEMESTRE 3 Performance, Qualité et Normalisation Progiciel de Gestion Intégrée Communication et Professionnalisation Systèmes et composants électroniques - Opto Marketing et management des achats et négociations Gestion d'entreprise et Analyse Financière Anglais commercial SEMESTRE 4 Liste à choix d'UEs obligatoires - 1 UE à choisir : > Conférences scientifiques et/ou projets > Estimation bayésienne en Signal-Image";"5 places en apprentissage dans le cadre du CFA de l’Université de Bordeaux";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : Licence mention Sciences pour l’ingénieur, Licence mention Informatique, Licence Mathématiques, Licence mention Électronique, énergie électrique, automatique. L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant.";"";"Fortes demandes de l’industrie" "Ce parcours vise à développer des compétences dans le domaine de l’ingénierie commerciale relative à la fonction de 'business developer'. Au-delà de la maîtrise des techniques commerciales, garantie par son ancrage professionnel, la formation cherche à développer les qualités d’autonomie des étudiants dans la prise de décision, par le caractère pluridisciplinaire des enseignements et la mise en œuvre d’une méthodologie universitaire appliquée à des problématiques de développement de l’activité économique de l’entreprise. En outre, le parcours 'Commercial - Business Developer' accorde une place significative à la maîtrise des langues vivantes appliquées au contexte commercial. Ce parcours permet d’offrir une formation étendue aux étudiants, dans laquelle chacun d’entre eux pourra développer des compétences dans le développement de l’activité commerciale de l’entreprise en France et à l'international.";"Master";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Commercial-business developer";"13531274";"Campus Bastide";"1 an";"";"";"";"GERARD Fabienne";"";"ua.iae@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Former aux fonctions d’encadrement dans les domaines du marketing, du commerce et de la vente. Former aux concepts et théories du marketing, du commerce et de la vente. Développer les capacités et les techniques d’analyse des marchés par la connaissance des méthodes et outils du marketing. Développer des connaissances générales sur l’entreprise afin de permettre l’encadrement d’équipes. Intégrer à la connaissance théorique, des pratiques actuelles et émergentes des métiers du marketing, du commerce et de la vente. Mettre les étudiants en situation professionnelle.";"Business Developer Management et gestion de produit Management relation clientèle Marketing Stratégie commerciale Management en force de vente Communication Développement et promotion publicitaire Études et prospectives socio-économiques Direction des achats Achats";"Support à l'entreprise Commerce, vente et grande distribution Communication, média et multimédia";"";"Utiliser des logiciels d’acquisition et d’analyse de données avec un esprit critique Elaborer la stratégie marketing de l'entreprise Définir et piloter le développement d'un site Internet Réaliser des diagnostics internes et externes des situations marketing Connaître le ou les champs professionnel(s) associé(s) à la discipline.";"Semestre 1 : UE 1.1.1 : Stratégie marketing (crédits : 3 - volume horaire : 18h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 1.1.2 : Négociation commerciale (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle continu) UE 1.1.3 : Techniques de vente (crédits : 3 - volume horaire : 20h) ; (Contrôle continu) UE 1.1.4 : Business Development (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 1.1.5 : Fondements du management financier (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 1.1.6 : Droit de la concurrence et de la consommation (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 1.1.7 : Management stratégique (crédits : 3 - volume horaire : 12h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 1.1.8 : Serious game (crédits : 1 - volume horaire : 18h) ; (Contrôle continu) UE 1.1.9 : Anglais de spécialité - Commerce (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle continu) UE 1.1.10 : Anglais de spécialité renforcé - Commerce (crédits : 2 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle continu) UE 1.1.11 : Langue vivante 2 (Allemand ou Espagnol) (crédits : 3 - volume horaire : 30h) ; (Contrôle continu) Semestre 2 : UE 2.1.1 : Distribution et merchandising (crédits : 3 - volume horaire : 18h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 2.1.2 : Stratégie d'internationalisation (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle continu) UE 2.1.3 : Économie internationale (crédits : 2 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 2.1.4 : Management de la chaine logistique - fondamentaux (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle terminal : Épreuve écrite - 2h) UE 2.1.5 : Anglais de spécialité - Commerce (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle continu) UE 2.1.6 : Méthodes et recherche (crédits : 3 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle continu) UE 2.1.7 : Conduite d'entretien et communication interne (crédits : 3 - volume horaire : 9h) ; (Contrôle continu) UE 2.1.8 : Anglais de spécialité renforcé - Commerce (crédits : 1 - volume horaire : 15h) ; (Contrôle continu) UE 2.1.9 : Langue vivante 2 (Allemand ou Espagnol) (crédits : 3 - volume horaire : 30h) ; (Contrôle continu) UE 2.1.10 : Projet tutoré (crédits : 3 - volume horaire : 7h30) ; (Contrôle continu) UE 2.1.11 : Stage (crédits : 3 - volume horaire : /) ; (Contrôle terminal : Rapport de stage)";"";"L'accès en première année de Master : est ouvert aux candidats titulaires de 180 crédits ECTS ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant, est soumis à capacité d’accueil, se fait sur examen de dossier du candidat, et entretien le cas échéant";"Licences conseillées : Licence mention Gestion, Licence mention Science politique.";"" "Ce parcours a pour objectif de former des cadres dans le domaine de la communication commerciale, media ou hors media pouvant être opérationnels en entreprise ou en agence de communication, ouvrant ainsi aux métiers de chef de publicité, chef de projet, chef de marque. Les objectifs spécifiques sont de permettre l'acquisition d'une maîtrise opérationnelle et stratégique dans la mise en oeuvre des stratégie de communication.";"Master";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Bordeaux";"Communication media et hors media";"13531274";"Campus Bastide";"1 an";"";"";"";"GERARD Fabienne";"";"ua.iae@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Former aux fonctions d’encadrement dans les domaines du marketing, du commerce et de la vente. Former aux concepts et théories du marketing, du commerce et de la vente. Développer les capacités et les techniques d’analyse des marchés par la connaissance des méthodes et outils du marketing. Développer des connaissances générales sur l’entreprise afin de permettre l’encadrement d’équipes. Intégrer à la connaissance théorique, des pratiques actuelles et émergentes des métiers du marketing, du commerce et de la vente. Mettre les étudiants en situation professionnelle.";"Business Developer Management et gestion de produit Management relation clientèle Marketing Stratégie commerciale Management en force de vente Communication Développement et promotion publicitaire Études et prospectives socio-économiques Direction des achats Achats";"Support à l'entreprise Commerce, vente et grande distribution Communication, média et multimédia";"";"Utiliser des logiciels d’acquisition et d’analyse de données avec un esprit critique Elaborer la stratégie marketing de l'entreprise Définir et piloter le développement d'un site Internet Réaliser des diagnostics internes et externes des situations marketing Connaître le ou les champs professionnel(s) associé(s) à la discipline.";"Semestre 1 UE Obligatoires UE 1.1.1 : Communication Media UE 1.1.2 : Communication Hors Media UE 1.1.3 : Communication Digitale UE 1.1.4 : Communication interne et institutionnelle UE 1.1.5 : Communication visuelle et PAO UE 1.1.6 : Communication éditoriale et stratégie d'écriture UE 1.1.7 : Droit de la consommation et de la communication (M) UE 1.1.8 : CRM et marketing direct (M) UE 1.1.9 : Méthodes approfondies d'analyse de marché (M) UE 1.1.10 : E-commerce (M) UE Optionnelles UE 1.2.1 : Epistémologie et méthodologie de la recherche UE 1.2.2 : Stage Bonus Sport de 1 à 15 points Semestre 2 UE Obligatoires UE 2.1.1 : Projet tutoré UE Obligatoire à choix UE 2.1.2 : Stage - pour les étudiants uniquement UE 2.1.3 : Mémoire de recherche - pour les étudiants uniquement UE 2.1.4 : Professionnalisation - pour les apprentis uniquement Bonus Sport de 1 à 15 points""";"";"L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "La gestion des flux dans l'entreprise nécessite d’avoir une vision intra et inter-organisationnelle notamment par une étroite collaboration entre les services de l'entreprise, ses fournisseurs et clients, dans un contexte le plus souvent international. La fonction achat est essentielle et constitue l'interface entre l'entreprise et ses fournisseurs.";"Master";"Commerce, Marketing, Distribution";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Achats et logistique à l'international (ALI)";"1353100N";"IAE Bayonne (UPPA)";"1 an au cours du Master 2";"Gisèle MENDY BILEK";"Responsable pédagogique";"gisele.mendy-bilek@univ-pau.fr";"Amaia ECHEVERRIA";"Responsable Relation Entreprise";"amaia.echeverria@univ-pau.fr";"";"Secrétariat des formations";"formations.iae@univ-pau.fr";"Les entreprises sont à la recherche de spécialistes qui disposent de compétences techniques et des capacités à appréhender l’entreprise dans sa globalité. La formation doit permettre aux étudiants d’acquérir une double compétence, dans le domaine des achats et dans celui de la logistique internationale: • élaborer une stratégie achats, sélectionner et évaluer les fournisseurs actuels et potentiels, mise en place de procédures à l’international • négocier les achats et organiser la logistique « amont » et « aval » en respectant les contraintes de production • améliorer la performance tout en respectant la dynamique efficacité/efficience • gérer et optimiser une chaîne logistique - logistique amont logistique de production et logistique aval (distribution) • manager une équipe et communiquer efficacement avec les différents partenaires internes et externes à l'entreprise.";"Les diplômés de ce master seront amenés à occuper des postes de responsable achats, responsable logistique, responsable de plafeforme et distribution, consultant en supply chain management ou en achats.";"";"";"";"Le master Achats et Logistique à l’International comporte près de 400 heures de cours (en français et en anglais), de discussions de cas et de conférences. L’équipe enseignante est constituée pour moitié d’enseignants-chercheurs et pour moitié de professionnels venant de l’entreprise, spécialistes de la logistique et des achats internationaux. Durant toute l’année, les apprentis développent un projet professionnel en partenariat avec leur entreprise. L’objectif est de mettre les étudiants dans le rôle de consultants en Achat & Logistique à l’Internationale ayant pour objectif de proposer des plans de développement stratégiques et opérationnels.";"L’apprenti est une semaine en formation à l’IAE sur le campus de Bayonne, toutes les trois semaines, de début octobre à fin septembre de l’année N+1.";"La formation s’adresse à des étudiants ayant effectué un master 1 : • en Management International (Commerce International, Stratégie à l’International) • en Achats & logistique • d’École de commerce";"";"La Compagnie des Dirigeants et Acheteurs de France ont soutenu la création du Master Achats et logistique Internationale. Cette nouvelle formation répond aux besoins de chargeurs locaux dans l’industrie du textile, Surfwear, l’industrie aéronautique, chimique et médicale comme aux entreprises de services spécialisées dans la logistique et le transport." "La licence professionnelle Valorisation animation médiation des territoires ruraux forme des animateurs et médiateurs pour la valorisation des territoires ruraux, mais aussi dans le cadre des relations entre les villes et les campagnes (circuits-courts par exemple). Les domaines d’action de la formation sont très variés, concernant aussi bien les secteurs de l’environnement et du développement local que ceux de l’économie sociale et solidaire ou de la labellisation des produits agricoles en passant par les projets culturels ou patrimoniaux. Un accent particulier est mis sur les questions de démocratie participative et de valorisation des territoires par les produits de qualité. Réalisée en partenariat entre le département de géographie de l’Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux Sciences Agro et l’EPLEFPA du Périgord (Lycée agricole de Périgueux), la formation s’appuie sur une pédagogie concrète de mise en situation autour de projets tutorés. Tout au long de la formation, des apports théoriques et méthodologiques sont dispensés dans des domaines aussi variés que complémentaires pour l’action territoriale : communication, géomatique, histoire, économie, écologie, droit, etc. Par ailleurs, un contact permanent est assuré avec des professionnels des différents champs considérés (élus, consultants, responsables associatifs, fonctionnaires territoriaux, bureaux d’études) en particulier dans le cadre de conventions avec les territoires ruraux du Pays de l’Isle en Périgord dans le département de la Dordogne. À l’issue de la licence professionnelle l’étudiant aura acquis plusieurs natures de compétences. 1-Analyse et diagnostic de territoire • Capacité à analyser le territoire et ses enjeux • Utilisation des outils SIG et cartographie 2-Animation et valorisation • Audit patrimonial et technique d’appui à l’émergence de projets • Techniques de communication, d’animation • Conduite de projets et évaluation 3-Gestion et médiation • Capacité à gérer des réalisations, des équipes, des structures, des réseaux • Techniques de gestion des moyens et de promotion des projets • Relations avec les acteurs locaux";"Licence Professionnelle";"Culture et Territoires";"Université Bordeaux Montaigne";"Valorisation, animation et médiation des territoires ruraux";"25034110";"Université Bordeaux Montaigne";"1 an en L3";"Valérie KOCIEMBA";"Responsable pédagogique";"valerie.kociemba@u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal GODINEAU";"";"cfa@u-bordeaux-montaigne.fr";"Olivier DARRACQ";"";"licences-pro-stc@u-bordeaux-montaigne.fr";"Devenir agent de développement du territoire, animateur et médiateur des collectivités territoriales dans un cadre participatif ; Participer à l’émergence de projets pour la gestion et l’animation des territoires ruraux ; Contribuer au développement des filières qualité (agriculture biologique, labels, AOC, IGP) ; Fonder sa propre structure d’entreprenariat rural, d’animation ou de tourisme (ferme pédagogique, gites ruraux) ; Accompagner ou coordonner des projets territoriaux (agenda 21 local, charte de Pays ou de PNR) : animer des réseaux d’acteurs ; agir pour l’éducation relative à l’environnement (CPIE) ; Gérer des réalisations liées au patrimoine environnemental et culturel.";"";"Les diplômés de la licence VAMTR travaillent dans des secteurs d’activités très variés : environnement, agriculture, paysage, culture, loisirs, tourisme, santé, services à la personne, économie sociale et solidaire. Ils évoluent au sein de différents types d’organisations : • collectivités territoriales (communes, intercommunalités, pays, départements), • établissements publics (Agence de l’eau, Parc Naturel), • administrations • organismes consulaires, • associations, • bureaux d’études...";"";"";"3 grands domaines : Connaissance des territoires ruraux et de leurs dynamiques - Techniques et outils de conduite de projets - Techniques de médiation, de communication et d’animation Diagnostic de territoire • Diagnostic de territoire • Projet tutoré collectif (étude et animation à la demande du Pays de l’Isle en Périgord) Fonctionnement des écosystèmes • Ecologie, paysages, droit de l’environnement Fonctionnement des territoires • Histoire, géographie rurale • Tables rondes avec professionnels • Conduite de projets Connaissance des outils de l’analyse spatiale et territoriale • Initiation à la cartographie et aux SIG • Techniques d’enquêtes • Initiation à la vidéo Animation et médiation • Méthodes d’animation et de médiation • Méthodes de communication Capacité d’expression écrite et orale Anglais Organisation, réalisation partielle d’un projet de territoire • Projet tuteuré de petits groupes Démocratie participative et médiation territoriale – Stage Valorisation des territoires par les labels de qualité – Stage";"";"La pédagogie de projet limitant l’effectif, l’accès à cette licence s’effectue selon une sélection sur dossiers puis entretiens individuels (capacité d’accueil limitée à 30 étudiants). La formation est ouverte à des étudiants ayant obtenu au moins 120 crédits ECTS (L2 ou équivalent exigé) principalement dans les domaines des sciences humaines et sociales et de certains BTS et DUT.";"";"Une insertion dans le tissu économique et associatif régional. Une pédagogie de projet tout au long de la formation qui initie les étudiants à des démarches professionnelles et qui leur permet une insertion rapide et efficace dans le marché du travail." "Fort d’une expérience de plus de dix années, le master IPCI s’est non seulement affirmé comme une formation de référence dans le champ de l’ingénierie culturelle mais aussi comme l’un des rares cursus ouvert sur les enjeux européens et interculturels. Grâce à un équilibre entre savoir-faire techniques, compétences d’ingénierie et culture humaniste, le master IPCI a pour ambition de former des responsables culturels généralistes, en formation initiale ou continue. Conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux, le master IPCI ancre son enseignement dans le champ des humanités tout en offrant un parcours professionnalisant exigeant. Son important réseau de structures publiques, associatives et privées associées lui permet d’être en prise avec les évolutions du monde culturel. Les très fortes mutations des métiers et fonctions culturels – réforme territoriale, rôle déterminant du numérique, paradigme des droits culturels, évolution des modèles économiques, internationalisation – sont ainsi placés au cœur du cursus. L’objectif est de développer chez les étudiants une adaptabilité et une ouverture sur le monde leur permettant d’inscrire l’action et la réflexion artistiques et culturelles au cœur des préoccupations contemporaines, que cette action s’inscrive dans le cadre de collectivités territoriales, du secteur associatif ou de structures culturelles. Le master prépare également, là réside sa spécificité, à la conception, au pilotage, à la gestion et à l’évaluation de projets culturels à vocation interculturelle ou internationale. Face aux fortes évolutions à l’œuvre au sein du secteur culturel, le parti-pris du master IPCI est de former des futurs cadres polyvalents, à même de déployer leurs savoir-faire aussi bien à l’échelle locale, nationale qu’européenne. Ce profil généraliste requiert à la fois compétences techniques et créativité de sorte qu’en fin de Master, les étudiants soient capables de concevoir et présenter un projet culturel de toutes dimensions : • identifier les différents acteurs d’un territoire et les coordonner ; • planifier et gérer l’exécution d’un projet, • en assurer la communication auprès de tiers • maîtriser la complexité propre aux projets pluripartenariaux et/ou interculturels";"Master";"Culture et Territoires";"Université Bordeaux Montaigne";"Ingénierie de Projets Culturels et interculturels";"13513004";"Université Bordeaux Montaigne";"1 an sur le M2";"";"";"";"Alexandre Peraud";"Responsable pédagogique";"alexandre.peraud@u-bordeaux-montaigne.fr";"Christine Vigneau";"";"master-humanites-lettres@u-bordeaux-montaigne.fr";"Le master mention Direction des projets ou établissements culturels comprend des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués. Il se décline en un unique parcours à orientation professionnelle structuré autour des enjeux de l’Ingénierie de projets culturels et interculturels (IPCI). À ce titre, il vise une insertion professionnelle immédiate tout en offrant la possibilité aux étudiants qui le souhaiteraient de poursuivre un cursus doctoral. Ce parcours intègre des compétences apportées, à parité, par l'université et par les milieux économiques et sociaux. Le master s’ordonne autour de 4 blocs : • Humanités et interculturalités, pour consolider la culture et la capacité d’analyse, notamment en matière de compréhension des pluralismes culturels; • Numérique, communication & réseaux, pour acquérir une maîtrise des outils numériques et comprendre les mutations organisationnelles, esthétiques et sociologiques liées au numérique; • Connaissances de l’ingénieur, pour donner aux futurs professionnels des savoir-faire pratiques et théoriques nécessaires à la conduite de projets ; • Applicatif, pour mettre en œuvre les connaissances et compétences dans des situations professionnelles.";"Ces profils sont recherchés dans les associations et les grandes structures du secteur culturel aussi bien que dans les collectivités territoriales, ainsi que dans les structures culturelles à l’étranger. Si le secteur culturel est le premier visé, leurs compétences peuvent aussi se déployer dans le cadre élargi de projets de développement urbain, touristique ou social. Parmi une liste importante de métiers, reflet de la diversité des champs d’activités et de la variété des situations observées sur le terrain, les débouchés du master IPCI concernent aussi bien les postes liés à la gestion d’un lieu, à l’animation d’un festival, d’un réseau professionnel ou d’une compagnie : • chef de projet d’une opération ou d’un équipement culturel (associatif ou public), • responsable / chargé de mission de la politique culturelle d’une collectivité locale, • responsable du développement touristique et culturel d’un territoire, • administrateur d’une équipe artistique, d’un événement culturel (festivals...), • chargé de production ou de diffusion, • responsable de services éducatifs (bibliothèques, musées, etc.), • médiateur culturel";"";"";"";"La formation vise l’acquisition et la mise à l’épreuve des connaissances et compétences acquises en cours. • Interculturalités : étude des politiques européennes et du montage de projets européens ainsi que d’une approche critique des droits et diversité culturels, notamment juridique. Une langue vivante obligatoire ; • Numérique & communication : le M2 privilégie une approche pratique à travers l’étude des outils numériques dans leurs fonction d’ingénierie et d’aide à l’organisation. • Compétences de l’ingénieur : le bloc connaissance de l’ingénieur se spécialise autour des compétences techniques : management des organisations, appréhension des modèles économiques, maîtrise comptable/budgétaire et spécificités juridiques du monde de la culture ; • Applicatif (ateliers) : Toujours construit autour de conférences de méthode régulières et des « chantiers » répondant à des « commandes » extérieures, ce volet s’ordonne autour du module conception de projet que conduisent les étudiants (en groupe). Chaque projet est non seulement l’objet d’un accompagnement individualisé mais offre un terrain d’application aux cours théoriques décrits plus haut. Le M2 n’est délivré qu’après la soutenance d’un mémoire.";"La scolarité du master est étalée sur deux ans, dont seule la deuxième année est ouverte à l’apprentissage, avec un semestre alternant cours (3 jours/semaine) et immersion (de septembre à janvier) et 8 mois d’immersion totale en entreprise (en lieu et place du stage long de la filière formation initiale étudiante).";"Les candidats – principalement issus des filières de sciences humaines et sciences sociales – sont recrutés sur dossier (phase d’admissibilité) puis sur entretien. La sélection s’opère sur la qualité du dossier académique, sur les expériences acquises dans le monde culturel (emplois, stage, engagement associatif, bénévolat…) ainsi que sur la motivation et la cohérence du projet professionnels.";"";"Le master IPCI attache une importance toute particulière à l’insertion professionnelle de ses étudiants et entretient des liens privilégiés avec le mode de la culture. Ainsi a-t-il donné naissance au Centre d’innovation sociétale UBIC – Universités Bordeaux Inter-Culture — créé pour fournir des services aux acteurs privés et publics du monde de la culture. Fort d’une équipe de chercheurs de terrain, UBIC est aujourd’hui en contrat avec le Ministère de la Culture, la Région Nouvelle Aquitaine et plusieurs équipements culturels majeurs d’un grand Sud-ouest. Les missions qui lui sont confiées – formation, assistance à maîtrise d’ouvrage, recherche-action…– offrent des terrains privilégiés d’insertion aux étudiants. Par sa spécialisation européenne et internationale (plus de 200h dédiées), le master entretient des liens privilégiés avec des opérateurs culturels qui œuvrent à l’étranger ou avec le réseau français à l’étranger (Alliance française, Instituts français). Membre de l’European network on Cultural Management and Cultural Policy Education (ENCATC), la formation s’appuie sur un réseau de formations internationales équivalentes qui offre la possibilité aux étudiants de réaliser une partie de leur scolarité ou l’un de leurs stages à l’étranger." "Le master Design s’oriente vers l’innovation, l’interaction et le service. Il a pour finalité de former des designers : • Agiles et proactifs dans le secteur du numérique, des entreprises de service, industries créatives, services R&D, collectivités publiques ou privées, industriels • Capables de mettre en œuvre leur capacité d’adaptabilité réflexive dans divers environnements de projets pour contribuer à améliorer l’habitabilité du monde et jouer un rôle majeur dans les innovations de rupture Le domaine créatif dans lequel s’inscrit le design interroge des approches scientifiques évolutives et des domaines professionnels émergents attentifs aux changements socioculturels, économiques, technologiques et industriels. Ses mutations amènent le designer à concevoir et à donner du sens à de nouveaux usages entre espace, produit, interaction, information, image, expérience et service et ainsi à définir la façon dont les personnes, les produits et les services dialoguent dans un contexte précis. Le diplôme se concentre sur les process de conception et la mise en œuvre du projet dans une approche nourrie par le Design Thinking. La forte synergie avec les acteurs du territoire dans les secteurs secondaire et tertiaire (industriels, chefs d’entreprise, PME, service R&D, collectivités publiques, LivingLabs) permet de contribuer à alimenter des domaines professionnels émergents en évolution permanente : designer d’interaction, designer de service, designer d’information, designer produit/interface, UX designer, Chef de projet, designer R&D. Il s’agit de concepteurs qui ont une fonction de pilotage en amont et en aval de la création. Leurs rôles visent à remettre en question les solutions existantes, et chercher des solutions divergentes, innovantes pour concevoir des produits et services chargés de sens. Ces profils professionnels ont pour objectif d’alimenter de nouveaux champs de réflexion et de nouvelles pratiques professionnelles.";"Master";"Design";"Université Bordeaux Montaigne";"Interaction, innovation, service";"13520021";"Université Bordeaux Montaigne";"2 ans";"Stéphanie CARDOSO";"";"stephanie.cardoso@u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal GODINEAU";"";"cfa@u-bordeaux-montaigne.fr";"Carole HOUQUES";"";"carole.houques@u-bordeaux-montaigne.fr";"Être capable de s’emparer d’une problématique et la mener à bien sous l’angle du projet dans une démarche d’anticipation et dans des temporalités différentes Être capable de maitriser les outils et méthodes de conception en design, de mettre en œuvre la pensée design (« design thinking ») Être capable de proposer des solutions alternatives dans le contexte de l’économie circulaire et des nouvelles industries créatives Savoir articuler une approche multi-référentielle et inter-sectorielle Savoir contribuer à la construction d’un nouveau récit pour les industries créatives Savoir prendre position dans les réseaux socioprofessionnels";"";"";"";"";"Le master Design propose une compréhension des épistémologies des disciplines et pratiques qui nourrissent le projet (dimension multi-référentielle) : sémiotique, anthropologie, sociologie, ingénierie (ENSAM Paris-Tech Talence), ergonomie cognitive, esthétique, pratiques collaboratives de création et de conception, expérimentations technologiques et plastiques. Il est question d’élaborer le profil professionnel du futur designer en collaboration avec les partenaires, réseaux socioprofessionnels et acteurs de l’innovation et de favoriser son insertion professionnelle. La formation propose une participation importante à travers des workshops, manifestations, expositions, concours. Master 1 Il est essentiellement question de maîtriser les process et méthodologies de conception en design, l’articulation des schémas de pensée, de saisir les problématiques sociétales contemporaines et leur impact dans le projet en design, de favoriser un travail de terrain (observation, diagnostique, analyse critique) et d’expérimentation (production, création). Une étroite collaboration avec l’ENSAM Paris-Tech Talence offre une rencontre interdisciplinaire essentielle dans la formation du futur designer par la variété des logiques et schémas de représentation du projet de design en industrie et son amplitude dans le secteur du service. Master 2 La 2° année vise à renforcer la dimension réflexive et critique appliquée au projet de design et à réaliser un projet professionnel dans le cadre d’un stage qui permet de conforter le profil du futur designer. Le projet professionnel démontre les capacités de l’étudiant à mener à bien un projet dans la totalité du processus. Il s’appuie sur un mémoire, une réflexion théorique et méthodologique. L’articulation de la pratique du projet et des problématiques théoriques demeure un atout considérable pour le designer capable de réaliser des productions originales et innovantes dans l’instabilité des mondes actuels. Deux possibilités pour entrevoir cette cohérence : • Soit le projet professionnel est une hypothèse de réponse pragmatique à la problématique traitée par le mémoire • Soit le projet professionnel est un moyen d’enclencher une réflexion théorique et méthodologique";"Le volume horaire de la formation est de 315 heures réparties sur 9 semaines au Centre de Formation d’Apprentis ; 5 semaines au cours du 1er semestre et 4 semaines au second semestre. Nombre de jours en formation : 45 jours Nombre de jours en entreprise : 210 jours soit un taux de présence de 82 %";"La capacité d'accueil du master est de 25 places. En master 1 : Licences conseillées : - licence mention art - licence en communication, ingénierie, webdesign, développeur web, architecture, métiers d'art ou diplôme français ou étranger (bac+3) admis en dispense Modalités de recrutement : dossier + entretien Les éléments constitutifs du dossier permettront : - d'apprécier la nature et la cohérence du cursus antérieur du candidat au regard du master visé ainsi que les compétences acquises et les résultats obtenus ; - d'exposer le projet professionnel et la motivation du candidat (le détail des pièces à fournir sera précisé dans le dossier). En master 2 : Sont admis à s'inscrire de droit les étudiants de Bordeaux Montaigne, admis au M1, qui passent en année supérieure, l'année en cours, dans le même master et le même parcours. Pour les autres cas : dossier + entretien Etudiants titulaires d'un master 1 design Etudiants titulaires d'un master 1 et praticien du design (designer, graphiste) ou étudiants titulaires d'un diplôme français ou étranger (bac+4) admis en dispense";"";"Le master s’appuie sur un réseau de professionnels intervenants et collabore avec des partenaires du monde socioéconomique en adéquation avec les divers projets menés. Les dernières années ont permis de renforcer les synergies avec les acteurs du territoire (publics et privés) et de répondre à une demande émergente du milieu socioprofessionnel en plein essor en ce qui concerne les innovations sociales et technologiques dans le secteur du numérique et du service. Le master bénéficie de compétences internationales permettent de fonder cela sur la durée un parcours pertinent où les cultures et les champs professionnels émergents du design serviront de cadre référentiel (Ecole de Design /Faculté de l’Aménagement/ Université de Montréal –Canada- ; Université de Tsukuba –Japon- ; University of Southern California Los Angeles –USA-)." "Le design est la combinaison optimale de 3 éléments : le langage formel, les matériaux et technologies employés et la capacité de distinguer et de prendre en considération besoins fonctionnels et immatériels des utilisateurs. L’éco-conception est une démarche dans la conception d’un produit qui consiste à réduire l’impact sur l’environnement dans l’intégralité de son cycle de vie. Le professionnel du design et de l’éco- conception doit être capable de : • déterminer le cycle de vie d’un produit, • relooker un produit ou un emballage, • créer de nouveaux concepts (produit, packaging, services), • décliner des gammes ou des concepts, • organiser la mise en œuvre de nouveaux systèmes, • faire de la recherche prospective.";"Licence Professionnelle";"Design";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Design et éco-conception, produit et packaging";"25020090";"IUT Mont-de-Marsan (UPPA)";"1 an";"Jean-Luc DOUZIECH";"Responsable pédagogique de la LP";"jean-luc.douziech@univ-pau.fr";"Marie LAVIELLE";"Responsable Relations Entreprises";"marie.lavielle@univ-pau.fr";"Christine BIDEPLAN";"Service scolarité";"christine.bideplan@univ-pau.fr";"Le diplômé Design et éco-conception doit : • analyser les matériaux et connaître leurs process de mise en œuvre afin de choisir la propriété des matériaux adaptée au produit et la méthode de façonnage du matériau, et d’identifier les matériaux à bilan carbone faible. • maîtriser les codes et les modes de représentation afin de communiquer sur ses projets et sur le produit. • connaître l’histoire de l’art et du design afin d’exposer ses travaux avec les références du métier. • maîtriser les logiciels de représentation graphique et d’infographie afin d’établir une représentation numérique spatiale des projets. • avoir une pratique du maquettage, du modelage et du prototypage afin de concrétiser ses concepts par des réalisations manuelles (ou par FAO) dont les formes réelles sont palpables. • savoir gérer et conduire un projet, établir un cahier des charges fonctionnelles et s’exprimer face aux clients (ou une équipe de professionnels) en Français et en Anglais. • connaître les techniques du marketing, du commerce international et de la négociation afin de mettre en œuvre une politique de maîtrise des coûts et de respecter la stratégie mercatique de l’entreprise.";"";"""CHAMPS D’APPLICATIONS : LE CHAMP PLASTIQUE • Les formes • Le style • La mode • Approche « sensible » des matériaux et des surfaces : couleurs, touchers et décorations LE CHAMP TECHNOLOGIQUE • Structure des objets • Nouveaux concepts techniques • Nouveaux composants • Intégration de nouveaux matériaux • Démarche d’éco-conception • Nouveaux process de transformation des matériaux • Nouveaux process de montage • Transferts de technologies""";"";"";"UE1 MATÉRIAUX : PROCESS ET ANALYSE - 100H • Structure et propriétés des matériaux - 20h • Principes physiques des procédés de mise en œuvre - 20h • Analyse graphique (Rhinocéroce) - 20h • Matériaux et éco-conception - 40h UE2 BOITE À OUTIL DU DESIGNER - 110H • Maîtrise des codes et modes de représentation - 30h • Histoire de l’art et du design de 1850 à nos jours - 20h • DAO/CAO 3D (Catia – Solidworks) - 30h • Infographie 2D (Photoshop) - 30h UE3 MODELAGE / MAQUETTAGE / PROTOTYPAGE - 120H • Mise en œuvre - 30h • Rétro conception - 20h • Modelage - 40h • CFAO - 30h UE4 COMMUNICATION ET MANAGEMENT - 100H • Anglais - 30h • Gestion et conduite de projets - 30h • Expression et communication orale - 20h • Marketing - 20h UE5 PROJET TUTEURÉ - 90H";"voir calendrier prévisionnel";"• BTS, DUT à dominante technique et design (ou arts appliqués) • L2 scientifique et arts appliqués ou niveau équivalent • Niveau BAC avec expérience professionnelle (validation des acquis de l’expérience) Inscription • Connectez-vous sur le site : https://adiut1.iut-candidatures.fr/CiellCommun • Remplissez les informations en ligne • Imprimez le dossier et retournez-le à l'adresse indiquée";"";"" "Le master ""Expertise en affaires publiques / Droit public des affaires"" (EAP/DPA) est une formation conjointe entre Science PO Bordeaux et l'Université de Bordeaux délivrant un double diplôme EAP/DPA : Expertise en affaires publiques / Droit public des affaires. Relevant de la majeure « Carrières publiques » à Science PO Bordeaux et de la mention ""Droit Public"" à l'Université de Bordeaux, la formation vise à former des spécialistes de gestion publique dotés d’une forte expertise en droit public des affaires";"Diplôme de Sciences Po Bordeaux";"Droit, économie, gestion, management";"Sciences Po Bordeaux";"";"";"Sciences Po Bordeaux";"1 an en 5ème année";"Hubert Delzangles";"Responsable d'EAP";"h.delzangles@sciencespobordeaux.fr";"Nelly Couderc";"Responsable du service Carrières et Partenariat";"n.couderc@sciencespobordeaux.fr";"";"";"";"La formation a pour objectif de proposer sur le marché de l’emploi des diplômés de Sciences Po Bordeaux et de l’Université de Bordeaux dotés d’une double compétence, spécialistes des questions touchant aux contrats administratifs et partenariats publics-privés, à la gestion publique et plus largement à l’action publique dans le champ de l’économie et susceptibles de postuler à des emplois de haut niveau de responsabilités dans des entreprises en relations d’affaires avec les administrations publiques, dans des administrations centrales et des collectivités territoriales, des cabinets d’avocats ou de consultance.";"L’objectif de double certification permet de former à la fois des généralistes de l’action publique en maîtrisant plus particulièrement les dimensions juridiques, et des juristes de droit public ayant eu une vue générale des questions de management et d’organisation publics : • Directeur de cabinet d’élus, en ministère ou en collectivités territoriales ; • Contractuel dans des collectivités territoriales en tant, par exemple, que juristes, juristes spécialisés dans les marchés publics etc… ; • Manager d’entreprises en lien avec les grands services publics de réseaux (énergie, communications électroniques, postes, transports publics, eau par exemple) ; • Consultant en cabinets de conseil aux collectivités ou aux entreprises, juriste d’entreprise ; • Conseil junior en cabinets de conseil aux collectivités ou aux entreprises ; • Avocat spécialisé en droit public, droit public des affaires, droit des contrats publics ; • Juge administratif…";"Tous les secteurs publics ou un ensemble très large d’entreprises privées qui travaillent en lien avec le secteur public (travaux publics, concessionnaires de service public). Les consultants et avocats sont aussi un cœur de cible.";"Pour le Master DPA 75 %, 24 mois après la sortie Pour le Diplôme Sciences Po EAP 77 %, 28 mois après la sortie";"Rédiger et suivre des marchés publics • Lire et réaliser une consultation avec la procédure adéquate (appel d'offre, offre publique d'achat, etc.) • Gérer administrativement le marché : courriers aux candidats, notification, légalisation, archivage papier et électronique • Rédiger la partie administrative des rapports d'analyse et veiller à la cohérence avec la partie technique • Renseigner et conseiller les fournisseurs, les services internes et les partenaires dans leurs démarches • Élaborer un calendrier prévisionnel Rédiger et suivre des contrats de partenariats public-privé • Suivre et rédiger des dossiers de subventions • Rechercher des partenaires publics et privés, financiers ou logistiques • Négocier et signer des accords de partenariats Conseiller et accompagner • Assurer une veille juridique en suivant l'évolution des nouvelles réglementations liées à l'activité • Assurer une veille économique et concurrentielle • Conseiller sur des problématiques juridiques • Rédiger des notes d'information et de recommandations juridiques afin de mettre en conformité la structure avec la législation en vigueur Gérer des contentieux et précontentieux • Analyser la nature du litige et évaluer les enjeux • Répondre aux courriers de litige • Définir une stratégie contentieuse • Représenter l'organisation en justice Piloter un projet d'affaires publiques • Réaliser un diagnostic de la situation en fonction de l'analyse des données économiques, démographiques, sociales etc. • Déterminer les objectifs et les moyens • Identifier les risques financiers • Contrôler les risques juridiques liés au projet • Effectuer la vérification et la validation juridique des actes";"Master 1 – 4ème année : • Economie • Droit public de l’économie • Droit administratif • Contentieux administratif • Commande publique • Finances publiques • Droit de l’Union européenne • Droit des contrats administratifs • Méthodologie juridique Master 2 – 5ème année : • Pratique et Contentieux de la commande publique • Marchés de partenariat • Contrats domaniaux • Droit financier de l’action publique • Contrôle des juridictions financières • Gestion publique : Analyses et contrôles externes • Gestion publique : Pilotage et contrôle de gestion • Droit de la régulation, des services publics et des réseaux d’intérêt général • Droit de l’urbanisme et de l’environnement • Management des structures publiques";"L’apprentissage concerne la deuxième année du Master, de juillet de l’année N à septembre de l’année N+1. Entre juillet et août de l'année N : en entreprise à temps plein, Entre septembre de l’année N et avril de l’année N +1 : une semaine de cours et une semaine en entreprise ; Entre avril et septembre de l'année N+1 : en entreprise à temps plein entrecoupé deux fois d’une semaine de cours. Cette modalité d’alternance est parfaitement adaptée à une logique de formation où les enseignements se nourrissent des activités réalisées en entreprise : • la 1ère phase en immersion totale permet à l’apprenti de découvrir sa structure d’accueil, de s’y intégrer pleinement, et de mieux appréhender les missions qu’il aura à exercer ; • en 2ème phase, des semaines entières en entreprise sont propices à la réalisation de travaux ou de missions de nature professionnelle et en forte autonomie, et l’alternance une semaine/une semaine permet de jouer pleinement l’articulation entre les deux lieux de formation ; • la longue période en entreprise qui termine le parcours permet l’immersion totale de l’apprenti en entreprise pour monter en autonomie.";"• Étudiants qui ont suivi le cursus du premier cycle du diplôme de Sciences Po Bordeaux : Entrée de plein droit. • Étudiants de niveau licence ou ayant validé 180 ECTS : Les candidats doivent passer des épreuves d’admission comportant une épreuve dite de « culture générale » (un devoir construit sur une « question de société » en lien avec la spécialité et reposant sur la compréhension et l’utilisation de documents annexés), deux épreuves de langues, une notation de leur dossier de candidature et, après une admissibilité prononcée au vu des résultats des trois premières épreuves, un entretien avec un jury. • Demandeurs d’emploi : Les candidats doivent passer des épreuves d’admission qui, bien que spécifiques pour eux, reprennent l’économie de l’examen organisé pour les étudiants rejoignant le master en M1.";"Cette spécialisation est ouverte aux étudiants qui ont validé le Master 1 de chacune des spécialités, lui-même accessible : • Aux étudiants qui ont suivi le cursus du premier cycle du diplôme de Sciences Po Bordeaux. • Aux étudiants titulaires de la Licence d’Administration Publique déjà menée conjointement par l’Université de Bordeaux et Sciences Po Bordeaux dans une logique de double diplôme et dont les Masters DPA et EAP constituent une suite logique. • Aux étudiants en provenance de filières universitaires autres, notamment la filière de droit de l’Université de Bordeaux, à la condition qu’ils aient le niveau licence ou, pour les étrangers, qu’ils fassent état de la validation de 180 ECTS • A des demandeurs d’emploi qui satisfont aux conditions d’admission et aux critères d’âge du contrat d’apprentissage.";"Un temps d’exploitation des vécus et de remédiation Les apprentis bénéficient de séances de travail spécifiques d’une durée de 70 heures qui visent deux objectifs : • Compenser d’éventuelles difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans la formation, sous la forme par exemple de séminaires dédiés ; • Échanger sur les situations en entreprises et en tirer des enseignements plus larges pouvant être investis dans le cursus de formation." "Le DSCG ouvre la voie aux carrières de l’expertise comptable et du commissariat aux comptes. Les contrats d'apprentissage peuvent être exécutés auprès d’experts-comptables, de commissaires aux comptes, de services comptables, financiers et contrôle de gestion d’entreprises privées ou publiques.";"DSCG";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Expertise comptable";"";"IAE BORDEAUX";"1 an";"Marine PORTAL";"Responsable de la formation";"marine.portal@u-bordeaux.fr";"Fabienne GERARD";"Scolarité Apprentissage IAE Bordeaux";"fabienne.gerard@u-bordeaux.fr";"Laetitia Lain";"";"laetitia.lain@u-bordeaux.fr";"L’objectif de cette formation est de préparer au Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. Elle permet également une poursuite d’étude avec la préparation au Diplôme d’Expertise Comptable (DEC) qui nécessite un stage de trois ans.";"› Expert comptable › Commissaire aux comptes › Fonctions d’encadrement des services administratifs, comptables et financiers de l’entreprise et de la banque › Accès aux concours de recrutement de la fonction publique et des grandes administrations";"";"";"";"UE 1 : gestion juridique, fiscale et sociale UE 2 : finance UE 3 : management et contrôle de gestion UE 4 : comptabilité et audit UE 5 : management des systèmes d'information UE 6 : épreuve orale d'économie partiellement en anglais UE 7 : relations professionnelles";"› La formation se déroule en alternance : cours à l’IAE et formation en cabinets comptables ou en entreprises sur une période de 12 mois. › La convention prévoit 18 semaines de cours. › Ces cours ont lieu dans la deuxième quinzaine du mois.";"››Être titulaire d’un DCG, d’un titre ou diplôme admis en dispense du diplôme du DCG, ou d’un Master 2. ››Avoir trouvé un employeur qui accepte de signer un contrat d’apprentissage d’une durée de 12 mois. ››Être âgé de moins de 30 ans au jour de cette signature. Modalités d’inscription : Pré-inscriptions sur le site www.iae-bordeaux.fr / Rubrique « Candidater »";"";"L’équipe pédagogique suit ses étudiants, les encadre et les oriente tout au long de leur cursus universitaire. Un suivi individualisé est en effet réalisé dans le cadre de la préparation à l’UE 7 (relations professionnelles). La formation privilégie également un enseignement par pédagogie inversée pour faciliter le développement du programme en cours. De plus, le pôle insertion/orientation de l’IAE Bordeaux accompagne les étudiants : offres de stages/emplois, événements RH/ carrière (ateliers RH, forum impulsion, journées portes ouvertes, conférences orientation/ métiers). Enfin , l’Ordre des experts comptables avec lequel l’IAE a instauré un partenariat permet aux étudiants de rencontrer des professionnels et d’accéder à leurs offres." "Le titulaire du Diplôme Universitaire de Technologie (Niveau III) Carrières Juridiques est un technicien du droit dans des domaines variés. Il possède un solide bagage juridique et une bonne connaissance de l’entreprise et de son environnement.";"DUT";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"2 ANS";"Christine LAVAL";"";"carrieres.juridiques@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Cette formation technologique, pluridisciplinaire à dominante juridique est destinée à former des techniciens du droit et de la gestion pour des secteurs variés.";"Le titulaire du DUT Carrières juridiques peut exercer des fonctions juridiques, administratives, comptables et commerciales dans les activités suivantes : DROIT ››Auprès d’avocats, d’officiers ministériels ou de collectivités territoriales : fonctions classiques de secrétariat juridique, collaboration juridique, gestion des collectivités territoriales, gestion de dossiers spécifiques et suivi de contentieux SUPPORT A L'ENTREPRISE ››Selon la taille de l’entreprise : secrétariat juridique, opérateur dans un service juridique, assistanat en ressources humaines, assistanat de direction, traitement de dossiers spécifiques (recouvrement de créances, instruction de dossiers de sinistres, gestion du personnel), gestion des relations avec les autres services de l’entreprise et les conseils externes de celles-ci (avocats, assureurs, experts…) BANQUE, ASSURANCE, IMMOBILIER ››Entretien et développement d’un portefeuille clientèle, gestion des indemnisations, rédaction et gestion en assurances, relations avec la clientèle dans les établissements de crédit, gestion en banque et assurance, gérance immobilière, gestion locative immobilière ››Dans les banques et les organismes de crédit : gestion des dossiers précontentieux, contentieux et de recouvrement, mise en œuvre des procédures contentieuses et de recouvrement, instruction de dossiers de prêts ››Dans les assurances : évaluation des risques, élaboration et gestion de contrats d’assurance, instruction des dossiers de déclaration de sinistre jusqu’au règlement de l’indemnité (avec chiffrage des dommages, recours contre les tiers…) PAR LA VOIE DES CONCOURS ››Accès à divers concours des catégories C et B : greffier, contrôleur des douanes, rédacteur territorial, dans la fonction publique d’État et territoriale (police, justice, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, collectivités locales, finances…).";"";"";"";"››Tronc commun en 1re année puis spécialisation et approfondissement des connaissances en 2e année ››Compte-rendu d’activité en entreprise aux semestres 1, 2 et 3 puis rédaction et soutenance d’un Rapport Universitaire d’Activité Professionnelle au semestre 4 SEMESTRE 1 Introduction générale au droit, droit civil, droit processuel, fondements du droit constitutionnel, droit du travail, comptabilité et finance, environnement et fonctionnement de l’entreprise SEMESTRE 2 Droit civil, régime de la Ve République et institutions européennes, droit commercial, droit du travail, comptabilité et finance, stratégie et développement de l’entreprise SEMESTRE 3 Droit de la responsabilité délictuelle, droit pénal général, notions fondamentales de droit administratif, droit des affaires, comptabilité et finance, sources et principes généraux du droit fiscal, module complémentaire : juriste d’entreprise. SEMESTRE 4 Contrats spéciaux, notions approfondies de droit administratif, entreprises en difficulté : procédures collectives, comptabilité et finance, fiscalité de l’entreprise, module complémentaire : juriste d’entreprise. À CHAQUE SEMESTRE Techniques de l’information et de la communication (TIC), expression et communication, méthodologie, anglais, projet personnel et professionnel (PPP)";"3 jours IUT / 2 jours Entreprise la 1ère année puis 2 jours IUT / 3 jours Entreprise la 2ème année";"››Être titulaire d’un baccalauréat général, technologique ou professionnel ou d’un diplôme reconnu équivalent ››Saisie des candidatures sur le site : http://www.parcoursup.fr/ ››Les dossiers de candidature sont retenus en fonction de leur qualité et après examen approfondi des intentions énoncées dans la lettre de motivation. ››L’inscription définitive nécessite la signature d’un contrat de travail en alternance (dans la mesure des places disponibles).";"--Maîtrise de l’expression écrite et orale --Autonomie et initiative --Adaptation et organisation --Rigueur, clarté, esprit de synthèse et d’analyse --Méthode dans la recherche et la veille juridique --Discrétion, confidentialité, déontologie et réserve --Efficience en matière de transmission des informations --Aisance relationnelle --Réactivité --Disponibilité --Diplomatie et maîtrise de soi";"> Équipe pédagogique composée d'enseignants et de professionnels d'entreprises. > La formation mêle donc étroitement des aspects théoriques et pratiques pour développer la capacité de s'adapter aux différents métiers du droit et de la gestion" "Le département Gestion administrative et commerciale (GACO) forme des cadres moyens polyvalents tant au niveau administratif que commercial, comptable, financier et capables d'assister voire de seconder un chef d'entreprises. Il est capable d'assurer des fonctions précises : comptabilité, fiscalité, suivi des clients, administration commerciale. Il présente également des compétences en communication, bureautique, gestion juridique et ressources humaines. Il est formé aux nouvelles technologies de l'information et pratique l'anglais. Il travaille à priori sous les ordres directs du chef d'entreprise ou de son adjoint et applique ses directives. Il le décharge d'une partie du travail administratif et il est en relation avec les interlocuteurs extérieurs de l'entreprise : experts comptables, organismes sociaux... A terme, il pourra seconder le chef d'entreprise Le département Gestion administrative et commerciale (GACO) forme des cadres moyens polyvalents tant au niveau administratif que commercial, comptable, financier et capables d'assister voire de seconder un chef d'entreprises. Il est capable d'assurer des fonctions précises : comptabilité, fiscalité, suivi des clients, administration commerciale. Il présent également des compétences en communication, bureautique, gestion juridique et ressources humaines. Il est formé aux nouvelles technologies de l'information et pratique l'anglais. Il travaille à priori sous les ordres directs du chef d'entreprise ou de son adjoint et applique ses directives. Il le décharge d'une partie du travail administratif et il est en relation avec les interlocuteurs extérieurs de l'entreprise : experts comptables, organismes sociaux... A terme, il pourra seconder le chef d'entreprise";"DUT";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"";"35031004";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an (2°année)";"KANKOU WALTER";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"fca-agen-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Cette spécialité permet d'appréhender les différents aspects de la gestion des organisations. Elle est par nature pluridisciplinaire et nécessite d'acquérir de bonnes connaissances en économie, management, finance, commerce, droit, informatique et langues. Elle demande aussi de réelles aptitudes en matière de communication et de ressources humaines. Cette formation pour vocation le développement des compétences spécifiques qui lui permettent d'accompagner au mieux les décisionnaires, tant dans la collecte des informations et de leur traitement que dans la mise en ½uvre des actions opérationnelles. Elle forme des apprenants en vue d'occuper des postes de gestionnaires polyvalents, d'assistants managers rattachés à la direction générale d'une PME-PMI ou à une direction fonctionnelle d'une organisation d'une grande taille (entreprises, administrations...).""";"›Assistant de direction, de gestion polyvalent - assistant manager ›Assistant comptable ›Assistant en ressources humaines ›Assistant marketing en petite et moyenne organisation ›Assistant commercial ›Conseiller clientèle en banque/assurance";"Petites et moyennes entreprises (PME) et grandes entreprises Collectivités territoriales, administrations, établissements publics Associations (services à la personne, développement industriel, pépinières d’entreprises...) Banques et assurances (métiers d’agence ou du siège social)";"";"Le diplômé développe des compétences spécifiques qui lui permettent d’accompagner au mieux les décisionnaires, tant dans la collecte des informations et de leur traitement que dans la mise en œuvre des actions opérationnelles.";"SEMESTRE 1 - Economie, droit, marketing, informatique,comptabilité, management des organisations - Langues 1 et 2 - Communication, management de projet, projet personnel et professionnel (PPP) SEMESTRE 2 - Droit entreprise, gestion de l'information, TIC, management d'équipe - Langues 1 et 2, communication, management de projet, PPP, projet tuteuré - Stage professionnel 1 SEMESTRE 3 - Droit (affaires, relations professionnelles) gestion (commerciale, financière, fiscale) - Communication, management de projet, PPP, projet tuteuré - Problématiques spécifiques des TPE-PME, information, logistique, culture générale SEMESTRE 4 - Contrôle de gestion, e-commerce et - e-marketing, GRH, création et reprise d'entreprise, approfondissement technologique - Langues 1 et 2, management de l'innovation, commerce international, projet tuteuré - Stage professionnel 2 Suite de parcours possible Les diplômés peuvent se diriger, soit vers une licence professionnelle soit une licence pour obtenir un Master ou encore intégrés directement une école de commerce.""";"";"Êre titulaire d’un baccalauréat général (S, ES, L), technologique (STMG), professionnel (tertiaire) ou équivalent›La sélection se fait sur dossier dans le cadre de la procédure nationale d’admission post-bac›Les candidats présélectionnés sont convoqués à un entretien individuel visant à évaluer leur motivation";"Ouverture d’esprit et de rigueur Capacité à prendre des initiatives et à communiquer Bon niveau en langues";"Dispositifs d’accompagnement Chaque étudiant est suivi de façon personnalisée par un enseignant pendant les deux années de DUT. La professionnalisation s’effectue progressivement au travers des actions suivantes : Projet personnel et professionnel (PPP) : découverte des métiers et des environnements professionnels liés à la spécialité et initiation à la démarche de projet Projets tuteurés : appréhender la méthodologie de gestion de projets, du cahier des charges à sa finalisation Stage en entreprise ou dans une organisation, d’une durée de douze semaines en deux périodes (quatre semaines en semestre 2, huit semaines en fin de semestre 4)" "La formation Gestion des entreprises et des administrations (GEA), qui appartient au domaine tertiaire, est spécialisée dans les fonctions de gestion des biens, des informations, des personnes et surtout des finances des organisations. Les compétences développées résultent de l’apprentissage d’outils (en finance, économie, management, comptabilité, droit, informatique, mathématiques,…) et de méthodes de gestion.";"DUT";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"option gestion comptable et financière en 2e année";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 ans apprentissage en 2ème année";"Lavabre Florence";"";"recrutement-dut-gea@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"BERNARD Philippe";"Service scolarité";"recrutement-dut-gea@iut.u-bordeaux.fr";"L’objectif de ce DUT est de former des gestionnaires susceptibles de comprendre les données de l’environnement, de maîtriser les techniques et systèmes de gestion (comptabilité, achats, finance, gestion des SI et contrôle de gestion, logistique, marketing, production…). Ils seront en mesure de s’adapter à un environnement des organisations qui évolue depuis quelques années (internationalisation, financiarisation, développement durable, management des salariés, TIC).";"›› gestionnaire comptable ou financier ›› gestionnaire polyvalent en TPE-PME ›› responsable de clientèle en cabinet d’expertise-comptable ›› assistant contrôleur de gestion ›› assistant en gestion des ressources humaines ›› analyste financier ›› gestionnaire de back-office dans le secteur bancaire ›› auditeur QUELS DOMAINES ? ››audit ››comptabilité ››contrôle ››finance QUELLES MISSIONS? ››produire des informations économiques, juridiques et de gestion ››analyser des informations comptables, financières et de gestion ››préparer, analyser et mettre en œuvre les décisions de gestion ››assistance au contrôle de gestion (calculs de coûts, budget, …) ››service achats, gestion de stocks";"›› entreprises industrielles et commerciales (services administratifs, comptables, financiers, de gestion) ›› cabinets d’audit et les cabinets d’expertise comptable ›› banques, assurances, associations, administrations et collectivités territoriales";"";"";"1ERE ANNÉE Expression-communication, anglais, LVE 2 (allemand ou espagnol), environnement numérique d’information et de communication, économie, droit, sociologie des organisations, droit des obligations, introduction au management, marketing, comptabilité financière, fiscalité, mathématiques pour la gestion et statistiques, environnement informatique, institutions publiques, conception et méthodes d’enquête, calcul de coûts, droit des affaires, gestion des ressources humaines, travaux d’inventaire, fiscalité des personnes physiques, mathématiques financières, probabilités 2EME ANNÉE par apprentissage Tronc commun : anglais, LV2, droit du travail, économie, stratégie, droit des affaires, statistiques pour la gestion, fiscalité des personnes morales, gestion de projet, logiciels métiers, simulation de gestion, communication, système d’information de gestion, contrôle de gestion, droit administratif, statistiques, étude de cas pratiques option Gestion comptable et financière (GCF) : Gestion financière, bases de données, audit-révision comptable, calcul et analyse des coûts, comptabilité approfondie, gestion de la trésorerie, tableau de bord de gestion, logiciels de paie";"L’alternance en entreprise peut avoir lieu dans toute la France mais en particulier dans la Nouvelle Aquitaine. Tous les types d’organisation peuvent accueillir un apprenti dans leurs services de gestion : entreprise privée, entreprise publique, services de l’État, associations. Le rythme de l’alternance est actuellement de 15 jours au CFA – 15 jours en entreprise. Le nombre d’heures en CFA est de 600 heures réparties en deux semestres de cours sur la 2ème année. Les étudiants de première année de DUT GEA intéressés par l’alternance en 2ème année doivent avoir validé leur première années afin de ne pas compromettre leur période d’apprentissage en 2ème année.";"Saisie des candidatures du 20 janvier au 20 mars sur le site : http://www.parcoursup.fr/ Les dossiers retenus font l’objet d’une convocation pour un entretien individuel devant un jury composé de deux personnes (enseignant, professionnel).";"";"> Possibilité d’obtenir le Passeport de compétences informatique européen (PCIE), la certification VOLTAIRE (langue française) et le TOEIC (certification d’anglais) > Organisation de projets tuteurés durant le DUT pour renforcer l’approche professionnelle en travaux de groupes > Construction et suivi du Projet professionnel et personnel (PPP) de l’étudiant au cours des 4 semestres" "La formation Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA), qui appartient au domaine tertiaire, est spécialisée dans les fonctions de gestion des biens, des informations, des personnes et surtout des finances des organisations. Les compétences développées résultent de l’apprentissage d’outils (en finance, économie, management, comptabilité, droit, informatique, mathématiques…) et de méthodes de gestion.";"DUT";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"option Gestion et Management des Organisations";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an sur DUT (seule la 2ème A. du DUT est par apprentissage)";"LAVABRE Florence";"Responsable pédagogique";"recrutement-dut-gea@iut.u-bordeaux.fr";"MARTIN Geneviève";"Responsable administrative antenne FCA Bordeaux Bastide";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"BERNARD Philippe";"Secrétaire pédagogique";"recrutement-dut-gea@iut.u-bordeaux.fr";"L’objectif de ce DUT est de former des gestionnaires susceptibles de comprendre les données de l’environnement, de maîtriser les techniques et systèmes de gestion (achats, finance, gestion des SI, logistique, marketing, production…). Ils seront en mesure de s’adapter à un environnement des organisations qui évolue depuis quelques années (internationalisation, financiarisation, développement durable, management des salariés, TIC).";"- Assistant commercial - Gestionnaire de projet - Adjoint au responsable de PME - Assistant contrôleur de gestion - Assistant RH - Chargé de clientèle dans les secteurs de la banque et de l’assurance";"- Logistique - Commercial - Juridique - Fiscal - Financier - Comptable";"";"";"Bases de données, diagnostic financier, création d’entreprise, calcul de coûts, marketing opérationnel, gestion opérationnelle des ressources humaines, gestion de la qualité et la logistique, droit de la concurrence, tableau de bord de gestion, gestion des achats et des ventes";"3 semaines de cours en septembre puis un rythme de 1 semaine en entreprise/ 1 semaine en cours ( en dehors des périodes de fermetures des locaux)";"";"- Rigueur -Capacité de synthèse -Esprit d’initiative et créativité";"" "La licence professionnelle Assistant juridique est portée par le département Carrières Juridiques de l’IUT de Bordeaux. Il s’agit de proposer aux étudiants issus d’une filière de niveau bac+2 à dominante juridique une formation professionnalisante leur permettant d’accéder directement au marché de l’emploi de manière opérationnelle.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an sur LP";"Laval Christine";"";"carrieres.juridiques@iut.u-bordeaux.fr";"Martin Geneviève";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Formés pour être des assistants et des juristes d'entreprise d'un bon niveau, les titulaires de cette licence pourront assurer la recherche documentaire nécessaire à l'analyse d'un problème juridique, connaîtront les procédures juridique et judiciaire, sauront rédiger des actes en autonomie, seront formés à l'usage des technologies de l'information et de la communication, rédigeront avec un bon niveau de maîtrise de la langue française et s'exprimeront avec aisance et courtoisie.";"- Assistant juridique - Juriste d’entreprise";"Administration";"";"- Être en capacité d'investir ses connaissances et aptitudes dans le cadre d'une mise en situation professionnelle. - Faire preuve de capacités de recherche d'informations, d'analyse et de synthèse. - Maîtriser l'expression écrite et orale de la langue française et ses techniques d'expression - Maitriser les outils informatiques bureautiques - Mettre en œuvre et appliquer les principes juridiques : connaissance du vocabulaire juridique et des institutions ; initiation au raisonnement juridique ; acquisition des méthodes et qualités d'analyse dans le domaine du droit";"";"Toutes les semaines (sauf périodes de fermeture universitaire) : Lundi, mardi et mercredi en entreprise Jeudi et vendredi en centre de formation Voir planning annuel sur le site du Département";"La licence est ouverte à des candidats avec ou sans expérience professionnelle issus de filières de l’enseignement supérieur à dominante juridique (DUT, BTS, L2) et ayant des connaissances en gestion. Elle est également accessible aux candidats non diplômés par l’obtention préalable d’une Validation des Acquis Professionnels (VAP). Les candidats doivent enregistrer leur candidature sur Internet via le site “CANDIUT”. Les dossiers de candidature sont classés en fonction de leur qualité après examen approfondi du projet professionnel énoncé par le candidat dans sa lettre de motivation. Les candidats admissibles ne peuvent intégrer la formation au jour de la rentrée qu'à la condition d'avoir obtenu un contrat d’apprentissage, un contrat de professionnalisation ou avoir obtenu un statut de stagiaire de la formation continue.";"Les candidats doivent justifier d’un niveau satisfaisant d’expression écrite et orale et démontrer des capacités d’organisation et de méthode. Ils doivent être animés d’une forte motivation pour les métiers du droit et de la gestion et être aptes à formuler un projet de carrière ou de poursuite d’études en cohérence avec la formation dispensée.";"• Les titulaires de cette licence sont dotés d’une forte compétence en matière de droit des contrats. • Ils sont initiés à la sécurisation des données numériques (RGPD)." "La mention Activités juridiques-métiers du droit privé a pour objectif de former des praticiens et des collaborateurs dans différents secteurs d'activités juridiques. Elle se décline en deux parcours dans le domaine de l'assurance et dans le domaine du recouvrement de créances. Dans le premier parcours elle repose sur des enseignements relatifs au contrat d'assurance, à la gestion de la relation dans l'assurance, aux produits d'assurance, ainsi qu'aux métiers d'assurance. Les enseignements pratiques sont assurés par des professionnels. Cette mention a par ailleurs vocation à accueillir, au gré des demandes de praticiens d'autres parcours professionnalisant.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Métier de l’assurance";"25012811";"Campus de Pessac";"1 an en LP";"Zeidenberg Stéphanie";"";"stephanie.zeidenberg@u-bordeaux.fr";"Demptos Blanche";"Référente administrative";"blanche.demptos@u-bordeaux.fr";"";"";"";"La mention Activités juridiques-métiers du droit privé a pour objectif de former des praticiens et des collaborateurs dans différents secteurs d'activités juridiques, ( clercs d'huissier, d'avocat, gestionnaire de sinistres, souscripteur, chargé de clientèle). Elle se décline en deux parcours dans le domaine de l'assurance et dans le domaine du recouvrement de créances. Dans le premier parcours elle repose sur des enseignements relatifs au contrat d'assurance, à la gestion de la relation dans l'assurance, aux produits d'assurance, ainsi qu'aux métiers d'assurance. Dans le second parcours, sont abordés des enseignements relatifs aux voies d'exécution, aux procédures collectives, au droit des sûretés, à la procédure civile, au droit du crédit. Les enseignements pratiques sont assurés par des professionnels. Cette mention a par ailleurs vocation à accueillir, au gré des demandes de praticiens d'autres parcours professionnalisants. Le parcours métiers de l'assurance a pour objectif de former des praticiens maîtrisant des concepts du droit et les principaux produits d'assurance ainsi que les différents métiers lié à l'activité d'assurance.";"clerc d'huissier Conception développement produits d'assurances Courtage en assurances Conseil clientèle en assurances Management de groupe et de service en assurances Souscription d'assurances Relation clients banque/finance Collaboration juridique Défense et conseil juridique";"Banque, assurance, immobilier Services à la personne et à la collectivité";"91% à 100% à 6 mois";"Etre capable de communiquer des résultats à l'écrit et à l'oral Connaître le ou les champs professionnel(s) associé(s) à la discipline. Situer son rôle et sa mission au sein d’une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives Mettre en oeuvre et appliquer les principes juridiques : connaissance du vocabulaire juridique et des institutions ; initiation au raisonnement juridique ; acquisition des méthodes et qualités d'analyse dans le domaine du droit";"Semestre 1 Environnement juridique Droit des assurances Gestion de la relation en entreprise Compétences transverses Anglais professionnel Technologie de l'information Semestre 2 L'exercice de la profession d'assureur Les produits d'assurance Les métiers de l'assurance Projet tutoré Méthodologie Suivi Stage Évaluation du stage Évaluation du mémoire L'évaluation des acquis de la formation repose sur un contrôle continu et régulier. Les contrôles finaux de chaque discipline s'effectuent au moins deux fois par an, à la fin de chacune des périodes de formation. Les modalités des examens garantissent l'anonymat des épreuves écrites. Selon les disciplines, des épreuves orales peuvent être organisées. La Licence professionnelle est décernée aux étudiants ou stagiaires de la formation continue qui ont obtenu à la fois : - une moyenne générale, calculée à partir des points obtenus dans chaque unité d'enseignement, ainsi qu'au projet tutoré et au mémoire de stage, au moins égale à 10 sur 20 (soit au minimum 300 points) ; - une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 à l'ensemble constitué du projet tutoré et du stage (soit au minimum 105 points). Aucune note n'est éliminatoire. Lorsqu'il n'a pas satisfait au contrôle des connaissances et des aptitudes, l'étudiant ou stagiaire peut conserver, à sa demande, le bénéfice des unités d'enseignement pour lesquelles il a obtenu une note égale ou supérieure à 8 sur 20. Lorsque la licence professionnelle n'a pas été délivrée, les unités d'enseignement dans lesquelles la moyenne de 10 sur 20 a été obtenue sont capitalisables. Le Collège Droit, science politique, économie, gestion de l'Université de Bordeaux délivrera une validation d'acquis pour ces unités d'enseignement. Une session de contrôle des connaissances de rattrapage est organisée, le cas échéant, en fin d'année universitaire. Le redoublement n'est possible que dans des cas très exceptionnels, dûment motivés et faisant l'objet d'une démarche spéciale. Les stagiaires en formation continue et les apprenants sont soumis aux mêmes modalités de contrôle des connaissances que les étudiants en formation initiale. Suite de parcours possible""";"2 semaines entreprise/ 1 semaine université ( + les vendredis de janvier à juin)";"L'accès en troisième année est ouvert aux candidats titulaires de 120 crédits de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux. Sélection sur dossier et entretien";"";"" "Cette licence professionnelle s’inscrit dans un contexte d’évolution et de renouvellement des métiers du secteur de la banque, de l’assurance, de l'immobilier et de la finance en général. La formation permet de répondre à la demande spécifique des entreprises et forme des étudiants ayant une double compétence financière et commerciale adaptée. Le titulaire de la licence professionnelle est capable de comprendre et maitriser les enjeux de la gestion immobilière et patrimoniale, aussi bien dans le cadre de la vie d'une entreprise que du point de vue des particuliers, pour être en mesure de les appliquer avec efficacité en situation.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Gestion du Patrimoine";"2503121J";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an";"";"";"";"KANKOU WALTER";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"L'objectif est de délivrer aux étudiants une formation dans divers champs de compétences aujourd'hui très complémentaires : les compétences disciplinaires générales (économie, droit, informatique...), les compétences techniques liées aux pratiques (la banque, la finance, l'assurance, l'immobilier et la gestion du patrimoine) et les compétences managériales (gestion de la relation client, communication professionnelle). La formation permettra aux diplômés : d'évaluer la situation financière d'un client, d'apprécier le risque client, de faire une offre globale en produits bancaires, d'assurance et en immobilier.";"Collaborateur spécialisé Conseil clientèle en assurances Courtage en assurances Accueil et services bancaires Relation clients banque/finance Conception et expertise produits bancaires et financiers Conseil en gestion de patrimoine financier Gestion de clientèle bancaire Transaction immobilière Collaboration juridique";"Banque, assurance, immobilier Services à la personne et à la collectivité";"";"";"Il s'agit de former des chargés de clientèle, des conseillers en patrimoine, des collaborateurs en immobilier, des gestionnaires, des financiers, pouvant exercer dans les banques, les assurances, les entreprises de l'immobilier et plus largement auprès de tous les types d'intermédiaires financiers. L'objectif est de délivrer aux étudiants une formation dans divers champs de compétences aujourd'hui très complémentaires : la banque (des particuliers), la finance (finance de marché et finance d'entreprise), l'assurance (marchés d'assurance et gestion des risques) et l'immobilier (stratégie et investissement). Ainsi, la finalité du programme est de former des diplômés immédiatement opérationnels et durablement performants capables d'acquérir les connaissances, les compétences et les aptitudes recherchées dans le métier. La formation permettra aux diplômés : d'évaluer la situation financière d'un client, d'apprécier le risque client, de faire une offre globale en produits bancaires, d'assurance et en immobilier, de négocier avec le client. Suite de parcours possible Les détenteurs d'une Licence Professionnelle sont censés trouver un emploi suite à l'obtention du diplôme. Néanmoins, certains d'entre-eux poursuivent leurs études.""";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS,BTSA) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. Les conditions d'accès sont identiques aux étudiants pour le groupe FI et les alternants : l’admission s’effectue sur dossier et un entretien éventuel de motivation avec un jury composé d’enseignants et de professionnels.";"";"" "La mention s'inscrit dans un objectif de transmission et de professionnalisation des compétences dans le domaine de l'administration des collectivités territoriales. Dans cet objectif les enseignements ont été conçus, sont réalisés et évalués en partenariat entre les enseignants chercheurs du collège DSPEG de l'Université de Bordeaux et des professionnels des collectivités territoriale avec le soutien du Centre national de la fonction publique territoriale délégation Aquitaine et des Centres de gestion de la fonction publique territoriale des Landes, de la Gironde, du Lot-et-Garonne et de la Dordogne. Les étudiants retenus dans le cadre de la formation proposée dans cette mention ont vocation à intégrer les collectivités territoriales à l'issue de leur année. Ils seront, dès celle ci, en stage en alternance au sein de services Ressources humaines Finance/ Marchés ou Urbanisme de collectivités territoriales d'Aquitaine.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"";"";"Campus Bastide";"1 an en L3";"Alain Pariente";"Responsable de la formation";"alain.pariente@u-bordeaux.fr";"Blanche Demptos";"Référente administrative";"";"";"";"";"Dans le contexte d’une actualité sans cesse renouvelée en matière de décentralisation et des nombreux départs à la retraite en cours et à venir dans les collectivités territoriales, la licence professionnelle Métiers de l’administration territoriale veut intervenir, en complément du système traditionnel des concours, pour favoriser : ››l’accès externe à l’emploi administratif territorial et les politiques de recrutement des personnels titulaires ou contractuels des collectivités. Compétences Construire son projet personnel et professionnel et, entre autres, connaître les techniques de recherche d'emploi. Conduire un projet Définir une problématique liée à une mission Identifier et connaître le rôle des acteurs politiques, administratifs et sociaux et des règles propres à l'environnement international et européen. Mettre en œuvre et appliquer les principes juridiques : connaissance du vocabulaire juridique et des institutions ; initiation au raisonnement juridique ; acquisition des méthodes et qualités d'analyse dans le domaine du droit";"La licence professionnelle Métiers de l’administration territoriale offre les connaissances opérationnelles nécessaires pour occuper les fonctions d’encadrement intermédiaire relevant de la filière administrative au sein des collectivités territoriales et établissements publics territoriaux : ››Secrétaire de mairie ››Chargé de la gestion du personnel ››Responsable de la formation ››Responsable de la gestion budgétaire et financière ››Gestionnaire des marchés publics ››Instructeur du droit des sols ››Chargé d’études d’urbanisme et action foncière… Codes ROME : K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics M1101 - Achats M1501 - Assistanat en ressources humaines M1605 - Assistanat technique et administratif M1203 - Comptabilité K1501 - Application des règles financières publiques";"Services à la personne et à la collectivité Support à l'entreprise";"81,8 % de taux d’emploi des diplômés > chiffres de l’Observatoire de la formation et de la vie étudiante, enquête 2016";"";"SEMESTRE 1 UE1 Environnement juridique des collectivités territoriales > Les institutions locales > La démocratie locale UE2 Les moyens d'actions des collectivités territoriales > Les acteurs des collectivités territoriales > La gestion des collectivités territoriales > Les contrôles de l'action des collectivités territoriales UE3 Méthodes professionnelles > Management de projets > Simulations professionnelles > Intégration dans la collectivité SEMESTRE 2 UE optionnelles (1 option à choisir parmi les 3) UE4 Finances et marchés publics > Les finances locales > La gestion financière > La commande publique UE4 Urbanisme et action foncière > Planification et application du droit des sols > Maîtrise foncière et aménagement UE4 Gestion des ressources humaines > Management administratif des RH > Management stratégique des RH";"L'alternance au sein de la LPMAT est organisée par bloc de 2 à 3 semaines en collectivités auxquels succèdent des blocs de 2 à 3 semaines de cours. Ce rythme d'alternance a été choisi en lien avec les retours des collectivités partenaires de la LPMAT en initiale depuis maintenant plus de 10 ans. Le rythme permet aux apprenti(e)s de s'insérer réellement dans la vie et les missions de la collectivité dans un temps assez long et de même ils peuvent bénéficier d'un temps de formation stable et conséquent à l'Université.";"Le niveau d’études minimum requis pour candidater est de deux années d’enseignement supérieur validées, c’est-à-dire deux premières années de licence (L2 ou DEUG), DUT ou BTS ; sont plus particulièrement adaptés les L2 de droit, d’administration économique et sociale, d’économie-gestion, les DUT tertiaires (notamment gestion des entreprises et administration) et les BTS tertiaires. La sélection des candidats s’effectue sur dossier et entretien. Elle prend en compte non seulement le niveau académique des candidats mais aussi la qualité de leur projet professionnel. Une accession à la licence est possible par une validation des acquis professionnels (VAP) pour les postulants n’ayant pas le niveau requis de diplôme.";"";"›› Une préparation aux concours de l’administration territoriale ainsi que des ateliers de techniques de recherche d’emploi sont proposés aux étudiants afin de favoriser leur intégration professionnelle. ›› En outre, les diplômés sont invités à se positionner auprès des services remplacement des centres de gestion partenaires. C’est pour eux l’occasion d’avoir une première expérience professionnelle en collectivité. ›› Enfin, chaque année, les étudiants sont associées aux « Rencontres territoriales d’Aquitaine » organisées par le Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT), en partenariat avec l’Université, qui ont lieu à la fin du mois d’octobre. Elles permettent, d’associer fonctionnaires territoriaux, enseignants-chercheurs et étudiants autour d’un thème et des ateliers en lien avec les métiers de l’administration territoriale. Elles rassemblent chaque année plus de deux-cent personnes sur le site de Pessac. En outre, les étudiants organisent eux-même un colloque au moi d’avril par l’intermédiaire de leur association l’ALPMAT, ce qui garantit des relations permanentes avec le monde professionnel et facilite grandement leur insertion professionnelle très rapide." "Adossée à un secteur d’activité en pleine expansion, cette Licence Professionnelle souhaite proposer à ses futurs diplômés de postuler pour une diversité de métiers et de fonctions : elle a pour objectifs de donner des compétences juridiques, financières et fiscales nécessaires à l'exercice des métiers de la gestion locative et de la gestion du patrimoine immobilier des copropriétés à des candidats qui justifient d'une qualification de niveau bac +2 dans les domaines de la gestion, de l'économie et du droit.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Gestion et développement de patrimoine immobilier";"25031377";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Pierre MAUNOURY";"Responsable pédagogique";"lp-gdpi@iut.u-bordeaux.fr";"Geneviève MARTIN";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"BERNARD Philippe";"scolarité";"lp-gdpi@iut.u-bordeaux.fr";"Donner des compétences juridiques, financières et fiscales nécessaires à l'exercice des métiers de la gestion locative et de la gestion des copropriétés Compétences à acquérir : > Savoir analyser les demandes de location, > Établir les baux immobiliers et effectuer le suivi administratif de recouvrement des loyers et charges > Gérer et animer une AG de syndic de copropriété > Maîtriser la réglementation juridique et fiscale nécessaire au conseil en gestion de patrimoine immobilier > Savoir rédiger un contrat de bail";"Codes ROME: C1501 - Gérance immobilière C1502 - Gestion locative immobilière C1503 - Management de projet immobilier";"Banque, assurance, immobilier";"enquête à 6 mois de 2016 : 87% en emploi";"";"SEMESTRE 1 Mise à niveau Aspects économique et juridique du secteur immobilier Gestion du patrimoine immobilier Projet tuteuré SEMESTRE 2 Administration de biens Gestion comptable et organisationnelle Stage";"2 semaines de formation par mois jusqu'en mars.";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Modalités d'inscription L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"Enseignement dynamique en partenariat avec les entreprises du secteur" "Adossée à un secteur d’activité en pleine expansion, cette Licence Professionnelle souhaite proposer à ses futurs diplômés de postuler pour une diversité de métiers et de fonctions : elle a pour objectifs de donner des compétences juridiques et commerciales nécessaires à l'exercice des métiers de la transaction et la négociation immobilière à des candidats qui justifient d'une qualification de niveau bac +2 dans les domaines du commerce, de la gestion, de l'économie et du droit ainsi que les formations de génie civil.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Transaction et commercialisation de biens immobiliers";"25031378";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Nathalie GARDES";"Responsable pédagogique";"lp-tcbi@iut.u-bordeaux.fr";"Geneviève MARTIN";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"BERNARD Philippe";"scolarité";"lp-tcbi@iut.u-bordeaux.fr";"Donner des compétences juridiques, techniques et commerciales nécessaires à l'exercice des métiers de la transaction, de la promotion et de la construction immobilière. Compétences à acquérir : > Négocier et arrêter une transaction immobilière > Informer sur les modalités commerciales et juridiques d’acquisition d'un bien > Maîtriser les techniques de vente en VEFA > Comprendre et interpréter un PLU > Maitriser les principes généraux de la négociation et gestion de la relation commerciale > Maîtriser les principes du droit immobilier";"Codes ROME: C1501 - Gérance immobilière C1504 - Transaction immobilière";"Banque, assurance, immobilier";"enquête à 6 mois de 2016 : 87% en emploi";"";"SEMESTRE 1 Remise à niveau (méthodologie, anglais, TIC…) Aspects économique et juridique du secteur immobilier (économie de l’immobilier, stratégie appliquée au secteur immobilier, droit immobilier, droit de l’urbanisme… Approches techniques du secteur immobilier (montage d’opération de promotion, construction, architecture et pathologie du bâtiment… Projet tutoré SEMESTRE 2 Approches commerciale et organisationnelle (technique de vente en VEFA, marketing immobilier, négociation , management d’équipe commerciale…) Gestion administrative, comptable et financière ( comptabilité, droit administratif, financement immobilier….) Stage ou alternance";"2 semaines de formation par mois jusqu'en décembre. 1 semaine par mois de janvier à mai";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Modalités d'inscription L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"Enseignement dynamique en partenariat avec les entreprises du secteur et les syndicats professionnels" "L'Ordre supérieur des experts-comptables et le Ministère de l'enseignement supérieur ont validé en 2010 un projet national de licences professionnelles dont est issue cette licence professionnelle """"Gestion de la paie et du social"""". L'objectif de cette licence professionnelle est de former des gestionnaires de paie, chargés de saisir et de contrôler les éléments de paie, d'établir les déclarations sociales et d'assurer la gestion administrative du personnel. Cette formation nécessite rigueur, méthode, discrétion, autonomie mais aussi une forte capacité d'adaptation et un sens de la communication. La collaboration avec l'Ordre régional des experts-comptables a permis de mettre en place une alternance efficace, répondant aux besoins de la profession qui permet de former les diplômés à de multiples conventions collectives, gage d'une insertion réussie sur le marché du travail.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Comptabilité et paie - Gestion de la paie et du social";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"";"";"lp-gps@iut.u-bordeaux.fr";"MARTIN Geneviève";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"scolarité";"";"> Appliquer les dispositifs juridiques et les outils de gestion de la paie et des ressources humaines > Utiliser les outils de pilotage du personnel ; suivre et mettre à jour les dossiers individuels des salariés et réaliser les déclarations réglementaires ; élaborer et actualiser les supports de suivi et de gestion des ressources humaines (tableaux de bord sociaux, grilles de salaires, renseigner le personnel sur la législation sociale et les spécificités de la structure) > Utiliser les outils (notamment informatique) de l’administration de la paie dans un environnement social réglementé ; préparer les éléments constitutifs des payes ; procéder à la codification et à la saisie des mandats ; procéder aux déclarations sociales > Être capable de choisir et d'utiliser un progiciel de paie (RH) > Poursuivre par soi-même ses apprentissages ; se préparer à se former tout au long de la vie";"";"";"enquête à 6 mois de 2016 : 80% en emploi";"";"La licence professionnelle Métiers de la gestion et de la comptabilité : Comptabilité et paie, parcours Gestion de la paie et du social est organisée en 6 unités d’enseignement : - Mise à niveau et approfondissement en gestion, - Système d’information et gestion de la paie, - Projet tuteuré, - Cadre économique et managérial des ressources humaines, - Cadre juridique et linguistique des ressources humaines, - Stage.";"Calendrier spécifique à la paie (début et fin de mois en entreprise de septembre à juin)";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant (niveau III). L’admission définitive pour les candidats admis sur liste principale est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage. Modalités d'inscription : L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"" "La formation appréhende l'environnement juridique et social de l'entreprise, permet de maîtriser les outils statistiques, informatiques et comptables. L'accent est mis sur toutes les disciplines du management avant d'appliquer les techniques propres aux ressources humaines.";"Licence Professionnelle";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Gestion et administration du Personnel";"25031522";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an";"Vincent MALFRE";"Responsable pédagogique";"lp-gap@iut.u-bordeaux.fr";"Geneviève MARTIN";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"scolarité";"fvu-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"Former des cadres intermédiaires aux outils de pilotage du personnel, capables de situer la dimension des ressources humaines dans une logique managériale de création de valeur";"";"";"enquête à 6 mois de 2016 : 90% en emploi";"";"";"2 jours par semaine en formation et 1 semaine par mois jusqu'au 15/04";"Dossier + Entretien de recrutement";"";"Formation de niveau 2 largement reconnue dans le milieu professionnel et devrait perdurer par le biais de partenariats entre l'IUT et les principales entreprises et institutions locales" "Le Master 2 Manager RH Apprentissage (MRHA) s'adresse aux étudiants souhaitant se spécialiser dans la fonction RH. Il permet ainsi d'accéder à des fonctions d'encadrement supérieur dans le domaine du management des RH (secteur privé ou public). Le Master 2 MRHA s'appuie sur une pédagogie alliant une formation universitaire de haut niveau spécialisée en ressources humaines et une expérience en entreprise des pratiques opérationnelles de gestion des ressources humaines. Il offre aux futurs professionnels de la fonction RH l'opportunité de s'initier pendant une année complète à leur futur métier, et de pouvoir développer, en situation de travail, leur professionnalisme.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Gestion des Ressources Humaines";"13531520";"IAE BORDEAUX";"1 an sur le M2";"Julien CUSIN";"Responsable de la formation";"julien.cusin@u-bordeaux.fr";"Fabienne GERARD";"Gestionnaire scolarité apprentissage IAE Bordeaux";"fabienne.gerard@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Le Master 2 Manager RH Apprentissage permet d’une part l’apprentissage des méthodes, techniques et outils de gestion des ressources humaines, et d’autre part, de comprendre l’articulation entre les pratiques de gestion des ressources humaines sur le terrain des entreprises et organisations et les concepts qui les fondent.";"Codes ROME: M1502 - Développement des ressources humaines M1503 - Management des ressources humaines Autres débouchés : Consultant en accompagnement (M2 coaching et développement professionnel)";"Support à l'entreprise";"";"";"Semestre 1 UE 1.1.1 : Team building & projets tuteurés 3ECTS UE 1.1.2 : Fonction RH et stratégie 5ECTS UE 1.1.3 : Méthodes de résolution de cas en RH 5ECTS UE 1.1.4 : Paie et politique de rémunération 6ECTS UE 1.1.5 : Droit du travail 6ECTS UE 1.1.6 : Communication RH et Systèmes d'information RH 5ECTS Bonus Sport de 1 à 15 points Semestre 2 UE 2.1.1 : Recrutement et développement des RH 5ECTS UE 2.1.2 :Pilotage des carrières 5ECTS UE 2.1.3 : Indicateurs et diagnostic RH 5ECTS UE 2.1.4 : Responsabilité sociale des entreprises et dialogue social 5ECTS UE 2.3.1 : Mémoire d'apprentissage 10ECTS Bonus Sport de 1 à 15 points";"Avant la rentrée : possibilité d’une période d’intégration en entreprise, Rentrée >> Début décembre : 2 semaines à l’IAE / 1 semaine à l’IAE, Début décembre >> Fin mai : 1 semaine à l’IAE / 3 semaines en entreprise, Fin mai >> Fin septembre : 100% en entreprise.";"Niveau de recrutement / Pré-requis Diplômes et équivalents : Titulaires d’un master 1ère année ou diplômes de niveau équivalent, soit 240 crédits ECTS. Parcours-types antérieurs : Master 1ère année de gestion/management, Master 1ère année de sciences économiques, Master 1ère année de sciences politiques, Master 1ère année d’administration économique et sociale, Master 1ère année de droit social, Master 1ère année de psychologie écoles de commerce. Tout autre parcours jugé pertinent par le jury de la spécialité. Avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage. S’engager à trouver une entreprise qui accepte de conclure un contrat d’apprentissage d’une durée de 12 mois : S’engager à travailler pour l’employeur pendant la durée du contrat, à suivre avec une totale assiduité la formation en entreprise et en cours, en respectant les règles du Droit du Travail et le règlement intérieur de l’établissement de formation. S’engager, en outre, à être en règle avec la législation française. Rappel : les candidats auditeurs libres qui n’auront pas signé un contrat d’apprentissage dans les délais légaux devront quitter la formation, aussi est-il recommandé de RECHERCHER UN CONTRAT dès la préinscription. Modalités d'inscription Pré inscription en ligne accessible sur le site IAE Bordeaux (www.iae-bordeaux.fr / Rubrique candidater) puis inscription sur place à l'IAE Bordeaux.";"";"" "Le MAE Apprentissage est un parcours de formation en un an, qui repose sur le principe de l'alternance. Les enseignements dispensés permettent aux étudiants de mettre en perspective l'expérience professionnelle qu'ils acquièrent en entreprise. Le master MAE est destiné à doter les étudiants de connaissances et de compétences dans l’ensemble des principales disciplines de gestion : comptabilité, contrôle de gestion, gestion financière, marketing, stratégie, GRH, systèmes d’information, etc. A ce titre, les intervenants universitaires de la formation participent à l’ensemble des équipes de recherche en gestion de l’université, en fonction de leur domaine de spécialité. Participent également à la formation un économiste et un juriste.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Management et administration des entreprises";"13531017";"IAE BORDEAUX";"2 ans";"Olivier GUERIN";"Responsable de la formation";"";"Fabienne GERARD";"Scolarité apprentissage";"fabienne.gerard@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Accéder aux postes de direction d'entreprise, de conseil en organisation et management d'entreprise. Accéder aux postes en lien avec les principaux métiers de la gestion (finance, grh, marketing...)";"Codes ROME: M1301 - Direction de grande entreprise ou d'établissement public M1302 - Direction de petite ou moyenne entreprise";"Support à l'entreprise";"";"";"SEMESTRE 1 UE 1.1.1 : Simulation de gestion 4ECTS UE 1.1.2 : Environnement économique de l'entreprise 3ECTS UE 1.1.3 : Environnement juridique de l'entreprise 3ECTS UE 1.1.4 : Comportement organisationnel 3ECTS UE 1.1.5 : Comptabilité financière 4ECTS UE 1.1.6 : Contrôle de gestion 4ECTS UE 1.1.7 : Management de projet 3ECTS UE 1.1.8 : Analyse de données pour la prise de décision 3ECTS UE 1.1.9 : Systèmes d'information 3ECTS Bonus Sport de 1 à 15 points SEMESTRE 2 UE 2.1.1 : Gestion financière 3ECTS UE 2.1.2 : Gestion des ressources humaines 3ECTS UE 2.1.3 : Gestion industrielle et logistique 3ECTS UE 2.1.4 : Marketing et gestion commerciale 3ECTS UE 2.1.4 : Politique générale et stratégie 3ECTS UE 2.1.5 : Professionnalisation 15ECTS Bonus Sport de 1 à 15 points";"L'apprentissage se déroule sur une période maximale de 18 semaines de cours, chaque semaine compte 35 heures de présence. Le rythme d'alternance est le suivant: 1 semaine en entreprise pour 3 semaines à l'IAE avant les vacances de noël et inversement après cette période.";"Diplômes et équivalents : Titulaires d’un Master 1ère année ou diplôme de niveau équivalent, soit 240 crédits ECTS validés. Parcours-types antérieurs : Être titulaire d’une 1ère année de Master juridique, littéraire, économie, scientifique, en communication, langues, psychologie, sociologie, d’un diplôme de sciences politiques, d’ingénieur, de pharmacie, médecine. Tout autre parcours jugé pertinent par le jury. Avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage. Trouver une entreprise qui accepte de conclure un contrat d’apprentissage d’une durée de 12 mois : S’engager à travailler pour l’employeur pendant la durée du contrat, à suivre avec une totale assiduité la formation en entreprise et en cours, en respectant les règles du Droit du Travail et le règlement intérieur de l’établissement de formation. S’engager en outre à être en règle avec la législation française. Modalités d'inscription Pré inscription en ligne accessible sur le site IAE Bordeaux (www.iae-bordeaux.fr / Rubrique candidater) puis inscription sur place à l'IAE Bordeaux.""";"";"> La formation apporte à l'étudiant, dans la plupart des cas, sa première expérience rémunérée en entreprise. > L'apprenti bénéficie d'un suivi personnalisé tout au long de l'année. > L'étudiant peut participer/assister aux différentes manifestations organisées par le service insertion/carrière." "Le Master ""droit public des affaires"" part du constat que les juristes spécialisés en droit des affaires n'ont aucune connaissance du droit public et qu'inversement les juristes de droit public ne sont pas formés aux questions du droit des affaires et du droit économique. Or d’une part, les techniques du droit public sont susceptibles de concerner les entreprises privées (aides publiques, marchés publics, délégations de service public, occupation du domaine public, fiscalité) et d'autre part, l'administration publique est placée sous l'emprise croissante des techniques du droit privé.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Droit Public des Affaires";"";"Campus de Pessac";"1 an en Master";"Pariente Alain";"Responsable de la formation";"alain.pariente@u-bordeaux.fr";"Demptos Blanche";"Référente adminitrative";"blanche.demptos@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Le Master droit public des affaires vise à proposer sur le marché du travail des juristes en droit public qui ne se destinent pas nécessairement aux métiers de la fonction publique mais qui sont susceptibles d’intégrer des cabinets d’avocats ou les services juridiques du secteur privé ou de l'économie mixte. Ce Master propose une formation spécialisée en droit portant en priorité sur les questions liées au droit de la commande publique, à la gestion des services publics, aux aides aux entreprises et à l'analyse économique et financière de l'action publique. L'ensemble des questions touchant au droit public des affaires ne relèvent pas seulement du droit public : le droit financier ; la gestion publique, le droit commercial, le droit de la concurrence ou encore le droit de l'Union européenne occupent ainsi une place importante dans l'activité des juristes spécialisés en droit public des affaires. Plus qu'une simple spécialisation, le Master offre aux étudiants une approche pluridisciplinaire des questions intéressant l'intervention des administrations publiques dans le domaine économique.";"Avocat Notaire Professeur d'Université Maître de conférences Attaché territorial Management de projet immobilier Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics Conseil en Santé Publique Représentation de l'État sur le territoire national ou international Application des règles financières publiques Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire Enseignement supérieur Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics Magistrature Défense et conseil juridique Transaction immobilière Gestion locative immobilière Gérance immobilière Aide et médiation judiciaire Collaboration juridique";"- Cabinet d’avocat - Entreprises privées - Collectivités territoriales";"90%";"Parfaire la culture juridique fondamentale du droit public. Approfondir les connaissances dans les grands domaines de spécialité du droit public. Les enseignements et travaux offerts dans cette mention visent à conjuguer la maîtrise théorique et pratique des sources, principes et techniques du droit public et une connaissance approfondie des différents domaines et objets qui le constituent.";"Pratique de la commande publique (45 h) Contentieux de la commande publique (45 h) Droit financier de l'action publique (30 h) Droit des réseaux et des services publics (30 h) Contrôles et analyses de l'action publique (30) L'enseignement insiste sur la mise en situation des étudiants. La formation accorde une large part à l'enseignement de la pratique, à des études de cas et à des exercices sur dossiers, assurés exclusivement par des praticiens (magistrats administratifs et financiers, avocats spécialisés, directeur de services juridiques ou financier de collectivités locales ou d'entreprises publiques). La formation juridique proposée (150 heures) permet aux étudiants d'acquérir une connaissance approfondie du droit des contrats et des services publics. Elle est articulée sur des enseignements de finances et de gestion publique (60 heures) qui offre aux étudiants une compréhension transversale et opérationnelle des enjeux contemporains de l'administration publique en économie de marché. Contenu des enseignements: o Pratique de la commande publique (45 h) o Contentieux de la commande publique (45 h) o Droit financier de l'action publique (30 h) o Droit des réseaux et des services publics (30 h) o Contrôles et analyses de l'action publique (30 h)";"1 semaine sur 2 entre juillet et septembre N-1 : en entreprise à temps plein. Entre septembre de l’année N-1 et avril de l’année N : une semaine de cours et une semaine en entreprise Entre avril et septembre de l’année N : en entreprise à temps plein entrecoupé deux fois d’une semaine de cours.";"Étudiants ayant validé un M1 en droit, diplômés des instituts d'études politiques, fonctionnaires pouvant prétendre à une VAE ou VAP";"";"" "Les enseignements et travaux offerts dans cette mention visent à conjuguer la maîtrise théorique et pratique des sources, principes et techniques du droit public et une connaissance approfondie des différents domaines et objets qui le constituent. Cette formation est destinée aux étudiants qui souhaitent accéder aux emplois offerts par la fonction publique territoriale. Elle prépare aux différents modes de recrutement (par la voie du concours ou par la voie contractuelle). Elle est également destinée aux futurs avocats désireux d’avoir une spécialité en droit des collectivités territoriales. Elle est aussi accessible aux fonctionnaires territoriaux qui souhaitent, au titre de la formation continue, élargir leurs connaissances des collectivités territoriales. La formation dispose d’un ancrage professionnel solide permettant aux étudiants de bénéficier d’enseignements pratiques assurés notamment par des fonctionnaires territoriaux et des praticiens du droit. Enfin, le cursus prépare à certains concours et permet aux étudiants de réaliser un stage dans les collectivités ou dans certains établissements en relation avec le monde territorial.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Droit des collectivités territoriales";"1351281F";"Campus de Pessac";"1 an";"";"";"";"DEMPTOS Blanche";"";"blanche.demptos@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Le master Action territoriale est une formation généraliste en droit public dont la vocation est de former les étudiants aux métiers de l'administration locale, territoriale ou étatique, aussi bien qu'aux métiers d'avocat ou d'enseignant-chercheur. Outre l'enseignement des matières fondamentales du droit public, le master permet une spécialisation progressive en droit local, et ce dès la première année (droit des collectivités territoriales, droit de l'État territorial). La seconde année, orientée vers la professionnalisation, est désormais ouverte à l'apprentissage. Les étudiants ont donc le choix entre suivre le master 2 en formation initiale (incluant stage ou mémoire de recherche) ou bien en alternance.";"Avocat Notaire Professeur d'Université Maître de conférences Attaché territorial";"Banque, assurance, immobilier Services à la personne et à la collectivité";"";"";"Master 1 Semestre 1 Droit des collectivités territoriales matière à TD Droit des propriétés publiques matière à TD Droit public de l'économie Droit de l'urbanisme Contentieux de l'Union européenne ou Théorie du droit ou Droit administratif international et transnational Langues Sport Semestre 2 Droit des contrats publics matière à TD Droit de la fonction publique matière à TD Finances locales Droit de l'Etat territorial Droit des outre-mer ou Science administrative ou Droit de l'environnement Langues Sport UE Professionnalisation( stage de découverte et enseignements professionnels) ou Recherche (mémoire et méthodologie de la recherche) Stages facultatifs Master 2 Droit institutionnel - Cours : Droit institutionnel approfondi Droit de l'action extérieure - Séminaires : Démocratie locale Coopérations entre collectivités Contentieux constitutionnel des collectivités territoriales Europe et collectivités territoriales Instruments de l'action locale - Cours : Droit financier local Commande publique locale Contentieux des contrats publics - Séminaires : Biens publics locaux Gestion d'une collectivité territoriale Fiscalité locale Actions publiques locales - Cours : Actions économiques locales Urbanisme et environnement - Séminaires : Politiques sanitaires et sociales Polices locales et sécurité intérieure Contentieux administratif local Politiques culturelles et sportives Ressources humaines locales - Cours : Droit de la fonction publique territoriale Gestion des ressources humaines Le master 2 inclut par ailleurs 20 heures de préparation aux concours de la fonction publique (note de synthèse, grand oral)""";"";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. L'accès en deuxième année : - est ouvert aux candidats titulaires de 60 premiers crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant, - est soumis à capacité d’accueil, - se fait sur examen de dossier du candidat, conformément à la délibération n°2018-25 du conseil d’administration du 1er mars 2018 (https://www.u-bordeaux.fr/Universite/L-universite-de-Bordeaux/Actes reglementaires/Deliberations-du-Conseil-d-administration). Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger";"";"" "Le Master « Économie du développement » a pour vocation de former des cadres supérieurs du tertiaire susceptibles d’intervenir dans le domaine du développement des pays du Sud, celui de la gestion de l’énergie et de l’environnement ou celui de l’économie collaborative. Il prépare également les étudiants à exercer une activité de recherche en économie. La formation repose sur une approche équilibrée entre enseignements théoriques et pratiques, permettant ainsi aux étudiants d’acquérir de solides connaissances en économie et en techniques quantitatives et de maîtriser les principales techniques d’analyse.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Economie sociale et collaborative responsable de projet";"13512232";"Campus de Pessac";"1 an";"";"";"";"DEMPTOS Blanche";"";"blanche.demptos@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Ce parcours permet l'acquisition des connaissances et compétences nécessaires pour évoluer dans le secteur très diversifié et hétérogène de l'économie sociale, solidaire et collaborative. En pleine expansion et ancré dans le tissu régional, ce secteur est en recherche de responsables de structure, de projets, de chargés d'études en mesure d'agir dans une vision de l'économie où l'objectif social et collectif l'emporte sur la priorité du profit ou du chiffre d'affaires. La pluridisciplinarité adaptée aux compétences visées fonde la structure des enseignements.";"Chef de projet / expert énergies renouvelables Chargé d'études développement durable et environnement Chargé de développement social et solidaire Chargé de projet responsabilité sociale et environnementale des entreprises Responsable / coordinateur de projet de développement Chargé de mission développement Management et gestion d’enquêtes Chercheur en sciences de l’homme et de la société Chargé d'études et prospectives socio-économiques Responsable de projet dans l'économie collaborative Chef de projet éolien Ingénieur énergies renouvelables Consultant / expert bilan carbone Responsable environnement Chargé d’études environnement Gestionnaire d’informations et de données environnementales Consultant en environnement/ développement durable Responsable coopération décentralisée Responsable de structure/projet de l’économie sociale et solidaire (ESS) – économie collaborative Coordinateur-terrain de projet de recherche Consultant en développement économique Économiste-statisticien Démographe Chargé de développement économique et solidaire Chargé de projet responsabilité sociale des entreprises";"Support à l'entreprise Services à la personne et à la collectivité";"";"Maîtriser la méthodologie de la production de données et d’indicateurs et être capable d'interpréter des résultats statistiques et économétriques Etre autonome dans le travail Rédiger des documents de travail ( rapports, notes de synthèse...) adaptés aux personnes et situations rencontrées et appropriés aux organisations et structures concernées Détenir et être capable de valoriser une vaste culture générale en économie et en économie du développement Être capable de problématiser une question économique et de rédiger un rapport respectant les normes rédactionnelles, l'éthique et les sources";"SEMESTRE 1 UE obligatoires UE 1.1.1 Fondements et diversité de l'économie sociale et solidaire 18 UE 1.1.2 Principes de l'économie circulaire et durable 15 UE 1.1.3 Droit des organismes de l'ESS 18 UE 1.1.4 Droit du travail pour l'ESS 15 UE 1.1.8 Approche sociale du secteur de l'ESS 18 UE 1.1.9 Gestion des ressources humaines 15 UE 1.1.10 Séminaires professionnels 18 SEMESTRE 2 UE obligatoires UE 2.1.1 Management dans l'ESS 15 UE 2.1.3 Besoins et sources de financement 12 UE 2.1.4 Analyse et gestion financière 15 UE 2.1.5 Collectivités territoriales et ESS : aspects juridiques 15 UE 2.1.6 Territoires et acteurs de l'ESS 12 Matières à TD";"";"L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux";"";"" "Le Master Gestion des Ressources Humaines (GRH) prend en compte les différentes activités de la fonction RH, ainsi que leurs conditions d’application, les enseignements délivrés au sein de la formation sont délibérément tournés vers l’exercice professionnel. Le cursus est conçu de manière à réaliser un équilibre entre les enseignements pratiques visant à développer des savoir-faire et des savoir-être, ainsi que les apports théoriques fondamentaux permettant, non seulement, d’appréhender la spécificité et les enjeux stratégiques de la discipline, mais aussi de développer des capacités d’analyse et de réflexion.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"";"";"IAE BORDEAUX";"2 ans sur le Master";"CURT Amandine (M1) GERARD Fabienne (M2)";"Gestionnaire scolarité";"m1grh-iae@u-bordeaux.fr (M1) fabienne.gerard@u-bordeaux.fr (M2)";"GERARD Fabienne";"Gestionnaire scolarité";"fabienne.gerard@u-bordeaux.fr";"LAIN Laetitia";"Scolarité générale";"laetitia.lain@u-bordeaux.fr";"Le Master Gestion des Ressources Humaines (GRH) vise à former des cadres de haut niveau immédiatement opérationnels. Les compétences acquises permettent d’accéder aux différentes activités de la gestion du personnel (recrutement, formation, rémunération, accompagnement, etc.). La formation prépare également, à terme, à une évolution vers la fonction de directeur des ressources humaines.";"- DRH, - RRH, - Chargé de mission RH, - Responsable formation, - Consultant, - Responsable recrutement, - Chargé de développement RH…";"Support à l’entreprise";"96% à 6 mois";"La formation vise à développer la maîtrise de 4 axes de connaissances et de compétences : 1- Les fondamentaux de la gestion des ressources humaines à travers l’acquisition des connaissances en droit social et la découverte des différents métiers et fonctions de la GRH ainsi que ses parties-prenantes. 2- Les cas pratiques, la conduite de projets et la maîtrise des outils d’aide à la décision en GRH. 3- La capacité d’analyse et de synthèse. 4- Les soft skills et le savoir-être.";"Semestre 1 : UE 1.1.1 Serious Game UE 1.1.2 Fonction RH UE 1.1.3 Conduite de projet UE 1.1.4 Cas pratiques en RH UE 1.1.5 Management d’équipe UE 1.1.6 Outils informatiques et logiciels appliqués à la GRH UE 1.1.7 Outils financiers pour le DRH UE 1.1.8 Anglais de spécialité-GRH I Semestre 2 : UE 2.1.1 Métiers et parties prenantes de la GRH UE 2.1.2 Droit social UE 2.1.3 Pratique de la recherche en GRH UE 2.1.4 Anglais de spécialité II UE 2.1.5 Professionnalisation Semestre 3 : UE 1 - Team building & projets tuteurés UE 2 - Fonction RH et stratégie UE 3 - Méthodes de résolution de problèmes RH UE 4 - Paie et politique de rémunération UE 5 - Droit du travail UE 6 - Communication RH et Systèmes d'information RH Semestre 4 : UE 7 - Recrutement et développement des RH UE 8 - Pilotage de carrières UE 9 - Indicateurs et diagnostic RH UE 10 - Responsabilité sociale des entreprises et dialogue social UE11 Mémoire d’apprentissage/Mémoire de recherche";"Master 1: De septembre à octobre : 1 semaine en apprentissage en organisme d’accueil et 3 semaines à l’IAE. De novembre à février : 2 semaines en apprentissage en organisme d’accueil et 2 semaines à l’IAE. De mars à juin : 3 semaines en apprentissage en organisme d’accueil et 1 semaine à L’IAE. De juin à septembre : 100 % en organisme d’accueil. Master 2 : De fin septembre à début décembre : 2 semaines à l’IAE/1 semaine en organisme d’accueil. De début décembre à fin mai : 1 semaine à l’IAE / 3 semaines en organisme d’accueil. De début juin à fin septembre : 100% en organisme d’accueil.";"• Diplômes et équivalents : Titulaires d’une licence d’enseignement général ou d’un diplôme de niveau équivalent, représentant 180 crédits ECTS validés. • Parcours-types antérieurs : Licence de sciences économiques, Licence en sciences politiques et juridiques, Licence de sciences de gestion, Licence d’administration économique et sociale, Licence de sciences sociales, Licence lettres et sciences humaines, Licence de sciences commerciales, etc.";"";"Formation généraliste et professionnalisante" "Cette formation s’articule autour de l’étude de trois thèmes : la création, la gestion et la transmission du patrimoine. C’est une formation pluridisciplinaire avec des enseignements diversifiés portant sur la fiscalité, les marchés financiers, les produits d’assurance, le droit de la famille, le droit des successions...";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"";"";"IAE BORDEAUX";"1 an master";"JAFFEUX Corynne";"Professeur";"corynne.jaffeux@u-bordeaux.fr";"GERARD Fabienne";"Gestionnaire scolarité";"fabienne.gerard@u-bordeaux.fr";"CHARDON Agathe";"Secrétaire administrative";"";"Le programme particulièrement étendu se justifie par les exigences de ce métier qui doit d’offrir à une clientèle étendue - particuliers, entreprises, résidents ou non-résidents – des conseils spécifiques et individualisés en matière de gestion de patrimoine. De fait, les étudiants reçoivent une formation de droit et de finance qui leur donnera une double compétence. Ces étudiants sont d’ailleurs issus de parcours différents : des juristes et des gestionnaires issus du monde académique ou universitaire ou d’une filière d’une école.";"- Conseillers indépendants en gestion de patrimoine - Gestionnaires de patrimoine au sein de banque privée - Gestionnaires de fortune - Family Office - Consultants externes en gestion de patrimoine.";"Finance : - Cabinets d’indépendants - Banques privées - Droit privé : - Charges notariales - Cabinets d’avocats - Établissements qui gèrent des fonds tels les caisses de retraite, Autres : Compagnies d’assurance Immobilier";"M2 IGP FI : 86 % à six mois";"- Maîtrise des techniques financières de gestion d’un patrimoine privé - Evaluation et maîtrise des techniques financières de gestion d’un patrimoine professionnel - Acquisition des mécanismes de fiscalité pour les résidents et non résidents s’agissant de produits financiers classiques (valeurs mobilières) - Appréhension des produits atypiques et de leur intérêt dans la constitution d’un patrimoine - Force de proposition pour établir un patrimoine équilibré entre immobilier et produits financiers - Maîtrise des mécanismes fiscaux de transmission de patrimoine";"Semestre 1 : Introduction aux marchés financiers Valorisation du patrimoine et les stratégies de gains Produits d’assurance et de prévoyance Ingénierie fiscale du patrimoine immobilier Patrimoine privé et transmission Patrimoine professionnel et transmission Outil professionnel et méthodologie de cas pratique Optionnelle : Epistémologie et méthodologie de recherche Stage Semestre 2 : Professionnalisation";"Deux voire trois semaines d’alternance en fonction des périodes de vacances scolaires/fermetures de l’université.";"Conditions d’accès en M2 : Titulaires d’un Master 1ère année IGP ou diplômes de niveau équivalent, soit 240 crédits ECTS. La maîtrise de 2 langues vivantes étrangères (LV1 Anglais, LV2 Espagnol ou Allemand) est requise. Pour l’apprentissage, les étudiants doivent être âgés de moins de 30 ans à la signature du contrat. Les résultats au Score IAE Message sont un élément d’appréciation des candidatures Etudiants en fin de parcours académique disposant déjà d’une solide formation en droit privé ou en finance.";"• Etudiants possédants une appétence certaine pour le contact humain avec de potentiels clients et d’un relationnel pour travailler en équipe. • Etudiants désireux d’apprendre au sein d’un groupe.";"• Une double compétence acquise à l’issue de la formation • Une connaissance pointue en matière de patrimoine privé et patrimoine professionnel • Des mises en situation au travers des intervenants pour la plupart des professionnels • L’acquisition de la maîtrise d’une relation client par l’intermédiaire de jeux de rôle filmés • Des travaux de groupe très fréquents • Une pédagogie qui donne le plus souvent la parole aux étudiants" "La mention ""Intelligence Economique"" a pour objectif de former des économistes spécialisés dans l’analyse des stratégies de développement économique des firmes et des territoires. Les diplômés disposent d’un socle de compétences communes approfondies dans l’analyse des déterminants économiques des trajectoires territoriales et sectorielles, notamment en termes d’innovation. La formation dispensée met également l’accent sur l’acquisition de méthodes opérationnelles de traitement de l'information (diagnostics territoriaux et sectoriels, systèmes d'information géographique, outils de veille et d'intelligence technologique, scientométrie…) devenues incontournables dans un contexte d'accessibilité croissante des données de masse (open data, big data...).";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Economie de l'Innovation et Veille Stratégique";"1353103G";"Campus de Pessac";"1 an en Master";"Gaschet Frédérique";"";"gaschet@u-bordeaux.fr";"Demptos Blanche";"Référente administrative";"blanche.demptos@u-bordeaux.fr";"";"";"";"La mention ""Intelligence Economique"" a pour objectif de former des économistes spécialisés dans l’analyse des stratégies de développement économique des firmes et des territoires. Les diplômés disposent d’un socle de compétences communes approfondies dans l’analyse des déterminants économiques des trajectoires territoriales et sectorielles, notamment en termes d’innovation. La formation dispensée met également l’accent sur l’acquisition de méthodes opérationnelles de traitement de l'information (diagnostics territoriaux et sectoriels, systèmes d'information géographique, outils de veille et d'intelligence technologique, scientométrie…) devenues incontournables dans un contexte d'accessibilité croissante des données de masse (open data, big data...). La mention permet aux étudiants, après un premier semestre d’acquisition de compétences communes en économie régionale et de l’innovation, d’opter pour deux parcours-types, l’un préparant à l‘exercice des métiers du développement économique territorial au sein des collectivités territoriales, des établissements publics locaux ou des bureaux d'études (parcours IDET), l’autre permettant aux diplômés de se spécialiser dans l'analyse des politiques d'innovation et les métiers de la veille stratégique auprès des entreprises (parcours EIVS). Les étudiants ont aussi la possibilité d'opter pour des cours préparant plus spécifiquement à l'exercice des métiers de la recherche, soit directement après le master, soit après la préparation d'une thèse de doctorat, en France et/ou à l'étranger. Le parcours EIVS a pour objectif de former des économistes spécialistes de l'analyse des processus et des politiques d'innovation, ainsi que des stratégies sectorielles. On s'attend à ce que le diplômé EIVS soit capable d'évaluer les déterminants et l'impact économique de l'innovation et des politiques liées, ainsi que l'utilisation stratégique de l'innovation par les entreprises comme facteur concurrentiel. L'accent est particulièrement mis sur l'analyse des données: connaissances des bases pertinentes, stratégies de requêtes, appariement de bases, visualisation des résultats et traitements économétriques et statistiques.";"Chargé de mission/chef de projet développement territorial Chargé de mission/chef de projet développement économique Ingénieur d'études/chargé d’études économiques Responsable de service dans les collectivités territoriales ou les organismes parapublics Chargé de mission en Intelligence Technologique Veilleur stratégique (grandes entreprises, administrations) Conseiller d’entreprise (veille technologique, brevets, veille concurrentielle) Ingénieur d’études en économie de la connaissance et de la propriété intellectuelle Analyste de données scientométriques Chercheur et Enseignant-Chercheur en économie Études et prospectives socio-économiques Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics Développement local Conseil en organisation et management d'entreprise Promotion du tourisme local Management et gestion d'enquêtes Information géographique Enseignement supérieur Recherche en sciences de l'homme et de la société";"Secteur Information/ communication Activités scientifiques et techniques";"84.6%";"Comprendre les logiques sectorielles et territoriales des entreprises et des activités innovantes (industries high tech, industries créatives…) Analyser les données socio-économiques d’un territoire ou d’un secteur Concevoir, créer, gérer et utiliser des outils de veille et d’intelligence économique, technologique et territoriale Analyser les facteurs de développement économique et les leviers d’attractivité propres à chaque territoire (métropoles, villes moyennes, espaces ruraux) Maîtriser les théories et les méthodes d’étude d’impact des phénomènes innovants sur l’économie, les secteurs et les entreprises";"SEMESTRE 1 UE obligatoires UE 1.1.1 Économie de la propriété intellectuelle et veille technologique * UE 1.1.2 Financement de l'innovation et veille financière * UE 1.1.3 Économie et sociologie de la science * UE optionnelle """"professionnel ou recherche 1"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.2.1 Techniques de construction d'enquête * UE 1.2.2 Économétrie des données de panel UE optionnelle """"professionnel ou recherche 2"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.3.1 Analyse sectorielle et veille réglementaire * UE 1.3.2 Micro-économétrie UE optionnelle """"professionnel ou recherche 3"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.4.1 TD Méthodologie et outils de la veille sur l'internet UE 1.4.2 Analyse et visualisation des données relationnelles * UE optionnelle """"professionnel ou recherche 4"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.5.1 Intelligence technologique / territoriales * UE 1.5.2 Agent based modelling * SEMESTRE 2 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 1"""" (choix de 1 parmi les 3) UE 2.2.1 Tutorat accompagnement rapport sectoriel UE 2.2.2 Spatial econometrics * UE 2.2.3 Urban economics * UE optionnelle """"professionnel ou recherche 2"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 2.3.1 Méthodologie de construction de rapport sectoriel * UE 2.3.2 Social network analysis and network economics UE optionnelle """"professionnel ou recherche 3"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 2.4.1 TD Projet professionnel et stage UE 2.4.2 Theory of the firm""";"Une première période destinée plus spécifiquement à l’acquisition des connaissances et méthodes de base s’étendra de septembre à décembre à raison de 3 semaines de cours pour une semaine en entreprise. A partir de janvier, l’alternant sera principalement en entreprise avec un accompagnement pédagogique spécialisé si besoin.";"L'accès en première année de Master : - est ouvert aux candidats titulaires de 180 crédits ECTS ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant, - est soumis à capacité d’accueil, - se fait sur examen de dossier du candidat, et entretien le cas échéant, conformément à la délibération n°2017-72 du conseil d’administration du 15 décembre 2017 (https://www.u-bordeaux.fr/Universite/L-universite-de-Bordeaux/Actes-reglementaires/Deliberations-du-Conseil-d-administration/Deliberations-du-CA-de-l-annee-2017). Licences conseillées : - Licence mention Economie et gestion, - Licence mention Administration économique et sociale (AES) L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "La mention ""Intelligence Economique"" a pour objectif de former des économistes spécialisés dans l’analyse des stratégies de développement économique des firmes et des territoires. Les diplômés disposent d’un socle de compétences communes approfondies dans l’analyse des déterminants économiques des trajectoires territoriales et sectorielles, notamment en termes d’innovation. La formation dispensée met également l’accent sur l’acquisition de méthodes opérationnelles de traitement de l'information (diagnostics territoriaux et sectoriels, systèmes d'information géographique, outils de veille et d'intelligence technologique, scientométrie…) devenues incontournables dans un contexte d'accessibilité croissante des données de masse (open data, big data...).";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Ingénierie du Développement Territorial";"1353103G";"Campus de Pessac";"1 an en Master";"Peyrefitte Maryline";"";"marilyne.peyrefitte@u-bordeaux.fr";"Demptos Blanche";"Référente administrative";"blanche.demptos@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Ce parcours prépare à l‘exercice des métiers du développement territorial, avec un accent particulier mis sur les compétences économiques, en traitement des données localisées et d’ingénierie de projet. Les diplômés disposent de compétences approfondies dans l’analyse des dynamiques et des stratégies économiques territoriales des différents types d’espaces (métropolitains, urbains, ruraux, littoraux, naturels, touristiques…). La formation dispensée met particulièrement l’accent sur l’acquisition de méthodes opérationnelles de traitement de l'information (diagnostics territoriaux, Systèmes d'Information Géographique, outils de veille et d'intelligence territoriale) de plus en plus discriminantes dans un contexte d'accessibilité croissante des données localisées (open data, big data...). Les outils d’ingénierie de projet (conception, animation, montage, gestion, évaluation) mettent les diplômés en situation de pouvoir concevoir et piloter des projets d’aménagement et de développement adaptés à différents contextes territoriaux (zones d’activités, clusters, technopoles, habitat-logement, transport et mobilité, agendas 21, projets touristiques..)";"Chargé de projet dans la montage d’opérations d’aménagement et développement économiques au sein des collectivités territoriales, d’organismes publics ou privés Chargé de mission au sein de structures publiques Chargé de mission développement économique ou transfert de technologie dans les collectivités territoriales ou organismes parapublics Chargé d’étude dans des organismes consulaires, agences d’urbanismes ou bureaux d’étude ou groupement d’intérêt public";"• Support à l'entreprise • Services à la personne et à la collectivité • Hôtellerie-restauration, tourisme, loisirs et animation";"84.6%";"Comprendre les logiques sectorielles et territoriales des entreprises et des activités innovantes (industries high tech, industries créatives…) Analyser les données socio-économiques d’un territoire ou d’un secteur Concevoir, créer, gérer et utiliser des outils de veille et d’intelligence économique, technologique et territoriale Analyser les facteurs de développement économique et les leviers d’attractivité propres à chaque territoire (métropoles, villes moyennes, espaces ruraux) Maîtriser les théories et les méthodes d’étude d’impact des phénomènes innovants sur l’économie, les secteurs et les entreprises";"Le contenu de cette formation met l'accent sur les démarches et les techniques du praticien confrontées à des questionnements multiples pour appréhender les facteurs d'évolution et les choix d'action : Stratégie productive de (re)dynamisation des territoires avec création / maintien des entreprises en vue de pérenniser les emplois et de générer des effets d'entraînement, reconversion et requalification de territoires Gestion durable des espaces et des ressources territoriales avec l'élaboration des agendas 21 locaux, la préservation-valorisation des espaces littoraux ou espaces remarquables Stimulation de l'innovation et de la créativité par les écosystèmes, les clusters, l'intelligence technologique territoriale, l'innovation sociale pour favoriser l'attractivité et la compétitivité d'un territoire Gestion urbaine des territoires afin de répondre aux besoins et atténuer les conflits d'usage à partir de la conception de documents d'organisation spatiale, des projets de renouvellement urbain, des outils fonciers dans les projets locaux SEMESTRE 1 UE obligatoires UE 1.1.1 Aménagement et politiques urbaines 18,0 UE 1.1.2 Transport et ville durable 12,0 UE 1.1.3 Innovation sociale 12,0 UE 1.1.4 Techniques d'analyse spatiale * 9,0 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 1"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.2.1 Stratégies de développement et action économique des territoires (partenariat franco-espagnol) * 27,0 UE 1.2.2 Économétrie des données de panel 15,0 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 2"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.3.1 Gestion durable des espaces (partenariat franco-espagnol) * 21,0 UE 1.3.2 Micro-économétrie 15,0 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 3"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.4.1 TD Méthodologie et outils de la veille sur l'internet TD UE 1.4.2 Analyse et visualisation des données relationnelles * 6,0 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 4"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 1.5.1 Intelligence technologique / territoriale * 6,0 UE 1.5.2 Agent based modelling * 9,0 SEMESTRE 2 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 5"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 2.2.1 Montage des projets européens et d'aménagement * 18,0 UE 2.2.2 Spatial econometrics * 9,0 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 6"""" (choix de 1 parmi les 3) UE 2.3.1 Méthodes de prospective et d'évaluation territoriales * 15,0 UE 2.3.2 Social network analysis and network economics 18,0 UE 2.3.3 Theory of the firm 18,0 UE optionnelle """"professionnel ou recherche 7"""" (choix de 1 parmi les 2) UE 2.4.1 Séminaires professionnels 24,0 UE 2.4.2 Urban economics 18,0 * Matières à TD""";"L’alternance se fera sur un rythme hebdomadaire de septembre à fin février : 3 jours de formation pour 2 jours en organisme A partir du mois de mars, l’alternant sera principalement en organisme avec un accompagnement pédagogique personnalisé selon les besoins";"L'accès en première année de Master : - est ouvert aux candidats titulaires de 180 crédits ECTS ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant, - est soumis à capacité d’accueil, - se fait sur examen de dossier du candidat, et entretien le cas échéant, Licences conseillées : - Licence mention Economie et gestion, - Licence mention Administration économique et sociale (AES) L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "Préparer aux principaux métiers du management, du conseil en entreprise familiale et en transmission. Préparer à l'analyse des dossiers de crédits des entreprises familiales dans les banques. Principaux débouchés : • Dirigeant d’entreprises familiales (petites et moyennes), • Consultant en gestion, en transmission et reprise d’entreprises familiales, • Cadre en entreprise, • Cadre bancaire, • Conseiller en gestion de patrimoine";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Stratégie et management des entreprises familiales et patrimoniales";"";"IAE BORDEAUX";"1 an en M2";"Christian PRAT dit HAURET";"Responsable de la formation";"christian.prat-dit-hauret@u-bordeaux.fr";"Fabienne GERARD";"Scolarité apprentissage";"fabienne.gerard@u-bordeaux.fr";"Site IAE Bordeaux : www.iae-bordeaux.fr / Rubrique candidater";"puis inscription sur place à l'IAE Bordeaux.";"";"Sensibiliser les étudiants à la dimension psychologique et émotionnelle de la gouvernance familiale.";"Codes ROME: H1102 - Management et ingénierie d'affaires M1201 - Analyse et ingénierie financière M1302 - Direction de petite ou moyenne entreprise M1402 - Conseil en organisation et management d'entreprise M1205 - Direction administrative et financière M1301 - Direction de grande entreprise ou d'établissement public M1503 - Management des ressources humaines G1403 - Gestion de structure de loisirs ou d'hébergement touristique M1703 - Management et gestion de produit M1806 - Expertise et support technique en systèmes d'information K2401 - Recherche en sciences de l'homme et de la société K2108 - Enseignement supérieur M1403 - Études et prospectives socio-économiques M1707 - Stratégie commerciale M1705 - Marketing";"Industrie Support à l'entreprise Hôtellerie-restauration, tourisme, loisirs et animation Services à la personne et à la collectivité";"";"";"SEMESTRE 1 UE 1.1.1. Spécificités de la gouvernance des entreprises familiales UE 1.1.2. Modèles stratégiques UE 1.1.3. Politique commerciale et marketing UE 1.1.4. Management des ressources humaines UE 1.1.5. Les dimensions psychosociologiques des entreprises familiales UE 1.1.6. La gestion patrimoniale de l'entreprise familiale UE 1.1.7. Politique et gestion financière des entreprises familiales UE 1.1.8. Business Model d'une entreprise familiale UE 1.1.9. L'internationalisation des entreprises familiales UE 1.1.10. Projets tuteurés UE Optionnelles UE 1.2.1. Épistémologie et méthodologie de la recherche Bonus Sport de 1 à 15 points SEMESTRE 2 UE 2.1.1. Évaluation de l'entreprise familiale UE 2.1.2. Contrôle de gestion et systèmes d'information UE 2.1.3. La reprise et la transmission d'entreprise UE 2.1.4. Gestion du changement et pérennité des entreprises familiales UE 2.1.5. Synthèse UE 2.1.6 Projets tutorés UE 2.3.1 Mémoire d’apprentissage";"Le rythme d'alternance est décomposé en deux semestres : > Le premier (septembre à décembre) laisse une place prépondérante aux cours ; vous êtes à l'IAE 2 ou 3 semaines par mois pour acquérir un maximum de connaissances. > Le second semestre est plus professionnalisant. Vous avez cours (3 semaines) en Janvier et Février puis vous êtes en entreprise dès le mois mars pour mettre en pratique vos acquis tout en rédigeant un mémoire dans un des domaines enseignés durant la formation.";"Parcours-types antérieurs : Master 1ère année de gestion/management, Master 1ère année de sciences économiques, Master 1ère année de sciences politiques, Master 1ère année d’administration économique et sociale, Master 1ère année de droit social, Master 1ère année de psychologie ; écoles de commerce. Tout autre parcours jugé pertinent par le jury de la spécialité. > Avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage. > Trouver une entreprise qui accepte de conclure un contrat d’apprentissage d’une durée de 12 mois > S’engager à travailler pour l’employeur pendant la durée du contrat, à suivre avec une totale assiduité la formation en entreprise et en cours, en respectant les règles du Droit du Travail et le règlement intérieur de l’établissement de formation. > S’engager en outre à être en règle avec la législation française. MODALITÉS D'INSCRIPTION : Pré inscription en ligne accessible sur le site IAE Bordeaux (www.iae-bordeaux.fr / Rubrique candidater) puis inscription sur place à l'IAE Bordeaux.";"";"LES PROJETS TUTORES : L’enseignement est organisé par demi-journées, chacune étant centrée sur une problématique d’entreprise familiale développée par : • des apports théoriques et méthodologiques, • l’étude d’un cas réel, seul ou en sous-groupe, avec mise en commun des travaux. • une discussion d’approfondissement du cas, des concepts clés et de la méthodologie. • la présentation de références bibliographiques. • une synthèse de la séance." "Construit autour de 6 unités d'enseignements, le Master 2 Intelligence économique est une formation largement tournée vers l'entreprise, qui s'ouvre aux interventions de praticiens et de chefs d'entreprise. Une importance toute particulière est accordée à cette expertise de professionnels et aux témoignages ""de terrain"".";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Bordeaux";"Intelligence économique et management des organisations";"";"IAE BORDEAUX";"1 an en M2";"BREILLAT Jacques";"Responsable de la formation";"";"";"";"";"";"";"";"Ce master n'existe ni en Formation initiale, ni en Formation continue. Il est proposé uniquement en Formation par apprentissage et fait l'objet de formations dédiées et de rythmes propres adaptés aux apprentis. Le contenu du Master a été articulé sur le ""Référentiel de formation en intelligence économique"" élaboré par Alain Juillet. Au début des années 2000, Alain JUILLET est nommé ""Haut responsable chargé de l'Intelligence Économique auprès du Premier Ministre"". Cette mission nouvelle a appelé une mobilisation de tous les acteurs concernés afin de donner à nos entreprises les moyens exigés par la compétition internationale. C'est pourquoi le Master 2 IE prépare aux principaux métiers de l'Intelligence Économique par une approche interdisciplinaire et inter-universitaire. Pour mettre en place des processus d'Intelligence Économique il faut être en mesure de décoder les jeux résultant d'interactions complexes entre les organisations et leurs environnements (opportunités, concurrences...). Le candidat doit disposer de solides connaissances lui permettant d'analyser chaque situation avec recul. Construit autour de 6 unités d'enseignements, le Master 2 IE est une formation largement tournée vers l'entreprise, qui s'ouvre aux interventions de praticiens et de chefs d'entreprise. Une importance toute particulière est accordée à cette expertise de professionnels et aux témoignages ""de terrain"".";"Études et prospectives socio-économiques Conseil en organisation et management d'entreprise Communication Marketing";"Support à l'entreprise Industrie Communication, média et multimédia";"";"";"Semestre 1 : UE 1.1.1 : Management des connaissances UE 1.1.2 : Mondialisation de l'économie et société de l'information UE 1.1.3 : Intelligence économique et dynamique territoriale UE 1.1.4 : Politique publique d'intelligence économique UE 1.1.5 : Stratégie d'entreprise et enjeux de l'intelligence économique UE 1.1.6 : Projets d'intelligence économique UE 1.1.7 : Méthode de conseil en intelligence économique UE 1.1.8 : Déontologie et intelligence économique UE 1.1.9 : Animation du cycle de l'information UE 1.1.10 : Renseignement comptable et financier UE 1.1.11 : Construction de veille UE 1.1.12 : Cartographie (mapping) Semestre 2 UE 2.1.1 : Patrimoine informationnel UE 2.1.2 : Propriété intellectuelle et industrielle UE 2.1.3 : Politique de sécurité de l'information et des systèmes d'information UE 2.1.4 : Management des hommes UE 2.1.5 : Stratégies d'influence UE 2.1.6 : Désinformation et gestion de crise UE 2.1.7 : Lobbying UE 2.1.8 : Simulation de gestion (veille 2.0 atelier) UE 2.1.9 : Professionnalisation / Mémoire d'apprentissage";"35h/ semaine, congés payés à prendre pendant le temps en entreprise Statut salarié soumis au Code du Travail et à sa réglementation Article L6222-7-1 ""La durée du contrat d'apprentissage varie entre 6 mois et 3 ans, elle est égale à la durée du cycle de formation préparant à la qualification qui fait l'objet du contrat"".";"";"";"" "Le master Direction Administrative et Financière forme de futurs cadres généralistes chargés des opérations d’administration financière, comptable, juridique et sociale dans les services administratifs et financiers des PME. Cette formation regroupe, l’ensemble des champs disciplinaires de la gestion, complétés de divers volets juridiques, fiscaux, sociaux… Les formes pédagogiques de la formation équilibrent savoirs fondamentaux pour préparer aux métiers des services administratifs et financiers et aux évolutions de telles fonctions, mais aussi pratiques et opératoires afin de permettre une employabilité immédiate.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Direction administrative et financière (DAF)";"13531336";"IAE Pau (UPPA)";"1 an au cours du Master 2";"Emmanuelle CARGNELLO-CHARLES";"RESPONSABLE DU MASTER 2";"emmanuelle.cargnello-charles@univ-pau.fr";"Amaia ECHEVERRIA";"Responsable Relation Entreprise";"amaia.echeverria@univ-pau.fr";"";"Secrétariat des formations";"formations.iae@univ-pau.fr";"Les missions d'un Directeur Administratif et Financier sont diverses : • COMPTABILITÉ FINANCES CONTRÔLE DE GESTION - Contrôler et garantir la qualité et la cohérence de la comptabilité de l’entreprise - Élaborer le budget prévisionnel de la structure et effectuer les ajustements - Suivre l'évolution des résultats financiers de la structure et établir son plan de financement - Superviser, contrôler la gestion de la trésorerie et émettre des recommandations sur l'allocation des ressources financières à la direction générale • MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES - Superviser la gestion des ressources humaines (paie, formation, recrutement...) - Animer et coordonner les différentes équipes et leurs actions • GESTION DU PATRIMOINE - Gérer le patrimoine mobilier et immobilier • ASSURANCES ET GESTION DES RISQUES - Assurer une meilleure gestion des risques avec les partenaires financiers - Gérer les relations avec les fournisseurs, les clients et les intermédiaires financiers • JURIDIQUE ET FISCAL - Régler les contentieux - Superviser les relations avec les services fiscaux • COMMUNICATION - Traiter et diffuser l'information relatives à la stratégie, aux projets et aux activités de l'organisation en interne et en externe - Maîtriser les canaux modernes de communication et relations presses • SYSTÈMES D'INFORMATION - Définir les besoins en système d'information et piloter le déploiement de nouveaux outils informatiques";"Les diplômés du Master CGAO accèdent aux professions intermédiaires ou supérieures des domaines administratif, financier, juridiques, telles que : Responsable administratif et financier Contrôleur de gestion Comptable général Gestionnaire de projets etc …";"";"";"";"• GRH approfondie 20h • Gestion de production 24h • Contrôle et audit appliqué 50h • Séminaire : les nouveaux enjeux des entreprises et des administrations 24h • Stratégie, théorie des systèmes d'information et changements organisationnels 30h • Finance appliquée (construction des business plans, gestion des risques financiers, ingénierie financière) 48h • Droit et fiscalité de l'entreprise 69h • Accompagnement Projet Individuel (API) 33h • Langue - anglais obligatoire (TOEIC) 40h • Méthodologie de recherche 20h Un mémoire de fin d’études, dont la problématique est en lien avec les missions exercées en entreprise pendant la période d’apprentissage, est produit par l’étudiant. Ce mémoire professionnel fait l’objet d’une soutenance orale, en présence du tuteur de l’entreprise au mois de septembre, en fin de formation.";"Le Master 2 est proposé en apprentissage. C’est une formule originale de formation qui repose sur l’alternance entre périodes en entreprise (4 semaines) et périodes au sein de l’IAE (1 semaine) sur une durée de 12 mois.";"Tout candidat titulaire d’un master 1 en gestion (spécialités comptabilité, finance et contrôle de gestion) ou école de commerce. En seconde année, l’apprenti est à la fois étudiant à l’IAE où il va préparer son diplôme et salarié de l’entreprise avec laquelle il aura passé un contrat d’apprentissage. Il s’agit là d’un véritable contrat de travail.";"";"Accompagnement des étudiants • L'IAE Pau-Bayonne accompagne les étudiants dans la recherche d'un apprentissage. • Des cours sont au programme en master 1 pour préparer aux entretiens, un accompagnement à la formalisation de CV et à la lettre de motivation (Accompagnement Projet Individuel) est organisé. Un suivi particulier est réalisé par le responsable des relations entreprises de l'IAE et un enseignant-chercheur de l'université. • Chaque étudiant et chaque entreprise est suivi individuellement avec des visites en entreprise deux fois par an par un enseignant du master. De nombreux partenaires professionnels Afin de répondre au mieux aux besoins des entreprises, deux partenariats ont été créés : • entre la DFCG Aquitaine (Direction des Financiers et Contrôleurs de gestion) et le master Direction Administrative et Financière, sous la responsabilité de Mme Guichard (Société SOFICAR, à Lacq) en 2008, • entre la CGPME Aquitaine et le master Direction Administrative et Financière, ce qui est un atout considérable pour cette formation facilitant les liens PME/étudiants. Avantages de l’apprentissage Le contrat d’apprentissage offre un itinéraire concret à l’apprenti en vue d’acquérir à la fois connaissance théorique et aptitude pratique pour maîtriser un métier, acquérir les savoir-faire indispensables et ainsi accroître ses aptitudes à être plus rapidement intégré dans les entreprises." "La fonction publique territoriale est née il y a 30 ans, avec les lois de décentralisation. Elle représente aujourd’hui 1/3 des fonctionnaires, soit 1,8 million d’agents, dont 50% de femmes. Elle est présente dans les communes, les départements, les régions et leurs établissements. On peut accéder à un poste dans la fonction publique par un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée ou par voie de concours, qui permet d’acquérir le statut de fonctionnaire. TRAVAILLER DANS UNE ADMINISTRATION TERRITORIALE, C’EST : ÊTRE ACTEUR DE LA PROXIMITÉ AU SERVICE DE LA POPULATION Les collectivités locales sont les premiers interlocuteurs administratifs des citoyens. Elles ont la charge des services publics de proximité : transports en commun, activités périscolaires, accès à la culture, entretien des voies, préservation de l’environnement, etc. Elles peuvent assurer leurs missions par leurs moyens propres, ou les déléguer en tout ou partie à des partenaires privés (entreprises, associations) ou publics (syndicats, groupements). EXERCER DES MÉTIERS DIVERSIFIÉS ET ÉVOLUTIFS La fonction publique territoriale offre plus de 250 métiers différents, dans tous les domaines de la gestion, mais aussi de l’aménagement, du social, de la technique, de la culture, du sport... La formation tout au long de la vie professionnelle, afin de se spécialiser, ou d’acquérir de nouvelles compétences, est un droit des fonctionnaires. Les administrations locales connaissent, depuis 1984, une tendance marquée vers l’augmentation de leurs responsabilités : • par transfert des compétences de l’Etat (ex : formation professionnelle et apprentissage confiés aux Régions en 2006) • par regroupement des compétences des communes (lois de 1999, 2004, 2007, 2010). Parallèlement, les contraintes financières, juridiques et environnementales, et les attentes managériales des personnels, ont complexifié le contexte des collectivités locales. Pour ces quatre raisons, il est possible d’accéder à des postes recouvrant plusieurs domaines (juridique, financier, technique, culturel ou social par exemple) dans une collectivité locale, plus rapidement que dans une entreprise de taille équivalente. Loin de l’image bureaucratique du fonctionnaire, le cadre territorial du XXIe siècle est donc, ainsi que l’ont défini Gifford Pinchot puis Vincent Champain, un « intrapreneur » chargé de porter la partie du service public dont il est chargé vers la performance et la qualité, au moyen des outils de gestion modernes, et cela dans un milieu en évolution permanente.";"Master";"Droit, économie, gestion, management";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Management des collectivités locales (MCL)";"1353101W";"IAE Pau (UPPA)";"1 an au cours du Master 2";"David CARASSUS";"Responsable du Master 2";"david.carassus@univ-pau.fr";"Amaia ECHEVERRIA";"Responsable Relation Entreprise";"amaia.echeverria@univ-pau.fr";"";"Secrétariat des formations";"formations.iae@univ-pau.fr";"Développer des compétences en gestion des collectivités locales, en particulier concernant : • leur structuration et modes de gestion, • leur stratégie et pilotage des politiques publiques, • leur gestion des ressources humaines, • leur marketing public et gestion de la relation usager, • leur comptabilité, leur contrôle de gestion et gestion financière, • leurs techniques d’information et de communication";"• DGS/DGA, • Secrétaire de mairie, directeur/chef de service (sport, culture, économie, etc.), • Contrôleur de gestion, auditeur interne, analyste financier, • Chargé du pilotage et de l’évaluation des politiques locales, • Marketing territorial, • Responsable RH, • Directeur de la communication, • Chargé de mission, chef de projet, • Collaborateur de cabinet, • Consultant, expert, chargé de clientèle collectivité, etc.";"COLLECTIVITÉS LOCALES (communes, EPCI, départements, SDIS, régions), en tant que contractuels ou en passant les concours de la fonction publique territoriale (pendant ou après le Master) ENTREPRISES PARTENAIRES (agences publiques locales, banque et établissements financiers, fournisseurs, consultants, etc.) STRUCTURES SATELLITES DE COLLECTIVITÉS (délégataires de services publics, concessionnaires...) STRUCTURES ASSOCIÉES (société d’économie mixte locale, associations, établissements publics locaux...)";"50% des étudants insérés ont un salaire net mensuel d'au moins 1900 euros hors primes 63% des diplômés occupent un emploi dans la fonction publique ou une entreprise publique 75% en CDI 80% des étudiants sont en emploi 30 mois après l'obtention de leur diplôme";"";"COURS SPÉCIFIQUES AU MANAGEMENT PUBLIC TERRITORIAL • Opinion publique et gestion de la relation citoyenne 40h • Management numérique des politiques locales 40h • Pilotage des politiques locales (2) 40h • GRH en contexte public local 40h • Séminaires : actualités des collectivités territoriales 30h • Comptabilité publique et analyse financière locale 40h • Contrôle de gestion en contexte public 40h • Méthodes de recherche 40h (dont 20h optionnelles) • Langues vivantes 20h IMMERSION PROFESSIONNELLE ET MÉMOIRE DE FIN D’ÉTUDES OBLIGATOIRES Elle conduit à la rédaction d’un mémoire sous la direction d’un enseignant et permet d’investir les connaissances acquises dans des activités opérationnelles en lien avec les connaissances académiques abordées tout au long du Master.";"En Master 2, le rythme est alterné : 1 semaine de cours puis 3 semaines en milieu professionnel.";"Les étudiants ayant obtenu : • Le master 1 parcours Management des Collectivités Locales • Un autre bac+4 en rapport avec le master Management des Collectivités Locales (sélection sur dossier). La sélection s'effectue sur la base de l'étude du dossier du candidat.";"";"" "La LPRO GTI2N (mention Gestion & Maintenance des Installations Énergétiques) a pour objectif de former des Agents de Haute Maîtrise capable d'analyser le fonctionnement d'une unité de production d'énergie, d'optimiser ses conditions opératoires, ses programmes de maintenance, et de mettre en oeuvre les moyens de suivi et de contrôle nécessaires, notamment en matière de sécurité (radioprotection).";"Licence Professionnelle";"Energétique, Environnement et Génie climatique";"Université de Bordeaux";"";"25022723";"DUSA - Département universitaire des sciences d’Agen";"1 an";"";"";"";"";"";"ua.st@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Les connaissances scientifiques et techniques acquises permettront, tout au long de la carrière, d'évoluer dans les domaines d'activité de l'industrie nucléaire (encadrement d'équipes, conduites d'unités de production d'énergie, diagnostic de dysfonctionnement, surveillance de rejets solides, liquides ou gazeux, maintenance préventive des installations, des détecteurs et analyseurs de pollution).";"Pilotage d'installation énergétique et pétrochimique";"Industrie";"";"Connaître et maîtriser les notions élémentaires en Physique Nucléaire et leurs applications pour la physique des réacteurs, la dosimétrie et la radioprotection Comprendre les principes physiques de base en thermodynamique, thermique et mécanique des fluides intervenant dans le fonctionnement d'un réacteur Maîtriser les notions et le vocabulaire technique de base des métiers en électricité et électro-technique, en mécanique, en automatisme et être en mesure de communiquer avec des techniciens spécialisés dans le cadre de la conduite d'une affaire Être initié aux méthodes d'animation et de pilotage des actions transverses: gestion de projet et conduite de chantier, gestion de production, analyse de risque, management de la qualité, etc. Maîtriser les techniques d'expression et de communication et savoir les mettre en oeuvre, que ce soit dans sa recherche de stage, d'emplou, ou au sein même de l'entreprise";"Semestre 1: Physique Nucléaire Interaction Rayonnement Matière, Eléments de Dosimétrie et Radioprotection Thermodynamique, Thermique et Mécanique des Fluides Anglais, Informatique, Expression et Communication Projets tuteurés et Projet Professionnel Semestre 2: Introduction à la Physique des Réacteurs Nucléaires et à leur Fonctionnement Techniques Fondamentales pour les Métiers du Nucléaire Méthodes d'Animation et Pilotage des Actions Transverses Stage en Entreprise""";"";"L'accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant.";"Diplômes conseillés : DUT GTE DUT Hygiéne, sécurité, environnement DUT Mesures Physiques L2 mentions Scientifiques (Physique, Chimie,Sciences Physiques) BTS CIRA BTS CRCI BTS Electrotechnique BTS Fluides, énergies, environnement BTS Maintenance Industrielle BTS Techniques Physiques pour l'Industrie et les Laboratoires (TPIL) BTS Environnement Nucléaire Les étudiants titulaires d'un autre diplôme peuvent se porter candidats. Leur dossier sera examiné par la commission pédagogique d'admission. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"" "La Licence Professionnelle Maîtrise de l’énergie, électricité, développement durable s'appuie notamment sur un environnement industriel. Elle répond à des besoins identifiés par les professionnels : une technicité affirmée, des compétences élargies, une capacité à suivre l'évolution technologique du champ de compétences, ce qui suppose l'acquisition des fondamentaux. Autonomie, initiative, responsabilité, capacité et rigueur dans la conduite de projets et dans la gestion, aptitude à s'intégrer dans une équipe et à encadrer des équipes opérationnelles, compétences transversales.";"Licence Professionnelle";"Energétique, Environnement et Génie climatique";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an en LP";"Perrier Laurence";"Responsable de la licence professionnelle MEEDD";"lp-meedd@iut.u-bordeaux.fr";"Hagnere Christine";"05 56 84 79 95";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"La formation Maîtrise de l’Energie, Electricité, Développement Durable a pour objectif de former des assistants ingénieurs aux domaines de la production d’énergie électrique propre et de sa gestion optimale dans les moyens de stockage et de transformation jusqu’à son utilisation finale (bâtiments, véhicules électriques, électroménager…).";"- Chargé de projet, chargé d’affaire en énergies renouvelables - Conseiller en efficacité énergétique, économe du flux - Technicien / responsable de bureau d’études en électrotechnique - Intégrateur de systèmes GTC/GTB (Gestion Technique Centralisée/ Gestion Technique des Bâtiments) - Technico-commercial en écoproduits - Responsable de maintenance - Développeur de démarche rationnelle d’utilisation de l’énergie";"- Construction - Activités spécialisées scientifiques et techniques - Industries - Commerce, Transport";"";"- Être en capacité d'investir ses connaissances et aptitudes dans le cadre d'une mise en situation professionnelle. - Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation - Coordonner (une partie d') un projet technique (établir un cahier des charges, situer le projet dans la stratégie de l'entreprise, animer une équipe, évaluer et maîtriser les coûts et le délai du projet, évaluer et suivre les risques d'un projet, tester et valider les solutions) - Être capable dans un objectif d'efficacité énergétique de proposer des solutions permettant d'améliorer et optimiser les consommations électriques d'une entreprise, d'une collectivité ou d'un particulier. - Dimensionner une chaîne de production électrique : produire, convertir, transformer et raccorder au réseau.";"";"Au total : 18 semaines de formations théoriques à l’IUT de Bordeaux 34 semaines en entreprises Le rythme d’alternance varie en fonction des vacances scolaires";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. Les titulaires d’un diplôme de niveau III ou équivalent ou les salariés bénéficiant de la validation de leurs acquis professionnels ou de leur expérience et bénéficiant de dispositifs de financement de la formation continue.";"";"" "La formation est sur 12 mois et les enseignements sont répartis sur 2 semestre (soit 400h au total) avec des séquences théoriques et pratiques alternées : • 18 semaines d’enseignement sur deux semestres • 7 semaines de projet tuteuré en entreprise ou dans une collectivité • En fin de parcours, l’étudiant rejoint son lieu d’apprentissage mois ou effectue un stage de pré-professionnalisation en entreprise de 3 mois Le volume horaire hebdomadaire est d’environ 23h";"Licence Professionnelle";"Energétique, Environnement et Génie climatique";"Université de Bordeaux";"Expertise énergétique";"25022751";"DUSA - Département universitaire des sciences d’Agen";"1 an en L3";"Marc Valat";"Enseignant responsable";"marc.valat@u-bordeaux.fr";"Rémy JUSTON COUMAT";"";"remy.juston-coumat@u-bordeaux.fr";"Viviane Domec";"Scolarité";"viviane.domec@u-bordeaux.fr";"Donner aux étudiants : > des bases scientifiques, techniques et économiques pour effectuer des diagnostics énergétiques, des expertises thermiques réglementaires, des prévisions de consommation, des bilans carbone > des connaissances technologiques pour guider un choix de matériel et préconiser les modes d’exploitation, économes et propres, d’installations énergétiques, des méthodes et des outils de dimensionnement d’équipements techniques dans le bâtiment et le domaine industriel.";"Les étudiants issus de la formation pourront assurer les fonctions suivantes : Consultant énergie et environnement Expert en diagnostic technique immobilier Économe de flux Conseiller énergie/développement durable Chargé d’affaires et conseiller commercial Adjoint d’ingénieur en bureaux d’études thermiques Inspecteur en bureau de contrôle Responsable fluides et énergie Ils auront également accès aux concours des administrations, des collectivités territoriales ou de l’enseignement.";"";"88 %des diplômés en emploi 12 % en poursuite d’étude ou en recherche d’emploi 93 % occupent un emploi stable (CDI, fonctionnaires, profession libérale…) Chiffres de l’Observatoire de la formation et de la vie universitaire, enquête de déc. 2014 concernant la promotion 2012.";"";"La formation est organisée en 9 unités d’enseignements (UE) distinctes dont 2 UE (18 ECTS) de mise en pratique : SEMESTRE 1 UE1 - Bases scientifiques UE2 - Langues et communication UE3 - Combustibles UE4 - Électricité et énergies renouvelables SEMESTRE 2 UE5 - Énergétique bâtiment, outils techniques et mise en pratique UE6 - Traitement des ambiances UE7 - Utilités et audit industriel UE8 - Projet tuteuré en binôme Le projet, d’une durée de 6 à 7 semaines, est une étude énergétique instrumentée réalisée dans un établissement d’accueil. Cette étude est concrétisée par un rapport qui donne des solutions pour économiser l’énergie ainsi que le temps de retour des investissements à réaliser. UE9 - Période en entreprise – immersion professionnelle Elle s’effectue dans un établissement du secteur tertiaire ou industriel. Il s’agit de réaliser un audit énergétique permettant d’identifier les gisements d’économie d’énergie, de définir et dimensionner les solutions à mettre en œuvre, de déterminer le montant des économies prévisibles.";"La formation est construite avec une partie théorique plus importante au premier semestre et une partie pratique en entreprise plus importante au second semestre. Cette répartition permet aux étudiants d’acquérir des bases théoriques solide avant de les appliquer en entreprise. Cependant une répartition entreprise université a quand même lieu tout au long de la formation.";"Pour pouvoir déposer un dossier de candidature, il faut : > soit être titulaire d’un diplôme de niveau Bac +2 dans un domaine scientifique connexe > soit avoir un niveau Bac et justifier de 3 ans d’expérience professionnelle minimum par validation des acquis professionnels (VAP) Inscription : Candidature sur Apoflux à partir du mois de mars Inscription en ligne de début juillet à fin septembre via Apoflux Inscription sur place (DUSA) de début juillet jusqu’à mi-juillet et tout le mois de septembre";"DEUG scientifique DUT : génie thermique, génie électrique, génie civil, génie industriel, maintenance, génie chimique, mesures physiques… BTS : fluides - énergie - environnement, électrotechnique, maintenance, contrôle - régulation, conception réalisation de systèmes automatiques, industrialisation des produits mécaniques, assistance - ingénieur, domotique…";"Formation très opérationnelle De nombreux liens avec les entreprises" "La Mention de Master Mécanique regroupe des formations dans les domaines de la Mécanique, du Génie Mécanique, du Génie Civil et de l'Energétique. Elle est structurée en plusieurs parcours. Les parcours Génie Civil, Génie Mécanique et Mécanique et Energétique sont proposés avec le label ""Cursus Master en Ingénierie"" du réseau Figure.";"Master";"Energétique, Environnement et Génie climatique";"Université de Bordeaux";"Energétique";"";"Collège Sciences et Technologies";"";"Nadine BERTEAU";"";"nadine.berteau@u-bordeaux.fr";"Carole BOBIN";"";"carole.bobin@u-bordeaux.fr";"";"";"";"L’objectif du parcours Mécanique et Energétique est de former des cadres aux fonctions d’ingénieur en Mécanique soit dans le domaine de la simulation multiphysique en Mécanique soit dans le domaine de l'énergétique. Après une année de M1 commune, les étudiants ont la possibilité au travers d'un choix d'unités d'enseignement optionnelles de s’orienter en M2 vers l'une des deux spécialisations suivantes : - ""Calcul et Simulation en Mécanique (CSiM)"" : l'objectif est de former des cadres en simulation numérique de systèmes mécaniques multiphysiques (mécanique des fluides, mécanique des solides, thermique, vibrations, acoustique). A l'issue de cette spécialisation, l'étudiant pourra occuper un poste de type ingénieur d'étude ou chef de projet R&D dans les secteurs de l'aéronautique, des transports, de la défense ou de l'énergie. - ""Energétique et développement (ED)"" : l'objectif est de former des cadres aptes à analyser, concevoir et gérer des systèmes et des procédés énergétiques dans un environnement en forte évolution. A l'issue de cette spécialisation, l'étudiant pourra occuper un poste de type ingénieur d'étude ou chef de projet R&D dans des secteurs forts de l'énergétique appliquée : production d'énergie, énergies renouvelables, industrie, énergétique et thermique du bâtiment, secteur tertiaire.";"Ingénieur calcul Ingénieur structures Ingénieur en acoustique Ingénieur thermicien Ingénieur fluides, énergies, réseaux, environnement";"";"";"Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet Etre capable de communiquer des résultats à l'écrit et à l'oral Faire preuve de capacités de recherche d'informations, d'analyse et de synthèse. Définir les méthodes, les moyens d'études et de conception et leur mise en oeuvre Mobiliser les concepts fondamentaux de la mécanique pour modéliser et analyser les phénomènes physiques mises en jeu sur un mécanisme réel en situation (phénomènes vibratoires, thermiques, écoulements)";"Semestre 1 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Instrumentation - Mesure - Outils scientifiques pour l'ingénieur Transfert 1 - Ondes 1 - Signal Solides - Fluides 1 Mécanique des milieux continus et éléments finis (Ang) Liste d'UEs obligatoires pour le parcours enrichi Autoévaluation - PPP Semestre 2 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Communication Transfert - Ondes 2 Solides - Fluides 2 Travaux pratiques Mécanique et Ingénierie Stage ou TER - Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 1 UE de 6 ects à choisir Travail d'étude et de recherche Stage Liste d'UEs obligatoires pour le parcours enrichi Stage de spécialisation en entreprise Semestre 3 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Transfert de chaleur - Mécanique des fluides Analyse multivariée et optimisation Projet ED - Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 3 UE de 6 ects à choisir Energies renouvelables - Energétique hydrologie et environnement Energétique du bâtiment et des installations Energie dans les entreprises : audit et management de l'énergie, conception des installations CSiM - Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 2 UE de 9 ects à choisir Simulation et dimensionnement des structures Modèles multiphysiques pour la simulation des procédés - Mécanique des fluides numérique Liste d'UEs obligatoires pour le parcours enrichi Projet intégrateur Master Semestre 4 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Stage de fin d'études Professionnalisation Liste d'UEs obligatoires pour le parcours enrichi Management des ressources humaines et financières";"";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : Licence mention Mécanique, Licence mention Génie Civil, Licence mention Sciences et Technologie, Licence mention Sciences pour l'ingénieur L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat conformément à la délibération du conseil d’administration mise en ligne sur Apoflux. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";"" """Bâtiments résidentiels tertiaires et industriels” Le parcours “Expertise énergétique du bâtiment” (EEB) de la licence professionnelle Énergie et Génie Climatique répond à l’attente des étudiants intéressés par la problématique du bâtiment durable et des professionnels confrontés à la mise en place de la RT2012. Il forme des cadres de niveau II compétents dans le domaine de l’énergie et du génie climatique, spécialisés dans le domaine de l’expertise énergétique du bâtiment (systèmes et enveloppe). Cette licence forme aux métiers d’audit, de conseils, de chargé d’affaires, de technico-commercial, d’assistant technique, d’assistant maître d’ouvrage. Le diplômé de la LP MEEGC-EEB réalise des études pour des travaux neufs en envisageant les solutions optimales sur le plan énergétique. Il assure également la conduite et la surveillance d'installations de génie climatique en veillant au respect des normes de sécurité. Au niveau de la maintenance préventive ou corrective, il procède à la vérification des paramètres des systèmes climatiques (climatiseurs, installations de chauffage) . En cas de dysfonctionnement, il localise et diagnostique la panne puis répare les éléments défectueux. Il contrôle le fonctionnement de l'installation après l'intervention. Il procède à des audits énergétiques.";"Licence Professionnelle";"Energétique, Environnement et Génie climatique";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Expertise énergétique du bâtiment (EEB)";"25022713";"IUT Pau (UPPA)";"1 an";"Muriel ALAPHILIPPE";"CO-DIRECTION DES ÉTUDES";"muriel.alaphilippe@univ-pau.fr";"Marie LAVIELLE";"Responsable Relations Entreprises";"marie.lavielle@univ-pau.fr";"Blandine ZIRNHELD";"Service scolarité";"blandine.zirnheld@univ-pau.fr";"Dans un contexte règlementaire lié à l'environnement durable, le diplômé est capable de : • choisir et dimensionner les équipements, réaliser les plans techniques afin de concevoir des installations frigorifiques ou de traitement d’air dans le souci d’une efficacité énergétique maximale et en intégrant les énergies renouvelables, • mettre en service des installations frigorifiques ou de traitement d’air, • assurer la maintenance conditionnelle ou curative des installations frigorifiques ou de traitement d’air afin d’en assurer le bon fonctionnement et la pérennité, • réaliser un audit énergétique des installations afin d’évaluer les gisements d’économie d’énergie, • préconiser des améliorations sur les installations afin de diminuer l’impact environnemental de celles-ci. Il maîtrise la législation du bâtiment, de la protection de l’environnement et des fluides frigorigènes. Ceci lui permet de respecter la règlementation en vigueur lors de ses choix ou actions.";"";"organismes publics ou privés gestionnaires de bâtiments tertiaires, industriels ou d’habitations, maîtrise d’œuvre (bureau d’études, cabinet d’architecture), cabinet d’audit, fabricants et distributeurs de matériaux performants…";"";"";"SEMESTRE 1 Thermodynamique 14h Mécanique des fluides 14h Thermique 20h Froid et conditionnement d'air 20h Bâtiment énergie dont énergie renouvelable 32h Conditionnement d'air 40h Enveloppe bâtiment 20h Bureau d'études - Conception Assistée par Ordinateur 24h Circuits aérauliques 12h Logiciels spécifiques 30h Maîtrise des ambiances (éclairage, acoustique...) 18h Régulation 8h GTB et télégestion 8h Audit énergétique 38h Communication 12h Anglais 14h SEMESTRE 2 Règlementation 20h Sécurité 18h Gestion de la qualité 10h Environnement 14h Économie d'entreprise 10h Communication 14h Management 8h Anglais 12h";"voir calendrier prévisionnel";"• BTS, DUT à dominante technique • L2 scientifique ou technique ou niveau équivalent Les dossiers de candidature sont à télécharger à partir de la mi-février à l'adresse : http://iutpa.univ-pau.fr";"";"• La formation se déroule sur une année universitaire. • Organisation des enseignements en groupes TD (24 étudiants), TP (12 étudiants) et projets tutorés (2 à 4 étudiants). • Contrôle continu dans chaque unité d’enseignement (UE). • Nombreux enseignements assurés par des professionnels. • Visites d’installations sur sites industriels et commerciaux." "“Technologies durables” L'objectif de ce parcours est de former des cadres de niveau II compétents dans le domaine de l'énergie et du génie climatique, plus particulièrement du froid industriel et du conditionnement d'air. Il met l'accent sur l'optimisation des solutions envisagées afin d'obtenir une meilleure efficacité énergétique. Cette licence forme aux métiers de professionnel d'organismes de conseil, d'audit ou d'expertise, de chargé d'affaires, de technico-commercial, d'assistant technique ou de responsable de maintenance des grands producteurs d'énergie. Le diplômé de la LP MEEGC (Parcours FCA) est un professionnel qui intervient particulièrement au niveau du froid industriel et du conditionnement d'air. Il réalise des études pour des travaux neufs en envisageant les solutions optimales sur le plan énergétique. Il assure également la conduite et la surveillance d'installations de génie climatique en veillant au respect des normes de sécurité. Au niveau de la maintenance préventive ou corrective, il procède à la vérification des paramètres des systèmes climatiques (climatiseurs, installations de chauffage) ou bien frigorifiques (chambres froides, réfrigérateurs). En cas de dysfonctionnement, il localise et diagnostique la panne puis répare les éléments défectueux. Il contrôle le fonctionnement de l'installation après l'intervention. Il procède à des audits énergétiques.";"Licence Professionnelle";"Energétique, Environnement et Génie climatique";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Froid et conditionnement d'air (FCA)";"25022713";"IUT Pau (UPPA)";"1 an";"Muriel ALAPHILIPPE";"CO-DIRECTION DES ÉTUDES";"muriel.alaphilippe@univ-pau.fr";"Marie LAVIELLE";"Responsable Relations Entreprises";"marie.lavielle@univ-pau.fr";"Blandine ZIRNHELD";"Service scolarité";"blandine.zirnheld@univ-pau.fr";"Dans un contexte réglementaire lié à l’environnement durable, le diplômé est capable de : • choisir et dimensionner les équipements, réaliser les plans techniques afin de concevoir des installations frigorifiques ou de traitement d’air dans le souci d’une efficacité énergétique maximale et en intégrant les énergies renouvelables, • mettre en service des installations frigorifiques ou de traitement d’air, • assurer la maintenance conditionnelle ou curative des installations frigorifiques ou de traitement d’air afin d’en assurer le bon fonctionnement et la pérennité, • réaliser un audit énergétique des installations afin d’évaluer les gisements d’économie d’énergie, • préconiser des améliorations sur les installations afin de diminuer l’impact environnemental de celles-ci. Il maîtrise la législation du bâtiment, de la protection de l’environnement et des fluides frigorigènes. Ceci lui permet de respecter la règlementation en vigueur lors de ses choix ou actions.";"";"Tous les secteurs d'activités sont concernés : bâtiment, industries alimentaires et agro-alimentaires, chimiques, pharmaceutiques, électroniques, automobiles, aéronautiques, les établissements de santé, la restauration... Parmi les différents types d’activités ou d’entreprises accueillant nos diplômés, on trouve : • bureaux d’études bâtiment : étude, conception, dimensionnement d’installations, • installateurs et exploitants : installation, maintenance, optimisation énergétique, • grands producteurs et distributeurs d’énergie, • constructeurs de matériels, • organismes de contrôle, de conseil ou d’expertise.";"";"";"SEMESTRE 1 Thermodynamique 14h Mécanique des fluides 14h Thermique 20h Froid et conditionnement d'air 20h Froid 40h Conditionnement d'air 40h Bureau d'études - CAO 24h Schémas électriques 26h Circuits frigorifiques et aérauliques 22h Régulation 24h GTB et télégestion 16h Audit énergétique 38h Communication 12h Anglais 14h SEMESTRE 2 Règlementation 20h Sécurité 18h Gestion de la qualité 10h Environnement 14h Économie d'entreprise 10h Communication 14h Management 8h Anglais 12h";"voir calendrier prévisionnel";"• BTS, DUT à dominante technique • L2 scientifique ou technique ou niveau équivalent Les dossiers de candidature sont à télécharger à partir de la mi-février à l'adresse : http://iutpa.univ-pau.fr";"";"• La formation se déroule sur une année universitaire. • Organisation des enseignements en groupes TD (24 étudiants), TP (12 étudiants) et projets tutorés (2 à 4 étudiants). • Contrôle continu dans chaque unité d’enseignement (UE). • Nombreux enseignements assurés par des professionnels. • Visites d’installations sur sites industriels et commerciaux.""" "La formation est proposée en partenariat avec l’IFRIA Aquitaine. Elle est habilitée par la Commission des Titres d'Ingénieurs.";"Diplôme d'Ingénieur";"Industrie agroalimentaire";"Bordeaux INP";"";"";"ENSCBP-Bordeaux INP- Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique";"3 ans";"";"";"";"Scolarité des formations par apprentissage";"";"scolarite.agi@enscbp.fr";"";"";"";"L’ingénieur Agroalimentaire – Génie industriel a pour vocation de devenir responsable de production en agroalimentaire : c’est un ingénieur de terrain. Il organise la production dans le respect des critères de qualité, de coût et de délai. Connaissant parfaitement les spécificités de l’alimentaire, il joue un rôle managérial fort : recrutement, animation des équipes... Il assure l’interface avec les différents services (recherche et développement, commercial, logistique).";"Les ingénieurs en Agroalimentaire – Génie industriel occupent des fonctions de production pour l’industrie agroalimentaire. 72% Production 14% Maîtrise d'ouvrage 14% Innovation et transfert de technologie";"100% Agroalimentaire Un métier à l’écoute de l’homme et de son environnement > innovation (gestion de projet) > responsabilité (management des hommes, gestion financière, gestion de la production) > management de la qualité et de la sécurité (contrôle de la qualité, maîtrise des risques) Pour en savoir plus sur les métiers des industries alimentaires. L’agroalimentaire, un secteur dynamique* > 1er secteur industriel français et européen > L’un des employeurs les plus importants en Europe, 500 000 emplois en France, 4,2 millions en Europe > 16 000 entreprises de toutes tailles en France, réparties dans les zones urbaines et rurales, 300 000 en Europe > Une industrie innovante et responsable : traçabilité, sécurité alimentaire, plan national nutrition-santé * sources : ANIA, Le secteur alimentaire, édition 2015 – Food Drink Europe, Data and Trends 2014-2015";"Données : promotion 2016 > 100% des diplômés en emploi 2 mois au plus tard après la sortie de l'école > Salaire moyen à l’embauche : 35 700 euros brut annuel";"";"> 46% Entreprises, métiers & cultures : management des hommes et des organisations, gestion de projet, législation du travail, gestion de conflit > 28% Sciences et techniques de l’ingénieur : Génie industriel (génie des procédés, qualité, hygiène, sécurité, environnement), Optimisation des outils de production (Performance industrielle, Lean management, supply chain, gestion de production) > 9% Biochimie et technologies alimentaires > 9% Microbiologie alimentaire > 5% Nutrition humaine et toxicologie > 3% Physique International Le séjour professionnel obligatoire à l’étranger est une expérience passionnante, essentielle pour la carrière d’un ingénieur et l’obtention du diplôme. Il peut être réalisé sur 8 semaines minimum, fractionnables. Atelier international de 4 semaines en anglais sur le développement de produits et procédés alimentaires en partenariat avec la filière Techniques des Aliments de l’Université du Pays Basque en Espagne.";"";"> Etre titulaire d’une Licence 2 ou d’un DUT, BTS en Génie biologique, gestion de production, sciences et techniques des aliments > Etre âgé de moins de 26 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage > Signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise Les dossiers de candidature sont disponibles sur le site de l’IFRIA.";"";"> Une formation scientifique de haut niveau > Une pédagogie adaptée avec 20 à 25 élèves-ingénieurs par promotion et une mise en application rapide en entreprise grâce aux projets d’étude > Une insertion professionnelle facilitée > Une formation rémunérée" "Un cursus de 3 ans en alternance associant polyvalence et expertise La formation d’Ingénieur agronome par apprentissage de Bordeaux Sciences Agro se déroule sur 3 ans : elle combine théorie et pratique en alternance entre Bordeaux Sciences Agro et l’entreprise d’apprentissage. Elle est dispensée en partenariat avec plusieurs CFAA partenaires et avec les filières professionnelles de la région Nouvelle Aquitaine. Elle propose : > Un solide socle de connaissances générales, scientifiques et technologiques durant les premiers 18 mois de la formation (le « tronc commun »), > Des savoir-faire et compétences d’ingénieur adaptés à l’entreprise d’apprentissage selon le parcours choisi dans le cadre de la spécialisation des derniers 18 mois, > Une acquisition progressive de compétences en démarche de projet, gestion d’équipe, audit interne, management d’entreprise, par l’expérience et les missions réalisées en entreprise d’apprentissage, > Une expérience à l’international de 4 semaines minimum réalisée dans le cadre de l’entreprise d’apprentissage.";"Diplôme d'Ingénieur";"Industrie agroalimentaire";"Bordeaux Sciences Agro";"";"170 210 02";"Bordeaux Sciences Agro";"3 ans";"Sauvant, Patrick";"Référent pédagogique du parcours";"";"Pôle Alternance";"";"apprentissage@agro-bordeaux.fr";"";"";"";"La spécialisation Aliments & Nutrition Santé (ANS) répond aux enjeux actuels de la nutrition humaine, caractérisée par la demande croissante de consommateurs soucieux de leur alimentation et de leur santé. Cette spécialisation forme des cadres scientifiques de l’industrie agro-alimentaire capables de comprendre et d’adapter l’alimentation du futur aux exigences du consommateur et des distributeurs, tout en respectant les contraintes réglementaires et scientifiques.";"Ce parcours permet d’accéder aux métiers du conseil, de la recherche & du Développement, de la réglementation, de l’analyse sensorielle ou encore du marketing et de la communication nutritionnels.";"Industries Agro-alimentaires – Sociétés de conseils – Coopératives agricoles (pôle agro-alimentaire)";"";"";"";"";"LES ÉTAPES : 1e étape : Janvier – Avril > Etre sélectionné au Concours commun national Apprentissage (dossier, épreuves écrites – analyse de documents, anglais -, puis entretien en école). Le concours prend en compte d’une part le niveau scolaire du candidat, et d’autre part sa motivation et la qualité de son projet professionnel. Informations et inscriptions : https://www.concours-agro-veto.net/ 2e étape : Mai – Septembre > Signer un contrat d’apprentissage. Bordeaux Sciences Agro et ses partenaires accompagnent les futurs apprentis dans leur recherche jusqu’à la signature effective.";"> Titulaire d’un BTS, d’un DUT ou d’une Licence professionnelle (issu d’un Bac général, technolo-gique ou professionnel). > Jeunes de 16 à 30 ans révolus au début de l’apprentissage. > Admis par le concours Apprentissage – Service des Concours Agronomiques et Vétérinaires.";"> Le partenariat avec l’ENSCBP et KEDGE Business School : intervenants extérieurs de renommée, collaboration avec d’autres étudiants > Bordeaux Sciences Agro est partenaire du CFPPA de la Gironde qui propose une préformation aux étudiants en 2e année de BTS de la région Nouvelle Aquitaine qui souhaitent se diriger vers une école d’ingénieur agronome. Ce cycle de cours de 6 mois articulant travaux en ligne et rencontres mensuelles permet de se préparer à la formation d'Ingénieur et au concours. Contact : Cécile Carrié, responsable de la préformation - cecile.carrie@formagri33.com" "Un cursus de 3 ans en alternance associant polyvalence et expertise La formation d’Ingénieur agronome par apprentissage de Bordeaux Sciences Agro se déroule sur 3 ans : elle combine théorie et pratique en alternance entre Bordeaux Sciences Agro et l’entreprise d’apprentissage. Elle est dispensée en partenariat avec plusieurs CFAA partenaires et avec les filières professionnelles de la région Nouvelle Aquitaine. Elle propose : > Un solide socle de connaissances générales, scientifiques et technologiques durant les premiers 18 mois de la formation (le « tronc commun »), > Des savoir-faire et compétences d’ingénieur adaptés à l’entreprise d’apprentissage selon le parcours choisi dans le cadre de la spécialisation des derniers 18 mois, > Une acquisition progressive de compétences en démarche de projet, gestion d’équipe, audit interne, management d’entreprise, par l’expérience et les missions réalisées en entreprise d’apprentissage, > Une expérience à l’international de 4 semaines minimum réalisée dans le cadre de l’entreprise d’apprentissage.";"Diplôme d'Ingénieur";"Industrie agroalimentaire";"Bordeaux Sciences Agro";"";"170 210 02";"Bordeaux Sciences Agro";"3 ans";"Grossiord, Benoit";"Référent pédagogique du parcours";"";"Pôle Alternance";"";"apprentissage@agro-bordeaux.fr";"";"";"";"La spécialisation Management QRSE des filières alimentaires forme des Ingénieurs QSE/RSE, futurs acteurs des filières agroalimentaires capables d’anticiper, de maîtriser et de manager les risques. Ils contribuent à répondre aux exigences de toutes les parties intéressées de l’entreprise (clients, consommateurs, pouvoirs publics …). La maîtrise des outils du management et de l’amélioration continue en fait des acteurs majeurs dans la conception, la mise en place et l’animation des démarches de progrès nécessaires à la performance globale de l’entreprise";"La spécialisation Management QRSE des filières alimentaires permet d’accéder aux métiers liés : + Au management opérationnel des risques (res-ponsable qualité produit / ingénieur qualité-environnement / responsable management durable qualité, sécurité, environnement / responsable amélioration continue) ; + A l’accompagnement (formateur / consultant) ou à l’évaluation (auditeur) des démarches de progrès engagées par les entreprises.";"Organismes de production (dont coopératives agri-coles) et de transformation de denrées alimentaires (PME, IAA, …)";"";"";"";"";"LES ÉTAPES : 1e étape : Janvier – Avril > Etre sélectionné au Concours commun national Apprentissage (dossier, épreuves écrites – analyse de documents, anglais -, puis entretien en école). Le concours prend en compte d’une part le niveau scolaire du candidat, et d’autre part sa motivation et la qualité de son projet professionnel. Informations et inscriptions : https://www.concours-agro-veto.net/ 2e étape : Mai – Septembre > Signer un contrat d’apprentissage. Bordeaux Sciences Agro et ses partenaires accompagnent les futurs apprentis dans leur recherche jusqu’à la signature effective.";"> Titulaire d’un BTS, d’un DUT ou d’une Licence professionnelle (issu d’un Bac général, technolo-gique ou professionnel). > Jeunes de 16 à 30 ans révolus au début de l’apprentissage. > Admis par le concours Apprentissage – Service des Concours Agronomiques et Vétérinaires.";"> Une formation transversale qui forme pour toutes les entreprises de la chaîne alimentaire ; > Une approche intégrée des problématiques Qualité, Sécurité et Environnement (QSE) de l’entreprise ; > La volonté d’intégrer les exigences de la Responsa-bilité Sociétale dans le fonctionnement des entre-prises (RSE) ; > Une forte contribution d’acteurs professionnels (cours, visites d’entreprises, projets et stages); > Un alternant qualifié, capable d’intégrer votre ser-vice qualité pour y piloter vos démarches d’amélioration continue. > Bordeaux Sciences Agro est partenaire du CFPPA de la Gironde qui propose une préformation aux étudiants en 2e année de BTS de la région Nouvelle Aquitaine qui souhaitent se diriger vers une école d’ingénieur agronome. Ce cycle de cours de 6 mois articulant travaux en ligne et rencontres mensuelles permet de se préparer à la formation d'Ingénieur et au concours. Contact : Cécile Carrié, responsable de la préformation - cecile.carrie@formagri33.com" "Cette formation se déroule sur 1 an totalisant 60 ECTS (180 pour la totalité du cursus). La licence sera validée si l’étudiant obtient une moyenne générale supérieure ou égale à 10 sur 20 (stage compris). ORGANISATION DE LA FORMATION Enseignements théoriques : -Méthodologie de la production, -Sciences des aliments, -Génie des procédés -Anglais Enseignements pratiques : -Ateliers, étude technique, mise en situation de production sur plates-formes technologiques (AGROTEC, Département QLIO...). -Stages en entreprise de 10 semaines effectués à la fin du semestre 6 dans un service production, qualité ou recherche et développement d’une industrie Agro-alimentaire Cette formation peut s’effectuer en formation initiale, en contrat de professionnalisation, et en contrat d’apprentissage. Capacité d’accueil : 30";"Licence";"Industrie agroalimentaire";"Université de Bordeaux";"Sciences et technologies de l'aliment";"20511801";"DUSA - Département universitaire des sciences d’Agen";"1 an en L3";"Carine FERRAND";"";"carine.ferrand@u-bordeaux.fr";"Rémy JUSTON COUMAT";"";"remy.juston-coumat@u-bordeaux.fr";"Viviane DOMEC";"Service Scolarité";"viviane.domec@u-bordeaux.fr";"> Les étudiants désirant poursuivre leur formation intègrent le Master Biologie Agrosciences parcours Production et Innovation en Industries Agro Alimentaires. > Ils pourront postuler à d’autres masters, mais aussi à des écoles d’ingénieurs. > La licence Sciences et Technologie de l’Aliment forme des spécialistes à destination des PME/PMI et, plus généralement, de tous les secteurs économiques, en liaison avec l’agronomie, l’agroalimentaire, l’agrochimie. > Les étudiants entrant dans la vie active à l’issue de cette formation (après master) pourront postuler à un emploi d’encadrement dans la production, les services qualité, recherche et développement mais pourront aussi s’insérer au niveau de la gestion de l’entreprise.";"La licence Sciences et Technologie de l’Aliment forme des spécialistes à destination des PME/PMI et, plus généralement, de tous les secteurs économiques, en liaison avec l’agronomie, l’agroalimentaire, l’agrochimie. Les étudiants entrant dans la vie active à l’issue de cette formation (après master) pourront postuler à un emploi d’encadrement dans la production, les services qualité, recherche et développement mais pourront aussi s’insérer au niveau de la gestion de l’entreprise. Les étudiants désirant poursuivre leur formation intègrent le Master Biologie Agrosciences parcours Production et Innovation en Industries Agro Alimentaires.";"";"";"";"SEMESTRE 5 (300 h) Qualité (6 ECTS) Nutrition et Diététique (6 ECTS) Gestion de production (6 ECTS) Filière alimentaire et Innovation produit (6 ECTS) UEs transverses : Anglais (3 ECTS) + Statistiques (3 ECTS) SEMESTRE 6 (300 h) Microbiologie et Toxicologie Alimentaires (6 ECTS) Génie des procédés (6 ECTS) Gestion des ressources de production (6 ECTS) Biochimie Alimentaires (6 ECTS) UEs transverses : Anglais (3 ECTS) + Ouverture Professionnelle";"La formation est construite avec une partie théorique plus importante au premier semestre et une partie pratique en entreprise plus importante au second semestre. Cette répartition permet aux étudiants d’acquérir des bases théoriques solides avant de les appliquer en entreprise. Cependant une répartition entreprise université a quand même lieu tout au long de la formation.";"Cette formation s'adresse à des étudiants ayant suivi les enseignements L1 et L2 mention biologie. Conditions particulières : Pourront être admis sur dossier des étudiants ayant un diplôme de DUT génie biologique, agro-alimentaire… et BTS agro-alimentaire… Inscription Vous devez déposer votre candidature à partir d’avril sur le site Apoflux : https://apoflux.u-bordeaux.fr/etudiant/ Après acceptation de votre candidature, l’inscription peut se faire : > en ligne début juillet : http://www.u-bordeaux.fr/Admission/Licence-et-Master > ou sur place (DUSA) de début juillet jusqu’à mi-juillet et tout le mois de septembre";"";"En prise directe avec le monde professionnel ( Établissements et entreprises partenaires : Plates-formes Techniques et Centres de Transfert de Technologies : AGROTEC - AGIR - IFTS - Delpeyrat - L&L - Raynal et Roquelaure - Bigard - Agropole - UPSA - Saviel… ) Beaucoup d'intervenants professionnels. TP En plateforme technologique." "L’objectif de ce parcours Management de la production est de former des cadres intermédiaires des Industries agro-alimentaires dans les domaines de la gestion de production, la logistique, la valorisation et cela, dans le cadre du respect de la sécurité sanitaire, du développement durable et de la responsabilité sociétale des entreprises.";"Licence Professionnelle";"Industrie agroalimentaire";"Université de Bordeaux";"Management de la production et valorisation en industrie agro-alimentaire";"";"Collège Sciences et Technologies";"1 an en LP";"Caubet Roland";"Responsable de Formation";"roland.caubet@u-bordeaux.fr";"Ballut Christelle";"Coordinatrice CFA";"christelle.ballut@u-bordeaux.fr";"Boissy Aline";"Secrétaire pédagogique";"aline.boissy@u-bordeaux.fr";"L’objectif de ce parcours de licence est de former des cadres intermédiaires en gestion de production et valorisation en IAA. Ce parcours fait acquérir (1) des compétences métier (gestion des flux, planification, gestion financière..) mais aussi (2) des compétences managériales et de communication et (3) des connaissances dans les domaines connexes à la production comme la qualité et la sécurité. L’étudiant reçoit également des enseignements lui permettant (a) d’avoir une bonne vision des enjeux des entreprises en matière de développement durable et de responsabilité sociétale, et (b) d’améliorer son savoir être pour évoluer dans sa vie professionnelle.";"- Encadrement d’équipe en industrie de transformation - Conduite d’équipement de production alimentaire - Technicien des industries de process";"- Industries agro-alimentaires - Autres industries aux systèmes de gestion de production similaire - Logistique";"80%";"- Savoir planifier et organiser son temps et son travail. Gérer les contraintes et les délais - Lire les tableaux de bord et indicateurs financiers et de production de l’entreprise (redéploiement d'entreprises) - Être capable d'optimiser la performance industrielle de production et valorisation dans le cadre de l’amélioration continue - Piloter un outil de production d’une industrie agroalimentaire en appliquant ses connaissances en sciences des aliments - Savoir mobiliser ses connaissances transversales sur les principes et outils des démarches production et valorisation - Savoir intégrer son travail dans une dimension QHSE, développement durable et responsabilité sociétale - Intégrer les dimensions financières, réglementaires dans le développement d’un produit - Savoir communiquer, organiser les taches collectives dans la réalisation d’un projet.";"Principes et méthodes de la technologie alimentaire (56 h) ››Connaissance des aliments (aspects physico-chimiques, nutritionnels, organoleptiques et sanitaires) ››Techniques industrielles de transformation et de conservation ››Les dangers pouvant modifier la qualité des aliments et leurs maîtrises en contexte industriel Gestion de production et logistique en agro-alimentaire (114 h) ››Comprendre et analyser la gestion d’un atelier ››Gestion et optimisation de la production : pertinence des indicateurs et calculs de cas concrets ››Préparer, organiser et contrôler les données ››Optimiser et automatiser les calculs ››GPAO (Gestion de Production Assistée par Ordinateur) et ERP , ››Création de programmes dédiés de calcul ››Cartes de contrôle ››Tableaux de bords industriels et outils de suivi de production ››Innovation en gestion de production ››Logique des flux par pédagogie active (serious games) : gentils flux et lean management, avant ERP ››Logistique Amélioration continue en production : qualité, développement durable et valorisation (59 h) ››Usines et normes ››Traçabilité ››ISO 26000, IFS, BRC, HACCP ››Développement durable ››Économie circulaire ››Valorisations par voies microbiennes Management d’entreprise en agro-alimentaire (106 h) ››Environnement juridique des entreprises ››Performances économiques et financières : réalisation d’un diagnostic global ››Calcul de coûts et seuils de rentabilité ››Management de crise ››Droit du travail ››Management d’équipe : la vie d’une équipe, place de la communication, encadrement, animation, pilotage. ››Les risques contre productifs de certains systèmes de management (toxique) Communication et professionnalisation (60 h) ››Outils de communication et méthodologie de projet ››Méthode de recherche d’emploi, insertion professionnelle ››CV, lettres de motivation, entretiens ››Anglais Projet tuteuré ››Travail encadré par des formateurs ››Création d’un produit innovant (appui technique de la plateforme AGIR) ou création d’entreprise (appui de l’ensemble des formateurs) ou un sujet d’entreprise ››Gestion du projet d’équipe par télétravail";"de fin septembre à fin mars, alternance de périodes de 4 semaines enseignements / entreprise puis mission en entreprise jusqu’à début septembre";"L'accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années, ou plus, d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST, L2, L3) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Diplômes conseillés : BTSA Sciences et technologies des aliments DUT Génie Biologique option IAA, Agronomie DUT Gestion des entreprises et des administrations (GEA) DUT QLIO BTS Hôtellerie-Restauration Licence - Mention Sciences de la vie (L2 ou L3) Les étudiants titulaires d'un autre diplôme peuvent se porter candidats. Leur dossier sera examiné par la commission pédagogique d'admission.";"Formation technique ou scientifique à bac +2 (ou plus). Forte motivation.";"››Qualification professionnelle universitaire rapide. ››Acquisition de compétences en gestion de production. ››Enseignements orientés vers l’industrie agroalimentaire. ››Un nombre important d’intervenants issus du secteur de l’agroalimentaire. ››Apprentissages de méthodes et d’outils en gestion de production et valorisation. ››Apprentissage du travail en équipe. ››Connaissance des activités au sein des industries agroalimentaires." "Cette licence propose une formation professionnalisante transverse dans les domaines de la qualité, la maîtrise sanitaire, la sécurité et l’environnement (QHSE) en entreprise agroalimentaire afin de pouvoir y prévenir, analyser et gérer les situations à risque. Cette formation peut s’effectuer en formation initiale, en formation continue, et en alternance (apprentissage ou contrat pro).";"Licence Professionnelle";"Industrie agroalimentaire";"Université de Bordeaux";"Démarche qualité et maîtrise des risques";"25022134";"DUSA - Département universitaire des sciences d’Agen";"1 an (de septembre à septembre) Environ 400 heures de cours annuels dont 3 projets tuteurés à réaliser en hygiène, sécurité et problématique mixte.";"Maryline Guillaumin";"Enseignant responsable";"maryline.guillaumin@u-bordeaux.fr";"Rémy JUSTON COUMAT";"";"remy.juston-coumat@u-bordeaux.fr";"Viviane Domec";"Scolarité";"viviane.domec@u-bordeaux.fr";"Cette formation a pour but de faire acquérir des compétences multiples dans les domaines du management, de la qualité, de la sécurité et du management environnemental… L’accent est mis sur la pratique ainsi que sur les contacts avec les industriels. La communication est un élément essentiel car les métiers visés servent d’interface entre les différents services de l’entreprise.";"Responsable/assistant qualité, hygiène, sécurité et environnement Contrôleur qualité produits Auditeur conseiller en sécurité maintenance Responsable environnement";"Filières agroalimentaires au sens large (viande, poisson, fruits et légumes, lait…) Coopératives agricoles et viticoles Traitement de l’eau et des effluents Fabrication de produits à base d’amidon (farines, riz…), de pâtes… Alimentation pour animaux Production de boissons alcoolisées (vins effervescents, vins…) Industrie des eaux minérales et boissons rafraîchissantes";"";"";"Industries agroalimentaires, gestion de production, traçabilité : -Connaissance des filières agro-industrielles et divers procédés -Initiation aux outils techniques de gestion, d’organisation et de gestion de la traçabilité -Mise en application par divers TP réalisés sur la plateforme technologique AGROTEC Démarche Qualité - Réglementation : -Les normes et référentiels applicables en IAA- formation d’auditeur interne Microbiologie, toxicologie, hygiène, procédés de décontamination : -Bases théoriques et pratiques permettant d’assurer la sécurité sanitaire du produit fabriqué et son environnement Sécurité du travail - Environnement : -Sécurité au travail et prévention des risques professionnels -cours et TD réalisés de manière interactive par les étudiants et encadré par un professionnel -Brevet sauveteur secouriste du travail Communication : -Aide à la communication orale (simulation entretien d’embauche, organisation et gestion de réunion, gestion de conflit) -Aide à l’expression écrite (rédaction de notes de synthèse, différents rapports et présentations écrites) -Anglais";"La formation est construite avec une partie théorique plus importante au premier semestre et une partie pratique en entreprise plus importante au second semestre. Cette répartition permet aux étudiants d’acquérir des bases théoriques solides avant de les appliquer en entreprise. Cependant une répartition entreprise université a quand même lieu tout au long de la formation.";"Sur dossier de sélection. Avoir validé 2 années de licence, un DEUG, un BTS, un DUT ou un équivalent Bac +2 (120 crédits ECTS) dans un des domaines suivants : biologie, biotechnologies, qualité, hygiène, sécurité et environnement (QHSE). INSCRIPTION Candidature sur Apoflux à partir du mois de mars depuis www.u-bordeaux.fr Inscription en ligne dès début juillet jusqu’à fin septembre Inscription en présentiel de début juillet jusqu’à mi-juillet et tout le mois de septembre.""";"Étudiants ayant de bonnes capacités de communication";"La professionnalisation est particulièrement présente tout au long de la formation et un contact permanent est entretenu avec le monde de l’entreprise. Entreprises partenaires : ›› Agrotec, centre de ressources technologiques agroalimentaires ›› Entreprises agroalimentaires (Roquefort société, Sicaba, Bigard,Barral,…)" "Le master Production et Innovation en Industries Agro Alimentaires est un des 5 parcours de la mention Biologie Agrosciences rattachés au collège Sciences et Technologie. C’est une formation sur 2 ans qui totalise 120 ects (60 par an) ORGANISATION DE LA FORMATION Enseignements théoriques : -Méthodologie de la production, -Sciences des aliments, -Génie des procédés alimentaires -Anglais Enseignements pratiques : -Ateliers, étude technique, mise en situation de production sur plates-formes technologiques (AGROTEC, Département QLIO...). -Apprentissage des techniques de recherche d'emploi, définition de projet professionnel -Stages en entreprise de 3 mois (en 1ère année) et 6 mois (en 2ème année). Cette formation peut s’effectuer en formation initiale, en contrat de professionnalisation, et en contrat d’apprentissage Capacité d’accueil : 70 ( 35 en M1 et 35 en M2)";"Master";"Industrie agroalimentaire";"Université de Bordeaux";"Production et innovations en agro-alimentaire";"13522104";"DUSA - Département universitaire des sciences d’Agen";"2 ans";"Carine FERRAND";"Enseignant responsable";"carine.ferrand@u-bordeaux.fr";"Rémy JUSTON COUMAT";"";"remy.juston-coumat@u-bordeaux.fr";"Viviane Domec";"Scolarité";"viviane.domec@u-bordeaux.fr";"Cette spécialité de Master a pour objectif de donner aux étudiants les aptitudes nécessaires à diriger une unité de production dans l’Agro-industrie. Les étudiants sont amenés à acquérir de nouvelles connaissances solides dans trois grands domaines de formation : méthodologie de la production, sciences des aliments, et génie des procédés alimentaires.";"Les étudiants issus de la formation pourront assurer les fonctions suivantes : -En entreprises agroalimentaires, agrochimiques ou agro-environnement : responsable ou directeur de production, responsable qualité -En entreprises de services : concepteur matériel ou ligne, ingénierie, … -En cabinet conseil et centre technique : aide à l'étude, aide à la décision, recherche et développement, consultant…";"";"";"";"SEMESTRE 1 Agroressources Découverte des filières (6 ECTS) Biologie Intégrative (6 ECTS) Projet Professionnel : Management de projets - Brevets/Contrats - Démarche Qualité - Entrepreneuriat (6 ECTS) Projet tuteuré et Méthodologies en BiologieStatistiques : design expérimental et analyse de données expérimentales - Formation aux outils de la Bibliographie (9 ECTS) Anglais (3 ECTS) SEMESTRE 2 Gestion de Production (6 ECTS) Biochimie et Microbiologie des Aliments (6 ECTS) Qualité dans les IAA et Qualité nutritionnelle (6 ECTS) Outils de communication scientifique (9 ECTS) Anglais (3 ECTS) SEMESTRE 3 Génie des procédés (6 ECTS) Production et Qualité (6 ECTS) R&D et Gestion de projet (6 ECTS) Connaissance de l'entreprise + Informatique + Statistiques (9 ECTS) Anglais (3 ECTS) SEMESTRE 4 Réalisation d'un projet de recherche et/ou développement (30 ECTS)";"La formation est construite avec une partie théorique plus importante au premier semestre et une partie pratique en entreprise plus importante au second semestre. Cette répartition permet aux étudiants d’acquérir des bases théoriques solides avant de les appliquer en entreprise. Cependant une répartition entreprise université a quand même lieu tout au long de la formation.";"Cette formation s'adresse à des étudiants titulaires d'une Licence générale dans des domaines compatibles avec les enseignements du Master (Biochimie, Biologie, Agroalimentaire, Agrochimie, Agro-environnement, Biotechnologies, Génie des procédés…). Conditions particulières : Il est possible d'intégrer directement la deuxième année de MASTER pour des étudiants titulaires d'une maîtrise ou ayant validé une première année de MASTER dans des domaines connexes. Inscription : Candidature en ligne à partir du mois de mai et inscription en ligne début juillet : http://www.u-bordeaux.fr/Admission/Licence-et-Master";"";"Ateliers, étude technique, mise en situation de production sur plates-formes technologiques (AGROTEC, Département QLIO...). Apprentissage des techniques de recherche d'emploi, définition de projet professionnel" "Le Master mention Biologie, Agrosciences de Bordeaux forme des cadres pour la recherche et la recherche/développement dans les domaines des agrosciences au niveau national et international. Il repose sur une approche pluridisciplinaire pour répondre aux enjeux stratégiques de l’agriculture du 21ème siècle. Un accent tout particulier est mis sur l’innovation en biotechnologies végétales, en amélioration des plantes, en phytopathologie, pour l’utilisation des molécules végétales à valeur santé et en agroalimentaire. Par son approche intégrée et ses nombreux partenariats nationaux, internationaux, privés et publics, le Master mention Biologie, Agrosciences se veut un point de rencontre entre les milieux professionnels et académique. Ainsi, il offre aux étudiants un environnement idéal et motivant pour construire leur projet professionnel et personnel en bénéficiant d’un réseau particulièrement solide et dynamique.";"Master";"Industrie agroalimentaire";"Université de Bordeaux";"Plantes à valeur santé et biomolécules d'intérêt";"13522104";"DUSA - Département universitaire des sciences d’Agen";"2 ans";"Valérie Schurdi-Levraud";"";"valerie.schurdi-levraud@u-bordeaux.fr";"BOBIN Carole";"";"carole.bobin@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Former les étudiants à la connaissance des actifs de plantes à valeur santé. Apporter des éléments sur l’agronomie des plantes et son impact sur la teneur en composés actifs. Apporter une vision pluridisciplinaire de ces actifs alliant : - La chimie extractive et analytique - La métabolomique des plantes - La physiologie et l‘activité biologique des biomolécules végétales - Le métabolisme et la biodisponibilité de ces composés - La toxicologie, les doses sans effet toxique observable et journalière acceptable - La stratégie d’étude de ces composés : criblage in vitro, études pré-cliniques et cliniques - L’interprétation des études biologiques - La mise en oeuvre des biomolécules actives pour leurs applications (aliments fonctionnels, compléments alimentaires et para-pharmacie) Favoriser les contacts avec les professionnels de santé et professionnels des actifs et des compléments alimentaires par : - L’organisation d’intervention de professionnels - L’ouverture de certains modules de la formation à des étudiants de formation continue déjà en situation professionnelle. - La réalisation de projets collaboratifs associant des étudiants des différents publics grâce à des outils de formation à distance. - L'ouverture à l'international et la possibilité de suivre ces formations en français ou en anglais";"Chef de projet Expérimentateur, Responsable de programme d’expérimentation Ingénieur en agro-développement international Responsable R/D Ingénieur R&D Ingénieur d'études junior Ingénieur de recherche junior Responsable produits Responsable de production agroalimentaire Responsable de laboratoire agroalimentaire Ingénieur qualité agroalimentaire Chef de produit agroalimentaire Responsable R&D en agroalimentaire Chef de projet industriel en agroalimentaire Ingénieur en agroalimentaire Ingénierie en agriculture et environnement naturel Management et ingénierie études, recherche et développement industriel Enseignement général du second degré Enseignement technique et professionnel Relation technico-commerciale Encadrement d'équipe en industrie de transformation Management et ingénierie qualité industrielle Direction des achats Management et ingénierie de production Intervention technique en formulation et analyse sensorielle";"Agriculture et pêche, espaces naturels et espaces verts, soins aux animaux Industrie Services à la personne et à la collectivité Commerce, vente et grande distribution Support à l'entreprise";"";"Mettre en œuvre une démarche expérimentale scientifique permettant l'intégration dans une équipe de recherche et /ou développement. Appréhende les difficultés qui existent entre le concept scientifique à l’origine de la création d’une entreprise, le développement et la gestion quotidienne d’une entreprise. Maîtriser les outils de gestion de projet (expériences, rédaction d'une note de synthèse, recherche de collaboration, gestion de budgets, etc.) Maîtriser les concepts les plus récents dans le domaine des biotechnologies en terme de méthodologies, de compréhension des stratégies mises en œuvre dans la création de nouvelles variétés et dans l’utilisation des biotechnologies dans un sens plus général, traditionnelles ou récentes. Être capable d'élaborer son projet professionnel";"Semestre 1 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Biologie intégrative 6 ECTS Agroressources - Découverte des filières 6 ECTS Projet professionnel 6 ECTS Anglais de semestre 1 de la mention Biologie, Agrosciences 3 ECTS Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 1 UE de 9 ects à choisir Projets et Méthodologies en Biologie - Formation initiale 9 ECTS Projets et Méthodologies en Biologie - Alternance 9 ECTS Mention Biologie Agrosciences - Liste à choix d'UEs facultatives sur le site : Bordeaux - 1 UE de 6 ects à choisir Agronomie des Plantes à Valeur Santé 6 ECTS UE facultative - Liste à choix d'UEs obligatoires sur le site : Agen - 1 UE de 3 ects à choisir Toxicologie 3 ECTS Semestre 2 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Compléments Alimentaires : Sécurité, Efficacité, Innovation 6 ECTS Anglais du semestre 2 de la mention Biologie, Agrosciences 3 ECTS Stage Métier M1 9 ECTS Développement des actifs de plantes à valeurs santé 6 ECTS Liste à choix d'UE obligatoires - parcours Ag - Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 2 UE de 6 ects à choisir Biologie et Biotechnologies des Plantes 6 ECTS La plante dans son environnement : stress biotiques et abiotiques 6 ECTS Génétique, génomique et épigénétique des plantes 6 ECTS Biodiversité des microorganismes pathogènes et symbiotiques des plantes 6 ECTS Semestre 3 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus TP Phytochimie des principes actifs 6 ECTS Compléments Alimentaires : Approches Physiologique et Médicale 6 ECTS Phytochimie des principes actifs 6 ECTS Anglais du semestre 3 de la mention Biologie, Agrosciences 3 ECTS Conception d'un projet de Recherche et Développement 9 ECTS Semestre 4 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Réalisation d'un Projet de Recherche et/ou Développement 30 ECTS";"";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licence conseillée : Licence mention Sciences de la vie et de la terre L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat conformément à la délibération du conseil d’administration mise en ligne sur Apoflux. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";"" "La licence 3 information territoriale est un parcours proposé en troisième année de la licence information et communication de l’ISIC (Institut des sciences de l’information et de la communication) qui en propose par ailleurs 4 autres : parcours général information-communication ; parcours info-com anglais ou espagnol ou allemand (Doubles Diplômes). Le tirage annuel de la presse territoriale est estimé à un peu plus de 150 millions d’exemplaires et elle demeure toujours en tête des médias les plus utilisés par les français pour s’informer sur la vie locale. La licence 3 d’information territoriale ouvre à une autre forme de journalisme que celui des organes de presse traditionnels LICENCE 3 PROFESSIONNALISANTE Croiser le champ du journalisme et celui des collectivités territoriales, en proposant une formation en journalisme de communication qui allie des savoir-faire journalistiques et des connaissances générales sur l’environnement territorial UNE FORMATION POUR UN PUBLIC DOUBLE La formation accueille chaque année une promotion constituée pour moitié de professionnels en formation continue à qui elle offre une formation diplômante. Elle bénéficie du soutien des collectivités territoriales et fait l’objet d’une convention avec le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale), et pour moitié d’étudiants en formation initiale à qui elle propose une formation professionnalisant par la voie de l’apprentissage";"Licence";"Information et Communication";"Université Bordeaux Montaigne";"INFORMATION TERRITORIALE";"20532002";"Université Bordeaux Montaigne";"12 mois";"Etienne Damome";"Responsable pédagogique";"licence-it@u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal Godineau";"Directeur adjoint";"Pascal.godineau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Joelle Audubert";"Gestionnaire de scolarité";"licence-it@u-bordeaux-montaigne.fr";"L’objectif est de permettre aux étudiants de développer de solides compétences professionnelles à travers notamment un stage filé et leur offre l’opportunité de s’insérer professionnellement dès la fin de la licence, sans pour autant bloquer leur poursuite d’études en master ; Elle ouvre la porte sur un des secteurs les plus accessibles actuellement aux journalistes. Nous souhaitons offrir aux professionnels les connaissances opérationnelles et générales nécessaires pour occuper les responsabilités éditoriales d’une publication et/ou d’un dispositif global d’information au sein d’une collectivité territoriale. Diplômante, elle permet d’acquérir les techniques journalistiques et les connaissances indispensables des enjeux communicationnels de l’environnement territorial.";"Chargés de publication, journalistes territoriaux, rédacteurs de publication externe et interne au sein des collectivités territoriales, responsables éditoriaux";"Collectivité locale et organisme public";"Pas encore de données";"Culture institutionnelle Maîtrise des enjeux de la communication publique Culture informationnelle territoriale Compréhension des enjeux de la presse territoriale et de ses relations aux autres médias Expertise journalistique et compétences numériques Sensibilisation aux logiques participatives Compétences rédactionnelles et méthodologiques Connaissances scientifiques, Capacité analytique et esprit critique";"Les différentes collectivités et la fonction publique territoriales Les représentations de l'état au niveau local Historique, enjeux et publics des médias territoriaux Budgétisation, achats publics, finances, droit Réseaux sociaux et stratégie digitale ; numérique et espaces publics Enjeux politiques, cadre juridique, identités et spécificités territoriales Images et valeurs ; Relations aux médias et Veille informationnelle Enseignement linguistique Les genres rédactionnels selon les médias et selon les techniques journalistiques, définition d'une ligne éditoriale, recueil, analyse et synthèse de l'information Apprentissage des logiciels éditoriaux, l'image -rapport texte image, propriété intellectuelle, droit à l'image -, data journalisme et infographie Enjeux et outils, les relations usagers, procédés d'animation et de restitution Culture et communication politique, relations aux élus Application (mise en pratique)- Organisation d'une équipe éditoriale, conférence de rédaction, collecte et traitement de l'information, réalisation et bouclage Immersion dans un service éditorial ou de communication d'une collectivité territoriale afin de mettre en regard les enseignements théoriques et méthodologiques et la pratique professionnelle in situ – par le biais du contrat d’apprentissage. Ateliers - Propédeutique à la connaissance de l'univers professionnel des collectivités territoriales";"Septembre et octobre : 3 jours de formation et deux jours en entreprise. De novembre à septembre : une semaine par mois en formation et 3 semaines en entreprise";"Le recrutement se fait en deux temps : Une phase d’admissibilité sur dossier (CV, lettre de motivation, projet professionnel, relevés de notes depuis le bac, expériences professionnelles et associatives) Une phase d’admission : épreuve écrite et un entretien";"Recrutement se fait via notre site internet à partir du mois d’avril Être issu de la L2 ISIC, parcours général ou Avoir au minimum un niveau Bac + 2 ou équivalent (120 crédits ECTS) –Toutes disciplines";"" "L’objectif de la formation est d’apporter aux étudiants une vision globale de la stratégie d’achat pour chaque media (on et off) leur permettant d’intégrer un service communication/media chez l’annonceur, une agence digitale, une agence media, une régie ou de découvrir des vocations plus spécifiques (événementiel, RP,...). La formation vous permettra de choisir de façon optimale sur quels médias et à quel moment communiquer en fonction de la marque, de la cible, de la concurrence, des objectifs et du budget en s’appuyant sur des méthodes et outils d’analyse tant dans l’environnement digital que traditionnel et une connaissance approfondie des spécificités de chaque média.";"Licence Professionnelle";"Information et Communication";"Université Bordeaux Montaigne";"Stratégie média et expertise digitale";"2503123C";"IUT BORDEAUX MONTAIGNE";"12 mois";"Jean-Pierre Salmon";"Responsable de la formation";"jean-pierre.salmon@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal GODINEAU";"Directeur adjoint CFA Bordeaux Montaigne";"cfa@u-bordeaux-montaigne.fr";"Quentin Bessiere";"Secrétaire de la formation";"Mail mmipub@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"• Construire des stratégies plurimédias • Devenir un spécialiste des médias traditionnels et du digital • Être rapidement opérationnel dans la phase d’analyse essentielle en amont de la stratégie • Compréhension et analyse de la cible • Pouvoir conseiller les entreprises sur leurs stratégies digitales et autres médias • Activation média classique ou en opération spéciale • Vendre et acheter les espaces publicitaires les plus efficaces.";"• planneur stratégique • média-planneur, • chargé d’études média, • conseil média, • acheteur plurimédias (TV, Print, Affichage...), • chargé de campagnes publicitaires, • chargé d’études marketing et communication, • social Media manager, • trafic mamanger…";"Agences de publicité, agences de conseil média, centrales d'achat d'espace, régie publicitaire de médias, études de marché et sondages. Les structures concernées sont : • des grandes entreprises du secteur des régies, des médias et de la publicité : CARAT, MINDSHARE, OMD qui ont besoin de personnel formé aux techniques généralistes et capables de s’adapter à tous les types de clients, • de grands annonceurs (Carrefour, Renault,…) qui ont besoin de personnel en mesure de commander études médias et de superviser ces études et leurs utilisations, • structures plus petites (PME) ayant besoin de personnel multicompétences et pouvant mener en interne l’ensemble de la stratégie de communication, de sa conception à l’achat d’espace publicitaire, au niveau national et local.";"86% au 1er décembre 2015 (promo 2013)";"Compétences ou capacités évaluées • Réaliser des études médias, qualitatives et quantitatives • Réaliser des piges concurrentielles • Concevoir des stratégies plurimédias complètes et les présenter en anglais • Réaliser un plan média cohérent • Concevoir des messages, du contenu au format, adaptés à l'ensemble des médias • Calculer des retours sur investissement • Acheter et vendre de l'espace publicitaire Savoir-être : • Travailler en équipe • Etre réactif et autonome • Développer une capacité de veille stratégique et technologique";"La formation est organisée en 7 Unités d’Enseignement (UE) et 18 Modules (ECUE) : UE1 : Fondamentaux - 10 ECTS • Culture et connaissance des médias • Économie et droit des médias • Outils mathématiques et données sémantiques UE2 : Compréhension et analyse en amont de la stratégie média - 10 ECTS • Codes sémiologiques et interculturels • Communication numérique et réseaux sociaux • Construction d’une stratégie média UE3 : Méthodes et outils professionnels - 10 ECTS • Études médias qualitatives et quantitatives • Outils de planification média • Mesure d’audience et de performance UE4 : Stratégie digitale - 10 ECTS • Digitalisation des médias • Stratégie mobile/sociale • Innovation numérique UE5 : Stratégie plurimédia - 10 ECTS • Stratégie et recommandations médias • Médiaplanning et budgétisation • Négociation et relation commerciale • Mise en situation professionnelle - 3 ECTS ECUE 16 : Projet tutoré UE7 : Stage et mémoire professionnel - 7 ECTS • Stage • Mémoire professionnel";"L'alternance est organisée selon un rythme 15 jours de cours / 15 jours en entreprise, excepté en début et en fin de formation, qui laisse place à un mois de cours. Ce rythme a été choisi pour permettre aux étudiants de suivre une alternance dans une ville éloignée de Bordeaux, à Paris notamment.";"La sélection se fait en deux temps : Admissibilité sur dossier (parcours universitaire, expériences, motivation, projet professionnel). Admission sur entretien (culture des médias : tendances, innovation, chiffres clés, curiosité...).";"Étudiants ayant au moins obtenu le baccalauréat et un diplôme sanctionnant deux années d’études validées (120 ECTS) : Le profil du candidat doit présenter un intérêt pour l’évolution des médias et notamment leur exploitation par les annonceurs. DUT Information Communication, BTS Communication, DUT MMI, BTS NRC, LEA, DUT Techniques de Commercialisation, DUT STID…";"• Seul diplôme public de niveau II en France préparant aux métiers du Médiaplanning, la licence Professionnelle du Département MMI est une formation spécifique ouvrant à un secteur d’activité en plein essor. • Cette licence forme des spécialistes capables de participer à un projet de médiaplanning complet et convergent et, à terme, d’en prendre la responsabilité." "La formation (niveau 6, Bac + 3) a pour vocation de permettre à des étudiants ou à des professionnels d’accéder à des responsabilités dans les champs culturel et social (la direction d’une structure associative ou la gestion d’un service au sein d’une collectivité territoriale, sans oublier le management de projets rassemblant de nombreux partenaires ou appelant des opérations de médiation entre de multiples acteurs) dans la politique de la ville, la prévention de la délinquance ou l’insertion sociale des jeunes, la politique culturelle des collectivités.";"Licence Professionnelle";"Information et Communication";"Université Bordeaux Montaigne";"Coordination de projets de développement social et culturel";"35033505";"IUT BORDEAUX MONTAIGNE";"2 ans";"SEGUIN Catherine";"Assistante de formation";"catherine.seguin@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal GODINEAU";"Directeur adjoint du CFA";"cfa@u-bordeaux-montaigne.fr";"SEGUIN Catherine";"Assistante de formation";"catherine.seguin@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"La licence doit permettre d’acquérir et de renforcer : 1. Une connaissance et une maîtrise des principaux champs disciplinaires permettant d’éclairer l’action au sein des territoires et auprès de publics déterminés ; 2. Une connaissance et une maîtrise suffisante des politiques publiques et des dispositifs au sein desquels s’inscrivent les actions ; 3. Une connaissance et une maîtrise de la méthodologie de projet. Une capacité à repérer, analyser les besoins, concevoir et organiser, évaluer les projets d’action ; 4. Une capacité à favoriser et accroître la participation des publics dans la définition et la mise en œuvre des projets de développement social et culturel ; 5. Une capacité à se distancier du terrain, à mettre en tension théorie et pratique.";"Directeur de centre social et culturel, Coordinateur de projet social, culturel ou éducatif, Responsable de pôle ou de secteur85 jeunesse, culture, etc. Chargé de mission de politique de la ville, Chargés de mission dans les communes, les EPCI, les Conseils Départementaux ou Régionaux.";"Ceux de l’intervention socioculturelle couvert par l’OPCO de la cohésion sociale.";"85% des diplômés travaillent deux après l’obtention du diplôme.";"La licence professionnelle vise les principaux champs de compétences des cadres intermédiaires de l’animation professionnelle. Compétences de diagnostic institutionnel à l’échelle d’une structure d’animation • Capacité de synthèse des enjeux essentiels de la politique d’un service ou d’une structure • Capacité d’analyse budgétaire d’une structure • Maîtrise des éléments approfondis du fonctionnement institutionnel, juridique, financier et humain des structures dédiées à l’animation et de leur environnement social et culturel Compétences de conception de projet de fonctionnement, de développement d’une structure • Capacité d’inventaire des ressources et contraintes liées à la conception du projet • Maîtrise de l’ingénierie générale de projet • Capacité de projection d’éléments de fonctionnement sur le court et moyen terme • Capacité de communication orale, écrite et média d’un projet de fonctionnement • Capacité de négociation avec les acteurs concernés par le projet • Maîtrise des outils essentiels des actions d’animation dans leurs apports spécifiques et transversaux aux objectifs pédagogiques, éducatifs ou développementaux Compétences de gestion des ressources humaines • Capacité à déterminer des profils de compétences en fonction d’un objectif d’animation • Capacité à intégrer les conventions collectives existantes et le droit du travail. • Capacité à organiser et conduire des entretiens d’embauche • Capacité d’organisation d’un service dans son fonctionnement quotidien • Capacité d’évaluation des personnels dans la conduite des projets fixés Compétences à la gestion budgétaire • Maîtrise des aspects essentiels de la gestion comptable • Maîtrise des outils élémentaires de présentation et de suivi budgétaire Compétences à l’évaluation • Maîtrise des outils élémentaires d’analyse des données concernant des situations professionnelles et des projets pédagogiques • Capacité d’analyse et de synthèse de projets pédagogiques • Capacité de communication d’évaluation en interne et externe des structures Compétences à s’inscrire dans une culture professionnelle de l’animation • Capacité à s’approprier l’histoire de l’éducation populaire et de l’animation • Maîtrise des aspects éthiques et philosophiques des relations avec le public • Capacité à favoriser la participation des publics à la conception et mise en œuvre des projets Compétences d’analyse de l’individu en tant qu’être social • Capacité à mobiliser une culture générale et spécifique (dans les domaines artistiques, scientifiques et historiques) au service de l’analyse • Maîtrise du cadre institutionnel et juridique propre aux établissements et aux publics concernés par l’animation sociale et culturelle • Capacité d’analyse des besoins individuels et collectifs dans un secteur Compétences à concevoir le projet collectif au service de l’émancipation des individus • Capacité à proposer des principes pédagogiques adaptés aux publics concernés • Capacité à mobiliser l’expérience et les techniques de l’éducation populaire • Capacité à s’appuyer sur le bilan des projets d’animation sociale et culturelle réalisés ou en cours de réalisation.";"La formation s’articule autour de 7 Unités d’Enseignement (UE), organisée en 2 semestres. Au sein de ces unités sont identifiés des Eléments Capitalisables d’Unité d’Enseignement (ECUE) auxquels sont associés les 60 crédits que doit acquérir l’étudiant pour valider la licence. Programme des 7 Unités d’Enseignement : UE1 : Territoires urbains, sociétés, participation Cette UE est organisée en 4 ECUE ECUE 11 : Diagnostic Territorial, 30 heures. ECUE 12 : La ville et les espaces urbains : géographie, aménagement, 25 heures ECUE 13 : Participation et citoyenneté : sciences politiques, 25 heures ECUE 14 : Méthodologie de la recherche, 30 heures UE2 : Compétences professionnelles, « acteurs et interventions » Cette Unité d’enseignement est organisée autour de 3 ECUE : ECUE 21 : Modes d’intervention en Animation Sociale et Socio Culturelle, 30 heures ECUE 22 : Forum Professionnels, 40 heures ECUE 23 : Projets Culturels, 30 heures UE3 : Compétences professionnelles « Gestion et communication » 3 ECUE composent cette UE. ECUE 31 : Communication sociale, 20 heures ECUE 32 : Gestion / Montage de dossiers,24 heures ECUE 33 : Approche comptable & ressources humaines, 20 heures UE4 : Approfondissements optionnels Cette Unité d’Enseignement est organisée autour de 6 ECUE structurés à partir de problématiques professionnelles. Chacun de ces ECUE (30 heures) se déroule de façon continue sur une semaine. Les étudiants doivent valider 3 des 6 ECUE proposés. ECUE 41 : Temps libres, temps socioculturels ? 30 heures ECUE 42 : Développement local, 30 heures ECUE 43 : Connaissance de la fonction publique territoriale, 30 heures ECUE 44 : Art et Culture, 30 heures ECUE 45 : Insertion et économie sociale, 30 heures ECUE 46 : Migration, insertion solidarité, 30 heures UE5 : Analyse de pratique professionnelle et réflexivité ECUE 51 : Méthodologie du projet d’intervention, ECUE 52 : Analyse des Pratiques, UE6 : Projet tutoré ECUE 60 : 150 heures. UE7 : Stage et mémoire professionnel ECUE 71 : Stage Professionnel, 14 semaines Objectifs du stage : Permettre d’expérimenter une situation de coordination de projet dans le cadre d’une pratique professionnelle. Le stage est prévu d’une durée de 14 semaines, du mois de février au mois de mai. La recherche du stage relève de la stratégie personnelle de l’étudiant en fonction de ses intentions pour son projet professionnel futur. ECUE 72 : Mémoire Professionnel. Les Coordinateurs de projets de développement social et culturel sont des praticiens. Il leur est nécessaire, pour que leurs interventions soient les plus judicieuses et efficaces possibles, de développer leur capacité à réfléchir sur cette pratique en cohérence avec des champs théoriques se rapportant aux sciences humaines et sociales. Fondé sur une démarche de recherche prenant appui sur les situations de terrain vécues par les stagiaires, le mémoire professionnel concluant la formation de niveau Licence, se réfère à la nécessité de continuellement construire une compréhension du sens de la pratique. A ce titre, il doit permettre à chacun des étudiants d’entamer un processus de réflexion sur son itinéraire et de développer son projet personnel de recherche concernant sa pratique pré-professionnelle ou déjà professionnelle.";"A voir selon le planning à demander au service de la formation continue de l’IUT Bordeaux-Montaigne.";"L’entrée en formation est soumise à une sélection. La sélection se déroule en deux étapes : • Examen du dossier de candidature (CV, lettre de motivation). • Pour les personnes dont le dossier est retenu, audition devant un jury composé d’un enseignant et d’un professionnel. • Le choix des candidats tiendra compte de critères tels que : o La connaissance du champ professionnel visé, o Les pratiques du candidat (professionnelles, bénévoles, militantes), o Sa culture générale, son niveau d’information et d’ouverture, o Son niveau d’anticipation dans un projet professionnel.";"Diplômé bac + 2 (ou VAP) Expériences dans le domaine de l’intervention sociale et connaissance de celui-ci Projet professionnel défini";"Une formation ancrée dans la réalité des métiers de l’intervention sociale, mobilisant de façon conjointe et complémentaire des ressources universitaires et professionnelles. Une alternance longue sur deux ans qui permet une forte inscription dans les métiers de la coordination." "Le master Communication et générations : étude des publics est le seul master en France à proposer une spécialisation originale consistant à favoriser l’étude des publics de la communication. Ce master a donc pour finalité de former des communicants tout à la fois capables d’élaborer une stratégie de communication adaptées à l’environnement organisationnel et de prendre en considération les spécificités de leurs publics. Ces derniers sont appréhendés par le prisme de l’âge (conceptualiser des communications pour une tranche d’âge spécifique), de leur cycle de vie ((enfance, adolescence, jeunesse, vieillesse) conceptualiser une communication « junior » ou « senior » par exemple) ou de leur génération d’appartenance (conceptualiser une communication pour des baby-boomers, la génération « Y » …). La formation se concentre également sur les processus de conception et de mise en œuvre de projets dans une approche intergénérationnelle. L’objectif central est de concevoir une stratégie de communication permettant de (re)créer du lien (au sein d’un habitat, de sa collectivité, de son organisation interne…).";"Master";"Information et Communication";"Université Bordeaux Montaigne";"Communication et Générations : étude des publics";"13532042";"Université Bordeaux Montaigne";"2 ans";"Bahuaud Myriam";"Responsable pédagogique";"myriam.bahuaud@u-bordeaux-montaigne.f";"GODINEAU PASCAL";"Directeur adjoint du CFA";"pascal.godineau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Bureau des master info-comm";"secrétariat de la formation";"master-stc-isic @ u-bordeaux-montaigne.fr";"Être capable de conceptualiser des stratégies de communication complexes et adaptées à différents publics Être capable de maîtriser les outils et méthodes de communication (analyse d'enquêtes quantitatives et qualitatives, connaissance des différents réseaux sociaux, de la chaine graphique et des logiciels de PAO) Être à même d'élaborer des diagnostics, de conceptualiser des politiques de production et de communication en direction des publics jeunes ou seniors Être capable de concevoir, suivre et promouvoir des projets spécifiques (intergénérationnels ou en lien avec des cycles de vie ou des catégories d'âge) Savoir travailler avec des commanditaires et prendre position dans des réseaux socioprofessionnels";"assistant(e) de communication, chargé(e) de communication, chargé(e) de communication interne, webmaster/community manager, chargé(e) de projet édition et événementiel, manager animation et communication, responsable partenariats";"agences de communication, collectivités territoriales, associations, entreprises du secteur privé ou public";"95%";"• Développer ses capacités analytiques, rédactionnelles et critiques. Savoir être rigoureux, créatif et curieux. • Développer un sens de l’initiative, sa polyvalence et ses capacités d'adaptation et son professionnalisme • Décrypter les spécificités des publics (âges, cycles de vie et appartenance générationnelle) mobilisées dans les stratégies communicationnelles. Avoir une culture médiatique et culturelle en lien avec les pratiques des jeunes et seniors. • Maîtriser une stratégie de communication (numérique notamment) en fonction d'une segmentation par âge et/ou par génération • Maitriser les techniques métiers : ciblage, positionnement, stratégie créative, plan media, retroplanning. Savoir réaliser un brief et maîtriser les logiciels de PAO. Savoir élaborer un budget et être capable de négocier avec divers acteurs dans une posture professionnelle • Capacité d'implication dans un projet à long terme. Qualité rédactionnelle et aisance orale. Distance scientifique et critique.";"Le contenu pédagogique permet tout à la fois : • d’acquérir une expertise sur les publics concernés avec une mise en perspective des « figures » de l'enfant, de l’adolescent, de l'adulte ou des seniors dans la société contemporaine et ce à travers différentes approches marketing, culturelle, sociologique et historique. Les étudiants sont amenés à questionner les normes d'âge et les statuts prêtés à ces figures afin de mieux appréhender leur place sociale entre politiques, institutions dédiées et représentations sociales. Ils explorent également les problématiques familiales contemporaines et plus largement les liens intergénérationnels. • d’être à même de construire des stratégies de communication complexes et adaptées aux publics armés de connaissances sur les spécificités de la communication à destination des jeunes (enfants, ados, jeunes adultes) ou des seniors dans différents champs professionnels. Les étudiants sont formés aux audits et plans de communication, outils, print ou digitaux (sites web et réseaux sociaux), et événementiels. Des étudiants, futurs communicants opérationnels grâce aux projets La mise en situation professionnelle s’effectue tout au long du master via l’organisation de conférences et débats, la réalisation d’audits et projets tutorés commandités par les partenaires de la formation. Une trentaine de professionnels de la communication d’organisations privées, publiques et parapubliques (agences, collectivités territoriales, institutions, associations, médias, cabinets d’études et conseils, observatoires et fondations) participent à la formation sous diverses formes (interventions en présentiel, lieux de stages, commandes de projets en lien avec des terrains générationnels).";"Le volume horaire de la formation est de 194 heures de formation réparties sur 3 jours par semaine au Centre de Formation d’Apprentis. Nombre de jours en formation : 53 jours (43 jours au premier semestre et 10 jours au second semestre) Nombre de jours en entreprise : 197 jours soit un taux de présence de 80%";"Master 1 Sur dossier et entretien. • Être titulaire d’une licence (toutes disciplines) • Ou être titulaire d’un diplôme français ou étranger (bac+3) admis en dispense Master 2 Sont admis à s’inscrire de plein droit les étudiants de l’Université Bordeaux Montaigne, admis en M1, qui passent en année supérieure dans le même master. Sur dossier et entretien pour les autres cas. • Être titulaire d’un M1 et faire preuve d'une expérience et/ou d'une connaissance des publics et/ou de la communication • Ou être titulaire d’un diplôme français ou étranger (bac+4) admis en dispense NB : Le recrutement direct en M2 n’existe qu’à titre exceptionnel, lorsque l’un des candidats de M1 s’est désisté.";"• La sélection s’opère sur la qualité du dossier académique, sur les expériences acquises dans le champ de la communication et de la médiation (emplois, stage, engagement associatif, bénévolat…) ainsi que sur la motivation et la cohérence du projet professionnel.";"• Le master s’appuie sur un réseau d’une trentaine de professionnels intervenants et collabore avec des partenaires du monde socioéconomique en adéquation avec les divers projets menés. Les dernières années ont permis de renforcer les synergies avec les acteurs du territoire (publics et privés) et de répondre à des problématiques communicationnelles liées aux innovations sociales et technologiques. • Le master attache une importance toute particulière à l’insertion professionnelle de ses étudiants et entretient des liens privilégiés avec le champ de la communication en Nouvelle-Aquitaine. Il forme des professionnels de la communication depuis 1992. Fort de son réseau d’anciens, le master permet aux étudiants d’intégrer des organisations de nature diverse (agences, entreprises, institutions, collectivités…) et de secteurs variés. La majorité exerce sur l’ensemble du territoire national, et certains à l’international." "";"Diplôme d'Ingénieur";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Bordeaux INP";"";"17 032 60J";"ENSEIRB-MATMECA- Bordeaux INP";"3 ans";"";"";"";"";"Secrétariat de Scolarité Réseaux et Systèmes d’information";"scol_alternance@enseirb-matmeca.fr";"";"";"";"La formation Réseaux et Systèmes d’Information (RSI) permet de maîtriser les technologies des communications, du numérique et de l’informatique afin de devenir architecte de systèmes d’information.";"Les ingénieurs RSI bénéficient d’excellentes conditions d’insertion professionnelle et de perspectives de carrière riches et variées : - architecte systèmes d’information - ingénieur système, réseaux et sécurité - intégrateur de systèmes - ingénieur technico-commercial réseaux et télécoms - chef de projet";"Technologies de l’information, industrie des réseaux et des télécommunications (opérateurs, constructeurs, etc), industrie des transports (automobile, aéronautique, naval et ferroviaire), industrie spatiale, institutions financières, banques et assurances…";"";"";"Informatique (25%) Réseaux et télécommunications (22%) Culture de l’entreprise (20%) Mathématiques & Physique (10%) Systèmes d’information (8%) Anglais (8%) Electronique, Traitement du signal, du son, de l’image et de la vidéo (7%)";"Le rythme des alternances varie sur les 3 années de formation avec une augmentation progressive du temps en entreprise. Le cursus comporte une période professionnelle obligatoire de mobilité internationale d’une durée de 12 semaines.";"La formation d'ingénieurs par alternance RSI est ouverte aux titulaires d'un diplôme BAC+2 ou plus : DUT, BTS, DEUG, Licence ou sur justification d'un niveau jugé équivalent. Les formations initiales les mieux adaptées aux objectifs de la formation RSI sont les DUT ""Réseaux et Télécommunications"", ""Informatique"" et ""Génie Électrique et Informatique Industrielle"", ainsi que les BTS ""Services Informatiques aux Organisations"" et ""Systèmes Numériques"". Pour en savoir plus : https://enseirb-matmeca.bordeaux-inp.fr/fr/reseaux-et-systemes-d-information";"";"" "";"Diplôme d'Ingénieur";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Bordeaux INP";"";"17 020 10L";"ENSEIRB-MATMECA- Bordeaux INP";"3 ans";"";"";"";"";"Secrétariat de Scolarité Systèmes Electroniques Embarqués";"scol_alternance@enseirb-matmeca.fr";"";"";"";"La formation Systèmes Électroniques Embarqués (SEE) forme des ingénieurs capables d’intégrer les dernières technologies de l’électronique, de l’informatique et des communications dans les systèmes temps réels embarqués intelligents du futur.";"Les ingénieurs SEE bénéficient d’excellentes conditions d’insertion professionnelle et de perspectives de carrière riches et variées - Ingénieur études et/ou développement - Ingénieur de production - Ingénieur de recherche - Ingénieur validation, certification - Chef de projet - Ingénieur qualité - Consultant - Ingénieur technico-commercial, Ingénieur affaires";"Aéronautique, Aérospatiale, Automobile & Transports, Médical, Domotique, Environnement, Systèmes de communications, Équipements informatiques et multimédia, Instrumentation & Mesures, Gestion de l’énergie…";"";"";"Mathématiques, Électronique, Physique, Informatique Électronique embarquée Informatique et temps réel embarqué Mathématique et traitement du signal Systèmes embarqués Processus industriels Sciences de l’entreprise Anglais";"Le rythme des alternances varie sur les 3 années de formation avec une augmentation progressive du temps en entreprise. Le cursus comporte une période professionnelle obligatoire de mobilité internationale d’une durée de 12 semaines.";"La formation d'ingénieurs par alternance SEE est ouverte aux titulaires d'un diplôme BAC+2 ou plus : DUT, BTS, DEUG, Licence ou sur justification d'un niveau jugé équivalent. Les formations initiales les mieux adaptées aux objectifs de la formation SEE sont les IUT GEII, Mesures Physiques, Informatique et les BTS Électronique. Pour en savoir plus : https://enseirb-matmeca.bordeaux-inp.fr/fr/systemes-electroniques-embarques";"";"" "Le DUT GEII forme des techniciens pour les secteurs de l’énergie, de l’électronique et de l’informatique industrielle : technologie de l’information et de la communication, robotique, production et transport de l’énergie, industrie aéronautique, automobile ou ferroviaire, appareillage et instrumentation…";"DUT";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT de GRADIGNAN";"2 ans sur DUT";"ARNAL Florent";"Responsable de formation";"florent.arnal@u-bordeaux.fr";"KANKOU Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Former en deux ans des techniciens supérieurs, spécialistes en Génie électrique et informatique industrielle tout en leur offrant la possibilité de poursuivre leurs études suivant leur projet personnel et professionnel. Un technicien supérieur en GEII est capable de modéliser, d’analyser et de commander (à l’aide de l’outil informatique) un système lié à l’industrie électrique, électronique ou informatique industrielle.";"- Électronicien, électrotechnicien - Automaticien - Informaticien industriel - Technicien en études et conception - Technicien réseaux - Chargé d’affaires";"- Électronique, systèmes embarqués - Électrotechnique - Informatique industrielle - Robotique";"";"- Analyser, maintenir et concevoir des systèmes ou des appareillages mettant en œuvre les technologies de l'électronique numérique, analogique et de puissance, de l'électrotechnique, des automatismes, de l'informatique industrielle ou des réseaux. - Maîtriser des systèmes de Conception Assistée par Ordinateur (CAO), des techniques et des appareils de mesure. - Concevoir des systèmes d'acquisition et de traitement de données, des systèmes de détection et de transmission de signaux (jusqu'aux hautes et hyperfréquences). - Mettre en œuvre des solutions de transmission de données entre systèmes et des réseaux locaux. - Définir et exploiter des équipements électriques de puissance et des systèmes de commande.";"Semestre 1 : Énergie, système d’information numérique, informatique, systèmes électroniques Outils logiciels 1, ensembles pluritechnologiques 1, thermique, mécanique Anglais, communication, mathématiques, gestion de projet, projet tuteuré, projet personnel et professionnel (PPP) Semestre 2 : Automatisme, informatique embarquée, systèmes électroniques Outils logiciels 2, ensembles pluritechnologiques 2 Anglais, communication, mathématiques, compétences projet, projet tuteuré, PPP Semestre 3 : Automatique, réseaux, systèmes électroniques, programmation orientée objet, énergies renouvelables : production et stockage Outils logiciels 3, ensembles pluritechnologiques 3, cycle de vie, propagation - compatibilité électromagnétique Anglais, communication, mathématiques, projet tuteuré, PPP Semestre 4 : Ensembles pluritechnologiques 4, composants complexes, réseaux industriels, traitement du signal, distribution électrique Anglais, communication, mathématiques, projet tuteuré, PPP Stage professionnel";"Nous proposons aux étudiants de faire la deuxième année en 2 ans. Début au 1er aout : 1 mois entreprise S3 à l’IUT de Septembre N à Janvier N+1 ( 15 semaines ) avec périodes vacances universitaires en entreprises 1 année en entreprise avec quelques semaines à l’IUT de janvier N+1 à Janvier N+2 S4 à l’IUT de Janvier N+2 à Avril N+2 ( 12 semaines) avec périodes vacances universitaires en entreprises Retour en entreprise jusqu’au mois de juillet (N+2)";"";"- Rigueur scientifique - Curiosité intellectuelle - Ouverture d’esprit - Autonomie - Bonne maîtrise du raisonnement et de l’écrit";"• Formation reconnue par le tissu industriel notamment dans les secteurs de l’énergie et de l’électronique embarquée. • Forte expertise dans l’accompagnement des apprenants (une quarantaine d’alternants par an)." "Cette spécialité apporte les connaissances et compétences permettant la mise en œuvre des technologies de l’information (stockage, traitement, présentation et diffusion de l’information) dans les organisations.";"DUT";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT de GRADIGNAN";"2 eme année en DUT sur 2 ans";"Pêcher Arnaud";"";"recrutement-dut-info@iut.u-bordeaux.fr";"Walter Kankou";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Ce DUT forme des techniciens supérieurs qui participent à la conception, la réalisation et la mise en œuvre de solutions informatiques correspondant aux besoins des utilisateurs. Le technicien supérieur met ses compétences spécialisées en informatique (Web, mobile, embarquée, gestion, etc.) au service des fonctions des entreprises ou administrations (production industrielle, finance, comptabilité, ressources humaines, etc.).";"- Développeur - Intégrateur d’application - Testeur";"- Conseil et service en informatique - Industrie - Banque - Services - Administration";"";"";"";"Contrat de deux ans avec 12 mois en entreprise entre le semestre 3 et le semestre 4";"";"- Rigueur scientifique - Curiosité intellectuelle - Ouverture d’esprit - Bonne maîtrise du raisonnement";"" "L'objectif est de former des techniciens en informatique de haut niveau en administration des systèmes d'information, polyvalents et aptes à effectuer l'intégration de composants logiciels libres appartenant à de nombreux domaines fonctionnels: • systèmes d'exploitation • bases de données • serveurs web • téléphonie logicielle alliant ainsi de solides compétences d'administration à des capacités de développement, en partant des couches les plus basses jusqu'aux plus hautes, et l'aptitude à intégrer ces développements au sein des communautés libres. Ce profil est explicitement recherché par les entreprises et fait l'unicité de la formation. Il est couramment appelé « DevOps Engineer ». La formation apporte également des aspects organisationnels en droit et en économie des logiciels libres.";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Administrateur et développeur de systèmes informatiques sous licences libres et hybrides (ADSILLH)";"2503261K";"Collège Sciences et Technologies";"1 an en L3";"http://dept-info.labri.fr/ENSEIGNEMENT/adsillh/";"";"uf-info.licence-adsillh@diff.u-bordeaux.fr";"Christelle BALLUT";"";"apprentissage.mscitec@u-bordeaux.fr";"http://dept-info.labri.fr/ENSEIGNEMENT/adsillh/inscription.html";"";"uf-info.licence-adsillh@diff.u-bordeaux.fr";"La licence professionnelle (BAC+3) métiers de l'informatique: administration et sécurité des systèmes et des réseaux, spécialité « Administrateur et Développeur de Systèmes Informatiques sous Logiciels Libres et Hybrides » (ADSILLH) a pour objectif de fournir aux entreprises des techniciens en informatique de haut niveau, spécialisés en administration système à base de briques logicielles sous licences libres. Ils ont vocation à répondre aux attentes des entreprises en personnels autonomes capables d'assurer la maintenance et l'évolution d'un système informatique (pour les PME ou petites collectivités) ou à participer à l'accomplissement de ces missions au sein de l'équipe en charge du système d'informations (pour les grandes sociétés et administrations centrales). Les entreprises visées sont donc tant des entreprises prestataires spécialisées en services et développement informatique, que des entreprises n'appartenant pas au secteur informatique mais ayant besoin d'employer un informaticien à plein temps ou temps partiel pour gérer leur système d'informations. La pénétration sans cesse croissante de l'informatique au sein des entreprises et collectivités de toutes tailles génère des besoins nouveaux. Il s'agit pour les entreprises et les collectivités d'interconnecter de plus en plus de sources et d'outils de traitement de l'information: • Messagerie mail et instantanée, site web, • Logiciels de gestion globale de l'entreprise - ERP - et de la clientèle - CRM, système d'information, • Partage de données en cloud interne, sauvegardes, • Sécurisation des réseaux, gestion d'informations sensibles et secrets, • Téléphonie ToIP/VoIP, • Gestion de parc informatique: contrôleur de domaine, gestion des droits, de tickets d'intervention, etc. Cet agencement est d'une complexité croissante, les systèmes d'information à développer et à entretenir sont donc constitués d'une multiplicité de briques logicielles, qu'il s'agit d'agencer de la façon la plus efficace possible, et dont il faut maintenir la qualité de fonctionnement en toutes circonstances. Cela nécessite des techniciens hautement qualifiés, aptes à effectuer l'intégration d'outils appartenant à de nombreux domaines fonctionnels : systèmes (avec quelques éléments d'administration réseau, l'intervention physique sur le réseau n'étant a priori pas dans le périmètre de leur métier), bases de données, serveurs web, noms de domaines, etc. Il s'agit également pour de tels techniciens d'être à l'écoute des besoins, apporter des solutions appropriées et un support utilisateur. Il sont couramments appelé « DevOps Engineers ». Les débouchés sont les postes d'administrateur système et réseaux au sein des PME, ETI, grandes entreprises et collectivités locales. Les entreprises visées n'appartiennent pas nécessairement au secteur de l'informatique.";"Le marché du logiciel libre représente en France environ 6 % du marché global des logiciels et des services en 2012. Ce marché progresse annuellement de plus de 30 % depuis plusieurs années, en dépit de la crise. Ce profil est explicitement recherché par les entreprises. Avec l’informatisation croissante de la société, de plus en plus d’entreprises ont besoin des compétences nécessaires au déploiement, à la maintenance et à l’évolution de leur système d’information : ››Responsable du système d’information ››Administrateur de systèmes d’information ››Développeur de logiciels / progiciels ››Paramétreur de logiciels / progiciels";"››Sociétés de services en logiciels libres (SSLL) ››Petites et moyennes entreprises (PME) ››Entreprises de taille intermédiaire (ETI) ››Grandes entreprises et collectivités locales ››Pas nécessairement dans le secteur de l’informatique.";"";"";"La formation est organisée en 6 unités d’enseignement (UE) : UE1: Systèmes et réseaux (coef 9): • Installation et configuration des systèmes et réseaux (51h) • Programmation réseau (43h) • Programmation système (35h) UE2: Technologies logicielles (coef 12): • Bases de données (32h) • Développement web (31h) • Maîtrise d'ouvrage développement web (9h) • Logiciels de communication (à Mont-de-Marsan, déplacement organisé) (24h) UE3: Projet tuteuré: contribution à un logiciel libre (coef 15) UE4: Langues, droit et économie (coef 6) • Droit et économie des logiciels libres (16h) • Anglais (20h) UE5: Progiciels et entreprise (coef 9) • Progiciels et entreprise (32h) • Sûreté et Sécurité (32h) • Anglais de spécialité (20h) • Ouverture professionnelle (12h) UE6: Stage en entreprise (coef 9) (16 semaines minimum)";"le calendrier est : 3 mois à l'université, puis 1 mois 1/2 en entreprise, puis 2 mois 1/2 à l'université, puis 5 mois en entreprise. Le second semestre pourra peut-être être entrecoupé de périodes en entreprise.";"Candidatures sur le site de l’université de Bordeaux, d’avril-mail Admission sur dossier suivi éventuellement d’un entretien individuel L'accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Diplômes conseillés (le diplôme doit être Français) : • DUT Informatique • L2 Informatique • BTS Systèmes Numériques, option Informatique et Réseaux (SNIR) • BTS Services Informatiques aux Organisations, option Solutions d'Infrastructure, Systèmes et Réseaux (SIO-SISR) Les étudiants titulaires d'un autre diplôme (délivré par l'état français) ou en reprise d'études peuvent se porter candidats, un jury de VAP pour vous autorisez à vous inscription est par exemple possible, ne vous censurez pas ! Contactez-nous et contactez la Formation Continue Tous les dossiers de candidature seront examinés par la commission pédagogique d'admission. Vous pourrez plus tard confirmer ou annuler votre candidature, donc déposer votre dossier de candidature n'engage à rien pour le moment.";"Profil souhaité : Curiosité, Rigueur, savoir travailler en équipe et communiquer";"Un projet tuteuré avec une communauté de développeurs de logiciel libre. En plus des compétences techniques et d’anglais, le diplômé acquerra des compétences en droit et économie des logiciels libres." "Cette licence professionnelle a pour but de former des spécialistes aptes à mener ou à assister des projets de développement ou de gestion de données appliquées au « Big Data ».";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Développeur Big Data";"25032696";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Les objectifs de la formation sont de donner aux futurs diplômés : La compréhension des enjeux du Big Data, La connaissance des outils et techniques pour la compréhension de l'analyse des données, La capacité à réaliser l'implémentation de logiciels, ainsi que les activités de tests et de validation, Les connaissances algorithmiques nécessaires à ces développements, Des compétences en programmation objet, Une ouverture vers les données publiques (Open Data) et les systèmes d'informations géographiques, La capacité à mettre en place des outils de veille technologique.";"Développeur d'application autour des bases de données Assistant Administrateur / Architecte de bases de données Concepteur de bases de données et /ou d'entrepôts de données";"Entreprises de services du numérique (ESN), éditeurs de logiciels Moyennes ou grandes entreprises utilisatrices (des secteurs : industrie,banque, assurance, grande distribution,médecine...)";"";"";"La formation est organisée en 6 unités d'enseignement (UE) : UE1 Compétences managériales (90h) Enjeux managériaux et juridiques du Big Data Management stratégique : Agile Data Management Droit des données et RGPD Anglais/Communication professionnelle Ateliers (jeu sérieux, design, innovation, entrepreneuriat) UE2 Mise à niveau programmation (90h) Algorithmique/Programmation (Python) Modélisation BD/Objet Bases de données (SQL) Statistiques UE3 et UE4 Compétences techniques avancées (270h) Introduction aux méthodes d'analyse de données et apprentissage machine, datamining Méthodes avancées d'ingénierie logicielle : apprentissage statistique (langage R), datawharehouse, cloud Méthodes avancées de développement : BD (NoSQL), développement web (PHP), programmation fonctionnelle, sécurité des données Visualisation de données UE5 Projets tuteurés (150h) Approfondissement des connaissances sur des cas réels dans les domaines suivants : gestion de projet innovation, R&D, technologies Big Data UE6 Stage, période en entreprise pour la formation alternante Suite de parcours possible";"";"";"";"" "Cette Licence professionnelle est une spécialisation qui forme des chargés d’affaires en ingénierie électronique et microélectronique. Ils assureront des fonctions d’assistants-ingénieurs, de cadres techniques en recherche et développement ou en production, d’assistants de responsables projets ou technico-commerciaux. Ils seront capables d’intervenir dans les domaines de l’électronique et de la microélectronique, des micro technologies et des microsystèmes pour la mise en œuvre et la réalisation de dispositifs intégrant les systèmes embarqués dans un large spectre d’applications (production industrielle, télécommunications, automobile, aéronautique et spatial, défense, domotique, santé, agroalimentaire…).";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Chargé d’affaires en ingénierie électronique et microélectronique";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an en L3";"Bord Majek Isabelle , Claude Pellet";"";"lp-cafiem@iut.u-bordeaux.fr";"Hagnere Christine";"05 56 84 79 95";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"La formation répond à des besoins identifiés par les professionnels. Les compétences techniques acquises adressent : la conception et le développement de tout ou partie d’un système intégrant de l’électronique analogique et/ou numérique la simulation électrique et le placement-routage de circuits intégrés les technologies de packaging et d’assemblage la conception, le routage et la testabilité de cartes équipées l’instrumentation pour la caractérisation et la qualification de dispositifs électroniques (RF, HF et CEM) l’analyse fonctionnelle, la préparation technique et financière à des appels d’offre la qualité-fiabilité, l’analyse technologique et de défaillance l’innovation (recherche et développement) et la veille technologique.";"- Assistant ingénieur - Chef de projet - Technico-commercial - Cadres technique R&D - Chargé d’affaire";"- Industries de transformation et manufacturières - Télécommunications et réseaux embarqués - Aéronautiques et Spatial - Domotique - Instrumentation et mesure - Transport et automobile - Défense - Santé";"";"- Être en capacité d'investir ses connaissances et aptitudes dans le cadre d'une mise en situation professionnelle. - Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation - Coordonner (une partie d') un projet technique (établir un cahier des charges, situer le projet dans la stratégie de l'entreprise, animer une équipe, évaluer et maîtriser les coûts et le délai du projet, évaluer et suivre les risques d'un projet, tester et valider les solutions) - Concevoir, analyser et qualifier des sous-ensembles électroniques et microélectroniques. - Maîtriser les technologies d'assemblage et de testabilité des cartes électroniques.";"";"Contrat sur 1 an du 1er septembre au 31 août Le rythme d’alternance varie en fonction des périodes de vacances scolaires.";"";"";"" "Les titulaires de la licence DAWIN sont des informaticiens spécialistes des projets web. Ils sont formés aux méthodes et technologies frontend et backend (HTML, CSS, bibliothèques JavaScript, PHP, .net, Java EE, …) et aux spécificités de développement web mobile et du multimédia (programmation sur smartphones, tablettes graphiques, drones, robots, objets connectés, …).";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Développement en applications web et Innovation numérique (DAWIN)";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"Guilbert Olivier";"Directeur des études Licences Professionnelles";"lp-dawin@iut.u-bordeaux.fr";"Walter Kankou";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"Formation et Vie Universitaire";"fvu-gradignan@iut;u-bordeaux.fr";"La maîtrise des différentes technologies, outils et concepts du web (front et back) La capacité à concevoir et réaliser une solution logicielle intégrant des objets connectés Les bases de la programmation graphique La capacité à intégrer une équipe projet faisant intervenir différents types d’intervenants";"A l’issue de la formation, les diplômés exercent le métier de développeur dans le domaine du Web : développeur front-end, développeur back-end, développeur full stack, développeur Web mobile, …. Le taux d’insertion est excellent comme l’indiquent les enquêtes régulièrement réalisées :";"";"• Enquête à 6 mois après le diplôme (promotion 2016) : taux d’insertion 95,5% (emploi ou poursuite d’études en alternance) • Enquête à 30 mois après le diplôme (promotion 2014) : taux d’insertion 90% (77% emploi, 13% poursuite d’études en alternance), 83% des emplois sont dans des entreprises privées en tant que cadre (60%) ou technicien supérieur (40%) principalement en gironde (48%) ou en Nouvelle Aquitaine (76%), salaire mensuel net moyen hors primes : 1530€";"";"La formation est organisée en 6 unités d’enseignement (UE) : UE1 Compétences managériales (90h) Management opérationnel Communication et langue UE2 Mise à niveau « Programmation » (90h) Programmation Objet Programmation Web UE3 et UE4 Compétences techniques avancées (270h) Programmation côté client (HTML, CSS, bibliothèques JavaScript, …), programmation mobile multiplateforme, qualité web Programmation côté serveur : PHP, Java EE, .net, framework, CMS, sécurité Image : programmation graphique, WebGL, animation UE5 Projets tuteurés (150h) Approfondissement des connaissances sur des cas réels par le développement d’un site web et d’une application innovante (objets connectés, mobile, …). UE6 Stage : Période en entreprise pour la formation alternante";"Dans le cas de la formation en alternance : les étudiants sont salariés d’une entreprise pendant 12 mois (de septembre à septembre). L’activité exercée en entreprise permet la mise en pratique des compétences développées durant la formation.";"• Être titulaire d’un diplôme de niveau Bac+2 dans le domaine de l’informatique : DUT Informatique, DUT MMI, BTS SIO option SLAM, L2 Informatique, … L’admission s’effectue sur dossier et entretien. • Possibilité de dispense de titre par validation des acquis personnels et professionnels (VAPP) pour les non-titulaires d’un diplôme de niveau Bac + 2 ayant une expérience professionnelle suffisante.";"";"- Plus de 50% d’intervenants professionnels - Pédagogie par projet, encadrement, contrôle continu - Promotion et sensibilisation à la culture de l’innovation - Contenu de la formation régulièrement actualisé - Taux de réussite au diplôme supérieur à 90%" "Les titulaires de la licence DAGPI sont des spécialistes capables de s’impliquer dans un projet informatique de l’étude du cahier des charges à la recette utilisateur et à la maintenance d’applications. Pour cela, ils mettent en œuvre la méthodologie appropriée de conception et de développement suivant une démarche d’assurance qualité et utilisent les outils et technologies les plus récents (méthodes agiles, amélioration continue, développement mobile, progiciel de gestion intégré, forge logicielle, intégration continue, objets connectés, …).";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Développement d’applications et gestion de projet informatique (DAGPI)";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an (de septembre à septembre)";"Guibert Olivier";"Directeur des Etudes Licences Professionnelles";"lp-dagpi@iut.u-bordeaux.fr";"Walter Kankou";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"Formation et Vie Universitaire";"fvu-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"Les objectifs de la formation sont de donner aux futurs diplômés : • la maîtrise des différentes technologies dans le domaine de la conception et du développement de systèmes d'information. • les compétences managériales dans les domaines de la gestion de projets et de la démarche qualité. • la capacité à dialoguer avec les différents intervenants d’un projet informatique.";"A l’issue de la formation, les diplômés exercent principalement le métier de concepteur- développeur informatique. Le taux d’insertion est excellent comme l’indiquent les enquêtes régulièrement réalisées";"";"• enquête à 6 mois après le diplôme (promotion 2016) : taux d’insertion 100% (emploi ou poursuite d’études en alternance) • enquête à 30 mois après le diplôme (promotion 2014) : taux d’emploi 94%, 93% de ces emplois sont dans des entreprises privées en tant que cadre (44%) ou technicien supérieur (56%) et en gironde principalement (75%), salaire mensuel moyen net hors primes : 1704€";"Les objectifs de la formation sont de donner aux futurs diplômés : • la maîtrise des différentes technologies dans le domaine de la conception et du développement de systèmes d’information • les compétences managériales dans les domaines de la gestion de projets et de la démarche qualité • la capacité à dialoguer avec les différents intervenants d’un projet informatique.";"La formation est organisée en 6 unités d’enseignement (UE) : UE1 Compétences managériales (90h) Management opérationnel Communication et langue UE2 Mise à niveau Programmation (90h) Programmation Objet Programmation Web UE3 et UE4 Compétences techniques avancées (270h) Gestion des systèmes d’information : études de cas de gestion de projet, méthodes agiles, qualité logicielle Méthodes avancées d’ingénierie logicielle : méthodes formelles, tests, sécurité des systèmes d’information Méthodes avancées de développement : gestion de données (SQL et NoSQL), architecture ERP, programmation fonctionnelle, patron de conception UE5 Projets tuteurés (150h) Approfondissement des connaissances sur des cas réels dans les trois domaines suivants connaissance de l’entreprise, développement logiciel, gestion de projet UE6 Stage : période en entreprise pour la formation alternante";"Formation en alternance : les apprentis sont salariés d’une entreprise pendant 12 mois (de septembre à septembre). L’activité exercée en entreprise permet la mise en pratique des compétences développées durant la formation.";"";"• Être titulaire d’un diplôme de niveau Bac +2 dans le domaine de l’informatique : DUT Informatique, DUT STID, BTS SIO option SLAM, L2 Informatique, ... L’admission s’effectue sur dossier et entretien éventuel. • Possibilité de dispense de titre par validation des acquis personnels et professionnels (VAPP) pour les non-titulaires d’un diplôme de niveau Bac + 2 ayant une expérience professionnelle suffisante.";"- 50% d’intervenants professionnels - Pédagogie par projet, encadrement, contrôle continu - Contenu de la formation régulièrement actualisé - Taux de réussite au diplôme supérieur à 90%" "La spécialité Systèmes automatisés, réseaux et informatique industrielle (SARII) regroupe les domaines de l’automatisme, des réseaux industriels, des réseaux informatiques et des systèmes embarqués.";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an en LP3";"David Gucik, François Demontoux";"";"lp-sarii@iut.u-bordeaux.fr";"Hagnere Christine";"05 56 84 79 95";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"La formation a pour objectif de former des assistants ingénieurs en spécialité SARII et s’appuie notamment sur un environnement industriel. Elle permet aux étudiants d’acquérir des savoir-faire dans l’installation, la conduite, la maintenance et l’administration des systèmes automatisés, des réseaux industriels et informatiques. Elle répond à des besoins identifiés par les professionnels : - technicité affirmée - compétences élargies - capacité à suivre l’évolution technologique du champ de compétences - participation à des projets dans un cadre international.";"- Assistants-ingénieurs - Technico-commerciaux - Chargés d’affaires - Responsables techniques - Techniciens supérieurs - Formateurs";"- Industries - Commerces et transports - Activités spécialisées scientifiques et techniques - Administration publique/Agriculture/ Construction";"86.4% enquête de l’observatoire de la formation et e la vie universitaire de l’Université de Bordeaux sur la promotion 2017";"- Être en capacité d'investir ses connaissances et aptitudes dans le cadre d'une mise en situation professionnelle. - Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation - Concevoir et développer des architectures de réseaux de communication industriels - Concevoir et développer des superviseurs et des interfaces hommes machines, à partir de langages de programmation - Coordonner (une partie d') un projet technique (établir un cahier des charges, situer le projet dans la stratégie de l'entreprise, animer une équipe, évaluer et maîtriser les coûts et le délai du projet, évaluer et suivre les risques d'un projet, tester et valider les solutions)";"";"Mois de septembre complet suivi d’une alternance entreprise/formation d’environ 3 semaines/3 semaines de septembre à mi-mars. Puis tous las alternants sont présents en entreprise de mi-mars jusqu’à la fin du contrat.";"Être titulaire d’un diplôme à Bac +2 : DUT (GEII, MP), BTS (Systèmes Électroniques) ou L2 Sciences et Technologie, mention Physique et ingénieries, parcours Électronique, électrotechnique et automatique. ››Possibilité de dispense de titre par validation des acquis professionnels (VAP) pour les non-titulaires d’un diplôme de niveau Bac +2 ayant une expérience professionnelle suffisante. L’admission s’effectue sur dossier.";"- Autonomie, initiative, responsabilité, - Rigueur dans la conduite de projets et dans la gestion, - Aptitude à s’intégrer dans une équipe et à encadrer des équipes opérationnelles";"" "Le parcours ""Systèmes électroniques"" a pour principal objectif de préparer aux métiers dans les domaines de la conception, de la qualité ou de la fiabilité des circuits et systèmes électroniques. Une forte connaissance des règles d'intégration des circuits électroniques modernes doit être acquise.";"Master";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Systèmes Electroniques";"13520104";"Collège Sciences et Technologies";"1 an (2°année)";"";"";"";"BOBIN Carole";"";"carole.bobin@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Le Master ISC (Ingénierie des Systèmes Complexes) propose des filières de formation à Bac+5 dans les domaines relevant du génie électrique, de l'électronique, de l'automatique, de la productique et du traitement des signaux et des images. Le Master ISC a pour objectifs de: - former aux métiers dans la conception, dans la qualité ou la fiabilité en ayant une forte connaissance des règles d'intégration, des circuits électroniques modernes. - former aux connaissances des différentes technologie employées pour fabriquer un composant électronique, alliées aux connaissances du monde du marketing et du juridique pour l'achat industriel des composants électronique - former aux outils et méthodes de l'automatique avancée pour la conception et l'autonomie opérationnel des systèmes mécatroniques, relevant de l'automobile, de l'aéronautique et des engins spatiaux - former des architectes des systèmes de production capables de concevoir et améliorer les systèmes de production, de les piloter, les automatiser et de les équiper de progiciels de gestion intégrés - former aux outils et méthodes dans le domaine du traitement des signaux et des images";"Cadre Acheteur - Négociateur Cadre de type ingénieur en électronique Cadre technique contrôle-qualité Cadre technique d'études-recherche-développement de l'industrie Ingénieur/Consultant en organisation et gestion de la production Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise Ingénieur d’affaires en informatique et automatisme Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise Ingénieurs en conception de systèmes multimédia, Ingénieur en imagerie biomédicale, Ingénieur validation télécoms Achats Management et ingénierie études, recherche et développement industriel Management et ingénierie qualité industrielle Management et ingénierie de production Études et développement de réseaux de télécoms Intervention technique en études, recherche et développement Production et exploitation de systèmes d'information Management et ingénierie gestion industrielle et logistique Conseil en organisation et management d'entreprise Management et ingénierie études, recherche et développement industriel";"Support à l'entreprise Industrie";"";"Rédiger des documents de travail ( rapports, notes de synthèse...) adaptés aux personnes et situations rencontrées et appropriés aux organisations et structures concernées Animer une réunion Maîtriser l'expression écrite et orale de la langue française et ses techniques d'expression Anglais professionnel Maîtriser les processus méthodologiques";"";"";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : Licence mention Sciences pour l’ingénieur, Licence mention Informatique, Licence Mathématiques, Licence mention Electronique, énergie électrique, automatique. L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat conformément à la délibération du conseil d’administration mise en ligne sur Apoflux. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";"" "Les MIAGE sont nées d'un besoin fort exprimé par les entreprises : disposer de collaborateurs sachant répondre à l'exigence croissante de la vie des organisations en matière de gestion des informations et de prise de décision. Disposant d'une culture transversale mêlant aussi bien la connaissance des problématiques de gestion, que la maîtrise des sciences et technologies de l'information, les miagistes possèdent une solide réputation de polyvalence qui explique leur succès auprès des établissements financiers, des sociétés industrielles, entreprises de services du numérique (ESN), éditeurs de progiciels de gestion, grandes administrations, ou PME.";"Master";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Systèmes d’Information des Entreprises";"13532633";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"Henri NICOLAS";"";"henri.nicolas@u-bordeaux.fr";"Christophe MAILLET";"";"christophe.maillet@u-bordeaux.fr";"";"Secrétariat Master MIAGE";"uf-info.miage@diff.u-bordeaux.fr";"L'objectif du parcours système d'information des entreprises du master Miage consiste à former des cadres aptes à appréhender, sous tous les aspects techniques, méthodologiques, commerciaux, stratégiques et financiers, les différents problèmes que posent la conception et le développement de l’informatique et des systèmes d’information au sein d’une organisation. Les compétences développées reposent sur 3 axes principaux : - Analyser et comprendre le fonctionnement et les besoins des organisations (questions comptables, logistiques, financières...). - Proposer des solutions informatiques et assurer leur mise en œuvre (gestion de bases de données, réseaux, développement d'intranet et internet ...). - Mettre en lien des connaissances techniques et/ou transverses pour mener à bien des projets.";"À l'issue de la formation: Métiers centrés sur une approche générique des systèmes d'information : gestionnaire d'applications, auditeur informatique, architecte des systèmes d'information Métiers centrés sur une approche technique et technologique : administrateur de bases de données, intégrateur d'exploitation, expert en technologie internet et multimédia, expert en technologie des systèmes décisionnels, audit informatique, contrôleurs de gestion Après les premières années d'expérience: Consultant : ERP, informatique, technologies, e-business, conduite du changement, Auditeur informatique Chef de projet maîtrise d'ouvrage et maîtrise d’œuvre, Intégrateur d'applications, Expert en méthodes, outils, qualité, sécurité, et/ou données. À plus long terme : Direction des systèmes d'information.";"Les MIAGE forment des cadres spécialisés dans l'ingénierie des systèmes d'information et de décision des entreprises. Les compétences acquises font des miagistes des collaborateurs recherchés, qui trouvent leur place dans les fonctions d'encadrement de l'information et de l'organisation des entreprises.";"Pratiquement 100% des miagistes bordelais ont un emploi trois mois après l'obtention de leur diplôme de Master.";"";"Ingénierie des Systèmes d'information : Modélisation, environnement, méthodes d'analyse de conception, fonctions et processus, qualité, gestion de projets et mise en œuvre. Sciences et technologies informatiques : Systèmes informatiques : bases de données, systèmes d'exploitation, réseaux, entrepôts de données, programmation : algorithmique, concepts et langages (objets, répartis, ...). Mathématiques pour l'informatique et l'organisation des entreprises : Algèbre linéaire, algorithmique numérique, statistiques et probabilités, recherche opérationnelle, fouille de données. Gestion des organisations : Gestion comptable, économie, analyse financière, gestion de la production, gestion des ressources humaines, marketing, aspects juridiques. Communication et langues";"En M1: Septembre - Décembre : En formation Janvier - Mars : En entreprise Avril - Mai : En formation Juin - Août : En entreprise En M2: Septembre - Décembre : En formation Janvier - Mars : En entreprise Avril - Juin : En formation Juillet - Septembre : En entreprise";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : Licence informatique parcours informatique de gestion (MIAGE) Licence économie-gestion parcours méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant.";"";"L'enseignement de MIAGE est orienté vers la professionnalisation des étudiants. Il repose, outre les formes de l'enseignement classiques, sur des projets d'application conduits en groupe, des travaux de terrain et des périodes en entreprise de longue durée, qui mettent les étudiants en situation de conduite de projets, et confrontent leurs acquis à la réalité des organisations. Le réseau national des miagistes est très actif et propose des offres d’emploi. Image très positive des MIAGE de France auprès des entreprises. La MIAGE de Bordeaux a tissé de nombreux liens avec les entreprises et les banques concernées par l’informatique et la gestion en Gironde." """Qu’est-ce que l’informatique de santé ? Ensemble de savoirs et de savoir-faire nécessaires à la compréhension des mécanismes d’interprétation et de raisonnement médical, d’abstraction et d’élaboration des connaissances, de mémorisation et d’apprentissage. L’informatique de santé est l’application des techniques issues de l’informatique au domaine médical.""";"Master";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Bordeaux";"Systèmes d'information et technologies informatiques pour la santé (SITIS)";"13533122";"ISPED - Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement";"1 an en M2";"Fleur Mougin";"Responsable pédagogique";"fleur.mougin@u-bordeaux.fr";"Elodie DEPENNE";"Gestionnaire apprentissagE";"elodie.depenne@u-bordeaux.fr";"";"Gestion des cursus étudiants LMD Santé";"scolarite.lmd.sante@u-bordeaux.fr";"""Objectifs de la formation Le domaine de l’informatique de santé est un domaine en plein essor qui concerne un vaste secteur d’activités en Gironde. Ce master forme des spécialistes de haut niveau en informatique de santé, ayant de solides bases théoriques sur les systèmes d’information et capables de les appliquer. Cela permet d’acquérir une réelle maîtrise des aspects théoriques de ce domaine spécifique et une autonomie dans la mise en oeuvre et l’utilisation des méthodes informatiques liées à l’extraction, au traitement et à l’exploitation de l’information médicale. Compétences acquises À l’issue de cette année de formation, l’étudiant est en capacité de : proposer et mettre en œuvre des solutions logicielles pour une application en santé donnée, prenant en compte les contraintes d’usage liées à ce domaine intégrer les contraintes liées à l’interopérabilité dans le développement de solutions logicielles en santé mettre en œuvre des architectures d’intégration de données et des solutions pour l’utilisation secondaire de données biomédicales représenter les connaissances d’un domaine dans le champ de la santé savoir appliquer les conditions spécifiques permettant de garantir la sécurité, la confidentialité et l’intégrité des données dématérialisées de santé. Concevoir, mettre en œuvre et gérer une base de données Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte Situer son rôle et sa mission au sein d’une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives""";"""Les postes pourvus par les étudiants du master à l’issue de leur formation sont des postes de médecin DIM ou de chef de projets dans des structures diverses. Citons à titre d’exemple : les entreprises du secteur de l’informatique de santé les espaces numériques régionaux de santé (ENRS) les départements / services d’information médicale des établissements de santé les laboratoires pharmaceutiques.""";"";"";"";"""Semestre 3 Remise à niveau «Programmation Orientée Objet & Bases de Données» Données épidémiologiques : principe de collecte, analyse et communication en anglais Recherche d’information, indexation et fouille de textes Interopérabilité, normes et standards en santé Systèmes d’information en santé et pilotage Intégration et utilisation secondaire de données biomédicales Approfondissement en gestion de bases de données et data-management Sécurité informatique, confidentialité et droit Gestion de projet Terminologies et ontologies biomédicales Semestre 4 Intégration des contraintes homme/machine en informatique de santé Aide à la décision en santé""";"""Septembre à janvier : en moyenne, 3 semaines à l’université, et 1 semaine en entreprise Février à juin : en moyenne, 1 semaine à l’université et 6 semaines en entreprise Juillet et Août : temps complet en entreprise""";"Étudiants en formation initiale ayant validé : soit un master 1 de santé publique, de biologie, d’informatique ou plus généralement scientifique, soit un 2e cycle d’études médicales, pharmaceutiques, odontologiques ou maïeutique, en ayant validé des UER d’informatique Candidature : La sélection des candidats se fait sur dossier incluant un CV détaillé et une lettre de motivation. Si nécessaire, un entretien avec le responsable pédagogique de la formation est organisé. Retrait des dossiers de candidature à partir du 30 mars : www.isped.u-bordeaux.fr Rubrique FORMATION puis MASTER SANTE PUBLIQUE puis Master 2 SITIS Envoi des dossiers complétés par Internet avant le 15 juin Périodes de sélection, réponse en juillet""";"Cette formation s’adresse à des étudiants provenant soit d’un master 1 de santé publique, de biologie, d’informatique ou plus généralement scientifique, soit d’un équivalent. En particulier, les étudiants en médecine, odontologie, pharmacie ou maïeutique ayant validé des unités d’enseignement-recherche (UER). Sont également concernés les ARE ayant exercé des activités en lien avec l’informatique de santé.";"""1ère région de France en termes d’implantation de sociétés du secteur : bassin d’emploi important et recrutement d’apprentis favorisé. Existence du Cluster TIC santé Aquitain qui soutient les entreprises sur le marché de la e-santé Adossement à la recherche et forte présence de professionnels Accompagnement en amont et pendant le stage pour définir la question, les objectifs et les méthodes à utiliser Dispositifs d’accompagnements Accueil des étudiants étrangers venant suivre la formation à Bordeaux, afin de faciliter les démarches administratives et une bonne intégration dans le nouvel environnement universitaire Remise à niveau possible via un accès aux UE épidémiologie/statistique/informatique du master 1 de santé publique de l’ISPED pour les étudiants ayant suivi un autre cursus Tout au long de l’année, accompagnement des étudiants par l’équipe pédagogique autour du responsable pédagogique de la formation Possibilité de suivre des ateliers d’orientation et d’insertion professionnelle concernant la recherche de stage ou d’emploi, la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation, la préparation aux entretiens de recrutement.""" "De l'Internet aux réseaux sociaux, des téléphones aux jeux vidéos, des ordinateurs aux réseaux domotiques, des véhicules à la T.N.T, les Réseaux et Télécommunications sont présents chaque jour un peu plus dans notre quotidien. Rarement un domaine n'a connu un tel essor en si peu de temps. Au cours de cette décennie, de nouveaux métiers ont vu le jour, nécessitant de nouvelles compétences. La demande de personnel qualifié est croissante mais l’offre très insuffisante. Les IUT R&T de France ont pour mission d'y remédier. La licence professionnelle MRIT ASUR a pour objectif d'apporter les connaissances théoriques et pratiques indispensables à l'administration des réseaux informatiques, tout en mettant l'accent sur les compétences et savoir-faire spécifiques à leur surveillance et leur sécurisation.";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Administration et sécurité des réseaux (ASUR)";"25032615";"IUT Mont-de-Marsan (UPPA)";"1 an";"Yannick Lespine";"Enseignant";"yannick.lespine @ univ-pau.fr";"Alain LESPINE";"Responsable Relations Entreprises";"alain.lespine@univ-pau.fr";"Peggy RIVENQ";"Service scolarité";"peggy.rivenq@univ-pau.fr";"LES FUTURS DIPLÔMÉS SERONT EN MESURE : • d'administrer un réseau • d'assurer la tâche d'administrateur de sécurité • d'effectuer une analyse des risques • de concevoir un règlement de sécurité • d'installer les mesures de protection adéquates Les diplômés de cette licence professionnelle disposent de compétences générales informatiques : - dans les réseaux : leur permettant de concevoir, dimensionner, configurer et administrer une architecture complète, - dans l’administration système : leur permettant d’installer et configurer les différents services élémentaires associés (messagerie, web, serveur de fichiers, serveur d’impression, serveur de noms,…), - dans le vocabulaire scientifique : leur permettant d’utiliser une documentation technique en français ou en anglais. Les diplômés possèdent également des compétences spécifiques qui leur permettent : d'assurer la tâche d'administrateur de sécurité, d'effectuer une analyse des risques, de concevoir un règlement de sécurité, d'installer les mesures de protection adéquates, de mettre un système d’information en conformité avec la législation française et européenne.";"Les métiers que pourront exercer les futurs diplômés s'inscrivent dans les domaines technico-professionnels suivants : RSSI (Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information) Administrateur de réseaux Responsable d'exploitation Consultant dans le domaine de la sécurité des réseaux Architecte réseaux";"";"";"";"UE1 : Socle commun des compétences transversales (10 ECTS) Anglais (30h) Comprendre des textes et exposés scientifiques Parler sur des sujets scientifiques et quotidiens Rédiger des textes cohérents sur des sujets scientifiques Communication et Qualité de Services (30h) Aider un client à spécifier ses besoins Effectuer une intervention client efficace Gérer les incidents Pérenniser une qualité de service Gestion des Systèmes d'Information (30h) Droit et Réglementation Principaux modes de management Cycles de vie d'un projet Quantification d'un projet Méthode ITIL UE2 : Socle commun des compétences techniques (10 ECTS) Réseaux et Services (Web, FTP, SSH, LDAP, ...) (80 h) Réseaux locaux / réseaux WAN TCP/IP, adressage, routage Filtres et gardes barrières (ACL, netfilters, ZBF, ...) HTTP / Apache DNS / bind9 LDAP / OpenLdap Convergence Télécoms / Réseaux (60 h) Réseaux de transports (architectures, multiplexage, PDH, SDH, DWDM, ...) Technologies de boucles locales (xDSL, BLR, FTTH, Satellite, ...) Réseaux sans fils (mobile 2G, 3G, 4G, 5G, WIFI, ..) ToIP, VoIP, Qualité de Service Sécurité des Réseaux (réseaux locaux, VPN) (40 h) Initiation aux architectures sécurisées Introduction à la cryptologie Initiation aux VPN et garde-barrières UE 3 : spécifique au parcours ASUR (20 ECTS) ASUR 1: Analyse de risques (30 h) Sensibilisation aux risques informatiques et à leur conséquences Critères de sécurité dans l'administration des systèmes d'information Concepts d'analyse de risques Méthode EBIOS / Norme ISO 27005 ASUR 2: Architectures de réseaux sécurisées (50 h) Notions élémentaires de cryptologie Les différents types d'attaques Outils de sécurité (VLAN, pare-feu, filtres, portails captifs, proxies, ASA, …) Sécurité des réseaux locaux Sécurisation des accès Sécurisation des flux (données, contrôle, gestion) Modèle AAA / Standard 802.1X Sécurité Wifi IDS / IPS Concevoir une architecture complète sécurisée ASUR 3: Virtual Private Networks (VPN) (30 h) IPSec GRE MPLS OpenVPN ASUR 4: Administration et Sécurisation des Services (70 h) Administration des OS serveurs (2012, 2016, GPO, AD, ...) Administration Linux / Windows Langage script Supervision Dimensionnement des équipements Sécurisation des services Cyberdéfense Sauvegardes PRA / PCA Analyse de logs UE 4 et UE5 : Projet tuteuré et stage en entreprise (8 + 12 ECTS) Travail en immersion Rédaction mémoire Présentation orale Tous les Travaux Pratiques sont mis en œuvre sur des plateformes constituées de matériel récent, de haute technologie et de gamme professionnelle: routeurs, commutateurs, bornes wi-fi, de marque Cisco, firewalls de marque Cisco et SoftWare Technologies (CheckPoint), IPBX, de marques Cisco, Astra, Alcatel, ... les serveurs fonctionnent essentiellement sous le système d'exploitation Linux, parfois Windows Server pour les applications spécifiques. Moyens mis à disposition : Les séances de TP se déroulent en binômes. Chaque binôme dispose au moins d'un élément de chaque catégorie et de deux PC (un pour chaque apprenant). Chaque PC possède 5 cartes réseaux indépendantes et peut virtualiser plusieurs machines clientes et serveurs, ce qui ouvre la possibilité de manipulations individuelles confortables, à chaque apprenant.";"La formation en alternance se compose d’enseignements programmés sur 14 semaines entre le 1er octobre et le 31 mars, et d’une immersion en entreprise sur 39 semaines réparties entre le 1er septembre et le 31 août.";"La Licence Professionnelle ASUR est une formation de niveau II à finalité professionnelle, destinée aux titulaires de l'un des diplômes suivants : D.U.T. R&T D.U.T. Informatique D.U.T. MMI (MultiMedia et Internet) B.T.S. SIO-SISR (Services Informatiques aux Organisations option Solution d’Infrastructures, Systèmes et Réseaux) B.T.S. SN-IR (Systèmes Numériques option Informatique et Réseaux) B.T.S. SN-EC (Systèmes Numériques option Electronique et Communications) B.T.S. Domotique L2 scientifiques Sur validation d'expérience professionnelle (ex VA85) …";"";"Un conseil de perfectionnement a été mis en place depuis le premier jour. La participation importante des industriels lui a fait prendre une ampleur considérable dans le fonctionnement de notre licence professionnelle. Les besoins du terrain sont clairement exprimés par les personnes concernées. Sur la base des enquêtes de satisfaction que nous effectuons chaque année auprès des étudiants, il nous est également possible de tirer des conclusions intéressantes que nous confrontons aux ressentis de chaque participant à ce conseil. Une enquête auprès des tuteurs de stages est également réalisée, toujours dans le but d’améliorer la formation. Chaque année, le contenu de nos UEs est adapté, faisant suite aux conclusions de ce conseil de perfectionnement. Les modifications de programme sont mises en œuvre dès la rentrée suivante." "De l'Internet aux réseaux sociaux, des téléphones aux jeux vidéos, des ordinateurs aux réseaux domotiques, des véhicules à la T.N.T, les Réseaux et Télécommunications sont présents chaque jour un peu plus dans notre quotidien. Rarement un domaine n'a connu un tel essor en si peu de temps. Au cours de cette décennie, de nouveaux métiers ont vu le jour, nécessitant de nouvelles compétences. La demande de personnel qualifié est croissante mais l’offre très insuffisante. Les IUT R&T de France ont pour mission d'y remédier. La licence professionnelle ""Métiers des Réseaux informatiques et Télécommunications"" parcours ""Architectes de Réseaux Multimédia"" (ARM) propose une formation scientifique qui aborde deux domaines en pleine convergence : les réseaux de télécommunications qui sont longtemps restés spécialisés dans le transport des informations audio (voix, musiques,…) ou vidéo (images, films,…) et les réseaux informatiques dédiés au transport de données. Aujourd'hui, ils sont devenus indissociables : un même réseau unifié constitue l'infrastructure sur laquelle transitent toutes les données numériques autour de la planète (Internet, www, mail, téléphonie numérique, visioconférence, télévision numérique,…). Cette double compétence constitue le cœur des métiers ciblés par ce diplôme.";"Licence Professionnelle";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Architecture de réseaux multimédias (ARM)";"25032615";"IUT Mont-de-Marsan (UPPA)";"1 an";"Yannick Lespine";"Enseignant";"yannick.lespine @ univ-pau.fr";"Alain LESPINE";"Responsable Relations Entreprises";"alain.lespine@univ-pau.fr";"Peggy RIVENQ";"Service scolarité";"peggy.rivenq@univ-pau.fr";"LES FUTURS DIPLÔMÉS SERONT EN MESURE : • d'installer tout type de matériel lié à la téléphonie fixe ou mobile et aux technologies xDSL (ADSL, SDSL, Triple Play, ...) et FTTx (Fibre Optique), • d'intervenir sur des équipements existants et de les configurer, • de conseiller l'entreprise sur les évolutions de ses équipements (Triple Play), • de proposer et de concevoir l'architecture d'un réseau de téléphonie privé, • de rédiger des propositions commerciales pour des équipements installés. Les diplômés de cette licence professionnelle disposent de compétences générales informatiques : -dans les réseaux : leur permettant de concevoir, dimensionner, configurer et administrer une architecture complète, -dans l’administration système : leur permettant d’installer et configurer les différents services élémentaires associés (messagerie, web, serveur de fichiers, serveur d’impression, serveur de noms,…), -dans le vocabulaire scientifique : leur permettant d’utiliser une documentation technique en français ou en anglais. Les diplômés possèdent également des compétences spécifiques qui leur permettent : -d'installer tout type de matériel lié à la téléphonie fixe ou mobile et aux technologies xDSL (ADSL, SDSL, Triple Play, ...) et FTTx (Fibre Optique), -d'intervenir sur des équipements existants et de les configurer, -de conseiller l'entreprise sur les évolutions de ses équipements (Triple Play), -de proposer et de concevoir l'architecture d'un réseau de téléphonie privé, -de rédiger des propositions commerciales pour des équipements installés.""";"Les métiers que pourront exercer les futurs diplômés sont variés : Intégrateurs de réseau convergents, Techniciens d'intervention, Responsables d'opérations chez un opérateur, Administrateurs de réseaux informatiques et téléphoniques";"";"";"";"UE1 : Socle commun des compétences transversales (10 ECTS) Anglais (30h) Comprendre des textes et exposés scientifiques Parler sur des sujets scientifiques et quotidiens Rédiger des textes cohérents sur des sujets scientifiques Communication et Qualité de Services (30h) Aider un client à spécifier ses besoins Effectuer une intervention client efficace Gérer les incidents Pérenniser une qualité de service Gestion des Systèmes d'Information (30h) Droit et Réglementation Principaux modes de management Cycles de vie d'un projet Quantification d'un projet Méthode ITIL UE2 : Socle commun des compétences techniques (10 ECTS) Réseaux et Services (Web, FTP, SSH, LDAP, ...) (80 h) Réseaux locaux / réseaux WAN TCP/IP, adressage, routage Filtres et gardes barrières (ACL, netfilters, ZBF, ...) HTTP / Apache DNS / bind9 LDAP / OpenLdap Convergence Télécoms / Réseaux (60 h) Réseaux de transports (architectures, multiplexage, PDH, SDH, DWDM, ...) Technologies de boucles locales (xDSL, BLR, FTTH, Satellite, ...) Réseaux sans fils (mobile 2G, 3G, 4G, 5G, WIFI, ..) ToIP, VoIP, Qualité de Service Sécurité des Réseaux (réseaux locaux, VPN) (40 h) Initiation aux architectures sécurisées Introduction à la cryptologie Initiation aux VPN et garde-barrières UE 3 : spécifique au parcours ARM (10 ECTS) ARM1 : Administration et Architecture des Systèmes de Téléphonie ARM2 : Administration et Services Téléphoniques Avancés ARM3 : « Triple Play » ARM4 : ToIP et IPBX UE 4 : projet tuteuré (8 ECTS) UE 5 : stage en entreprise (12 ECTS)";"La formation en alternance se compose d’enseignements programmés sur 14 semaines entre le 1er octobre et le 31 mars et d’une immersion en entreprise répartie sur 38 semaines entre le 1er septembre et le 31 août.";"La Licence Professionnelle ARM est une formation de niveau II à finalité professionnelle destinée aux titulaires de l'un des diplômes suivants : D.U.T. R&T D.U.T. Informatique D.U.T. MMI (MultiMedia et Internet) B.T.S. SIO-SISR (Services Informatiques aux Organisations option Solution d’Infrastructures, Systèmes et Réseaux) B.T.S. SN-IR (Systèmes Numériques option Informatique et Réseaux) B.T.S. SN-EC (Systèmes Numériques option Electronique et Communications) B.T.S. Electrotechnique B.T.S. Domotique L2 scientifiques Sur validation d'expérience professionnelle";"";"Un conseil de perfectionnement a été mis en place depuis le premier jour. La participation importante des industriels lui a fait prendre une ampleur considérable dans le fonctionnement de notre licence professionnelle. Les besoins du terrain sont clairement exprimés par les personnes concernées. Sur la base des enquêtes de satisfaction que nous effectuons chaque année auprès des étudiants, il nous est également possible de tirer des conclusions intéressantes que nous confrontons aux ressentis de chaque participant à ce conseil. Une enquête auprès des tuteurs de stages est également réalisée, toujours dans le but d’améliorer la formation. Chaque année, le contenu de nos UEs est adapté, faisant suite aux conclusions de ce conseil de perfectionnement. Les modifications de programme sont mises en œuvre dès la rentrée suivante." "Cette formation s’adresse à un large public et prépare à des fonctions d’encadrement et de direction. Elle propose de nombreuses opportunités d’immersions en entreprise notamment une formation par apprentissage, atout majeur pour l’insertion professionnelle / véritable tremplin pour l’emploi Les stages et métiers offerts par les entreprises qui recrutent les étudiants du master s’articulent autour de trois axes principaux : la gestion de projet, l’e-management et l’aide à la décision.";"Master";"Informatique - Electronique - Réseaux";"Université de Pau et des Pays de l'Adour";"Management des organisations et des technologies de l'information (MOTI)";"13531082";"IUT Pau (UPPA)";"1 an au cours du Master 2";"Christian SALLABERRY";"Responsable du Master 2";"christian.sallaberry@univ-pau.fr";"Amaia ECHEVERRIA";"Responsable Relation Entreprise";"amaia.echeverria@univ-pau.fr";"";"Secrétariat des formations";"formations.iae@univ-pau.fr";"Ce master a pour objectif de donner une double compétence en management des organisations et technologies de l’information. Les étudiants se forment aux outils bureautiques et informatiques dédiés à la gestion. Ils acquièrent des connaissances et des compétences qui leur permettront d’exercer dans les grandes fonctions de management de l’entreprise : ressources humaines, comptabilité, contrôle de gestion, finance, marketing, production, systèmes d’information.";"Une formation à forts débouchés : • Auditeur • Webmaster • Consultant en SI – ERP • Chef de projet • Responsable logistique et qualité • Community Manager • Coordinateur e-GRH • Responsable SI • Contrôleur de gestion";"";"86% des diplômés trouvent leur premier emploi en moins de 1 an. 1922 €/mois est le salaire net moyen d’un diplômé après 2 ans. 65% des diplômés sont cadres après 2 ans. 86% sont en CDI après 2 ans.";"";"• E-Marketing 40h • Audit des Systèmes d'information 40h • Techniques quantitatives de gestion/SIAD 40h • Environnement juridique 40h • Réseaux 20h • Progiciels de gestion intégrés 40h • Langues 40h • Tutorat 30h • Travaux de Groupe 18h • Séminaires : e-management et SI 70h • Séminaire Entreprenariat 12h • Méthodologie de recherche 10h";"• L’année débute mi-septembre par trois semaines d’enseignement à l’IAE campus de Pau. • L’alternance se réalise sur un rythme d’une semaine d’enseignement / trois semaines en entreprise (12 semaines d’enseignement pour un total de 380h d’enseignement). • Un mémoire de fin d’études, dont la problématique est en lien avec les missions exercées pendant la période d’apprentissage, est produit par l’étudiant. Ce mémoire professionnel fait l’objet d’une soutenance orale, en présence du tuteur de l’entreprise au mois de septembre, en fin de formation. 40 heures d’analyse financière et de comptabilité sont également proposées aux étudiants n’ayant pas un profil éco-gestion.";"La sélection s'effectue sur la base de l'étude du dossier du candidat. Les réponses aux candidats sont communiquées par courrier électronique en juillet.";"";"L’ACCOMPAGNEMENT DES ÉTUDIANTS L’IAE accompagne les étudiants dans la recherche d’un apprentissage et dans sa réalisation en entreprise. • En Master 1, un accompagnement est proposé aux étudiants pour la définition d’un projet professionnel, la rédaction de CV et lettres de motivation ainsi que la préparation aux entretiens. • En Master 2, un tutorat et un suivi en entreprise sont organisés pour un bon déroulement de l’apprentissage ainsi que la préparation du mémoire de fin d’étude et de sa soutenance TOUT AU LONG DU CURSUS : intervenants professionnels, projets de groupe, études de cas" "La logistique est une fonction globale qui assure : ››la gestion des flux de matières et de produits des fournisseurs jusqu’au consommateur et leur retour (service après-vente et recyclage) ; ››les flux d’informations nécessaires à la gestion de ce circuit. La gestion logistique est une formation transversale qui permet d’optimiser les flux et les stocks en organisation. Le transport est un moyen particulier d’optimiser cette gestion logistique. Il se décline en plusieurs modes (aérien, ferroviaire, routier, maritime) étudiés dans la formation mais aussi en multimodalité.";"DUT";"Logistique et transport";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"2 ans";"";"";"recrutement-dut-glt-alt@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Préparant à des fonctions transversales, la formation DUT GLT permet de s’intégrer pleinement dans la gestion, l’organisation et l’encadrement de tout type d’entreprise. Le logisticien exerce une activité d’interface entre les services de l’entreprise et ses partenaires extérieurs. Il coordonne les opérations relatives aux flux physiques (matières, produits semi-finis, produits finis), et aux flux d’informations. L’activité professionnelle du diplômé GLT couvre un large spectre de techniques d’exploitation de transports de personnes et de marchandises en intégrant les problématiques d’intermodalité des transports et du développement durable. Le diplômé GLT intervient également dans la gestion des stocks et des approvisionnements, gestion des réseaux d’entrepôts, techniques du commerce international, etc.). Le diplômé doit savoir mettre en œuvre des méthodes visant à réguler les flux en s’appuyant sur un système logistique et des réseaux d’information performants et avoir des connaissances en gestion afin d’analyser et contrôler les coûts en commerce.";"››Agent d’exploitation ››Agent logistique ››Approvisionneur ››Responsable logistique ››Assistant commercial ››Agent de transit ››Responsable d’exploitation ››Assistant import/export ››Responsable gestionnaire de stock ››Magasinier Quelles fonctions ? ››Activités d’exploitation et de gestion (véhicules, stocks de marchandises, emplacements, entrepôts) ou administratives (suivi de dossiers) ››Activités technico-commerciales (assistant d’un responsable, gestion de clients) ››Chef de projet dans le secteur des transports";"››Les transports : aérien, fluvial, ferroviaire, maritime, routier, qu’il s’agisse du transport de marchandises ou de voyageurs, de la gestion de parc à l’optimisation de tournées ››La douane : transitaire, commissionnaire de transport ››La logistique : logistique d’approvisionnement, supply chain management, logistique événementielle, logistique humanitaire, logistique hospitalière ››La grande et moyenne distribution : relations clients et relations fournisseurs, service après-vente, démarche qualité…";"";"";"››Anglais, espagnol ou allemand ››Éléments fondamentaux de la communication ››Économie générale, économie des transports ››Connaissance de l’entreprise (organisation d‘entreprise), gestion des ressources humaines et management d’équipe ››Mercatique, négociation commerciale et achat, droit, géographie des flux ››Outils mathématiques et statistiques, techniques quantitatives ››Gestion comptable et financière, gestion budgétaire, contrôle de gestion ››Informatique et système d’information ››Transport de voyageurs, ferroviaire et fluvial, routiers, aériens, maritimes, logistique globale et commerce international ››Gestion d’entrepôt et conditionnement, gestion des stocks et des approvisionnements, gestion de production ››Qualité";"››La formation comprend 1 260 heures d’enseignement sur 44 semaines et 60 semaines en entreprise ››Le volume horaire est de 35 heures par semaine. ››Le rythme de l’alternance est une semaine au centre de formation, une semaine en entreprise, de septembre à Juin";"Être titulaire d’un baccalauréat (toute série) ou être étudiant de licence 3 en réorientation Inscription Saisie des candidatures sur le site : http://www.parcoursup.fr/ Les dossiers de candidature sont classés en fonction de leur qualité et après examen approfondi des intentions énoncées dans la lettre de motivation. Les candidatures admissibles sont reçues en entretien.";"";"La formation par l’alternance s’avère être un atout indéniable dans la vie professionnelle grâce à l’expérience accumulée. Elle augmente l’employabilité des diplômés à court terme." "Le DUT ""Qualité, logistique industrielle et organisation"" vise à former des techniciens supérieurs capables d'exercer des métiers liés à la maîtrise des flux, spécialisés, bien que possédant des bases communes, en logistique industrielle ou en qualité. Cette formation à caractère universitaire et technologique permet, en deux ans, d’appréhender les différents aspects de la gestion de production et de la logistique industrielle ainsi que l’amélioration de la qualité. Elle répond à la demande des entreprises d’être toujours plus performantes et compétitives, tant dans les secteurs industriels que tertiaires";"DUT";"Logistique et transport";"Université de Bordeaux";"";"35020007";"IUT de GRADIGNAN";"1 an (2° année)";"KANKOU Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"";"";"";"Cette formation à caractère universitaire et technologique permet, en deux ans, d'appréhender les différents aspects de la gestion de production et de la logistique industrielle ainsi que l'amélioration de la qualité. Elle répond à la demande des entreprises d'être toujours plus performantes et compétitives, tant dans les secteurs industriels que tertiaires. Le DUT QLIO forme des techniciens capables de gérer les stocks et l'approvisionnement, de planifier la mise en production, d'organiser la circulation des matières et des informations, d'améliorer la qualité dans tous les secteurs d'activité. Le travail en équipe et la communication y sont développés car indispensables pour réussir dans le monde de l'entreprise. Le DUT QLIO forme des techniciens capables de gérer les stocks et l’approvisionnement, de planifier la mise en production, d’organiser la circulation des matières et des informations, d’améliorer la qualité dans tous les secteurs d’activité.Le travail en équipe et la communication y sont développés car indispensables pour réussir dans le monde de l’entreprise";"›technicien logistique ›technicien gestion de production, planification, ordonnancement, lancement, ›animateur qualité›technicien organisation ›gestionnaire d’approvisionnement et flux de production ›gestionnaire de stocks›technicien contrôleur qualité›technicien amélioration continue";"›aéronautique ›agroalimentaire ›bâtiment ›électronique ›industrie du bois ›industrie pharmaceutique ›mécanique ›santé ›services ›textile ›....";"";"";"Semestre 1›Logistique, qualité, système de production, gestion des stocks, développement durable et responsabilité sociétale›Typologie des produits et des procédés›Structure et organisation des entreprises, approche économique et comptable›Anglais, communication, mathématiques, projet tuteuré, projet personnel et professionnel (PPP) Semestre 2›Gestion de la demande, planification de la pro-duction, management et amélioration par la qualité›Mécanique, organisation d’un poste de travail, sys-tèmes automatisés, coûts›Conception des systèmes d’information, planifica-tion de projet›Anglais, communication, mathématiques, projet tuteuré, PPP Semestre 3›Ordonnancement, mise en œuvre d’une démarche d’amélioration, maîtrise des procédés›Pilotage d’atelier, opti-misation d’un poste de travail, d’une implanta-tion, gestion physique des stocks›Système de gestion des bases de données, pilotage informatisé d’une unité de production›Anglais, communication, mathématiques, projet tuteuré, PPP Semestre 4›Organisation et animation d’une unité de production de biens et de services›Recherche opérationnelle, planification à moyen et long terme, paramétrage d’un ERP›Gestion documentaire d’un système de management de la qualité›Anglais, communication, mathématiques, projet tuteuré, PPP›Stage professionnelMatières enseignéesQuels parcours ?Bac ou équivalentBac ou équivalentÉcole d’ingénieursur dossierou concoursLicence Prosur dossier2e année DUT1re année DUTMasterLicencesur dossierEmploiEmploi";"Deux ans répartis sur quatre semestres";"Être titulaire d’un baccalauréat : général (S, ES), technologique (STI2D, STL, STMG), professionnel ou équivalent›La sélection se fait sur dossier dans le cadre de la procédure nationale d’admission post bac›Les candidats pré-selectionnés sont convoqués à un entretien individuel";"›Curiosité intellectuelle ›Capacité d’écoute et d’échange ›Ouverture d’esprit ›Bonne maîtrise du raisonnement et de l’écrit ›Capacités d’observation, d’analyse et de communication";"Dispositif d'accompagnement Accompagnement à la recherche de stage en petits groupes Suivi individuel par un enseignant attitré lors du stage" "Créée pour répondre aux besoins des entreprises à la recherche de cadres et de techniciens polyvalents, cette licence professionnelle offre aux étudiants un niveau de qualification bac + 3 reconnu dans le cadre national et européen. La formation vise à appréhender le contexte dans lequel s'inscrit l'activité logistique de réception, de stockage, de préparation et de distribution des marchandises de l'entreprise ORGANISATION Organisation pédagogique : 2 semestres : - 1er semestre : tronc commun mutualisé avec le parcours Management logistique et transport - 2nd semestre de spécialisation. Enseignements : cours magistraux et travaux dirigés. Les étudiants doivent également réaliser des projets de recherche individuelle (mémoire) et collectifs (projets tutorés), en partenariat avec des entreprises et sur des problématiques professionnelles. Présence obligatoire aux cours. Contrôles continus et contrôles terminaux, à l’oral et à l’écrit.";"Licence Professionnelle";"Logistique et transport";"Université de Bordeaux";"Gestion des flux et des stocks de marchandises";"25031131";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Arnaud SCHMITT";"Responsable pédagogique";"lp-gfsm@iut.u-bordeaux.fr";"Geneviève MARTIN";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"scolarité";"fvu-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"La formation vise à appréhender le contexte dans lequel s’inscrit l’activité logistique de réception, de stockage, de préparation et de distribution des marchandises de l’entreprise. Elle permet notamment de gérer les flux physiques de marchandises (approvisionnement, gestion des stocks, gestion des entrepôts...) et les informations associées, d’organiser et de gérer les prestations de transports et des activités qui y sont associées (achat, vente...), de choisir les modes de transports (terrestre, fluvial, maritime, ferroviaire, aérien) les mieux adaptés aux produits et les plus respectueux des contraintes environnementales et du développement durable, pour optimiser la qualité de service d’acheminement du fret, de maîtriser les contraintes réglementaires, institutionnelles et environnementales propres à chaque mode de transport, ainsi que la combinaison de ces modes (intermodalité, multimodalité et comodalité).";"Le diplômé peut postuler sur des emplois à responsabilités comme : - Responsable des approvisionnements, - Responsable de flux logistiques, - Responsable d’entrepôt, - Responsable des expéditions, - Responsable magasinage, - Responsable des stocks, - Responsable de la distribution.";"";"enquête à 6 mois de 2016 : 80% en emploi";"";"SEMESTRE 1 UE 1 Mise à niveau Économie, droit, communication, logistique, transport, RSE. UE 2 Management des organisations Stratégie, entreprises en réseaux, GRH, management de projet, droit de l’entreprise UE3 Maîtrise des outils de gestion Logistique, contrôle de gestion, informatique, recherche opérationnelle, anglais professionnel. UE 4 Aide à la réussite Méthodologie du mémoire, de la recherche documentaire, projet personnel et professionnel de l’étudiant SEMESTRE 2 UE 5. Pilotage des flux Outils de gestion des flux internes, management des approvisionnements, gestion de stocks, gestion d’entrepôts, qualité, lean management, anglais appliqué à la logistique. UE 6 Projet tuteuré UE 7 Stage";"La formation dure 1 an, en alternance. L’alternance se fait 1 semaine sur 2 de septembre à avril (une semaine en entreprise ; 1 semaine au centre de formation) puis à temps plein en entreprise de mai à septembre. Volume horaire : 35h / semaine de cours";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. Sélection sur dossier puis entretiens en juin : une attention particulière est portée sur les notes de l’étudiant mais encore sur son attitude, sa connaissance du secteur professionnel et ses recherches pour trouver une entreprise d’accueil. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Modalités d'inscription L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"Enseignement dynamique en partenariat avec les entreprises du secteur" "Créée pour répondre aux besoins des entreprises à la recherche de cadres et de techniciens polyvalents, la licence professionnelle Supply chain Aéro offre aux étudiants un niveau de qualification Bac +3 reconnu dans le cadre national et européen. La formation vise à appréhender le contexte global dans lequel s’inscrit la complexité et l’explosion des flux physiques, d’information, financiers et décisionnels gérés entre les donneurs d’ordres et les multiples fournisseurs et sous-traitants dans le domaine de l’aéronautique et de l’aérospatial. La maîtrise de la supply chain à l’intérieur et à l’extérieur des sites industriels grâce aux outils du système d’information, aux méthodes de stratégie et de management des organisations, à la connaissance des techniques d’achat, d’approvisionnement, de planification et de gestion de la qualité contribue à l’amélioration continue de la performance de l’entreprise et à la satisfaction client.";"Licence Professionnelle";"Logistique et transport";"Université de Bordeaux";"Supply Chain Aero";"";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an sur L3";"Merle Catherine";"";"lp-sca@iut.u-bordeaux.fr";"Martin Geneviève";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Les objectifs du parcours supply chain aéro sont de permettre aux étudiants d’optimiser ces flux tout au long de la chaîne logistique qui peut s’étendre du fournisseur du fournisseur jusqu’au client du client. Il s’agira d’apporter au cours de la formation les notions théoriques permettant de gérer dans les meilleures conditions le respect des délais, des coûts et de la qualité.";"- Gestionnaire de flux - Responsable supply chain - Responsable logistique et planification - Responsable gestion industrielle et logistique - Master Planner - Acheteur - Approvisionneur - Gestionnaire des stocks et des approvisionnements - Logisticien ordonnanceur - Responsable management qualité industrielle - Responsable amélioration continue - Consultant en organisation et management de la supply chain";"- Secteur aéronautique";"100%";"";"";"1 semaine en entreprise, une semaine sur le lieu de formation ( 14 semaines de cours) de septembre à avril et le reste du temps en entreprise";"";"Le parcours s’adresse aux étudiants titulaires d’un DUT ou d’un BTS tertiaire : Gestion Logistique et Transport (GLT), DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA), BTS Commerce International (CI), d’un DUT ou d’un BTS Secondaire : DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation (QLIO), DUT Génie mécanique et productique (GMP), BTS Aéronautique. Les étudiants de licence générale mention Economie et Gestion ou Sciences et Technologies font partie des diplômes d’accès conseillés";"" "Créée pour répondre aux besoins des entreprises à la recherche de cadres et de techniciens polyvalents, cette licence professionnelle offre aux étudiants un niveau de qualification bac + 3 reconnu dans le cadre national et européen. La formation vise à appréhender l’activité de transport dans un contexte d'internationalisation. Elle permet notamment de gérer les flux physiques de marchandises (approvisionnement, logistique intégrée, infrastructures de transports...) et les informations associées, d’organiser et de gérer les prestations de transports et des activités qui y sont associées (achat, vente, stockage, manutention, entreposage, douanes...), de choisir les modes de transports (terrestre, fluvial, maritime, ferroviaire, aérien, national ou international) les mieux adaptés aux produits et les plus respectueux des contraintes environnementales et du développement durable, pour optimiser la qualité de service d’acheminement du fret, de maîtriser les contraintes réglementaires, institutionnelles et environnementales propres à chaque mode de transport, ainsi que la combinaison de ces modes (intermodalité, multimodalité et comodalité). ORGANISATION Organisation pédagogique : 2 semestres : - 1er semestre : tronc commun mutualisé avec le parcours Management logistique et transport - 2nd semestre de spécialisation. Enseignements : cours magistraux et travaux dirigés. Les étudiants doivent également réaliser des projets de recherche individuelle (mémoire) et collectifs (projets tutorés), en partenariat avec des entreprises et sur des problématiques professionnelles. Présence obligatoire aux cours. Contrôles continus et contrôles terminaux, à l’oral et à l’écrit.";"Licence Professionnelle";"Logistique et transport";"Université de Bordeaux";"";"25031130";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an en L3";"Arnaud SCHMITT";"Responsable pédagogique";"lp-mtd@iut.u-bordeaux.fr";"Geneviève MARTIN";"";"fca-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"";"scolarité";"fvu-bastide@iut.u-bordeaux.fr";"Créée pour répondre aux besoins des entreprises à la recherche de cadres et de techniciens polyvalents, la mention Management des Transports et de la Distribution offre aux étudiants un niveau de qualification bac+3 reconnu dans le cadre national, européen et international. La formation vise à appréhender l’activité de transport dans un contexte d’internationalisation. Elle permet notamment : - d’organiser les prestations de transports : choix des modes de transports en fonction des produits, des coûts, dans le respect des contraintes environnementales, sociales et juridiques. - de gérer les flux physiques de marchandises : organisation des tournées, analyse des informations liées à l’exploitation, construction des chaînes de transports, - de traiter les informations associées grâce à la maîtrise des outils de gestion (outils de planification, de prévision…) dans un objectif d’optimisation, - de mettre en place des transports internationaux en tenant compte des éléments liés à la douane, au développement durable et au commerce international, - de maîtriser la comodalité. Le transport de personnes est également abordé : gestion des flux, droit à la mobilité, transports urbains, interurbains, nationaux et internationaux, dans l’ensemble des modes de transports : routier, aérien, maritime et ferroviaire.";"Le diplômé peut postuler sur des emplois à responsabilités dans tous les modes de transport, de personnes ou de marchandises, dans l’export, l’affrètement, le transit, la commission de transport, la douane : commercial-export, responsable de zone-export, responsable transit ou douane, chargé d’affaires à l’international, responsable d’exploitation…";"";"";"";"SEMESTRE 1 UE 1 Mise à niveau Économie, Droit, Communication, Logistique, transport, RSE. UE 2 Management des organisations Stratégie, Entreprises en réseaux, GRH, Management de projet, Droit de l’entreprise. UE3 Maîtrise des outils de gestion logistique Contrôle de gestion, Informatique, Recherche opérationnelle, Anglais professionnel. UE 4 Aide à la réussite Méthodologie du mémoire, de la recherche documentaire, Projet personnel et professionnel de l’étudiant SEMESTRE 2 UE 5 Transports à l’international Commerce international, Droit des transports, Transport multimodal, Douane, Anglais appliqué aux transports, LV2, Mobilité et développement durable. UE 6 Projet tuteuré UE 7 Stage";"La formation dure 1 an, en alternance. L’alternance se fait 1 semaine sur 2 de septembre à avril (une semaine en entreprise ; 1 semaine au centre de formation) puis à temps plein en entreprise de mai à septembre. Volume horaire : 35h / semaine de cours";"En alternance, l’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. Sélection sur dossier puis entretiens en juin : une attention particulière est portée sur les notes de l’étudiant mais encore sur son attitude, sa connaissance du secteur professionnel et ses recherches pour trouver une entreprise d’accueil. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat d’apprentissage. Les candidatures en licences professionnelles sont gérées sur le site CIELL des IUT. Modalités d'inscription L'inscription se fait à la Scolarité, en juillet ou septembre, sur rendez-vous. Les modalités vous seront adressées à l'issue de votre admission.";"";"> Enseignement dynamique en partenariat avec les entreprises du secteur. > Un excellent taux d’insertion professionnelle." "Le parcours Génie Industriel et Logistique forme à la gestion de production, la gestion de stocks, la modélisation d’entreprise, la simulation de production, l’amélioration continue, la gestion de projet, la chaîne logistique… Plus précisément, la première année de master prodigue des connaissances sur : ― Les fonctions de l’entreprise ― L’organisation industrielle (gestion de production et des stocks) ― Les outils du management ― L’analyse et le diagnostic des problématiques industrielles (Amélioration continue) La deuxième année développe selon la spécialisation choisie des compétences en Ingénierie sur : option « Amélioration continue » ― Optimisation de la chaîne logistique ― Implantation des systèmes industriels ― Amélioration de la performance ― Approche managériale option « Supervision » ― Supervision des systèmes automatisés ― Ingénierie Système ― Informatique Industrielle ― Approche managériale";"Master";"Logistique et transport";"Université de Bordeaux";"Génie industriel et logistique";"13525005";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"";"";"";"Julien FRANÇOIS";"Référent alternance du Master Génie Industriel et Logistique";"julien.francois@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Le parcours ""Génie industriel et logistique"" a pour objectif de former des architectes des systèmes de production de biens et de services capables d’utiliser les outils méthodologiques enseignés pour améliorer et piloter les performances des systèmes, que ce soit au périmètre de l'entreprise ou étendue à la chaine logistique. L’intérêt de la formation est d’apporter à des étudiants ayant une solide connaissance technique et technologique, une nouvelle compétence en gestion, organisation et amélioration de la production.";"Cadre Responsable logistique Cadre Supply Chain Manager Cadre Responsable de Production Ingénieur en Amélioration continue Ingénieur/Consultant en organisation et gestion de la production Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise Ingénieur d’affaires en informatique et automatisme Intégrateur / ingénieur en Systèmes d’Information d’entreprise";"";"+ de 50% de nos alternants sont embauchés par leur entreprise à l’issue de leur contrat.";"";"Semestre 1 Gestion de Production et des Stocks Modélisation et Simulation d'Entreprise Amélioration Continue - Lean Gestion de Projet Base Informatique Communication et Professionnalisation Anglais Semestre 2 Mission opérationnelle Optimisation des Systèmes en Réseau Analyse Fonctionnelle et Conception de Produits Projet Semestre 3 Progiciel de Gestion Intégrée Performance, Qualité et Normalisation Gestion d'entreprise et Analyse Financière Communication et Professionnalisation Anglais Liste d'UEs optionnels : Production et Logistique Modélisation et Système d'information Informatique Industrielle Ingénierie Système Semestre 4 Liste à choix d'UEs obligatoires - 1 UE à choisir : Conférences scientifiques et/ou projets Estimation bayésienne en Signal-Image";"Vue la cible de formation, la « pratique » en entreprise est essentielle. C’est pourquoi, les alternants suivent un rythme d’alternance par grandes périodes d’environ 3 mois : - Mi-Septembre à Décembre : Formation - Janvier à Mars : Entreprise - Avril et Mai : Formation - Juin à mi-Septembre : Entreprise Ce rythme leur permet : - de travailler plus efficacement pendant ces longues périodes en se plongeant complétement dans leur mission, - d’éviter beaucoup d’allers retours entre l’entreprise et l’Université : o d’où moins de déplacements / déménagements o donc un meilleur confort pour l’alternant - d’avoir une entreprise partenaire n’importe où en France.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : Licences générales : toute mention Scientifique (Sciences pour l’ingénieur, Informatique, Mathématiques, Électronique, énergie électrique, automatique, Mécanique, Agro-alimentaire…) Licences professionnelles sous réserve d’obtention d’un contrat en alternance : Gestion/Management de la production, supply chain, Maintenance, Automatisme et réseau, … L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat. L'accès en deuxième année est ouvert, sous réserve de place, aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant.";"";"Le parcours Génie Industriel et Logistique est une formation de Master mixte : elle associe des étudiants « classiques » de l’Université de Bordeaux, des alternants (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation) et des « étudiants » en formation continue (reprise d’étude). Tous ces apprenants suivent, ensemble, les mêmes cours, les mêmes TD (Travaux Dirigés), les mêmes TP (Travaux Protiques), les mêmes projets… et les mêmes examens ! Le Master Génie Industriel et Logistique, c’est une équipe pédagogique au service d’une formation très axée sur l’expérience de terrain et adaptée pour petite ou grande entreprise, tout secteur d’activité. Professeurs d’Université et Professeurs associés participent à donner une solide connaissance sur les fondamentaux de la gestion industrielle. Industriels et Consultants sont invités régulièrement à donner leur vision des pratiques industrielles lors de conférences, en interactivité avec le public d’apprenants. Des projets (en groupe de 2 ou 3 étudiants) en première et seconde année du Master permettent de réaliser des projets en lien avec l’entreprise. Obligation d’obtenir le TOEIC pour être diplômé (seuil à 550 en 2017 - seuil prévu à la hausse pour les années à venir). Participation au concours national RobAFIS (pour l’option « Supervision » - construction d’un système répondant à un cahier des charges bien précis)." "La formation Matériaux composites – Mécanique permet d’acquérir une double compétence originale : en sciences des matériaux, en particulier en matériaux composites, et en calcul de structures. Les Ingénieurs Matériaux composites - Mécanique maîtrisent des compétences en développement, industrialisation et certification des matériaux et/ou des structures. La formation est organisée en collaboration avec l’ENSEIRB-MATMECA Bordeaux INP.";"Diplôme d'Ingénieur";"Mécanique";"Bordeaux INP";"";"17 022 501";"ENSCBP-Bordeaux INP- Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique";"3 ans";"";"";"";"";"Secrétariat de Scolarité Matériaux Composites - Mécanique";"scolarite.mcm@enscbp.fr";"";"";"";"Apporter à l’apprenti-ingénieur les connaissances scientifiques, techniques, relationnelles et managériales qui lui permettront de mener à bien, seul ou en équipe, les projets dont il aura la responsabilité au sein de l’entreprise. En particulier, l’ingénieur Matériaux Composites - Mécanique est capable de : - Concevoir une structure, sélectionner le matériau, - Dimensionner une structure composite ou métallique, - Conduire un projet du cahier des charges à la certification. L’apprenti-ingénieur acquiert des compétences spécifiques dans le cadre des missions qu’il réalise en entreprise, comme par exemple : composites carbone-carbone, problématiques de fatigue sur des éléments structurels pour l’aéronautique, constitution d’une banque de données matériaux en relation avec les processus qualité de l’entreprise, etc.";"";"L’ingénieur en Matériaux composites - Mécanique évoluera au sein des services de recherche et de développement, des bureaux d’étude, des bureaux de calcul ou des société d’ingénierie. Secteurs professionnels : aéronautique, spatial, défense, naval, automobile, équipement sportif... Métiers ou fonctions visées : ingénieur Recherche et Développement, ingénieur de calcul …";"";"";"Entreprises, métiers & cultures (34%) Sciences et techniques de l’ingénieur (26%) Chimie et matériaux inorganiques (21%) Physique (15%) Chimie moléculaire et polymères (4%)";"Le rythme des alternances varie sur les 3 années de formation avec une augmentation progressive du temps en entreprise. Le cursus comporte une période professionnelle obligatoire de mobilité internationale d’une durée de 12 semaines.";"La formation d’ingénieurs Matériaux est accessible (SGM, MP ou Chimie), d’un BTS ou d'une L2 dans les domaines des matériaux et de la chimie. La formation d’ingénieurs en Matériaux composites - Mécanique est accessible aux titulaires d’un DUT GMP, d'un BTS ou d'une L2 dans les domaines de la mécanique et des matériaux. Pour en savoir plus : https://enscbp.bordeaux-inp.fr/fr/materiaux-composites-mecanique";"";"" "Cette spécialité répond aux besoins nés de l’évolution contemporaine des matériaux : les matériaux métalliques, les polymères et plastiques, les verres, les céramiques, les composites, les multi-matériaux et les agro-matériaux au sens large (bio-polymères, les bio-composites, les matériaux bio-sourcés). Elle aborde les aspects scientifiques et techniques de la connaissance, la caractérisation, la conception, l’éco conception et la transformation des matériaux.";"DUT";"Mécanique";"Université de Bordeaux";"";"";"IUT de GRADIGNAN";"2eme année en DUT en 2 ans";"Le Petitcorps Yann";"Responsable de la formation";"recrutement-dut-sgm@iut.u-bordeaux.fr";"Hagnere Christine";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"L’objectif de cette formation est double : acquérir des connaissances scientifiques et techniques suffisantes pour comprendre le comportement des matériaux durant leurs transformations et leurs utilisations, connaître les techniques et les procédés de conception, caractérisation et de mise en œuvre des matériaux.";"- Technicien de BE - Technicien de R&D - Technicien des Méthodes - Technico-commercial - Technicien en contrôle non destructif - Technicien responsable des essais - Technicien en conception - Chargé de contact clientèle";"- Aéronautique - Construction navale - Automobile - Santé - Bâtiment - Sports - Emballage - Électronique - Développement durable - Environnement";"";"";"";"L’alternance se déroule par blocs avec une année d’immersion entre les deux semestres S3 et S4. Bloc 1 : démarrage du contrat en entreprise selon la date de recrutement Bloc 2 : S3 dont vacances universitaires en entreprise Bloc 3 : Année en entreprise avec 1 semaine à l’IUT Bloc 4 : S4 dont vacances universitaires en entreprises Bloc 5 : S4 dont module « stage en fin d’études » en entreprise";"";"Rigueur scientifique Curiosité intellectuelle Ouverture d’esprit Autonomie Bonne maîtrise du raisonnement et de l’écrit";"" "Ce cursus permet de répondre aux problématiques industrielles dans les secteurs de l’aéronautique, des transports, de l’automobile et de la machine spéciale. C’est une formation au métier d’ingénieur spécialisé en génie mécanique pour accompagner au mieux les besoins de l’industrie de demain.";"Master";"Mécanique";"Université de Bordeaux";"Génie mécanique";"13525005";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"Denis Teissandier";"Responsable de la formation";"denis.teissandier@u-bordeaux.fr";"Alexandre Lasserre";"Responsable apprentissage Génie mécanique";"alexandre.lasserre@u-bordeaux.fr";"Nadine Berteau";"Secrétaire pédagogique Master mécanique";"nadine.berteau@u-bordeaux.fr";"Former des futurs cadres ingénieurs techniques dans des services d’études, de méthodes, de R & D, de production industrielle et en cabinet conseil. Trois options sont proposées pour viser une double compétence Conception avancée/ Tolérancement 3D : Coordonner et gérer un projet d’étude mécanique : cahier des charges et analyses fonctionnelles - études des avant-projets (notices de calcul et simulations numériques XAO) - justification des choix de conception Constituer les dossiers techniques : paramétrage CAO et outils PLM - tolérancement fonctionnel 1D et 3D (spécifications géométriques ISO, chaînes de cotes) Industrialisation/ Fabrication/ UGV : Établir les gammes de fabrication en liaison avec les services prestataires Simuler par FAO Optimiser les processus de fabrication (CN) (coûts, délais, quantité, qualité-contrôle métrologique MMT) Chargé d’affaires en mécanique : Mettre en oeuvre la gestion de projets industriels Manager et coordonner la relation partenaire (interne/ externe) Manager des projets techniques, humains, économiques et financiers";"Ingénieur en mécanique Ingénieur tolérancement géométrique Ingénieur calcul Ingénieur conception Ingénieur d’études mécaniques Ingénieur industrialisation Ingénieur process méthodes Ingénieur fabrication Ingénieur chargé d’affaires industrielles";"Aéronautique Spatial Défense Automobile Ferroviaire Machine spéciale";"";"";"Matières scientifiques › Outils scientifiques pour l’ingénieur › Mécanique des milieux continus et éléments finis (Abaqus) › Instrumentation et mesure › Transferts thermiques › Dimensionnement à la fatigue › Tribologie Matières liées au Génie mécanique › CFAO, gestion de projet (PLM) › Éco-conception › Choix des matériaux, tolérancement et incertitudes › Méthodes de fabrication › Procédés / industrialisation › Automatique et asservissements › Techniques d’optimisation Matières transversales › Anglais (TOEIC) › Économie d’entreprise › Système de management de la qualité (SMQ) › Communication › Management Option Conception Analyse de la conception de mécanismes (liaisons, transmissions, transformateurs de mouvement, lubrification, bâtis & structures et architecture) Hydraulique Tolérancement (Spécification ISO, chaînes de cotes 3D, simulation numérique des défauts géométriques, métrologie 3D, utilisation de Catia / FTA, 3DCS, MECAmaster) Formaliser et optimiser le paramétrage géométrique et fonctionnel (CATIA V5) Simulation cinématique, dynamique et pré-dimensionnement (Pro / Mechanica et Creo / Simulate) Option Chargé d’affaires Relation partenaires négociation Achats industriels Gestion financière & outils Marketing industriel Droit Gestion du stress et des conflits Management d’une équipe projet Recrutement Animation d’une réunion Option Fabrication Connaissances théoriques lors d’opération de coupe Calculs d’usure des outils, de puissances en tournage / perçage/fraisage Norme couple outil matière Métrologies et mesures liées à l’usinage Usinage des matériaux métalliques conventionnels et autres (titane, inconel…), matériaux composites Chaîne CFAO orientée UGV (CN 5 axes) Gestion de production (coûts, implantation des ateliers, planification, plans directeur et de charge, ordonnancement, GPAO)";"Rythme d’alternance en M1 : 3 mois / 3 mois : ce sont des rythmes longs pour pouvoir recruter des apprentis dans la France entière et pour leur affecter des projets de 3 mois en continu. Rythme d’alternance en M2 : 4 mois à l’université puis 9 mois en entreprise afin d’affecter un projet industriel de fin d’études d’un niveau apprenti-ingénieur";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : mention Mécanique, mention Génie Civil, mention Sciences et Technologie, mention Sciences pour l'ingénieur. L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. https://apoflux.u-bordeaux.fr/etudiant/";"";"Nous formons des ingénieurs techniques reconnus dans le secteur industriel auprès des grands groupes : Airbus, Safran, Arian-group, Renault, PSA, Valeo, Faurecia, SCNF, Lectra,…" "";"Master";"Métiers de l'animation";"Université Bordeaux Montaigne";"Ingéniérie de l’Animation Territoriale";"";"IUT BORDEAUX MONTAIGNE";"12 mois";"Seguin Catherine";"";"catherine.seguin@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal Godineau";"Directeur adjoint";"Pascal.godineau@u-bordeaux-montaigne.fr";"";"";"";"Le projet pédagogique et scientifique du parcours « Ingénierie de l’Animation Territoriale » se fonde d’abord sur le diagnostic social et territorial, qu’il s’agisse des quartiers, des villes, des départements ou des nouvelles intercommunalités mises en place. Il vise ensuite à former des acteurs capables de concevoir, conduire et évaluer des projets d’animation et d’assurer la responsabilité juridique, administrative et financière d’une organisation (structure ou association) ; il doit leur permettre d’intégrer la prise en compte (réflexive, méthodologique, pratique et analytique) des enjeux globaux de l’évolution sociale et territoriale, dans leur action professionnelle. Cette spécialité vise à former des professionnels pour la conception, la mise en œuvre et la gestion de politiques d’animation avec ou à partir de structures sociales, culturelles, sportives et de développement associatif.";"Emplois de direction d’un équipement ou d’un service : directeur-trice d’une MJC, d’un centre social, d’une association ou d’un service de développement local ou d’économie sociale, d’une mission locale, d’un service municipal des sports, de l’animation, de l’enfance, de la culture... Emplois de chef de projet ou de coordinateur, centrés sur la conception, la mise en œuvre et le développement d’un projet, d’un dispositif spécifique d’animation ou de développement : chef de projet « Politique de la ville », d’une ONG, coordinateur d’un plan local d’insertion par l’économie, d’un office socioculturel... Emplois de conseiller technique ou de chargé de mission auprès de la direction d’un équipement, d’un service ou d’une collectivité locale";"";"";"Les responsables formés, doivent pouvoir assumer la responsabilité d’une organisation, la coordination d’une équipe, l’élaboration et la mise en œuvre d’un projet d’activité. Il leur est demandé d’acquérir des compétences de dirigeants et d’experts dans la conception et la gestion de projets complexes, la direction de structures ou de réseaux associatifs. En ce sens, le référentiel de formation du Master IAT liste les missions de l’ingénieur animateur territorial de la façon suivante : Élaborer des stratégies d’animation et de développement d’un territoire dans le secteur de la jeunesse, de la culture, du sport, des loisirs, etc. ; Concevoir, mettre en œuvre et évaluer des projets ; Définir, dans un contexte sociopolitique complexe, des actions diversifiées de communication ; Gérer les ressources humaines et organiser le système de travail ; Gérer administrativement et financièrement une structure, des services, des projets ; Conduire des interventions et des projets pertinents dans un système complexe d’enjeux politiques, sociaux et culturels ; Situer le contexte et mettre en œuvre un projet, en mesurer l’impact et optimiser l’action La formation est donc articulée autour de l’apprentissage de la fonction de direction et des compétences générales suivantes : • Maîtriser des méthodes d’analyse pluridisciplinaire des territoires • Développer un positionnement stratégique au sein des systèmes d’action. • Assurer la responsabilité d’une organisation • Coordonner une équipe autour d’un projet de développement • Évaluer les projets mis en œuvre • Concevoir et gérer des projets complexes, diriger des structures et réseaux associatifs • Articuler recherche, action et pratique professionnelles";"La formation est constituée de 8 unités d’enseignement (numérotées de 1 à 8), elles-mêmes organisées sous une forme modulaire. UE1 : Analyse diagnostique et positionnement stratégique (5 ECTS) UE2 : Concevoir, conduire et évaluer un projet (5 ECTS) UE3 : Communiquer (5 ECTS) UE4 : Gérer les RH, organiser le système de travail (5 ECTS) UE5 : Gestion administrative et financière (5 ECTS) UE6 : Analyse des enjeux et problèmes de société (5 ECTS) UE7 : Séminaires thématiques (5 ECTS) UE8 : Méthodologie de recherche et suivi de mémoire (5 ECTS)";"Le cursus se déroule sur 11 mois, d'octobre à septembre de l’année suivante. La formation se déploie sur 15 regroupements de trois jours (24 heures de présentiel) toutes les trois ou quatre semaines sur le lieu de formation (IUT Bordeaux Montaigne), alternés par des périodes de stage. La durée de stage est variable en fonction des situations professionnelles de chaque stagiaire et ne peut pas être inférieure à 350 heures. Soit au total 710 heures minimum de formation réparties comme suit : • 360 heures d’enseignements • 350 heures minimum de stage en alternance (stage tutoré) A ce total d’heures s’ajoute un accompagnement à la production de documents personnels et collectifs. Au moins un projet collectif de promotion (réalisation d’un forum professionnel, ou autre) fait partie du programme de la formation.";"";"Les candidats doivent être titulaires d’un niveau master 1. A défaut un dossier de VAP doit être déposé auprès des services compétents de l’université. Pour tous les candidats, sont requises 3 années d’expériences dans le champ de l’animation sociale et socioculturelle ou du développement territorial, continues ou discontinues, à titre de salariés ou non. Les candidats doivent disposer d’un financement (de type CPF, pôle emploi, personnel, etc.) au moment du recrutement.";"" "La formation prépare aux métiers de bibliothécaire (fonction publique d’Etat, fonction publique territoriale, bibliothèques privées), et de médiathécaire. Le bibliothécaire ou médiathécaire recherche et gère des sources et des informations documentaires selon les besoins de sa structure. Il met à disposition un fonds documentaire physique et numérique (documents écrits, enregistrés) et en facilite l'accès à différents publics (particuliers, professionnels, chercheurs, ...). Il peut réaliser l'acquisition et la valorisation de documents. Il peut diriger une équipe, un service et animer un réseau de bibliothèques. Il a la capacité à développer des offres d'animation auprès de publics variés, de concevoir la politique d'animation d'un établissement. Ses activités relèvent donc de la bibliothéconomie (maîtr ise du circuit du document, commande, catalogage, indexation, équipement, conservation), de la politique documentaire (constitution et gestion d’un fonds), de la communication et de l’animation (élaboration d’outils de valorisation).";"Licence Professionnelle";"Métiers de l'écrit et de l'oral";"Université Bordeaux Montaigne";"Bibliothécaire";"25032509";"IUT Bordeaux Montaigne - Pôle des Métiers du livre";"1 an en L3";"Corinne de Thoury";"Enseignante";"corinne.de-thoury@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"Camille Seguin";"";"camille.seguin@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"";"";"";"Acquisition des savoirs théoriques et pratiques indispensables à l’exercice des responsabilités, à la conduite de projets techniques et aux fonctions d’encadrement dans les bibliothèques-médiathèques d’aujourd’hui. Il s’agit donc de former des cadres gestionnaires de bibliothèques avec préparation aux concours de catégorie « A » des fonctions publiques d’État et territoriales. Et des cadres intermédiaires, en particulier des responsables de moyennes bibliothèques et de bibliothèques intercommunales.";"";"";"Le taux d’insertion professionnelle, étudié depuis 2009 par l’enquête annuelle du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, est en moyenne de 50% trois mois après l’obtention du diplôme, et de 85% dans les deux ans qui suivent.";"";"La formation est conçue en alternance, elle est dispensée pour partie au centre de formation d’apprentis (CFA, sur le site de l’IUT Bordeaux-Montaigne) et pour partie chez l’employeur, au sein d’une bibliothèque. Elle totalise 550 heures de cours dispensés par des enseignants-chercheurs de l’université et par des professionnels des métiers du livre, issus notamment des bibliothèques publiques d’État et territoriales exerçant en région et sur le territoire national. L’année se déroule sur deux semestres. Le semestre 1 consolide les acquis, renforce la culture générale, et partage de nombreux enseignements avec l’autre Licence professionnelle des métiers du livre (Édition et commerce du livre). Le semestre 2 met l’accent sur l’action et les expériences de terrain et voit l’intervention de nombreux professionnels des bibliothèques. S’ajoutent un projet tutoré conduit en équipe, mené en partenariat avec un organisme professionnel qui en est le commanditaire, un mémoire de fin d’année traitant une problématique en lien avec l’apprentissage, et une soutenance d’apprentissage.";"Le calendrier d’alternance est établi à l’année. En moyenne, il repose sur un rythme de deux semaines au CFA et trois semaines en entreprise. Ce calendrier, commun aux deux Licences professionnelle Métiers du livre, s’adapte aux contraintes des métiers : de fait, tous les apprentis sont en entreprise au mois de décembre, période phare pour l’activité en librairie.";"Étudiants relevant de la formation initiale ou de la formation continue, possédant des prérequis dans les métiers du livre. La formation est donc principalement ouverte aux titulaires de DUT Métiers du livre, de BTS d’édition ou à des étudiants de licence générale ayant suivi le parcours « métiers du livre » en L3. Les dossiers de candidature sont accessibles sur le site de l’IUT www.iut.u-bordeaux-montaigne.fr entre février et mi-mai en cliquant sur le module « être candidat ». Le recrutement se fait en 2 temps : 1) Admissibilité sur dossier de candidature (parcours universitaire, connaissance de la profession, expériences, motivation, promesse d’apprentissage). 2) Admission après examen écrit et entretien sur le projet personnel professionnel, entre mai et juin. La licence professionnelle Bibliothécaire peut compter jusqu’à 20 étudiants, très majoritairement apprentis.";"";"Une formation créée en 2007, reconnue par les professionnels pour ses années d’expérience. Une solide connaissance de l’interprofession par la mutualisation de cours avec les trois parcours de la Licence professionnelle Métiers du livre. Une approche pointue s’appuyant notamment sur les ressources locales (bibliothèque classée de Bordeaux, archives de la métropole, BU…) permettant de penser ensemble patrimoine écrit et nouvelles technologies. La consolidation d’un réseau de bibliothèques favorisant l’embauche future de l’apprenti." "La formation a pour objectif premier l’insertion professionnelle de l’étudiant et l’accès aux postes de responsabilités dans les métiers de l’édition. La formation permet à l’étudiant d’acquérir les savoirs théoriques et pratiques indispensables à l’exercice de responsabilités, à la conduite de projets techniques et aux fonctions d’encadrement. La formation propose une vision actualisée des évolutions du métier (nouvelles techniques de promotion, livre numérique, etc.).";"Licence Professionnelle";"Métiers de l'écrit et de l'oral";"Université Bordeaux Montaigne";"Éditeur";"25032211";"IUT Bordeaux Montaigne - Pôle des Métiers du livre";"1 an en L3";"Alban Pichon";"Enseignant";"alban.pichon@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"Camille Seguin";"";"camille.seguin@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"";"";"";"Acquisition des savoirs théoriques et pratiques indispensables à l’exercice des responsabilité, à la conduite de projets techniques et aux fonctions d’encadrement en maison d’édition.";"Les titulaires de la licence peuvent exercer en tant que : éditeur junior, attaché de presse, responsable marketing, responsable de droits étrangers, chef de projet, concepteur graphiste, créateur de petite entreprise d’édition, éditeur free lance, etc";"";"Les enquêtes montrent un taux d’insertion d’environ 70% deux ans après la fin de la formation.";"";"UE 1 : Maitriser les outils de communication (100h) L’UE 1 permet de parfaire l’utilisation des outils de communication et d’obtenir la certification C2i. Elle donne une ouverture sur le monde par la découverte de littératures et productions éditoriales étrangères. UE 2 : Connaissance du champ professionnel (150h) L’UE 2 permet de saisir les enjeux contemporains (économiques, culturels et sociaux) des métiers du livre en approfondissant la connaissance du champ professionnel. UE 3 : Environnement juridique et économique (130h) L’UE 3 permet l’acquisition de compétences spécialisées en économie et gestion appliquées aux métiers du livre et de l’édition. UE 4 : Méthodes et pratiques professionnelles (170h) L’UE 4 permet d’acquérir un ensemble de compétences professionnelles spécifiques. Conception de projets éditoriaux / Anglais appliqué / Stratégie éditoriale et commerciale / Correction de documents / Fabrication / Édition numérique / Typographie / Réseaux sociaux / Édition spécialisée (livre pratique, édition scolaire, livre d’art, livre jeunesse, poche). UE 5, 6 et 7 : Projet tutoré, Stages ou apprentissage, Mémoire Les UE 5, 6 et 7 permettent d’acquérir et de mobiliser des compétences dans la conduite de projets individuels et collectifs. Projet tutoré, expérience de stages (ou d’apprentissage) et rédaction d’un mémoire-action contribuent à développer l’autonomie, le sens de l’initiative et la faculté d’analyse dans la perspective d’accès à de futures responsabilités.";"La formation totalise 550 heures de cours (16 semaines de cours), réparties sur deux semestres, et propose une alternance entre des plages de formation théorique et des plages de formation pratique : en moyenne, 2 semaines de cours au CFA sur le site de l’IUT Bordeaux Montaigne en alternance avec des plages de 3-4 semaines en entreprise.";"La licence professionnelle accueille des étudiants relevant de la formation initiale ou de la formation continue, qui possèdent des prérequis dans les métiers du livre. Cette formation est donc principalement ouverte aux titulaires de DUT Métiers du livre, mais aussi de BTS d’édition ou à des étudiants de licence générale ayant suivi un parcours « métiers du livre » en L3. Une UE d’harmonisation consacrée aux fondamentaux rappelle en début d’année les bases nécessaires aux spécificités du métier d’éditeur. Les dossiers de candidature sont accessibles sur le site de l’IUT : www.iut.u-bordeaux-montaigne.fr entre février et mi-mai en cliquant sur l’onglet «être candidat» Le recrutement se fait en 2 temps : - Admissibilité sur dossier de candidature (parcours universitaire, connaissance de la profession, expériences en maison d’édition, promesse d’apprentissage, motivation) ; - Admission après examen écrit et entretien sur le projet personnel professionnel (entre mai et juin) ; Les résultats de la sélection sont publiés sur le site de l’IUT. La licence professionnelle Éditeur peut compter jusqu’à 20 étudiants (majoritairement apprentis).";"";"Une solide connaissance de l’interprofession par la mutualisation de cours avec les trois parcours de Licence professionnelle Métiers du livre de l’université Bordeaux Montaigne (parcours bibliothécaire, libraire et éditeur). Intervention dans l’enseignement de nombeux professionnels de l’édition de Nouvelle Aquitaine." "La formation a pour objectif premier l’insertion professionnelle de l’étudiant et l’accès aux postes de responsabilités dans les métiers de la librairie. La formation permet à l’étudiant d’acquérir les savoirs théoriques et pratiques indispensables à l’exercice de responsabilités, à la conduite de projets techniques et aux fonctions d’encadrement. La formation propose une vision actualisée des évolutions du métier (commercialisation en ligne, nouvelles techniques de promotion, livre numérique).";"Licence Professionnelle";"Métiers de l'écrit et de l'oral";"Université Bordeaux Montaigne";"Libraire";"25032211";"IUT Bordeaux Montaigne - Pôle des Métiers du livre";"1 an en L3";"Alban Pichon";"Enseignant";"alban.pichon@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"Camille Seguin";"";"camille.seguin@iut.u-bordeaux-montaigne.fr";"";"";"";"Acquisition des savoirs théoriques et pratiques indispensables à l’exercice des responsabilité, à la conduite de projets techniques et aux fonctions d’encadrement dans les librairies d’aujourd’hui.";"Les titulaires de la licence peuvent exercer en tant que : responsable d'une petite unité de vente ou d'un secteur de libraire, responsable clientèle, responsable commercial ou administratif dans une structure de diffusion-distribution, responsable site internet et vente en ligne, etc.";"";"Les enquêtes montrent un taux d’insertion d’environ 70% deux ans après la fin de la formation";"";"UE 1 : Maitriser les outils de communication (100h) L’UE 1 permet de parfaire l’utilisation des outils de communication et d’obtenir la certification C2i. Elle donne une ouverture sur le monde par la découverte de littératures et productions éditoriales étrangères. UE 2 : Connaissance du champ professionnel (150h) L’UE 2 permet de saisir les enjeux contemporains (économiques, culturels et sociaux) des métiers du livre en approfondissant la connaissance du champ professionnel. UE 3 : Environnement juridique et économique (130h) L’UE 3 permet l’acquisition de compétences spécialisées en économie et gestion appliquées aux métiers du livre et de la librairie. UE 4 : Méthodes et pratiques professionnelles (170h) L’UE 4 permet d’acquérir un ensemble de compétences professionnelles spécifiques. Stratégie financière et commerciale / Gestion des stocks / Marchés publics / Étude de fonds / Cahier des charges informatique / Logiciels de librairie / Connaissance des fonds (jeunesse, pratique, BD, sciences humaines, livre de poche). UE 5, 6 et 7 : Projet tutoré, Stages ou apprentissage, Mémoire Les UE 5, 6 et 7 permettent d’acquérir et de mobiliser des compétences dans la conduite de projets individuels et collectifs. Projet tutoré, expérience de stages (ou d’apprentissage) et rédaction d’un mémoire-action contribuent à développer l’autonomie, le sens de l’initiative et la faculté d’analyse dans la perspective d’accès à de futures responsabilités.";"La formation totalise 550 heures de cours (16 semaines de cours), réparties sur deux semestres, et propose une alternance entre des plages de formation théorique et des plages de formation pratique : en moyenne, 2 semaines de cours au CFA sur le site de l’IUT Bordeaux Montaigne en alternance avec des plages de 3-4 semaines en entreprise.";"La licence professionnelle accueille des étudiants relevant de la formation initiale ou de la formation continue, qui possèdent des prérequis dans les métiers du livre. Cette formation est donc principalement ouverte aux titulaires de DUT Métiers du livre, mais aussi à des étudiants de licence générale ayant suivi un parcours « métiers du livre » en L3, ou à des étudiants de BTS MUC avec une expérience avérée en libraire. Une UE d’harmonisation consacrée aux fondamentaux rappelle en début d’année les bases nécessaires aux spécificités du métier libraire. Les dossiers de candidature sont accessibles sur le site de l’IUT : www.iut.u-bordeaux-montaigne.fr entre février et mi-mai en cliquant sur l’onglet «être candidat» Le recrutement se fait en 2 temps : - Admissibilité sur dossier de candidature (parcours universitaire, connaissance de la profession, expériences en librairie, promesse d’apprentissage, motivation) ; - Admission après examen écrit et entretien sur le projet personnel professionnel (entre mai et juin) ; Les résultats de la sélection sont publiés sur le site de l’IUT. La licence professionnelle Libraire peut compter jusqu’à 20 étudiants (majoritairement apprentis).";"";"Une solide connaissance de l’interprofession par la mutualisation de cours avec les trois parcours de Licence professionnelle Métiers du livre de l’université Bordeaux Montaigne (parcours bibliothécaire, libraire et éditeur). La découverte d’un réseau professionnel favorisant l’embauche future de l’apprenti. Un bon taux d’insertion professionnnelle." "L’ouverture à l’apprentissage d’une formation débouchant sur la délivrance d’un master professionnel de journalisme reconnu par la profession, s’inscrit dans une stratégie de l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine qui vise à démocratiser l’accès à la formation et à l’exercice du métier, tout en cultivant ses exigences de qualité de l’information. Ce projet prend ainsi en compte, dans son contenu pédagogique, les bouleversements du paysage de la presse écrite et audiovisuelle. Pour s’insérer sur le marché du travail et y demeurer, il convient aujourd’hui, sur la base d’une solide culture générale impliquant une maîtrise correcte de la langue française, d’acquérir les fondamentaux du journalisme, une culture numérique, et une spécialisation technique qui inclut, elle-même, de nouvelles compétences, de nouvelles postures, de nouveaux comportements. Ce projet prend également en compte le caractère discontinu des carrières journalistiques, la convergence d’activités autrefois séparées, et la polyvalence exigée des journalistes, appelés à passer d’un support technique à l’autre, au sein de la même entreprise et au cours de la même journée.";"Master";"Métiers de l'écrit et de l'oral";"Université Bordeaux Montaigne";"Presse écrite - Web";"13532108";"IJBA - Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine";"1 an en M2";"Schwartz Arnaud";"";"arnaud.schwartz@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr";"Lipani Marie-Christine";"Enseignante presse écrite, radio";"marie-christine.lipani@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr";"Ferrari Gabrièle";"";"gabriele.ferrari@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr";"La formation dispensée en alternance respecte scrupuleusement le cahier des charges établi avec la profession en contrepartie de la délivrance de son agrément. Un agrément accordé à l’IJBA en 1975 pour une durée de cinq ans, et renouvelé depuis sans interruption par la Commission Paritaire Nationale de l’Emploi des Journalistes (CPNEJ). L’IJBA figure aujourd’hui parmi les 14 écoles publiques et privées reconnues en France par la profession. Ce cahier des charges stipule l’obligation de dispenser une formation complète : en presse écrite, radio, télévision et journalisme en ligne. C’est la raison pour laquelle seule la deuxième année du master professionnel de journalisme est ouverte à l’alternance. Les apprentis débutent dans les entreprises de presse à l’issue d’une première année de master accomplie en formation initiale : ils maîtrisent déjà les fondamentaux du métier, l’écriture du journal quotidien sur les supports papier et web, ainsi que les techniques d’investigation et de visualisation du journalisme de données. Autant d’atouts qui bonifient l’expérience acquise pendant l’année d’apprentissage. L’apprentissage va porter, lui, sur le « cœur de métier » des entreprises d’accueil des apprentis.";"";"";"L’insertion des diplômés de l’IJBA fait l’objet d’une enquête systématique dont les résultats sont publiés chaque année : en formation initiale, le taux de placement dans l’année qui suit la sortie de l’école est de 80 % ; pour les apprentis, recrutés depuis 2014, le taux de placement est de 100 %.";"";"L’enseignement dispensé à l’IJBA recouvre toutes les techniques du journalisme. La formation initiale est organisée dès la première année sur la base d’une alternance entre des cours assurés par des enseignants-chercheurs ou des chercheurs en groupe complet (géopolitique, sociologie, histoire des médias, sciences de l’information et de la communication, droit de la presse, économie de la presse, éthique et déontologie, anglais, genres journalistiques) ; des sessions assurées par des professionnels en petits groupes (secrétariat de rédaction, maquette, vidéo, photo, prise de son, prise de vue, montage) ; et la réalisation de productions encadrées à la fois par des enseignants-chercheurs, pour la plupart issus de la profession, et par des journalistes professionnels en activité : fabrication des versions papier et multimédia du journal-école Imprimatur (dont l’IJBA a fêté en 2017 la sortie du 700éme numéro), réalisation du magazine Viso (élu en 2018 par la Fondation Varenne meilleur magazine-école de France), d’une plateforme interactive d’information (BKL) et de datavisualisations.";"L’alternance se déroule en deuxième année de master professionnel sur le rythme d’un mois à l’école et de deux mois à l’entreprise. Un calendrier qui convient à tous les partenaires et évite la fatigue de déplacements trop fréquents : les sièges de la majorité des entreprises qui accueillent les apprentis de l’IJBA, se situent en région parisienne : France Télévisions, L’Equipe, RTL, Les Echos, l’Agence France Presse, Aller Retour Mag… La formation est très individualisée, spécialement au cours des semaines où l’apprenti rejoint l’école, puisque l’emploi du temps a été construit pour correspondre aux sessions en ateliers : travail d’écriture, voix et mixage, technique d’enquête de recherche documentaire, techniques d’entretien, travail de desk et de plateau. Les apprentis de presse écrite sont intégrés dans la rédaction étudiante qui réalise le magazine Viso : une centaine de pages couleur et une déclinaison multimédia rproduites à partir d’une semaine de reportage dans une ville européenne (Reykjavik, Lisbonne, Rome, Patras, Saragosse). Tous les apprentis reviennent également à l’école pour réaliser et soutenir leur mémoire de fin d’études qui peut correspondre à un travail de recherche, à une production journalistique ou artistique, à l’élaboration d’une grille de programme d’information ou d’un projet d’émission d’actualité.";"L’admission en deuxième année de master professionnel en alternance est ouverte aux étudiants ayant réussi leur première année en formation initiale. C’est l’entreprise qui effectue le recrutement des apprentis. Pour France Télévisions, la sélection porte exclusivement sur les étudiants boursiers d’Etat ayant validé leur première année de master professionnel et répondant aux critères sociaux posés par France Télévisions.";"";"La formation assurée à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA) est reconnue par la Convention Collective des journalistes. Les apprentis, diplômés à l’issue de leur année d’apprentissage et recrutés par l’entreprise qui les a employés comme apprentis, obtiennent immédiatement leur Carte de Journaliste Professionnel." "L’ouverture à l’apprentissage d’une formation débouchant sur la délivrance d’un master professionnel de journalisme reconnu par la profession, s’inscrit dans une stratégie de l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine qui vise à démocratiser l’accès à la formation et à l’exercice du métier, tout en cultivant ses exigences de qualité de l’information. Ce projet prend ainsi en compte, dans son contenu pédagogique, les bouleversements du paysage de la presse écrite et audiovisuelle. Pour s’insérer sur le marché du travail et y demeurer, il convient aujourd’hui, sur la base d’une solide culture générale impliquant une maîtrise correcte de la langue française, d’acquérir les fondamentaux du journalisme, une culture numérique, et une spécialisation technique qui inclut, elle-même, de nouvelles compétences, de nouvelles postures, de nouveaux comportements. Ce projet prend également en compte le caractère discontinu des carrières journalistiques, la convergence d’activités autrefois séparées, et la polyvalence exigée des journalistes, appelés à passer d’un support technique à l’autre, au sein de la même entreprise et au cours de la même journée.";"Master";"Métiers de l'écrit et de l'oral";"Université Bordeaux Montaigne";"Télévision";"13532108";"IJBA - Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine";"1 an en M2";"Schwartz Arnaud";"Directeur de l'IJBA";"arnaud.schwartz@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr";"BESSE Brigitte";"Enseignante télévision";"brigitte.besse@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr";"Ferrari Gabrièle";"";"gabriele.ferrari@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr";"La formation dispensée en alternance respecte scrupuleusement le cahier des charges établi avec la profession en contrepartie de la délivrance de son agrément. Un agrément accordé à l’IJBA en 1975 pour une durée de cinq ans, et renouvelé depuis sans interruption par la Commission Paritaire Nationale de l’Emploi des Journalistes (CPNEJ). L’IJBA figure aujourd’hui parmi les 14 écoles publiques et privées reconnues en France par la profession. Ce cahier des charges stipule l’obligation de dispenser une formation complète : en presse écrite, radio, télévision et journalisme en ligne. C’est la raison pour laquelle seule la deuxième année du master professionnel de journalisme est ouverte à l’alternance. Les apprentis débutent dans les entreprises de presse à l’issue d’une première année de master accomplie en formation initiale : ils maîtrisent déjà les fondamentaux du métier, l’écriture du journal quotidien sur les supports papier et web, ainsi que les techniques d’investigation et de visualisation du journalisme de données. Autant d’atouts qui bonifient l’expérience acquise pendant l’année d’apprentissage. L’apprentissage va porter, lui, sur le « cœur de métier » des entreprises d’accueil des apprentis.";"";"";"L’insertion des diplômés de l’IJBA fait l’objet d’une enquête systématique dont les résultats sont publiés chaque année : en formation initiale, le taux de placement dans l’année qui suit la sortie de l’école est de 80 % ; pour les apprentis, recrutés depuis 2014, le taux de placement est de 100 %.";"";"L’enseignement dispensé à l’IJBA recouvre toutes les techniques du journalisme. La formation initiale est organisée dès la première année sur la base d’une alternance entre des cours assurés par des enseignants-chercheurs ou des chercheurs en groupe complet (géopolitique, sociologie, histoire des médias, sciences de l’information et de la communication, droit de la presse, économie de la presse, éthique et déontologie, anglais, genres journalistiques) ; des sessions assurées par des professionnels en petits groupes (secrétariat de rédaction, maquette, vidéo, photo, prise de son, prise de vue, montage) ; et la réalisation de productions encadrées à la fois par des enseignants-chercheurs, pour la plupart issus de la profession, et par des journalistes professionnels en activité : fabrication des versions papier et multimédia du journal-école Imprimatur (dont l’IJBA a fêté en 2017 la sortie du 700éme numéro), réalisation du magazine Viso (élu en 2018 par la Fondation Varenne meilleur magazine-école de France), d’une plateforme interactive d’information (BKL) et de datavisualisations.";"L’alternance se déroule en deuxième année de master professionnel sur le rythme d’un mois à l’école et de deux mois à l’entreprise. Un calendrier qui convient à tous les partenaires et évite la fatigue de déplacements trop fréquents : les sièges de la majorité des entreprises qui accueillent les apprentis de l’IJBA, se situent en région parisienne : France Télévisions, L’Equipe, RTL, Les Echos, l’Agence France Presse, Aller Retour Mag… La formation est très individualisée, spécialement au cours des semaines où l’apprenti rejoint l’école, puisque l’emploi du temps a été construit pour correspondre aux sessions en ateliers : travail d’écriture, voix et mixage, technique d’enquête de recherche documentaire, techniques d’entretien, travail de desk et de plateau. Les apprentis de presse écrite sont intégrés dans la rédaction étudiante qui réalise le magazine Viso : une centaine de pages couleur et une déclinaison multimédia rproduites à partir d’une semaine de reportage dans une ville européenne (Reykjavik, Lisbonne, Rome, Patras, Saragosse). Tous les apprentis reviennent également à l’école pour réaliser et soutenir leur mémoire de fin d’études qui peut correspondre à un travail de recherche, à une production journalistique ou artistique, à l’élaboration d’une grille de programme d’information ou d’un projet d’émission d’actualité.";"L’admission en deuxième année de master professionnel en alternance est ouverte aux étudiants ayant réussi leur première année en formation initiale. C’est l’entreprise qui effectue le recrutement des apprentis. Pour France Télévisions, la sélection porte exclusivement sur les étudiants boursiers d’Etat ayant validé leur première année de master professionnel et répondant aux critères sociaux posés par France Télévisions.";"";"La formation assurée à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA) est reconnue par la Convention Collective des journalistes. Les apprentis, diplômés à l’issue de leur année d’apprentissage et recrutés par l’entreprise qui les a employés comme apprentis, obtiennent immédiatement leur Carte de Journaliste Professionnel." "Issue d’un triple partenariat entre l’université Bordeaux Montaigne, le Lycée Nicolas Brémontier et les professionnels aquitains, la licence professionnelle a pour objectif de former des cadres commerciaux intermédiaires capables de mettre en place et de conduire le développement international des PME et ETI. La licence professionnelle est encadrée par une équipe formée d’enseignants (universitaires, en lien avec le Département de Langues Étrangères Appliquées, auquel est rattachée la Licence, d’enseignants du secondaire spécialistes de l’entreprise), et de professionnels associés, afin de proposer une formation de haut niveau, aussi bien théorique que pratique, dans le domaine du développement international des PME-PMI et des ETI. Les étudiants sont formés dans les domaines de la stratégie commerciale et du marketing, et surtout dans celui de la prospection et de la négociation internationale. Ils doivent être en mesure de s’appuyer sur les outils issus des technologies de l’information et de la communication pour rendre plus accessibles aux PME les différents moyens de l’action commerciale internationale. L’acquisition d’une expérience professionnelle relève d’un projet tutoré et d’un stage en entreprise. Ils doivent permettre aux étudiants de confronter rapidement les connaissances acquises avec les réalités du terrain et consolider ainsi de véritables compétences professionnelles.";"Licence Professionnelle";"Métiers du développement du territoire";"Université Bordeaux Montaigne";"";"";"Université Bordeaux Montaigne";"12 mois";"Labarbe Emmanuel";"Co-responsable";"Emmanuel.labarbe@bordeaux-montaigne.fr";"Godineau Pascal";"Directeur adjoint";"Pascal.Godineau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Tordjeman Laétitia";"Responsable administrative";"laetitia.tordjeman@u-bordeaux-montaigne.fr";"";"Responsable export Acheteur international Chef de zone export Directeur de structures délocalisées.";"Tous secteurs à vocation exportatrice";"";"Des compétences générales en développement international, garantissant le niveau de polyvalence et d’adaptabilité nécessaire pour travailler en PME, elle offre la possibilité de gérer les différentes dimensions d’un projet de développement export, notamment dans ses aspects commerciaux, mais aussi technique et financier. L’étudiant doit notamment être en mesure de tirer parti du dispositif de soutien aux exportateurs (Cap à l’Export) pour aider la PME dans la réalisation de ses projets, Des compétences spécialisées dans le domaine de la prospection et de la négociation / vente en langue étrangère, le futur employeur devant disposer d’un professionnel capable de détecter et de concrétiser efficacement des opportunités d’affaires, en marchés solvables pour l’entreprise. La licence intègre ainsi l’approche multiculturelle des marchés pour lui permettre d’adapter sa démarche professionnelle aux particularités du marché ciblé. Pour cela, l’université de Bordeaux Montaigne favorise l’apprentissage des langues avec plus vingt langues au choix (espagnol, italien, allemand, portugais, brésilien, arabe, russe, coréen, japonais, chinois, catalan, basque, grec moderne, roumain, hongrois, polonais, turc, tchèque, suédois, serbo-croate).";"Les étudiants sont formés dans les domaines de la stratégie commerciale et du marketing, et surtout dans celui de la prospection et de la négociation internationale. Ils doivent être en mesure de s’appuyer sur les outils issus des technologies de l’information et de la communication pour rendre plus accessibles aux PME les différents moyens de l’action commerciale internationale. L’acquisition d’une expérience professionnelle relève d’un projet tutoré et d’un stage en entreprise. Ils doivent permettre aux étudiants de confronter rapidement les connaissances acquises avec les réalités du terrain et consolider ainsi de véritables compétences professionnelles. 1.Formation théorique : Séminaire d'intégration : se confronter à l'ensemble des problématiques liées à l'export grâce à un jeu d'entreprise. Avoir une vision globale et synthétique de l'ensemble des enseignements. Stratégie internationale : comprendre l'environnement économique et maîtriser l'approche, l'étude et l'insertion de l'entreprise sur les marchés étrangers, notamment grâce aux technologies de l'information Communication en langues étrangères : développer et renforcer le niveau linguistique des étudiants (plus de 20 langues possibles). Offrir la possibilité d'acquérir de nouvelles compétences. Négociations internationales : acheter et vendre sur les marchés étrangers. Management international : gérer ses réseaux étrangers en ayant conscience des différences culturelles. Gestion de l'export : assurer la logistique export en tenant compte des risques liés à cette activité. 2.Formation pratique : Projet tutoré sur 7 semaines : collaborer avec une PME-PMI au cours de l'année afin de développer son activité export. Stage de 16 semaines dans une entreprise en France et/ou à l’étranger : prendre en charge tout ou partie d'un projet de développement export de l’entreprise sur un marché ou une zone géographique. Ce stage est un véritable tremplin pour l’insertion professionnelle.";"Formation organisée sur 12 mois (deux jours par semaine en entreprise plus les semaines de vacances universitaires) et un contrat de professionnalisation de 14 mois dans le cadre du développement international d’une PME/PMI.";"Toute personne intéressée par cette formation en alternance doit s’adresser pour premier contact à l’université Bordeaux Montaigne. Les étudiants et personnel d’entreprise doivent attester de la pratique de 2 langues étrangères dont l’anglais obligatoirement. Présélection sur dossier (cursus de formation, expérience professionnelle, niveau de langues).";"Admission définitive : après entretien individuel en plusieurs langues (maîtrise du français et de l’anglais obligatoires). • Formation initiale : étudiants titulaires d’une L2 ou d’un diplôme de niveau BAC+2 : DUT, BTS. • Formation en alternance : personnels d’entreprise attestant d’un niveau Bac+2 ou bénéficiant d’une validation d’acquis professionnels.";"La licence professionnelle a bénéficié dès sa création en 2005 de la participation active du milieu professionnel et des Conseillers du Commerce Extérieur en particulier. Chaque année, ils organisent « le Grand Prix Export » au cours duquel les étudiants se voient décerner divers titres. En matière pédagogique, de nombreuses langues peuvent être enseignées lors de cette formation : allemand, espagnol, italien, arabe, portugais, russe, chinois, coréen, japonais... Les étudiants peuvent également passer des tests internationaux (TOEIC, TOEFL, TFI, JLPT, TOPIK, HSK, TFI) De plus, les intervenants professionnels participent directement à la formation en prenant en charge des cours de spécialité, soit plus d’un tiers des heures d’enseignement. Ils participent à l’évaluation finale des étudiants et à l’attribution du diplôme." "Le Master mention Urbanisme et Aménagement est co-accrédité depuis 2016 avec l’École nationale supérieure d’architecture et du paysage de Bordeaux et comporte 2 parcours avec une mutualisation forte des enseignements: - USPMO (urbanisme : stratégie, projet et maîtrise d'ouvrage), issu d'un DESS créé en 1983 (30 étudiants) - UPEPT (urbanisme : paysage, évaluation environnementale et projets de territoires), créé en 2005 (15 étudiants) Conçus dès l'origine pour permettre l'inscription de professionnels en formation continue ou en congé formation à mi-temps, d'adultes en reprise d'études, etc, les parcours de Master 2 USPMO et UPEPT fonctionnent en alternance hebdomadaire, du jeudi au samedi, avec la particularité de s’étendre sur deux années universitaires. Cette organisation, unique en France, présente un avantage majeur : la mixité est totale. Les étudiants en apprentissage étudient et progressent au même rythme que les autres étudiants durant tout leur Master 2. Il n'y a ainsi aucun effet de césure, la promotion restant ainsi unie et solidaire : un atout pour leur insertion professionnelle dans les métiers de l’urbanisme et de l’aménagemet de l’espace. C'est le constat fait avec les professionnels qui ont suivi la formation selon ce schéma et en défendent le format. Pour les étudiants en apprentissage, la progressivité des périodes prévues en entreprise, du mi-temps la première année du M2 au plein temps la seconde partie de la deuxième année du M2, permet de constituer une véritable expérience professionnelle, d'être bien intégrés dans l'entreprise et d'y prendre progressivement des responsabilités.";"Master";"Métiers du développement du territoire";"Université Bordeaux Montaigne";"USPMO : Urbanisme Stratégie Projets Maitrise d'Ouvrage";"13534118";"IATU - Université Bordeaux Montaigne";"2 ans en Master 2";"AGNES BERLAND BERTHON";"Responsable de la mention Urbanisme et Aménagement";"agnes.berland-berthon@u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal GODINEAU";"Directeur adjoint du CFA Bordeaux Montaigne";"cfa@u-bordeaux-montaigne.fr / pascal.godineau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Nathalie MOREAU";"Bureau des Masters Aménagement, Urbanisme";"nathalie.moreau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Les recompositions territoriales à l'œuvre en Région Nouvelle-Aquitaine, l'arrivée du TGV, les injonctions à l'innovation en matière d'adaptation de l'espace urbain, agricole et forestier au changement climatique, à la transition énergétique, au vieillissement de la population, nécessitent la mobilisation de professionnels de l'urbanisme capables de saisir l'ensemble de ces enjeux, leurs interdépendances et de mobiliser les acteurs du territoire. Le master forme des urbanistes généralistes, en capacité de médiation et de conception sur ces questions, pour répondre à l'attente des entreprises régionales vis-à-vis d'un espace organisé propice à leur développement et à leur renouvellement au regard des injonctions environnementales. Les besoins sont importants, du côté des bureaux d'études privés comme des structures publiques et para-publiques.";"La formation du Master Urbanisme et aménagement, parcours USPMO et UPEPT, est conçue en partenariat avec les acteurs professionnels qui sont nombreux à intervenir directement dans la formation et siègent au conseil de perfectionnement. L’enseignement de l’urbanisme délivré par l’IATU depuis le début des années 80s permet aux apprentis de bénéficier de l’appui d’un réseau très important et fidèle d’anciens étudiants aujourd’hui en exercice dans la région Nouvelle-Aquitaine mais également en France et à l’étranger.";"";"La politique de filière et de partenariat professionnel aboutit en formation initiale à un taux d'insertion moyen à 6 mois de 92 % (observatoire de l'université) et à 95% en tant que cadre A ou équivalent et 64% de CDI.";"";"L’enseignement en aménagement de l’espace et urbanisme délivré à l’IATU est une formation généraliste, basée sur un recrutement et une pédagogie pluridisciplinaire et appliquée, conjuguant dans une posture de développement durable fondamentaux théoriques et méthodes de l'aménagement et de l'urbanisme, savoir-faire professionnels, travail d'équipe en ateliers sur commandes réelles, périodes de formation en entreprise et réflexion critique dans le cadre d'un mémoire. Ses principaux domaines d'activités sont les suivants : analyse et prospective territoriale, conception urbaine, production d'opérations, gestion urbaine, coordination et conduite de projets territoriaux et urbains, animation et conception de projets territoriaux, production de savoirs. Sa vocation est d'accompagner les différents acteurs, publics et privés, dans la conception et la production de leurs projets et opérations d'aménagement dans une perspective de durabilité.";"L'emploi du temps du Master 2 est organisé sur 2 années universitaires, à mi-temps (2,5 jours par semaine, du jeudi 8h30 au samedi 12h30) selon le rythme suivant : - Année 1 du Master 2 : 337 heures de cours * sept-fév. : Enseignements mutualisés principalement, cours et ateliers du jeudi au samedi * mars-juin : Enseignements spécialisés principalement, cours et ateliers du jeudi au samedi * Les apprentis sont en entreprise du lundi au mercredi. - Année 2 du Master 2 : 235 heures de cours * sept-déc. : Enseignements spécialisés, ateliers principalement, les jeudis et vendredis * janv-sept. : présence en entreprise à plein temps pour les apprenti-es et soutenance du mémoire de fin de Master. La taille des promotions (30 pour USPMO et 15 pour UPEPT) favorise un suivi et un accompagnement personnalisé de chaque étudiant par les enseignants, universitaires et professionnels.";"L’admission en deuxième année de ce Master professionnel en alternance, parcours USPMO et parcours UPEPT, est ouverte aux étudiants ayant réussi leur première année en formation initiale dans l’un des deux parcours de ce Master. Il peut également être directement accessible à des étudiants issus d’autres formations (architecture, paysage, droit de l’urbanisme, sciences politiques, sociologie urbaine, économie urbaine) sous réserve de validation de leur dossier académique, de leur expérience et de leur projet professionnel par l’équipe pédagogique du Master. Le recrutement des apprentis est fait par l’entreprise en partenariat avec la responsable de la mention et du parcours choisi par l’apprenti.";"";"Le Master USPMO répond aux référentiels de compétences de : ► L’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes (OPQU) ► l’Association pour la Promotion de l’Enseignement de la Recherche en Aménagement et Urbanisme (APERAU) qui en a renouvelé le label en 2016 Les étudiants issus de ces deux parcours peuvent prétendre au titre d’urbaniste et bénéficient de l’appui d’un réseau soudé d’anciens étudiants, nombreux et ancrés dans le monde professionnel public comme privé." "Le Master mention Urbanisme et Aménagement est co-accrédité depuis 2016 avec l’École nationale supérieure d’architecture et du paysage de Bordeaux et comporte 2 parcours avec une mutualisation forte des enseignements: - USPMO (urbanisme : stratégie, projet et maîtrise d'ouvrage), issu d'un DESS créé en 1983 (30 étudiants) - UPEPT (urbanisme : paysage, évaluation environnementale et projets de territoires), créé en 2005 (15 étudiants) Conçus dès l'origine pour permettre l'inscription de professionnels en formation continue ou en congé formation à mi-temps, d'adultes en reprise d'études, etc, les parcours de Master 2 USPMO et UPEPT fonctionnent en alternance hebdomadaire, du jeudi au samedi, avec la particularité de s’étendre sur deux années universitaires. Cette organisation, unique en France, présente un avantage majeur : la mixité est totale. Les étudiants en apprentissage étudient et progressent au même rythme que les autres étudiants durant tout leur Master 2. Il n'y a ainsi aucun effet de césure, la promotion restant ainsi unie et solidaire : un atout pour leur insertion professionnelle dans les métiers de l’urbanisme et de l’aménagemet de l’espace. C'est le constat fait avec les professionnels qui ont suivi la formation selon ce schéma et en défendent le format. Pour les étudiants en apprentissage, la progressivité des périodes prévues en entreprise, du mi-temps la première année du M2 au plein temps la seconde partie de la deuxième année du M2, permet de constituer une véritable expérience professionnelle, d'être bien intégrés dans l'entreprise et d'y prendre progressivement des responsabilités.";"Master";"Métiers du développement du territoire";"Université Bordeaux Montaigne";"UPEPT - Urbanisme Paysage Evaluation Environnementale et Projets de Territoire";"13534118";"IATU - Université Bordeaux Montaigne";"2 ans en M2";"Catherine ANDRE";"Responsable du parcours UPEPT";"Catherine.Andre@u-bordeaux-montaigne.fr";"Pascal GODINEAU";"Directeur adjoint du CFA Bordeaux Montaigne";"cfa@u-bordeaux-montaigne.fr";"Nathalie MOREAU";"Bureau des Masters Aménagement, Urbanisme";"nathalie.moreau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Les recompositions territoriales à l'œuvre en Région Nouvelle-Aquitaine, l'arrivée du TGV, les injonctions à l'innovation en matière d'adaptation de l'espace urbain, agricole et forestier au changement climatique, à la transition énergétique, au vieillissement de la population, nécessitent la mobilisation de professionnels de l'urbanisme capables de saisir l'ensemble de ces enjeux, leurs interdépendances et de mobiliser les acteurs du territoire. Le master forme des urbanistes généralistes, en capacité de médiation et de conception sur ces questions, pour répondre à l'attente des entreprises régionales vis-à-vis d'un espace organisé propice à leur développement et à leur renouvellement au regard des injonctions environnementales. Les besoins sont importants, du côté des bureaux d'études privés comme des structures publiques et para-publiques.";"La formation du Master Urbanisme et aménagement, parcours UPEPT, est conçue en partenariat avec les acteurs professionnels qui sont nombreux à intervenir directement dans la formation et siègent au conseil de perfectionnement. L’enseignement de l’urbanisme délivré par l’IATU depuis le début des années 80s permet aux apprentis de bénéficier de l’appui d’un réseau très important et fidèle d’anciens étudiants aujourd’hui en exercice dans la région Nouvelle-Aquitaine mais également en France et à l’étranger.";"";"La politique de filière et de partenariat professionnel aboutit en formation initiale à un taux d'insertion moyen à 6 mois de 92 % (observatoire de l'université) et à 95% en tant que cadre A ou équivalent et 64% de CDI.";"";"L’enseignement en aménagement de l’espace et urbanisme délivré à l’IATU est une formation généraliste, basée sur un recrutement et une pédagogie pluridisciplinaire et appliquée, conjuguant dans une posture de développement durable fondamentaux théoriques et méthodes de l'aménagement et de l'urbanisme, savoir-faire professionnels, travail d'équipe en ateliers sur commandes réelles, périodes de formation en entreprise et réflexion critique dans le cadre d'un mémoire. Ses principaux domaines d'activités sont les suivants : analyse et prospective territoriale, conception urbaine, production d'opérations, gestion urbaine, coordination et conduite de projets territoriaux et urbains, animation et conception de projets territoriaux, production de savoirs. Sa vocation est d'accompagner les différents acteurs, publics et privés, dans la conception et la production de leurs projets et opérations d'aménagement dans une perspective de durabilité.";"L'emploi du temps du Master 2 est organisé sur 2 années universitaires, à mi-temps (2,5 jours par semaine, du jeudi 8h30 au samedi 12h30) selon le rythme suivant : - Année 1 du Master 2 : 302 heures de cours * sept-fév. : Enseignements mutualisés principalement, cours et ateliers du jeudi au samedi * mars-juin : Enseignements spécialisés principalement, cours et ateliers du jeudi au samedi * Les apprentis sont en entreprise du lundi au mercredi. - Année 2 du Master 2 : 180 heures * sept-déc. : Enseignements spécialisés, ateliers principalement, les jeudis et vendredis * janv-sept. : présence en entreprise à plein temps pour les apprenti-es et soutenance du mémoire de fin de Master. La taille des promotions (30 pour USPMO et 15 pour UPEPT) favorise un suivi et un accompagnement personnalisé de chaque étudiant par les enseignants, universitaires et professionnels.";"L’admission en deuxième année de ce Master professionnel en alternance, parcours USPMO et parcours UPEPT, est ouverte aux étudiants ayant réussi leur première année en formation initiale dans l’un des deux parcours de ce Master. Il peut également être directement accessible à des étudiants issus d’autres formations (architecture, paysage, droit de l’urbanisme, sciences politiques, sociologie urbaine, économie urbaine) sous réserve de validation de leur dossier académique, de leur expérience et de leur projet professionnel par l’équipe pédagogique du Master. Le recrutement des apprentis est fait par l’entreprise en partenariat avec la responsable de la mention et du parcours choisi par l’apprenti.";"";"Le Masters UPEPT répond aux référentiels de compétences de : ► L’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes (OPQU) ► l’Association pour la Promotion de l’Enseignement de la Recherche en Aménagement et Urbanisme (APERAU) qui en a renouvelé le label en 2016" "La gestion urbaine offre les connaissances et les méthodes qui permettent de comprendre et d’agir sur les territoires urbains et ruraux, afin de répondre aux besoins des populations. Le DUT de Périgueux a pour spécificité d’allier un enseignement pluridisciplinaire à une approche professionnalisant ouverte sur le monde entier.";"DUT";"Métiers du développement du territoire";"Université de Bordeaux";"Gestion urbaine";"";"IUT de Bordeaux-Site de Périgueux";"2 ans en DUT 2eme année";"BLANC-PERREZ Marie-Pierre";"";"recrutement-dut-csgu@iut.u-bordeaux.fr";"LECOMPTE Martine";"Responsable FORCO site de Périgueux";"fca-perigueux@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Ce DUT a pour objectifs de transmettre les connaissances et les méthodes utiles à la conception et à la gestion de projets de développement territorial. Il s’agit de connaître les besoins des populations, de concevoir un projet pour y répondre et d’animer la coopération des partenaires publics, associatifs et privés. Les étudiants sont amenés à inscrire leur action dans une dimension internationale. En un mot : « penser global, agir local ».";"- Agent de développement local - Animateur du patrimoine - Agent en office de tourisme - Urbaniste - Chef de projet dans le secteur de l’action humanitaire - Animateur socio-culturel - Coordinateur de projets associatifs";"Collectivités";"77% (enquête diplômés 2015)";"";"Anglais et espagnol Atelier d’aménagement Communication et marketing Droit appliqué Économie et jeu d’entreprise Gestion des collectivités territoriales Habitat et sociétés Institutions et politiques publiques, nationales, territoriales européennes Langues étrangères Méthodologies (méthodologie de projet, mémoire, enquête, training comportemental) Politiques culturelles Urbanisme et ateliers d’aménagement Psychologie Dynamique des populations Problématiques économiques et sociales locales";"Deuxième année de DUT organisée sur deux ans : semestre 3 à l’IUT, un an en apprentissage, S4 l’IUT";"";"- Être curieux de tout et de tous - Être ouvert d’esprit - Être capable de prendre des initiatives - Aimer travailler en groupe";"Le département propose un accompagnement spécifique en première année pour les étudiants qui souhaitent réaliser leur premier stage (8 ou 9 semaines) à l’étranger. Dans le cadre d’accords bilatéraux que le département a signé avec plusieurs universités en Europe et au Canada, les étudiants peuvent également préparer un DUETI (diplôme universitaire d’études technologiques international) à l’étranger à l’issue du DUT." "Cette spécialité inclut, quel que soit le domaine concerné (physique, chimie, sciences des matériaux…) : l’instrumentation : conception et mise en place de chaînes (électronique, traitement du signal, informatique d’instrumentation, systèmes embarqués…), la métrologie et les règles fondamentales de la mesure : méthodes, protocoles, normes, incertitudes, résultats.";"DUT";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Techniques instrumentales et matériaux et contrôles physico-chimie";"";"IUT de GRADIGNAN";"2eme année DUT en 2 ans";"Mauvy Fabrice";"Responsable de la formation";"recrutement-dut-mp@iut.u-bordeaux.fr";"Bokuli Nadège";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"La formation a pour objectif de former des techniciens supérieurs polyvalents qui réalisent et exploitent des mesures dont la réalisation nécessite de recourir à un large spectre de connaissances dans les domaines de la physique, de la chimie, des matériaux, de l’électronique et de l’informatique, ainsi qu’à des compétences centrées sur l’instrumentation (tests, essais, recherche et développement…), le contrôle industriel et la métrologie.";"- Assistant / Assistante technique d'ingénieur en études, recherche et développement en industrie - Assistant / Assistante en instrumentation scientifique et techniques expérimentales - Technicien / Technicienne en mesures physiques en recherche-développement et essais - Rédacteur / Rédactrice technique - Technicien / Technicienne d'analyse industrielle - Adjoint / Adjointe au responsable de laboratoire de contrôle en industrie - Technicien qualité, Contrôleur qualité, Animateur qualité";"- Automobile - Aéronautique - Spatial - Électronique - Optique - Matériaux - Chimie - Pharmacie - Énergie - Agroalimentaire - Biomédical - Environnement";"";"";"";"L’alternance se déroule par blocs avec une année d’immersion entre les deux semestres S3 et S4. Bloc 1 : démarrage du contrat en entreprise selon la date de recrutement Bloc 2 : S3 dont vacances universitaires en entreprise Bloc 3 : Année en entreprise avec 1 semaine à l’IUT Bloc 4 : S4 dont vacances universitaires en entreprises Bloc 5 : S4 dont module « stage en fin d’études » en entreprise";"";"• Sur dossier";"• Pluridisciplinarité • Expérience en mileu professionnel • Intégration en entreprise durant une année complète" "La licence professionnelle mention ""Maintenance et technologie, systèmes pluritechniques : Lasers, Contrôle et Maintenance"" vise à apporter : (1) une formation initiale dans le domaine des lasers, (2) une connaissance et une immersion pré-professionnelle du monde industriel des lasers et de la photonique, (3) le développement du projet personnel et professionnel de chaque étudiant, dans le but de permettre la meilleure insertion professionnelle possible dans le du monde industriel des lasers et de la photonique. Notre licence professionnelle est conçue avec la préoccupation principale d’assurer une ouverture professionnelle aux étudiants et futurs professionnels dans le domaine industriel des lasers et de la photonique. De façon statutaire, en tant que licence professionnelle, au moins 25% du volume horaire en présentiel est assuré par des professionnels du domaine des lasers (intervenants autres que les enseignants-chercheurs de l’Université de Bordeaux). Par ailleurs, la formation propose une forte ouverture professionnelle avec notamment : - une formation sur la communication professionnelle, incluant un travail sur le CV, la recherche d’emploi et la réalisation de simulations d’entretiens d’embauche par des professionnels du secteur, - une immersion professionnelle en cours de formation (entre les semestres 1 et 2), soit dans un laboratoire académique pour les étudiants en formation initiale ou continue (hors alternance), soit dans l’entreprise d’accueil pour les étudiants en alternance, - un stage de fin d’année d’au moins 12 semaines en entreprise.";"Licence Professionnelle";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Lasers, contrôle et maintenance";"25025521";"Institut d’optique d’Aquitaine";"1 an en L3 (60 ECTS)";"Yannick Petit";"Responsable pédagogique";"yannick.petit@u-bordeaux.fr";"Marie-Emmanuelle Dameron";"Secrétariat pédagogique";"marie-emmanuelle.dameron@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Notre objectif est d’assurer la formation pratique et théorique en vue de l’insertion de futurs professionnels dans le domaine de la photonique, et en particulier dans le domaine industriel des lasers, pouvant correspondre aux fonctions de conception, de fabrication, d’intégration, d’utilisation et de maintenance de LASERS et d’installations LASER. Pour cela, différents types de compétences sont adressées : • Développer des compétences disciplinaires, en assurant la formation scientifique et technique initiale dans le domaine des systèmes laser (optique, électronique, sécurité). • Développer des compétences pré-professionnelles, en assurant une formation transversale permettant la connaissance du monde industriel des lasers, et les domaines d’applications des lasers. • Développer des compétences transversales, en vue de favoriser l’émergence du projet professionnel de chacun, par l’acquisition de méthodes de travail et par le développement de l’autonomie, ainsi que par l’acquisition de compétences linguistiques, en communication professionnelle, en anglais technique, en recherche d’emploi et en préparation d’entretien d’embauche.";"• Débouchés professionnels: conception, fabrication, intégration, utilisation, maintenance des systèmes laser - 251 - Mécanique générale et de précision, usinage (251r, 251s, 251u) - 255 - Électricité, électronique (non c. automatismes, productique) (255r, 255s, 255u) • Codes ROME: I1304 - Installation et maintenance d'équipements industriels et d'exploitation D1407 - Relation technico-commerciale H1504 - Intervention technique en contrôle essai qualité en électricité et électronique • Fonctions : - Technicien de maintenance ou de production - Technicien de production - Technicien SAV Technicien en exploitation des systèmes - Technicien en recherche et développement Assistant technico-commercial - Assistant ingénieur (production, maintenance, R&D) - Responsable de lignes de production";"L’insertion se fait dans les différents domaines d’application des lasers : médical, métallurgie, métrologie, militaire, recherche et développement, que ce soit en PME, dans de grandes entreprises ou dans des établissements publics de recherche. - Fabrication, production et intégration de systèmes laser - Installation, exploitation et maintenance de systèmes laser : gestion de parcs laser - Diagnostics de systèmes laser : caractérisation du fonctionnement laser et métrologie du faisceau laser - Commerce, vente et grande distribution - Industrie laser et photonique";"• Taux d’emploi des diplômés : 88 % (Chiffres de l’Observatoire de la formation et de la vie universitaire, enquête 2012) • Promotion 2016-17: - 16 étudiants diplômés sur 18 étudiants inscrits. >>>>>>>>>> Parmi les 16 étudiants diplômés, 11 étudiants avaient une proposition de CDD ou CDI au 1er septembre 2017.";"";"Les enseignements sont organisés en 9 unités d’enseignement (UE) réparties sur les 2 semestres de formation. Semestre 1 UE-1: « Remise à niveau en optique et électronique » (3 ECTS) UE-2: « Laser, Optronique & Maintenance » (9 ECTS) UE-3: « Capteurs et électronique » (6 ECTS) UE-4: « Communication et insertion professionnelle » (6 ECTS) dont 4 semaines de stage court en immersion professionnelle, soit dans un laboratoire académique pour les étudiants en formation initiale ou continue (hors alternance), soit dans l’entreprise d’accueil pour les étudiants en alternance. Semestre 2 UE-6: « Laser, Interaction laser/matière & Maintenance » (9 ECTS) UE-7: « Instrumentation » (6 ECTS) UE-8: « Projet tuteuré » (6 ECTS) UE-9: « Stage de fin d’année » (12 ECTS), au moins 12 semaines en entreprise Les enseignements visent l’acquisition de compétences dans les domaines suivants: - Optique, optronique : comprendre et maîtriser les lasers et l’optique associée, les lasers industriels, la technologie associée et l’interaction laser matière. - Capteurs, électronique : comprendre et maîtriser les détecteurs optiques et les systèmes d’alimentation/contrôle des lasers ainsi que des diodes laser. - Instrumentation et informatique : comprendre et maîtriser l’instrumentation laser et l’informatique industrielle sous Labview. - Maintenance : comprendre le volet économique de la maintenance, comprendre et maîtriser les outils de gestion de la maintenance. - Organisation, communication, anglais : comprendre les bases de la mission de cadre en entreprise et la maîtrise des moyens de communication. Développer son propre projet professionnel.";"La formation peut être suivie en formation initiale, en formation continue et en formation par alternance (contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage). Les étudiants en alternance suivent la même formation que les autres étudiants, ce qui conduit au même diplôme. La formation est conçue pour intégrer de façon simple les étudiants en alternance. Les phases de projet, d’immersion professionnelle ou de stage de fin d’année pour les étudiants en formation initiale correspondent à des phases en entreprises pour les alternants. L’alternance se répartit en quatre phases en entreprise, pour permettre une bonne immersion de l’alternant au sein du milieu industriel : - 2 semaines en octobre - 4-5 semaines en décembre/janvier - 5 semaines en février/mars - plus de 4 mois entre mi-avril et fin août";"> Admission sur titre pour les titulaires de 120 crédits ECTS de licence sciences, technologies, santé ou d’un diplôme à Bac +2 de DUT en adéquation avec la licence professionnelle. > Admission sur comité pédagogique pour les titulaires de BTS et DUT en adéquation avec la licence professionnelle. - Admission sur titre pour les titulaires de licences générales de Physique Inscription : Dossier de candidature à saisir à partir d’avril Dépôt de candidature en mai-juin pour une rentrée en septembre";"Licence - Mention Physique Licence - Mention Sciences pour l’ingénieur BTS Génie optique DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII) DUT Mesures Physiques BTS Systèmes électroniques BTS Techniques Physiques pour l'Industrie et les Laboratoires (TPIL) L2 sciences et technologie - physique L2 sciences et technologie - EEA L3 sciences et technologie - physique L3 sciences et technologie - EEA";"- Formation en adéquation avec le développent socio-économique en croissance dans le domaine stratégique de la en photonique. Formation conçue pour répondre aux besoins croissants de formation en techniciens qualifiés pour répondre aux besoins industriels. - Forte connexion avec le monde industriel dans le domaine des lasers et de la photonique, au niveau régionale en Nouvelle Aquitaine mais aussi au niveau national. - Formation apportant les bases fondamentales nécessaires à l’appréhension des systèmes lasers industriels, et également un savoir-faire expérimental dans l’exploitation, l’intégration, le contrôle et la maintenance de systèmes laser. - Formation favorisant la construction individualisée du projet personnel et professionnel, formation spécifique sur la communication professionnelle, écrite et orale. - Formation permettant à nos étudiants de travailler dans des conditions optimales, notamment avec un accès unique au plateau laser de l’Université de Bordeaux afin de se former sur une large gamme de lasers scientifiques et industriels." "Les structures composites sont utilisées dans des secteurs d’activités très divers : aéronau¬tique, spatial, défense, nautisme, bâtiment, sports et loisirs. On observe une transition graduelle de la fabrication de certaines pièces métalliques vers des pièces composites, ce qui nécessite une adaptation continue du tissu industriel, notamment des PMI. La croissance des composites est régulière et forte ; il nécessite des compétences multiples et le secteur voit augmenter sans cesse le niveau de qualification des personnels. Les évolutions technologiques y sont rapides d’où la notion d’adaptabilité. La licence professionnelle Technologies composites s’adapte aux priorités régionales et permet de développer au mieux la capacité d’innovation des étudiants nécessaire aux PME/PMI ainsi qu’aux grands groupes.";"Licence Professionnelle";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Matériaux composites";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an en L3";"Wahl Jean-Christophe";"";"lp-composites@iut.u-bordeaux.fr";"Hagnere Christine";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"L’objectif de notre formation sur une année est de donner à des étudiants ayant suivi dans les 2 années précédentes des formations initiales de type physique, ingénierie, mécanique, matériaux, chimie et physico-chimie, une spécialité Composites dans les domaines de la mise en œuvre, du choix de procédés, de la conception, des assemblages et de l’usinage.";"- Chargé de contact clientèle - Technicien R&D - Technicien des méthodes - Technico-commercial - Technicien en conception - Technicien responsable des essais";"- Aéronautique - Spatial - Défense - Nautisme - Bâtiment - Sports et loisirs. Fonctions en bureau d’étude, en bureau des méthodes, en encadrement de production ou bien des fonctions en interface entre le bureau d’étude, la R&D (laboratoire) et le service qualité et normalisation.";"";"Concevoir des structures composites et des multi-matériaux Manager les ressources techniques d'un projet, planification des activités Construire son projet personnel et professionnel et, entre autres, connaître les techniques de recherche d'emploi. Maitriser les technologies de mise en œuvre des composites thermoplastiques et thermodurcissables Concevoir des outillages pour la réalisation de pièces composites";"Matières enseignées Science des matériaux Renforts, matrices thermodurcissables, matrices thermoplastiques, collage Conception Calcul de structures par éléments finis Conception de pièces composites, conception d’outillage, éco-conception Mise en œuvre Pratique des procédés composites : pré-imprégnés, contact, infusion, RTM, compression Simulation de procédés Maîtrise des procédés Propriétés mécaniques Caractérisation, théorie des stratifiés, pré-dimensionnement, CND Assemblage, réparation Connaissance de l’entreprise Droit du travail, anglais technique, qualité, HSE Approfondissement Choix de stratégies d’infusion et fabrication de grandes pièces Projet tuteuré Conception et réalisation d’un objet en matériaux composites.";"";"Être titulaire d’un diplôme à Bac +2 : DUT, BTS ou L2 dans les domaines des matériaux, de la plasturgie, de la chimie, de la mécanique, de la conception de produits, de la construction métallique, etc. Possibilité de dispense de titre par validation des acquis professionnels (VAP) pour les non-titulaires d’un diplôme à Bac +2 ayant une expérience professionnelle suffisante";"Motivation, sérieux, ouverture d’esprit, autonomie, intérêt pour les matériaux composites.";"" "Former des cadres intermédiaires pour les bureaux d’études mécaniques avec des compétences métiers clairement identifiées (H1203) : Technicien en mécanique, dessinateur-projeteur";"Licence Professionnelle";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Techniques avancées de conception";"25022024";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Former des cadres intermédiaires pour les bureaux d'études mécaniques avec des compétences métiers clairement identifiées (H1203) : Technicien en mécanique, dessinateur-projeteur";"Conception et dessin produits mécaniques";"Industrie";"";"Réaliser des ébauches, schémas de pièces, systèmes, sous-ensembles ou ensembles Étudier et concevoir des pièces, sous-ensembles ou ensembles Maîtriser les outils fondamentaux de la mécanique : définition d’un système mécanique, approche locale ou globale, équilibre des forces, flux et bilans énergétiques, systèmes conservatifs ou non conservatifs, mécanismes et liaisons. Utiliser les outils de CAO, FAO et IAO (Ingénierie assistée par ordinateur) intégrant les expertises métiers mises en œuvre dans le cycle de vie du produit Rédiger des rapports, notes de calculs, élaborer des plans,….";"Semestre 1 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus UE1 : Formation scientifique et humaine 12 ECTS UE3 : Formation technique sur l'outil CAO 13 ECTS UE4 : Application professionnelle - projet industriel 5 ECTS Semestre 2 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus UE2: Spécialité professionnelle 15 ECTS UE5 : Application professionnelle - stage industriel 15 ECTS""";"";"En formation initiale et en alternance : L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "Préparer des titulaires de bac+2 à exercer des activités d’encadrement et de management de production quel que soit le secteur d’activité. La formation vise à développer deux types de compétences inséparables dans ces activités : des compétences techniques et des compétences d’animation. Les activités professionnelles auxquelles prépare la formation sont donc : Organiser, planifier et suivre la production, Organiser, gérer (piloter) et réguler les flux liés à la production (approvisionnement et stockage en entrée et sortie de production), Mettre en place et conduire des actions d’améliorations, Encadrer et gérer une équipe et en gérer le budget, Mettre en place et réaliser une communication pertinente et efficace en langue française et anglaise.";"Licence Professionnelle";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Management de production";"2502002R";"IUT - Pôle universitaire de sciences de gestion";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Être capable, quel que soit le secteur d'activité, de manager et animer une équipe de production, d'améliorer ou mettre en place des processus de gestion de flux, d'assurer l'interface avec les prestataires et les acteurs de l'entreprise. Dans le cadre relationnel, la formation pluridisciplinaire permet de travailler en équipe, de dialoguer avec différents spécialistes, de piloter une équipe de personnes attachées à des services différents.""";"Les métiers ou fonctions citées ci-dessous sont accessibles dans tousles secteurs d'activité (aéronautique, agroalimentaire, bâtiment, électronique, industrie du bois, industrie pharmaceutique mécanique, santé, services, textile...) responsable d'un service planification / ordonnancement, pilote d'unité de production chef d'atelier responsable approvisionnements, responsable logistique de production chef de projet amélioration des flux physiques et financiers responsable GPA";"Industrie";"";"organiser les postes de travail et leurs modes opératoires pour garantir un niveau de performances en intégrant les containtes de pénibilité et de sécurité organiser, réaliser, contrôler et superviser les activités de pilotage des flux de production pour honorer le planing en prenant en compte les caractéristiques logistiques et les compétences des opérateurs Mettre en place et réaliser une communication orale et écrite en langue française qui permette de recueillir et transmettre des informations et des consignes en intégrant les caractéristiques des interlocuteurs et du contexte de l'entreprise organiser, mettre en place et faire vivre les activités de planification de la production pour satisfaire les demandes client en prenant en compte les délais, les capacités et contraintes des ressources techniques et humaines proposer, mettre en place et conduire des actions d’amélioration de la production et gérer les ressources humaines pour avoir un système de production capable de répondre aux variations du contexte de l'entreprise en intégrant les principes fondamentaux de la qualité";"Organisation et planification - Optimisation d'un poste de production - Organisation et pilotage des flux - Pilotage d'une unité de production - Conduite de projet - Exploitation et paramétrage d'un ERP - Modélisation et simulation de processus - Gestion de la qualité - Démarche d'amélioration industrielle Animation et contrôle - Communication orale et écrite - Communication professionnelle - Conversation professionnelle en anglais - Les outils du management opérationnel - Accompagnement à la mise en place d'une amélioration industrielle - Accompagnement d'un projet de mise en place d'un ERP - Gestion des ressources humaines Stage Le stage se situe en milieu de formation pour servir de support aux enseignements de management. Le stage doit être un vrai outil pédagogique au service de la professionnalisation par la mutualisation et le partage d'expériences couplés à l'apport de concepts et d'outils appropriés aux différentes situations éprouvées. Le contenu du stage est négocié avec l'entreprise et l'étudiant en fonction du parcours de formation antérieur de l'étudiant. Ainsi pour un même objectif de stage (qui est l'objectif de la formation) les contextes et contenus de stage sont adaptables. L'unité d'enseignement Projet tuteuré est constituée d'un ensemble de projets qui viennent en appui des enseignements et de l'accompagnement à la recherche de stage et à la gestion du projet en alternance. Ces différents projets placent les étudiants sur des cas industriels avec des mises en situations pratiques.";"";"La Licence Professionnelle Management de production est constituée de deux groupes : un groupe ""Formation Initiale classique"" et un groupe ""Formation Initiale alternance"". En formation initiale classique ou alternance : L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle (ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant).";"";"" "Le Contrôle non destructif regroupe un ensemble de méthodes dont les objectifs sont la caractérisation de l’état d’intégrité de structures ou de matériaux, sans les dégrader. Ces méthodes sont mises en œuvre lors de la production de ces structures ou dans le cadre d’opérations de maintenance. Cette discipline passe par une connaissance solide des matériaux et des défauts pouvant apparaître, ainsi qu’une maîtrise des instruments utilisés pour les contrôler.";"Licence Professionnelle";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Contrôle non destructif";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an en L3";"Rénier Mathieu";"Responsable pédagogique Licence professionnelle";"lp-cnd@iut.u-bordeaux.fr";"Bokuli Nadège";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Les compétences acquises par les diplômés sont de maîtriser les phénomènes physiques mis en jeu dans l’ensemble des techniques d’essais en vigueur en CND, les instruments de mesures associés et leurs limites, ainsi que de savoir choisir une technique de contrôle en fonction des défauts à analyser et de préparer les pièces à tester. Collaborateurs directs des ingénieurs, ils sont amenés à intervenir dans de nombreux secteurs de l’industrie et des services tels que l’aéronautique, l’automobile, l’industrie navale, la chaudronnerie industrielle, la sidérurgie, l’industrie pétrolière, l’industrie nucléaire et électrique…";"- Agent de contrôle non destructif";"- Aéronautique - Métallurgie - Industries nucléaire - Pétrolière - Transports - Énergies renouvelables";"81%";"- Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte - Savoir se remettre en question, faire preuve d'esprit critique - Étalonner et vérifier les instruments de mesure - Maîtriser l'ensemble des techniques d'essais en vigueur en CND, les instruments de mesures associés et leurs limites - Sélectionner la technique d'essais non destructifs la plus adaptée et déterminer les conditions opératoires optimales";"Formation professionnelle support anglais, communication professionnelle, management de projet, économie et droit de l’entreprise Formation professionnelle générale mathématiques, algorithmique, métrologie/qualité élémentaire Formation professionnelle spécifique matériaux et défectologie, méthodes principales de CND, traitement des données CND, méthodes complémentaires";"Rentrée en septembre. Le rythme varie en fonction des périodes scolaires. A partir du mois de mars et jusqu’à la fin du contrat : entreprise";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ; DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"Autonomie, travail en équipe, rigueur, objectivité, adaptabilité, sens de l’analyse de données, capacité à rendre compte.";"" "L’Instrumentation et le contrôle industriel consistent à mettre en œuvre une stratégie de contrôle/commande des chaînes d’acquisition. Pour cela, le professionnel analyse l’ensemble des informations échangées entre des systèmes physiques pour concevoir, réaliser et mettre en œuvre son contrôle automatique en utilisant par exemple le logiciel LabView.";"Licence Professionnelle";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Instrumentation et contrôle industriel";"";"IUT de GRADIGNAN";"1 an sur L3";"CIESLAK Jérôme";"Responsable pédagogique Licence professionnelle";"lp-ici@iut.u-bordeaux.fr";"Bokuli Nadège";"";"fca-gradignan@iut.u-bordeaux.fr";"";"";"";"Les compétences acquises par les diplômés visent à optimiser les problèmes de régulation en milieu industriel, à instrumenter un procédé industriel, à savoir faire l'acquisition de mesures pour mettre en oeuvre le contrôle/commande de ce procédé industriel via Unity Pro, LabView, ... Les compétences en Labview pourraient être validées par la certification CLAD et le candidat suit une formation électrique au niveau BE Mesures. Il s’agit donc d’être capable de développer et transmettre un savoir-faire dans le domaine de la mesure et du contrôle. Collaborateurs directs des ingénieurs, ils sont amenés à intervenir dans tous les secteurs de l’industrie et des services tels que l’électronique, l’aéronautique, l’automobile, les services de production et de contrôle, les services qualité, l’industrie pharmaceutique…";"- Technicien d'études en instrumentation-régulation - Agent de régulation instrumentation - Assistant en instrumentation scientifique et techniques expérimentales - Technicien de maintenance en équipements industriels - Agent de maîtrise de maintenance industrielle - Technicien de mesure de la qualité de l'eau - Technicien d'entretien d'appareillages de mesure et de régulation";"- Électronique - Aéronautique - Automobile - Services de production et de contrôle - Services qualité…";"81%";"- Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte - Savoir se remettre en question, faire preuve d'esprit critique - Utiliser un langage de programmation pour développer des applications simples d’acquisition et de traitements de données, de contrôle commande de systèmes - Réaliser les réglages de mise au point de l'équipement industriel ou d'exploitation et contrôler son fonctionnement - Étalonner et vérifier les instruments de mesure";"L'année de Licence Professionnelle est organisée autour de 7 unités d'enseignement (UE). L'équipe pédagogique fait largement appel à des intervenants du monde professionnel (de l'ordre de 60% du volume total des heures d'enseignement). Le diplôme de Licence professionnelle « Mention Métiers de l'instrumentation, de la mesure et du contrôle qualité : Instrumentation et Contrôle Industriel » est délivré au terme d’une formation en 2 semestres de formation dans des séances de cours / TD / TP / projet tuteuré et 16 semaines de stage. Formation professionnelle : anglais, communication professionnelle, management de projet, économie et droit de l’entreprise Formation professionnelle générale : Mathématiques de base pour la métrologie, algorithmique, métrologie/qualité élémentaire, habilitation électrique Formation professionnelle spécifique : Instrumentation, LabView, informatique d’instrumentation, automatisme, pilotage d’instruments.";"Selon le calendrier prévisionnel présentant des alternances 1mois/1mois avant un départ en entreprise fin février.";"En formation en alternance : L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"Autonomie, travail en équipe, rigueur, objectivité, adaptabilité, sens de l’analyse de données, capacité à rendre compte.";"Dans le cadre de la formation, l'étudiant aura la possibilité d'obtenir (sans surcoût) un avis pour l'habilitation électrique niveau BE Mesures. La certification CLAD pourrait être proposée pour attester d'aptitudes solides en Labview." "Le Master mention Physique fondamentale et applications comporte deux parcours ouverts à l’apprentissage, formant aux métiers de cadre en entreprise dans le secteur de l’instrumentation des rayonnements : - Le master « Instrumentation Nucléaire » - Le master « CUCIPhy » (Conception, Utilisation, Commercialisation de l’Instrumentation en Physique) La première année du master, commune aux deux parcours, dispense une formation théorique et pratique en physique appliquée, instrumentation et mesure. Une spécialisation est proposée dès la première année par des Travaux Expérimentaux de Recherche et des Projets Instrumentaux. Cette assise solide sur tous les secteurs de l’instrumentation physique est indispensable pour construire des compétences d’expertise et d’innovation dans le monde professionnel. En deuxième année, les connaissances scientifiques et techniques sont approfondies dans la spécialité choisie. Des enseignements transverses (communication, management…) viennent doter l'étudiant d'un nouveau statut, celui d'un véritable professionnel en formation (PEF). Le master « Instrumentation Nucléaire » est basé sur un accompagnement professionnalisant individualisé « à la carte » selon le projet de l’étudiant. L’amplitude est très large, depuis des métiers d’ingénieurs très techniques, en recherche et développement, métrologie, simulation numérique, radioprotection, jusqu’à des métiers transverses en gestion de projets et gestion d’affaires. Deux secteurs d’activités sont visés : l’industrie nucléaire et le médical. La qualification de Personne Compétente en Radioprotection certifie le niveau de compétence de l’étudiant. Les compétences développées dans le master Instrumentation Nucléaire sont les suivantes : • Conception et expertise de chaînes de mesures, depuis l'acquisition des données jusqu'au traitement du signal • Techniques de simulation pour la conception et/ou l'expertise d'installations industrielles ou médicales (protection des personnels, protection des patients) • Maîtrise des enjeux liés à la sûreté dans le domaine d'activité visé (énergie nucléaire, cycle du combustible, médical), connaissance de la règlementation en vigueur • Gestion de projets scientifiques et techniques, gestion d'équipes, communication professionnelle dans l'entreprise • En option : Gestion d'affaires, ingénierie commerciale, relation client (par une passerelle avec le parcours CUCIPHY).";"Master";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Instrumentation Nucléaire";"13511508";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"Claire Michelet";"Responsable pédagogique du parcours et de l'année de M2";"michelet@cenbg.in2p3.fr";"Claire Michelet";"Responsable pédagogique du parcours et de l'année de M2";"michelet@cenbg.in2p3.fr";"Elodie Fréchou";"Secrétaire pédagogique du master - Centre de Ressources de Physique";"elodie.frechou@u-bordeaux.fr";"L’objectif est de former des cadres rapidement opérationnels et polyvalents. Nous nous appuyons pour cela sur une approche pluridisciplinaire, qui apporte à l’étudiant le recul et l’esprit d’analyse nécessaires au métier de cadre : - Modélisation, mesure, calcul, règlementation pour la partie scientifique et technique ; - Gestion de projets, communication sociale et team building pour la formation transverse. Une pédagogie active par gestion de projets est mise en œuvre pour un positionnement factuel de l’étudiant en tant que cadre. Il s’agit de donner à l’étudiant la possibilité de réaliser son projet professionnel en adéquation avec les attentes du marché de l’emploi et de le préparer à assumer un rôle moteur, en tant que cadre, dans la Recherche et Développement, dans la direction d’équipes techniques, dans la consultance pour l’expertise et le contrôle d’installations industrielles ou médicales, dans la relation client voire la direction d’équipes commerciales pour ceux qui choisissent une spécialisation dans ce domaine. L'anglais appliqué au domaine scientifique et technique est également un atout fort de la formation. Cet enseignement débouche sur l'obtention du TOEIC, test international d'anglais reconnu dans le monde professionnel.";"Le Master Instrumentation Nucléaire est une formation donnant accès aux métiers de l’ingénierie dans le secteur nucléaire. La formation est structurée par une démarche professionnalisante tout au long du cursus, avec en point de mire les deux objectifs suivants : • Répondre aux besoins du marché : un profil de formation porteur et original, basé non seulement sur des savoirs mais aussi sur le savoir-faire et le savoir-être • Permettre une évolution de carrière dynamique en termes de responsabilité et/ou de thématique. Le caractère pluridisciplinaire de la formation est adapté au profil actuel du marché de l'emploi dans lequel il est nécessaire d'être polyvalent voire d'effectuer un certain nombre de changements thématiques au cours de sa carrière. La plupart de nos étudiants se voient confier un contrat de travail dès l’obtention du diplôme, voire pour certains un poste « ingénieur senior » en première embauche. Métiers : Ingénieur Recherche et Développement Ingénieur d’Etudes Ingénieur Mesure Nucléaire Ingénieur Calcul Analyse en Radioprotection Sûreté Ingénieur Radioprotection Chef de Projet Chargé d’Affaires Poursuite d’études : Le Master Instrumentation Nucléaire est conçu pour une insertion professionnelle réussie à Bac +5. Toutefois certains étudiants font le choix d’une poursuite d’études à Bac+8 sous la forme d’une thèse, avec un projet fort en entreprise.";"Dans les secteurs d’activité précités, les cibles de cette formation sont d’une part les PME à haute technicité et, d’autre part, les grands groupes industriels et les organismes de contrôle et d’expertise du secteur nucléaire, liés à la production d’électricité, le démantèlement, l’instrumentation médicale et la radioprotection.";"";"";"SEMESTRE 1 Physique des matériaux Acquisition et Projets (les alternants effectuent leur projet en entreprise) Physique Microscopique Anglais pour le Master 1 Projet Professionnel et Insertion SEMESTRE 2 Dispositifs semi-conducteurs, Capteurs et Acquisition Laser, nucléaire énergétique et médical Travaux expérimentaux de recherche (TER) professionnels SEMESTRE 3 Gestion de projets instrumentaux, Qualité (les alternants effectuent leur projet en entreprise) Filières énergétique et médicale Métrologie, radioprotection, certification Anglais (pssage du TOEIC) Niveau B1 obligatoire pour valider le master. SEMESTRE 4 Spécialisation Communication sociale et Management d'équipe";"""L’alternance est ouverte sur les deux années du master (M1 et/ou M2). Les alternants suivent les mêmes enseignements que les étudiants non alternants. Cette mixité de la formation apporte une grande richesse au niveau pédagogique. Elle permet à l’alternant d’asseoir une base de connaissances importante pour développer son savoir-faire et son savoir-être en entreprise : gestion de projets, relations dans les équipes de travail, approche qualité, relations avec les partenaires industriels (clients, fournisseurs, collaborateurs). La première année du master compte 53 semaines de formation, dont 27 en entreprise. La deuxième année compte 56 semaines de formation dont 36,5 en entreprise, avec une très longue période en fin de formation (de début février à fin septembre quasiment sans interruption) qui permet à l’alternant de se voir confier des missions d’envergure. De plus, du temps de travail personnel (environ 30 h égrenées entre septembre et février) a été réservé pendant la période de formation pour que l’alternant puisse travailler sur son projet (bibliographie, rédaction…).";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : • Licence mention Physique • Licence mention Physique-Chimie L’admission dans cette formation, soumise à capacité d’accueil, se fait sur examen du dossier du candidat. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master 1 ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. L’examen de la candidature en deuxième année se fait sur dossier et entretien individuel.";"";"• Un abord très ouvert sur le secteur de l'instrumentation nucléaire, avec une compétence technologique forte, au service de la production d'énergie et du médical • Une pédagogie innovante par gestion de projets pour former les étudiants au métier de cadre de façon opérationnelle : le fonctionnement du master 2 s’apparente en lui-même à celui d’une entreprise. • Des intervenants professionnels du secteur nucléaire, pour une meilleure connaissance des pratiques sur le terrain • Des qualifications reconnues dans le monde professionnel : - Qualification de Personne Compétente en Radioprotection - Niveau d’Anglais : TOEIC • La proximité avec le Centre d'Etudes Nucléaires de Bordeaux-Gradignan (CENBG) est un atout supplémentaire pour les étudiants, qui bénéficient de l'expertise de chercheurs, enseignants chercheurs et ingénieurs spécialisés dans ce domaine. Plus d’informations sur : http://www.cenbg.in2p3.fr/Master-Pro-Instrumentation" "Le Master mention Physique fondamentale et applications comporte deux parcours formant aux métiers de cadre en entreprise dans le secteur de l’instrumentation des rayonnements : - Le master « CUCIPhy » (Conception, Utilisation, Commercialisation de l’Instrumentation en Physique) - Le master « Instrumentation Nucléaire » La première année du master, commune aux deux parcours, dispense une formation théorique en physique appliqée et en instrumentation. Une spécialisation est proposée dès la première année, par des Travaux Expérimentaux de Recherche et des Projets Instrumentaux. Cette assise solide sur tous les secteurs de l’instrumentation physique est indispensable pour construire des compétences d’expertise et d’innovation dans le monde professionnel. En deuxième année, les connaissances scientifiques et techniques sont approfondies dans le parcours choisi. Des enseignements transverses (communication, management, ingenieurie commerciale…) viennent doter l'étudiant d'un nouveau statut, celui d'un véritable professionnel en formation (PEF). Le parcours « CUCIPhy » a pour objectif de former des ingénieurs et cadres scientifiques et techniques dans les domaines de l’ingénierie technico-commerciale, du marketing et de la recherche et développement pour l’instrumentation de haute technologie. Les compétences développées dans le master CUCIPhy sont les suivantes : • Conception et expertise de chaînes de mesures, depuis l'acquisition des données jusqu'au traitement du signal et des images • Maitrise de différentes techniques et de leurs applications: Laser-optique, Instrumentation Nucléaire, Sécurité laser, Microtechnologie et Nanotechnologie, Téraherthz, Energie Photovoltaïque. • Ingénierie commerciale, prospection, relation client, analyse relationnelle, marketing, modèle économique, gestion d'affaires. • Gestion de projets scientifiques et techniques, gestion d'équipes, communication professionnelle dans l'entreprise.";"Master";"Physique fondamentale et applications";"Université de Bordeaux";"Conception, utilisation, commercialisation de l'instrumentation en physique";"13511508";"Collège Sciences et Technologies";"2 ans";"Denise Mondieig";"Responsable pédagogique du parcours et de l'année de M2";"denise.mondieig@u-bordeaux.fr";"Denise Mondieig";"Responsable pédagogique du parcours et de l'année de M2";"denise.mondieig@u-bordeaux.fr";"Elodie Fréchou";"Secrétaire pédagogique du master - Centre de Ressources de Physique";"elodie.frechou@u-bordeaux.fr";"L'objectif est de former des cadres rapidement opérationnels et polyvalents (conception et commercialisation) . La formation repose sur une approche pluridisciplinaire, qui apporte à l’étudiant le recul et l’esprit d’analyse nécessaires au métier de cadre avec des aspects scientifiques et techniques, enrichie d'une formation transverse avec de la gestion de projets, de la communication sociale et du team building. Une pédagogie active par gestion de projets est mise en œuvre pour un positionnement factuel de l’étudiant en tant que cadre. L'anglais appliqué au domaine scientifique et technique est également un atout fort de la formation. Cet enseignement débouche sur l'obtention du TOEIC, test international d'anglais reconnu dans le monde professionnel. L’objectif est de donner à l’étudiant la possibilité de réaliser son projet professionnel en adéquation avec les attentes du marché de l’emploi et de le préparer à assumer un rôle moteur, en tant que cadre, dans la Recherche & Développement, dans la direction d’équipes techniques, dans la relation client et la direction d’équipes commerciales. Le résultat est la formation de cadres préparés à la fois à l'innovation et à la capacité d'entreprendre au sein d'un projet d'entreprise mais aussi à leur vie d'acteur dans la société. Le caractère pluridisciplinaire de la formation est adapté au profil actuel du marché de l'emploi dans lequel il est nécessaire d'être polyvalent, voire d'effectuer un certain nombre de changements thématiques au cours de sa carrière.";"Il s'agit de former des professionnels aptes à gérer des projets innovants et à assumer des postes à haute responsabilité. La formation est structurée par une démarche professionnalisante tout au long du cursus pour favoriser une grande dynamique dans l'évolution de carrière (formation également orientée vers la création d'entreprises). Métiers : Ingénieur technico commercial Chargé d’Affaires Ingénieur Recherche et Développement Ingénieur procédés Ingénieur production Chef de Projet Le Master CUCIPhy est conçu pour une insertion professionnelle réussie à Bac +5. Certains étudiants avec un projet professionnel de R&D choisissent une poursuite d'étude en thèse, avec un projet fort en entreprise .";"";"2016-2017 : 92% ont obtenu un contrat niveau cadre immédiatement après diplomation.";"";"SEMESTRE 1 Physique des matériaux Acquisition et Projets (les alternants effectuent leur projet en entreprise) Physique Microscopique Anglais pour le Master 1 (physique/recherche/instrumentation) Projet Professionnel et Insertion Projet intégrateur en laboratoire (CMI Physique) SEMESTRE 2 Dispositifs semi-conducteurs, Capteurs et Acquisition Laser, nucléaire énergétique et médical Travaux expérimentaux de recherche (TER) professionnels SEMESTRE 3 Marketing industriel et Outils d'entreprise Gestion de projets instrumentaux (les alternants effectuent leur projet instrumental en entreprise) , Qualité Instrumentation en photonique et chaines d'acquisition Anglais (examen de TOEIC niveau B1 exigé) SEMESTRE 4 Spécialisation et entreprenariat Communication sociale et Management d'équipe";"L’alternance est ouverte sur les deux années du master (M1 et/ou M2). Les alternants suivent les mêmes enseignements que les étudiants non alternants. Cette mixité de la formation apporte une grande richesse au niveau pédagogique. Elle permet à l’alternant d’asseoir une base de connaissances importante pour développer son savoir-faire et son savoir-être en entreprise : gestion de projets, relations dans les équipes de travail, approche qualité, relations avec les partenaires industriels (clients, fournisseurs, collaborateurs). La première année du master compte 53 semaines de formation, dont 27 en entreprise. La 2ème année compte 56 semaines de formation dont 36,5 en entreprise, avec une très longue période en fin de formation (de début février à fin septembre quasiment sans interruption) qui permet à l’alternant de se voir confier des missions d’envergure. De plus, du temps de travail personnel (environ 30 h égrenées entre septembre et février) a été réservé pendant la période de formation pour que l’alternant puisse travailler sur son projet (bibliographie, rédaction…).";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licences conseillées : • Licence mention Physique • Licence mention Physique-Chimie L’admission dans cette formation, soumise à capacité d’accueil, se fait sur examen du dossier du candidat. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master 1 ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. L’examen de la candidature en 2ème année se fait sur dossier et entretien individuel.";"";"• Polyvalence scientifique et commerciale • Un profil de formation porteur et original, basé non seulement sur des savoirs mais aussi sur le savoir-faire et le savoir-être • Une pédagogie innovante par gestion de projets pour former les étudiants au métier de cadre de façon opérationnelle : le fonctionnement du master 2 s’apparente en lui-même à celui d’une entreprise • Plus des deux tiers des intervenants sont des professionnels du secteur pour une meilleure connaissance des pratiques sur le terrain • Des qualifications reconnues dans le monde professionnel : - Qualification de Personne Exposée aux Risques Lasers - Niveau d’Anglais : TOEIC • Bénéficie de l'expertise de chercheurs et enseignants chercheurs dans plusieurs laboratoires de recherche en physique et en sciences de l'ingénieur (CELIA, LOMA, CENBG, IMS, IMCB, LP2A). • Bénéficie d'un tissu industriel local avec pôle de compétitivité ALPHA - Route des Lasers et des Hyperfréquences dans la nouvelle Aquitaine favorisant la formation et l'insertion." "Qu’est-ce que la qualité ? Définition extraite du dictionnaire de la qualité (B. Froman, C. Gourdon, mai 2003) : « Ensemble des activités préétablies et systématiques mises en oeuvre dans le cadre du système qualité, et démontrées en tant que besoin, pour donner la confiance appropriée en ce qu’une entité satisfera aux exigences pour la qualité ». L’assurance de la qualité a pour but de sécuriser les activités réalisées dans le cadre du diagnostic et du soin ainsi que dans tous les secteurs d’activités connexes dans le but de satisfaire les clients et les patients. Il s’agit de développer et de mettre en application les outils et méthodes permettant de garantir le fonctionnement préétabli par l’établissement et défini par les textes réglementaires et normes en vigueur en suivant les exigences des autorités de tutelle. Cette discipline est transversale, elle touche tous les secteurs d’activité de l’établissement. Cette licence professionnelle a pour but de répondre aux besoins des médecins et pharmaciens tant biologistes que praticiens dans le secteur de la qualité et grâce à l’apprentissage de favoriser l’acquisition de compétences et d’aptitudes permettant une insertion professionnelle rapide des étudiants. Elle vise à former de véritables chargés de mission et animateurs d’équipe compétents qui maîtrisent les textes réglementaires comme les guides de bonne exécution des analyses (GBEA) ou le manuel de certification des établissements de santé et les normes (ISO 15 189, ISO 14 001…). Ces acteurs de la qualité seront capables de comprendre les exigences à mettre en oeuvre et d’y associer les outils et méthodes qualité pour y répondre. Cette formation forme entre autre les étudiants à la maîtrise de la documentation, aux techniques d’audit, à la qualification du matériel associée aux contrôles de la qualité internes et externes et la validation des méthodes d’analyse, à la gestion des risques, à la gestion des événements indésirables, à la maîtrise des changements, à la gestion qualité d’un laboratoire ou d’un établissement, aux règles d’hygiène et de bionettoyage, à l’utilisation des outils qualité comme les indicateurs qualité de pilotage et de performance…";"Licence Professionnelle";"Qualité";"Université de Bordeaux";"Qualité dans les laboratoires d'analyses de biologie médicale et dans les établissements de santé (LABM)";"25022275";"UFR DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES";"1 AN";"Catherine HEUREUDE";"Responsable de la LP";"catherine.heureude@u-bordeaux.fr";"Elodie DEPENNE";"Gestionnaire apprentissage";"elodie.depenne@u-bordeaux.fr";"";"Gestion des cursus étudiants des sciences pharmaceutiques";"scolarite.pharmacie@u-bordeaux.fr";"Compétences à acquérir par les apprentis : •Connaître le ou les champs professionnel(s) associé(s) à la discipline. •Travailler en équipe et animer des groupes de travail •Rédiger toutes sortes de documents (procédures, rapports, protocoles), les mettre en forme en exploitant les outils informatiques métiers et bureautiques •Réaliser des analyses de risques en utilisant diverses méthodes (HACCP,AMDEC...) et prioriser les actions à mener (plans d'action, répartition des tâches, suivi par diagramme de gantt....) •Utiliser et animer les outils du management de la qualité et des soins/diagnostic (revues de direction, revue annuelle, Contrôle qualité...)";"Les entreprises accueillant nos apprentis sont des entreprises de taille et d’activité diversifiées comme les laboratoires de biologie médicale à savoir les centres de prélèvements et les plateaux techniques, les cliniques, les centres hospitaliers universitaires, les centres hospitaliers locaux, les cabinets de radiologie, les établissements d’hébergements pour personnes âgées dépendantes… Exemples de métiers accessibles Chargé de mission qualité Animateur d’équipe Chef de département qualité Technicien qualité Auditeur interne/auditeur externe Technicien en qualification/métrologie validation Documentaliste qualité Animateur/formateur qualité";"Assurance qualité, analyses, hygiène, vigilances sanitaires, recherche et développement, soins en : Biologie médicale Établissements de santé Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Cabinets de radiologie Centres de rééducation fonctionnelle Établissement français du sang (EFS)";"100 % (chiffres de l’Observatoire de la formation et de la vie universitaire, enquête 2012)";"";"Unités d’enseignement général Contexte réglementaire des laboratoires de biologie médicale (LBM) et des établissements de santé Qualification analytique et ses outils Gestion qualité de l’analyse Outils qualité Unités d’enseignement pratique et technique Gestion documentaire Statistiques appliquées à la qualité Gestion qualité d’un laboratoire Animation";"Démarrage de la formation début octobre Alternance d’une semaine de cours et trois semaines en entreprise Volume horaire : 35 heures de cours par semaine, Volume annuel : 420 heures d’enseignements théoriques";"Être titulaire d’un diplôme Bac +2 (BTS, IUT, DEUST…) ou d’une L2 universitaire Sélection sur dossier de candidature à retirer sur le site internet de l’université et sur entretien individuel (à partir du mois d’avril). Entretien avec les entreprises pour les contrats en alternance.";"Les étudiants devront avoir des connaissances dans au moins un des domaines suivants : analyses, biologie, bactériologie, informatique. Connaissance minimale du secteur du diagnostic ou de soin et plus particulièrement la biologie médicale ou les établissements de santé : cliniques, hôpitaux, maisons de retraite EHPAD (établissements d’hébergements pour personnes âgées dépendantes). Aptitudes au travail en équipe et facilité de communication.""";"Les étudiants sont encadrés par leur maître d’apprentissage en entreprise et par un tuteur pédagogique à l’université. Le tuteur pédagogique est défini par le responsable pédagogique de la formation dès que le sujet de travail de l’apprenti est défini par l’entreprise. Un carnet de liaison permet de suivre les activités en entreprise et les enseignements suivis à l’université. Des rendez-vous sont organisés entre le tuteur et l’apprenti. Une réunion en début d’année est organisée entre les maîtres d’apprentissage, les tuteurs et les enseignants. Une visite sur site est également réalisée par le tuteur en cours d’année." "La formation repose principalement sur l'acquisition des connaissances fondamentales en QHSSE, sur l'apprentissage de la mise en oeuvre des systèmes de management QHSSE selon les référentiels en vigueur et sur une formation pratique dans l'entreprise où l'alternant mène, accompagné par un tuteur professionnel, des missions d'organisation et de gestion de la QHSSE. Cette formation permet d'acquérir en un an des compétences de gestion et de management de la QHSSE.";"Licence Professionnelle";"Qualité";"Université de Bordeaux";"";"2502001N";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"La licence professionnelle QHSSE a pour objectif de former des préventeurs QHSSE, capables de gérer et d'organiser l'ensemble des actions liées à la qualité, santé et sécurité au travail et à la protection de l'environnement de l'entreprise.";"Animateur-Formateur en Environnement Expert Bilan Carbone Coordonnateur Sécurité Protection de la Santé Responsable Management des Risques Responsable Environnement Protection du patrimoine naturel Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel Management et ingénierie qualité industrielle";"Agriculture et pêche, espaces naturels et espaces verts, soins aux animaux Industrie";"";"Acquérir une vision transversale des fonctions audit interne, contrôle interne et management des risques dans l’entreprise Mener des actions de prévention en population générale Piloter et coordonner le déroulement d'une étude (cahier des charges, méthodologie, ...) Être capable d'expliquer et de mettre en œuvre les principes de la prévention des risques professionnels et environnementaux Conduire une démarche qualité sous la responsabilité de la direction";"Semestre 1 Liste d'UE obligatoires - tous sites de formation confondus Remise à niveau 4 ECTS Communication au service de la QHSE 2 ECTS Sensibilisation à la QHSE 4 ECTS Droit et Organisation de l'entreprise en QHSE 2 ECTS Méthodologie QHSE 6 ECTS Système de management Intégré 6 ECTS Méthodes et Outils de la Qualité de la Vie au Travail 3 ECTS Méthodes et outils de sûreté de fonctionnement des systèmes 3 ECTS Semestre 2 Liste d'UE obligatoires - tous sites de formation confondus Méthodes et Outils de la Qualité de l'Environnement de l'Entreprise 5 ECTS Méthodes et Outils de la Qualité des processus et des Produits 5ECTS Projet tuteuré 5 ECTS Stage 15 ECTS";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat de professionnalisation.";"";"" "La licence professionnelle QHSSE a pour objectif de former des préventeurs QHSSE, capables de gérer et d'organiser l'ensemble des actions liées à la qualité, santé et sécurité au travail et à la protection de l'environnement de l'entreprise. La formation repose principalement sur l'acquisition des connaissances fondamentales en QHSSE, sur l'apprentissage de la mise en oeuvre des systèmes de management QHSSE selon les référentiels en vigueur et sur une formation pratique dans l'entreprise où l'alternant mène, accompagné par un tuteur professionnel, des missions d'organisation et de gestion de la QHSSE. Cette formation permet d'acquérir en un an des compétences de gestion et de management de la QHSSE.";"Licence Professionnelle";"Qualité";"Université de Bordeaux";"";"2502001N";"IUT de GRADIGNAN";"1 an";"";"";"";"Kankou Walter";"";"kankou.walter@u-bordeaux.fr";"";"";"";"La licence professionnelle QHSSE a pour objectif de former des préventeurs QHSSE, capables de gérer et d'organiser l'ensemble des actions liées à la qualité, santé et sécurité au travail et à la protection de l'environnement de l'entreprise. La formation repose principalement sur l'acquisition des connaissances fondamentales en QHSSE, sur l'apprentissage de la mise en oeuvre des systèmes de management QHSSE selon les référentiels en vigueur et sur une formation pratique dans l'entreprise où l'alternant mène, accompagné par un tuteur professionnel, des missions d'organisation et de gestion de la QHSSE. Cette formation permet d'acquérir en un an des compétences de gestion et de management de la QHSSE.";"Animateur-Formateur en Environnement Expert Bilan Carbone Coordonnateur Sécurité Protection de la Santé Responsable Management des Risques Responsable Environnement Protection du patrimoine naturel Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel Management et ingénierie qualité industrielle";"Agriculture et pêche, espaces naturels et espaces verts, soins aux animaux Industrie";"";"Acquérir une vision transversale des fonctions audit interne, contrôle interne et management des risques dans l’entreprise Mener des actions de prévention en population générale Piloter et coordonner le déroulement d'une étude (cahier des charges, méthodologie, ...) Être capable d'expliquer et de mettre en œuvre les principes de la prévention des risques professionnels et environnementaux Conduire une démarche qualité sous la responsabilité de la direction";"Semestre 1 Liste d'UE obligatoires - tous sites de formation confondus Remise à niveau 4 ECTS Communication au service de la QHSE 2 ECTS Sensibilisation à la QHSE 4 ECTS Droit et Organisation de l'entreprise en QHSE 2 ECTS Méthodologie QHSE 6 ECTS Système de management Intégré 6 ECTS Méthodes et Outils de la Qualité de la Vie au Travail 3 ECTS Méthodes et outils de sûreté de fonctionnement des systèmes 3 ECTS Semestre 2 Liste d'UE obligatoires - tous sites de formation confondus Méthodes et Outils de la Qualité de l'Environnement de l'Entreprise 5 ECTS Méthodes et Outils de la Qualité des processus et des Produits 5ECTS Projet tuteuré 5 ECTS Stage 15 ECTS";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (L2, DUT, BTS, BTSA ) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. L’admission définitive est subordonnée à la signature d’un contrat de professionnalisation.";"";"" "La mention Métiers de la forme, parcours Management des centres de remise en forme et de bien être par l’eau répond à un besoin managérial des entreprises exploitant des structures d’hydrothérapie, associées ou non à des unités d’hébergement et / ou de restauration.";"Licence Professionnelle";"Santé et bien-être";"Université de Bordeaux";"Management des centres de remise en forme et bien-être par l'eau";"25033427";"Institut du thermalisme";"1 AN";"Sybille DUPUY";"";"sybille.dupuy@u-bordeaux.fr";"Elodie DEPENNE";"Gestionnaire apprentissage";"elodie.depenne@u-bordeaux.fr";"Bernadette Camberbet-Hardoy";"";"bernadette.camberbet-hardoy@u-bordeaux.fr";"Le manager d’un centre de remise en forme et de bien-être par l’eau devra : • Travailler en équipe et en autonomie • Communiquer en Français et en Anglais • Identifier et prendre contact avec les interlocuteurs privilégiés du secteur d’activité • Maitriser les techniques managériales • Concevoir un business plan, un plan marketing, une étude de marché,… • Impulser l’innovation de nouveaux produits • Maitriser les outils de pilotage des échanges marchands • Gérer l’appareil de production de l’eau • Gérer le risque sanitaire lié à l’eau""";"Les métiers du titulaire de la Licence Professionnelle MCRBE : • Assistant SPA Manager • SPA Manager • Responsable Accueil clientèle • Responsable Hydrothérapie • Responsable Institut / SPA""";"Le titulaire de la Licence Professionnelle MCRBE peut exercer son activité dans les structures suivantes : • Etablissements thermaux • Centres de thalassothérapie, balnéothérapie • Complexes thermo – ludiques • Spas d’hôtels, urbains, villages de vacances, campings";"";"";"Semestre 1 : - Sciences de gestion - Maîtrise et valorisation de l’eau, l’innovation des produits associés - Communication en anglais Semestre 2 : - UE 2B Ateliers pratiques - UE 4 Projet tuteuré - UE 5 Stage en entreprise Deux options - Management - Hydrothérapie";"De septembre à janvier : alternance 3 semaines de cours et 1 semaine en entreprise De février à juin : alternance 3 semaines en entreprise et 1 semaine en centre Temps complet en entreprise juillet-août";"Candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant";"";"" "La mention Métiers de la Santé : nutrition, alimentation - parcours Prévention et innovation culinaire, est une réponse à l’évolution des modes et comportements alimentaires engendrant de nombreux dysfonctionnements tels que le surpoids et l’obésité chez l’adulte et l’enfant. Les politiques en santé publique font, aujourd’hui, de l’alimentation une priorité en matière de prévention, impliquant restauration et secteur agroalimentaire. Associant santé et bien-être, les professionnels se mobilisent autour de nouvelles offres basées sur les qualités gustatives et nutritionnelles.";"Licence Professionnelle";"Santé et bien-être";"Université de Bordeaux";"Prévention et innovation culinaire";"25033002";"Institut du thermalisme";"1 AN";"Sybille DUPUY";"sybille.dupuy@u-bordeaux.fr";"";"Elodie DEPENNE";"Gestionnaire apprentissage";"elodie.depenne@u-bordeaux.fr";"Bernadette Camberbet-Hardoy";"";"bernadette.camberbet-hardoy@u-bordeaux.fr";"Le manager d’équipe de production et/ou de commercialisation est capable de : • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet • Impulser l’innovation et la valorisation de produits et de techniques, recettes ou repas dans un objectif plaisir et santé, afin de développer l’offre alimentaire • Appréhender les comportements alimentaires en vue de proposer une alimentation correspondant aux habitudes alimentaires • Intégrer les politiques de santé publique dans son activité quotidienne (Programme national nutrition santé, programme national pour l’alimentation, plan obésité,…) • Créer des outils de communication sur la promotion de la santé et l’éducation à la santé • Concevoir et animer un atelier d’éducation à la santé, thérapeutique du patient ou des tests produits et analyses sensorielles • Planifier une organisation alimentaire d’un point de vue nutritionnel, technique, organisationnel et économique • Maîtriser les outils d’assurance qualité adaptés à une production alimentaire en accord avec la réglementation européenne • Gérer un projet, voire la création ou la reprise d’entreprise";"• Coordinateur éducation à la santé • Animateur atelier éducation à la santé, éducation thérapeutique du patient • Chargé de projet R & D en industrie agroalimentaire • Technicien analyses sensorielles • Conseiller en nutrition • Responsable restauration collective / cuisine centrale""";"Le titulaire de la Licence Professionnelle NAPIC peut exercer son activité dans les structures suivantes : • Restauration collective : d’entreprise, scolaire et universitaire… • Etablissements de santé : hôpitaux, cliniques, maisons de retraite • Centres de réhabilitation et rééducation fonctionnelle • Centres de thalassothérapie, spas d’hôtels, de résidence de tourisme, de village de vacances, établissements thermaux • Industrie agroalimentaire : centres de recherche et développement, petites et moyennes entreprises • Restauration commerciale indépendante et de chaîne hébergement et restauration « éco-durables » : gîtes, chambres d’hôtes, auberges… • Clubs sportifs et centres d’entraînement • Centres de balnéothérapie";"";"";"Semestre 1 Alimentation et innovations Management de la production Alimentaire Communication en langues Etrangères Semestre 2 Ateliers cas pratiques UE 4 : Projet tuteuré UE 5 : stage Deux options : Education Thérapeutique du Patient (ETP) Analyses sensorielles";"De septembre à janvier : alternance 3 semaines de cours et 1 semaine en entreprise De février à juin : alternance 3 semaines en entreprise et 1 semaine en centre Temps complet en entreprise juillet-août";"Candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant.";"";"" "La mention traite de la problématique de la gestion des réseaux intérieurs d'eaux, dans les établissements de santé, voire dans les établissements de bien-être type thalassothérapie. Elle apporte une réponse aux professionnels face aux contraintes réglementaires, techniques, sanitaires, économiques, dans un contexte de santé publique";"Licence Professionnelle";"Santé et bien-être";"Université de Bordeaux";"Gestion des eaux à usage santé";"25034303";"Institut du thermalisme";"1 an";"";"";"";"DEPENNE Elodie";"";"elodie.depenne@u-bordeaux.fr";"";"";"";"La Mention Métiers de la Santé : technologies, et son parcours Gestion des eaux à usage santé traitent de la problématique de la gestion des réseaux d'eaux intérieurs des établissements de santé. Elle apporte une réponse aux professionnels face aux contraintes réglementaires, techniques, sanitaires, économiques, dans un contexte de santé publique. 25 % d'interventions de professionnels.";"Responsable technique, responsable qualité/ Chargé d'études/ Dessinateur projeteur hydraulique/ Technicien préleveur environnement (air, eau, surfaces) Management et ingénierie d'affaires Management et ingénierie de production Management et ingénierie qualité industrielle Supervision d'exploitation éco industrielle Installation et maintenance d'équipements industriels et d'exploitation Rédaction technique";"Industrie Services à la personne et à la collectivité Installation et maintenance";"";"Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation maîtriser le fonctionnement d'un réseau hydraulique réaliser un diagnostic technique et sanitaire d'un réseau d'eau et rédiger le rapport d'audit assurer une veille documentaire, réglementaire et technologique";"SEMESTRE 1 UE 1 Généralités Chimie de l'eau Physiologie de l'eau L'eau : ressource naturelle L'eau : source de risques Traitement des eaux UE 2 Technologies des eaux de santé Différents types d'eau et réglementation Techniques d'analyses d'eau Techniques physiques et chimiques de Production des différentes qualités d'eau Le réseau d'alimentation Visites de sites et d'installations pour illustrer les enseignements UE 3 Gestion et assurance qualité des eaux de santé Analyses des risques Infections nosocomiales liées à l'eau Démarche vers l'élaboration d'un système qualité dans un établissement de santé Outils nécessaires à la démarche qualité Communication en anglais SEMESTRE 2 UE 4 Projet tuteuré Anglais, vocabulaire technique Aide méthodologique à la rédaction/ présentation scientifique Aide méthodologique à la recherche documentaire Travail personnel et en groupe Séminaire d'aide à l'insertion professionnelle UE 5 Stage en entreprise de 16 semaines en France ou à l'étranger Immersion complète en milieu professionnel Aide méthodologique a la rédaction/ présentation scientifique""";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Ces domaines peuvent être, à titre d'exemple: le traitement de l'eau le génie des procédés la qualité les sciences de la santé, les sciences de la vie plus généralement la chimie et/ou la biologie";"";"" "L'objectif général du master mention santé publique est de former des futurs professionnels et chercheurs dans les principaux domaines de la santé publique (épidémiologie, biostatistique, management et politiques de santé, promotion et éducation pour la santé, santé au travail, santé environnementale, santé internationale, systèmes d'information et informatique pour la santé) capables de comprendre, d’analyser et de traiter les problèmes de santé de la population dans une approche globale et pluridisciplinaire. Le master de santé publique de l’ISPED propose, pour l'année 2020-2021, 7 parcours en présentiel et 2 parcours en e-learning couvrant les différents champs disciplinaires de la santé publique et s’appuyant sur une recherche de pointe dans le domaine.";"Master";"Santé et bien-être";"Université de Bordeaux";"Biostatistique";"13533122";"ISPED - Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement";"1 an";"";"";"";"DEPENNE Elodie";"";"elodie.depenne@u-bordeaux.fr";"";"";"";"L'objectif de ce parcours du master de santé est de former des spécialistes de haut niveau en biostatistique, ayant de solides bases théoriques sur les méthodes statistiques et capables de les appliquer dans le champ de la santé publique. L’étudiant commence par acquérir en master 1 une culture « santé publique » dans un environnement pluridisciplinaire. Le master 2 constitue une spécialisation en biostatistique. Le programme de la formation permet à l’étudiant d’acquérir une bonne maîtrise des aspects théoriques et une grande autonomie dans le choix et la mise en œuvre des méthodes statistiques utilisées dans le domaine des sciences de la santé au sens large. Les compétences visées pour master santé publique parcours biostatistique concernent l’élaboration et la mise en œuvre d’enquêtes, la collecte et la gestion des données, le choix et l’utilisation des méthodes statistiques appropriées, la synthèse et la présentation des résultats. A l’issue de la formation, les diplômés du parcours biostatistique doivent : - savoir traduire en termes statistiques un problème posé en termes généraux - savoir concevoir et rédiger un protocole d’étude - savoir extraire un échantillon pour faire de l’inférence statistique dans une population - maîtriser les concepts et les méthodes statistiques et savoir les appliquer - savoir organiser et gérer des données au sein d’une base de données - savoir utiliser les logiciels statistiques SAS et R - savoir rédiger et mettre en forme des rapports - savoir communiquer des résultats et les rendre accessibles aux décideurs.";"Biostatisticien Chargé d'études statistiques dans les sociétés de services de l'industrie pharmaceutique (CRO), dans les organismes de recherche du secteur public, dans les organismes d'administration et de gestion de la santé (InVS, ORS, DRASS, Cire, ...) Responsable d'études cliniques Responsable des études épidémiologiques Chargé de projets en santé publique Directeur de clinique Directeur ou directeur-adjoint d'un établissement du secteur sanitaire et médico-social, d'une maison de retraite, d’un service de soins et/ou d’aide à domicile Cadre ou responsable administratif et financier ou des ressources humaines dans le secteur sanitaire et médico-social Contrôleur de gestion ou responsable qualité dans le secteur sanitaire et médico-social Data Manager dans le secteur sanitaire et médico-social Epidémiologiste dans un organisme de recherche, dans un organisme d'administration et de gestion de la santé au niveau régional, national ou international, dans une société de service prestataire de l’industrie pharmaceutique ou agro-alimentaire Coordonnateur d’atelier santé ville (ASV), de Contrat local de santé (CLS), de plate-forme santé ou santé-social de Contrat de Pays, de structures transversales en éducation thérapeutique du patient ou en éducation pour la santé Coordonnateur de réseau de santé, de réseau santé-précarité, de réseau santé-social, de réseau gérontologique, de Pôle de compétences d’un SREPS Métiers de la prévention dans le domaine santé au travail ou santé environnementale, incluant les fonctions des Intervenants de Prévention en Risques Professionnels, Ergonome, Cadres infirmiers en santé travail, responsable Hygiène-Sécurité-Environnement, Métiers de la recherche dans le champ santé travail ou santé environnement, en particulier épidémiologistes environnementaux et professionnels, ingénieurs d’étude ou de recherche Conseiller méthodologique ou Chef de projet dans un service spécialisé en éducation thérapeutique, en éducation pour la santé ou en Promotion de la santé ou Développement social d’une collectivité territoriale, d’une caisse de sécurité sociale, d’un organ Cadre ou chef de projets au sein d'organismes non gouvernementaux, de programmes de recherche opérationnelle, d'une structure de recherche, d'un bureau d'étude travaillant en santé internationale Médecins/pharmaciens/sages-femmes experts en santé internationale et en pathologies tropicales Consultant ou Conseiller technique en santé publique auprès d'une agence des Nations Unies Chargé d'études dans les secteurs de la prévention, de l'intervention sociale et de la programmation locale des actions de santé Chargé d'étude ou chargé de mission dans les organismes de tarification et de contôle Consultant en évaluation interne et externe dans le secteur sanitaire et médico-social Secteurs d'activité : organismes de recherche, secteur de l'humanitaire (ONG) et des organismes internationaux, fonction publique (hospitalière, d'état ou territoriale) Secteurs d'activité : réseaux promotion/éducation pour la santé, secteur sanitaire et médico-social (public, associatif ou privé), industries pharmaceutiques, sociétés de services en biostatistique, organismes de sécurité sociale Chef de projets dans les entreprises du secteur de l'informatique de santé, les Espaces Numériques Régionaux de Santé (ENRS), les Départements/Services d'Information Médicale des établissements de santé, les laboratoires pharmaceutiques Médecin DIM dans un établissement de santé Conseil en Santé Publique Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire Management et gestion d'enquêtes Recherche en sciences de l'homme et de la société Conseil et maîtrise d'ouvrage en systèmes d'information Études et développement informatique Expertise et support technique en systèmes d'information";"Services à la personne et à la collectivité Support à l'entreprise";"";"Faciliter le développement des connaissances, des capacités et des savoir-faire individuels susceptibles de maintenir et d’améliorer la santé Être capable de travailler de façon collaborative à travers différents secteurs pour influencer le développement de politiques publiques ayant un impact positif sur la santé et réduisant les inégalités de santé Mobiliser des connaissances sur le fonctionnement des systèmes de santé, sur les implications sociologiques de la maladie et ses déterminants, sur les implications socio-économiques de l’état de santé des populations, pour situer l’action de santé publique dans son contexte biomédical, épidémiologique, sociologique et économique Réaliser toutes les étapes d'une recherche en santé publique de la formulation de la question à la valorisation, en passant par l'élaboration du protocole, la collecte, la sauvegarde et l'analyse de données, l'interprétation et la discussion des résultats Concevoir, planifier, organiser et évaluer des politiques et des interventions en santé";"- Bases en biostatistique et plan d'expérience - Modélisation statistique et stratégie d'analyse - Analyse des données de survie - Analyse de données de grande dimension - Analyse de données catégorielles - Méthodes bayésiennes et méthodes numériques pour""";"";"L’accès en deuxième année du Master est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master Santé Publique ou après validation d’un diplôme du domaine correspondant. Il est également ouvert pour certains parcours aux étudiants ayant validé un 2e cycle d’études médicales, pharmaceutiques, odontologiques ou maïeutique, et des UER ou des DU dans les disciplines en rapport avec le parcours. En règle générale, selon les parcours, des prérequis sont nécessaires dans certaines disciplines pour accéder en deuxième année du Master.";"";"" "Ce master qui s’inscrit dans la mention humanités numériques accueille des étudiants, des apprentis mais aussi des professionnels (formateurs, enseignants en activité) qui veulent développer leur carrière dans le domaine du numérique éducatif et de l’apprentissage en ligne. Les besoins en matière de connaissances et de compétences, pour se former dans, par et pour le numérique sont de plus en plus importants dans tous les secteurs d’activité. De plus, les ressources numériques (plateformes, outils, applications, documents…) se développent dans un contexte où l’offre en ligne croît de manière exponentielle. Ce master qui se veut évolutif, dans un monde où la formation s’envisage désormais tout au long de la vie vient en réponse pour former des experts qui pourront accompagner la mise en œuvre, le suivi et le développement de dispositifs numériques éducatifs.";"Master";"Sciences humaines - Social";"Université Bordeaux Montaigne";"Dispositifs numériques éducatifs";"13532043";"Université Bordeaux Montaigne";"2 ans";"ROUISSI Soufiane";"Responsable pédagogique";"soufiane.rouissi@u-bordeaux-montaigne.fr";"GODINEAU Pascal";"Directeur adjoint du CFA";"pascal.godineau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Bureau des masters et des formations professionnelles";"Secrétariat de la formation";"master-stc-isic @ u-bordeaux-montaigne.fr";"Ce master forme des professionnels dans le domaine du numérique éducatif et de l’apprentissage en ligne. Parmi les objectifs principaux, il s’agira de préparer les futurs diplômés à mobiliser les outils et les méthodes pour la conduite de projets numériques et de formation en ligne adaptés en fonction des contextes et des publics. Et de les habituer et les préparer à conduire des projets numériques éducatifs en tenant compte des dimensions éthiques et réglementaires. Il ne s’agit pas de se former à la programmation informatique ou de devenir des spécialistes de haut niveau de technicité spécifique sur un langage de développement ou sur un outil plutôt qu’un autre mais de former des experts ayant une bonne connaissance du secteur du numérique éducatif et en mesure d’échanger avec des spécialistes et d’accompagner et/ou d’encadrer une équipe projet.";"• Chef de projet numérique / E-learning / FOAD • Concepteur et responsable de dispositifs d’apprentissage en ligne • Chef de projet consultant dans le domaine de l’apprentissage en ligne ou en maîtrise d’ouvrage web • Responsable formation à distance • Responsable de formation numérique au sein d’une entreprise ou d’une collectivité. • Chef de projet fonctionnel web • Producteur et gestionnaire de contenus • Responsable de Fab-Lab";"Tous les secteurs qui ont des besoins en matière d’organisation de dispositifs de formation à l’aide du numérique : services de formation interne, collectivités territoriales, espaces et lieux de médiation numérique, institutions de formation ou d’enseignement, prestataires, développeurs d’applications ou de services numériques éducatifs…";"1ère promotion en 2020.";"• Maîtriser les principes des langages de réalisation et de diffusion de ressources et services numériques • Organiser une veille réflexive sur les outils et pratiques numériques • Situer les pratiques numériques actuelles et les perspectives d’évolution • Analyser des besoins, une situation à l'aide de mesures et/ou d'enquêtes • Développer des capacités en médiation numérique (e-éducation, e-muséologie, e-tourisme, e-santé, etc.) • Maîtriser la conception d'activités d'apprentissage et les spécificités de l'apprentissage à distance dans des dispositifs formels et non formels • Accompagner le changement au sein des organisations dans un contexte de déploiement de dispositifs numériques • Développer une culture du numérique au sein d’une organisation, d’un collectif (en termes de mise en place de dispositifs numériques pour la formation)";"Plusieurs projets pluriannuels de recherche contribuent à nourrir les enseignements et le développement d’une posture réflexive chez les étudiants, ainsi que des projets basés sur des commandes réelles et avec des partenaires institutionnels dans divers domaines. La formation est organisée autour d'un tronc commun, d'un bloc transversal et d'un bloc spécifique en fonction des parcours. Certains enseignements peuvent être mis en ligne (pour tout ou partie du cours selon les enseignements concernés). Master 1 Le semestre 1 prévoit les UE (unités d'enseignement) suivantes ayant une durée de 18h à 36h : Gestion de projets numériques (UE1) Outils et applications numériques (UE2) Méthodologie de la recherche en SIC (UE3) Écriture et conception (UE4) Monde professionnel numérique et entrepreneuriat (UE5) Ces UE sont complétées par le bloc transversal (sur toute l'année de master 1) constitué avec l'UE langue (anglais) et l'UE de méthodologie professionnelle (veille, documentation et réseaux professionnels). Le semestre 2 comprend les UE suivantes : Gestion de projets numériques (UE1), Outils et applications numériques (UE2), Dispositifs numériques et technologie éducative (UE3), Normes et standards pour l'apprentissage (UE4), Techniques d'enquêtes et observations en sciences sociales (UE5). Toutes ces UE ont une durée de 30h. Master 2 En 2e année, le semestre 3 est spécifique au parcours et comprend les UE suivantes : Projets d'application (UE1), Outils et environnements numériques (UE2), Projet personnel et professionnel (UE3), Outils et plateformes d'apprentissage en ligne (UE4), Analyse de données et de traces numériques (UE5), Tendances et recherches récentes dans le domaine du numérique (UE6) et l'UE Langue. Le semestre 4 est consacré au stage et au dossier mémoire.";"180h de cours en présence ou en ligne par semestre. 2 à 3 jours au centre de formation selon les semaines Certains cours sont dispensés pour tout ou partie dans un modalité en ligne.";"Master 1, sur dossier. Conditions : être titulaire d’une licence (toutes disciplines) ou être titulaire d’un diplôme français ou étranger (bac+3) admis en dispense. Master 2, sont admis à s’inscrire de plein droit les étudiants de l’Université Bordeaux Montaigne, admis en M1, qui passent en année supérieure dans le même master. Sur dossier pour les autres cas. Conditions : être titulaire d’un M1 et démontrer une expérience et/ou une connaissance suffisante du secteur du numérique éducatif ou être titulaire d’un diplôme français ou étranger (bac+4) admis en dispense.";"Avoir un parcours académique reconnu, une connaissance préalable du domaine (secteur du numérique et/ou de la formation) ou démontrer une réelle motivation pour acquérir et développer des compétences dans le domaine du numérique éducatif. Présenter un projet professionnel en cohérence avec la formation.";"• La formation fait appel au monde professionnel régional et au-delà en comptant dans son équipe pédagogique une variété d'acteurs impliqués : responsable innovation numérique, webdesigner, développeurs d’application, responsable communication digitale... Les entreprises du secteur numérique (aussi bien start-up que des grands groupes) sont impliquées notamment par le biais de partenariats et dans le cadre de projets réels. • La formation s’appuie sur des chercheurs en Sciences de l'information et de la communication de l’équipe de recherche MICA (EA 4426). Le master dispositifs numériques éducatifs s'inscrit particulièrement au niveau de l'axe « Information, Connaissance et Innovation Numérique » (ICIN) du MICA. Les projets de recherche qui y sont menés contribuent à nourrir les enseignements et le développement d’une posture réflexive chez les participants à la formation." "Le master Tourisme parcours Aménagement et Gestion des Equipements, Sites et Territoires touristiques (AGEST) de l’IATU (Institut d’Aménagement, de Tourisme et d’Urbanisme) forme aux métiers de l’encadrement et de la direction d’organismes locaux de tourisme. Il s’appuie sur une mise en œuvre opérationnelle (atelier, stages) d’enseignements théoriques et pratiques. Il se situe dans la continuité de plus de 30 ans de formation à ces métiers au sein de l’IATU.";"Master";"Sciences humaines - Social";"Université Bordeaux Montaigne";"Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques";"";"Université Bordeaux Montaigne";"2 ans";"ESCADAFAL Alain";"Responsable du master";"alain.escadafal@u-bordeaux-montaigne.fr";"ESCADAFAL Alain";"Responsable du master";"alain.escadafal@u-bordeaux-montaigne.fr";"MOREAU Nathalie";"Gestionnaire de formation";"Nathalie.Moreau@u-bordeaux-montaigne.fr";"Le master Aménagement et Gestion des Equipements, Sites et Territoires touristiques est positionné sur le management touristique des territoires. Son programme est destiné à former des directeurs et cadres d’organismes locaux de tourisme, des concepteurs et responsables de la production touristique locale, des chargés de mission en collectivités territoriales, organismes publics et para-publics, associations. Il met l’accent sur les compétences indispensables dans le secteur du tourisme institutionnel, notamment en communication, marketing, gestion, appliquées au développement touristique territorial. La partie consacrée au numérique et à l’e-tourisme a été renforcée, permettant ainsi aux diplômés d'obtenir par équivalence le titre « chargé de projet e-tourisme » d’Offices de Tourisme de France. Des professionnels reconnus dans le secteur du tourisme institutionnel (directrices et directeurs d’Office de tourisme en particulier) sont associés aux enseignements et aux travaux appliqués. Près de 75 % des heures du master 2 sont assurées par des professionnels extérieurs. La MONA (Mission des Offices de tourisme Nouvelle-Aquitaine) est un partenaire essentiel du master. Son directeur est professeur associé à l’IATU et 3 de ses chargés de mission interviennent dans les enseignements. Plusieurs partenariats informels (Département de la Gironde, Région Aquitaine, Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, UCPA, UNAT Aquitaine, …) permettent d’asseoir solidement les travaux opérationnels. L'accent est également mis sur la participation active à des évènements tels que les rencontres du e-tourisme institutionnel à Pau, le colloque annuel de l'UNAT Aquitaine, les Rencontres du Tourisme du Bassin d'Arcachon, entre autres. Outre son implication forte dans le tissu régional, le master AGEST a noué des relations à l’international : participation au programme de coopération décentralisée de la Région Aquitaine avec une province du Nord du Vietnam, réseau francophone d’experts de l’e-tourisme, accord Erasmus avec l’Université de Rome 3,…";"Types d’emplois accessibles : - Directeur ou responsable d'organismes locaux de tourisme - Directeur ou responsable d'exploitation d'équipements touristiques - Chargé d'études/chargé de mission en aménagement et développement touristique - Concepteur de produits touristiques - Chef de projet, chargé de mission tourisme - Chargé de développement local ou territorial - Agent de promotion touristique - Cadre commercial, marketing, communication Codes des fiches ROME les plus proches (5 au maximum) : G1102 Promotion du tourisme local G1301 Conception de produits touristiques K1802 Développement local K1404 Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics";"La très grande majorité des diplômés s’insère dans le tourisme institutionnel, parfois avant même l’obtention du diplôme. Plusieurs d’entre eux ont accédé aux organismes consulaires (Chambre d’Agriculture, Chambre de Commerce et d’Industrie), au secteur para-public, voire au secteur privé (Tours opérateurs, agences réceptives, hébergements). La forte dynamique du réseau d’anciens, avec une association dédiée, une forte présence sur les réseaux sociaux, l’organisation et la participation à des évènements professionnels (rencontres de Brive, rencontres du e-tourisme à Pau,…), contribuent à cette insertion. Par ailleurs, plusieurs diplômés sont créateurs d’entreprise/d’activité, et l’équipe pédagogique soutient ce type d’initiative, notamment dans le cadre du dispositif Entrepreneuriat Campus Aquitaine. En outre, la forte connexion du master avec l’éco-système numérique aquitain est évidemment un facteur favorable à des projets d’entrepreneuriat étudiant.";"-";"Cette formation vise les activités du management touristique des territoires. Son programme est destiné à former aux fonctions de direction d’organismes locaux de tourisme, de conception et de responsabilité de production touristique locale et aux fonctions de chargé de mission en collectivités territoriales et associations. Elle permet d’exercer les activités du secteur du tourisme institutionnel notamment en communication, marketing et gestion appliqués au développement touristique territorial. Elle vise également les activités du numérique et de l’e-tourisme et permet ainsi aux diplômés de postuler directement au titre « chargé de projet e-tourisme » d’Offices de Tourisme de France. A l’issue de la formation, les diplômés sont capables de mobiliser les compétences suivantes : - Connaître les différentes logiques de croissance et de développement des territoires touristiques. - Etre en capacité d’analyser de façon autonome et critique une politique publique du tourisme et cerner les enjeux de projets d’aménagement touristiques - Comprendre et concevoir des dispositifs de tourisme social. Savoir identifier et utiliser les leviers principaux d’une politique et d’un projet touristique durable. - Mobiliser une culture générale sur le fait touristique dans ses composantes historique et sociologique et utiliser ses connaissances des attentes des clientèles dans une perspective d’aménagement et de développement touristique. - Maîtriser l’organisation touristique territoriale pour gérer des partenariats publics privés et animer des programmes de développement touristique. - Connaître les bases de la finance publique : identifier les canaux de financement, savoir lire les comptes d’une collectivité et connaître les bases de calcul des taxes locales. - Avoir une approche de la gestion opérationnelle et financière d’un office de tourisme : savoir lire, analyser et construire les documents de base de la comptabilité et les outils de gestion budgétaire. - Maîtriser la gestion des ressources humaines d’un office de tourisme. Mettre en œuvre un management de la qualité et maîtriser la relation de la structure avec son environnement. - Comprendre et utiliser les mécanismes de la communication des organisations. Intégrer la communication événementielle dans sa stratégie. - Maîtriser les concepts clés et les méthodes essentielles du marketing. Savoir élaborer une stratégie de marketing et de communication touristique adaptée à des clientèles cibles. - Savoir utiliser les outils de l’etourisme pour la création de contenus et la gestion stratégique d’un territoire touristique. - Analyser et exploiter des données statistiques, notamment de l’open data. Concevoir des enquêtes et leur stratégie d’exploitation, mettre en œuvre les outils et méthodes de veille marketing et d’observation du tourisme - Maîtriser la méthodologie de projet touristique. Savoir proposer, faire valider et gérer un projet de territoire ou de structure touristique dans son ensemble.";"En master 1 : Sociologie et économie du tourisme Management de projet et politiques d'aménagement durable Politiques d'aménagement durable Management de projet territorial durable Aménagement touristique durable Communication des organisations - communication web Monde professionnel numérique et entrepreneuriat Anglais Documentation préparation à la recherche et au stage Financement de l'aménagement Financement local Ingénierie financière d'opérations d'aménagement Marketing et gestion Atelier de création et gestion de contenus e-tourisme Gestion data et enquêtes stage - mémoire Anglais Documentation et préparation à la recherche En master 2 : Marketing et communication Marketing de destination touristique stratégies de communication et de promotion promotion marchés étrangers, relations presse communication évènementielle Veille marketing en anglais Techniques d'enquête Observation du tourisme Gestion d'office de tourisme Gestion opérationnelle d'office de tourisme Gestion d'équipe, GRH et formation Animation réseaux d'acteurs, relations avec les élus Management par la qualité Aménagement opérationnel et gouvernance des territoires Structuration des territoires aménagement des espaces publics touristiques politiques publiques d'aménagement touristique analyse financière d'un projet d'équipement partenariats publics privés, délégation de service gestion d'un site touristique d'accueil Stratégies e-tourisme Outils de productivité Préparation à l'insertion professionnelle Atelier de projet touristique Langue Stage projet de fin d'études";"Possibilité de 2 jours/semaine de mi-septembre à fin mars, puis période équivalentes au stage des étudiants en formation initiale.";"La capacité d'accueil de cette filière est de 15 places en Master 1 Admission M1 Sur dossier + entretien L’entrée en M1 est prioritairement ouverte, sur dossier puis entretiens, aux étudiants ayant un bac+3 en aménagement, notamment touristique, ou dans des disciplines qui leur ont permis d’aborder des problématiques touristiques, en particulier par des stages. Les disciplines peuvent être (liste non limitative) : sciences politiques, économie et gestion, géographie, histoire, histoire de l’art, langues, information-communication. Toutefois : • Pour les candidat-e-s n’ayant pas un niveau Bac +3, il est possible d’intégrer le master par validation des acquis professionnels (VAP) s’ils disposent d’expériences professionnelles suffisantes ; • Il est également possible d’obtenir totalement ou partiellement le master par la validation des acquis de l’expérience (VAE). Admission M2 Quelques places sont chaque année ouvertes à l'accès direct en M2 aux titulaires d'un M1. Toutefois : • Pour les candidat-e-s n’ayant pas un niveau Bac +4, il est possible d’intégrer le master par validation des acquis professionnels (VAP) s’ils disposent d’expériences professionnelles suffisantes ; • Il est également possible d’obtenir totalement ou partiellement le master par la validation des acquis de l’expérience (VAE). Sont admis à s'inscrire de droit : Les étudiants de Bordeaux Montaigne, admis au M1, qui passent en année supérieure dans le même master. Sur dossier et entretien pour les autres cas : Les étudiants issus d'autres masters d’aménagement, de tourisme, ou d’autres disciplines pour peu que leur parcours les ait confrontés au tourisme, doivent constituer un dossier de candidature Apoflux. Formation continue, validation des acquis (VAE-VAP) L’organisation des enseignements sous forme de 3 à 4 jours de cours par semaine favorise les parcours en contrat de professionnalisation. Une longue pratique de la Validation des Acquis de l’Expérience ainsi que de l’adaptation aux objectifs de reprise d’étude de personnels des organismes locaux de tourisme, et à des projets personnels de réorientation professionnelle, permet au master AGEST de répondre parfaitement aux attentes de tels publics. Les principaux organismes financeurs de la formation dans le secteur professionnel cible (FONGECIF, AGEFOS PME,…) reconnaissent le master AGEST comme une filière légitime de reprise d’études.";"Licences conseillées : licences aménagement, urbanisme et développement licence géographie licence langues étrangères appliquées licence information-communication ou diplôme français ou étranger (bac+3) admis en dispense NB : il n'y a de place réservée pour aucune licence et de nombreuses autres filières permettent éventuellement l'accès Autres titres : diplôme français certifié par l’État et publié au Journal officiel (niveau 6 selon la nomenclature des diplômes par niveau ou niveau II) diplôme étranger correspondant à un niveau bac + 3 minimum pour les formations non sanctionnées par un diplôme d’État (Diplôme d'Université, DUETI, Diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur non reconnu par l’État...), une demande de validation des études supérieures (VES) est à effectuer en parallèle à la demande d'admission APOFLUX. Licences professionnelles : Conformément aux dispositions de l'article 1 de l'arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle, ""la licence professionnelle est conçue dans un objectif d'insertion professionnelle."" Ainsi, les titulaires d'une licence professionnelle peuvent postuler pour une admission en master . Toutefois ils sont informés que les dossiers des titulaires d'une licence générale sont examinés en priorité.";"• Très forte articulation avec le monde professionnel, en particulier les offices de tourisme et équivalents : le directeur de la Mission offices de Tourisme de Nouvelle A1quitaine est professeur associé et co-dirige le master, plus de 2/3 des heures sont faites par des professionnels • Partenariats forts : Parc Naturel Régional des landes de Gascogne, Région Nouvelle Aquitaine, département de la Gironde, la plupart des grands offices de tourisme de la région, chambres d’agriculture, UNAT, etc. • Ateliers d’application opérationnelle sur des commandes réelles de partenaires, exemples de commandes récentes : Étude d'opportunité pour la création d'une auberge coopérative de quartier à Bordeaux Stratégie marketing post-crise ""tempêtes hiver 2013-2014"" pour l'OT de Médoc Océan Stratégie de rapprochement et de mise en cohérence des OT de Libourne et Saint-Emilion Mise en place du tourisme participatif sur le Bassin d'Arcachon mise en tourisme en réseau de sites patrimoniaux en Médoc création d'une offre de coworkation en Lot et Garonne création d'une conciergerie de destination à Royan développement de l'offre de tourisme social pour l'association Au Mouleau avec St Vincent de Paul (Arcachon) Valorisation touristique de la Ville d'Hiver d'Arcachon Stratégie numérique pour le Pays Ruffécois Mise en tourisme du canal de Garonne • Ouverture à l’international : le master est labellisé « Conférence des Formations d’Excellence en Tourisme », plusieurs accords sont signés ou en négociation avec les Universités de Rome 3 , Macerata (Italie), Girona (Espagne), Iasi (Roumanie), Agadir (Maroc), Siné Saloum (Sénégal) • Participation à des évènements phares, prise en charge par l’université, en particulier les rencontres du etourisme à Pau • Réseau d’anciens actif : réseaux sociaux, association des diplômés et étudiants." "La licence professionnelle MS propose une formation professionnelle pluridisciplinaire sur les thématiques de management du sport. Elle permet d’élargir des connaissances dont le processus a été engagé lors d’un cursus préalable. Elle permettra à l’étudiant lauréat de mettre en œuvre des compétences et d’être directement opérationnel. La finalité est clairement orientée sur une intégration dans la vie active. L’étudiant sera capable de mener une réflexion sur les problématiques de marketing, de communication externe et interne, de mener un projet en intégrant les dimensions financières, juridiques, économiques… et dans cette optique, de prendre des décisions en comprenant l’impact de celles-ci sur la rentabilité de la structure concernée. L’étudiant intéressé par la création d’entreprise aura une connaissance plus précise des éléments à mettre en œuvre pour finaliser son projet.";"Licence Professionnelle";"Sciences humaines - Social";"Université de Bordeaux";"Management des entreprises sportives";"25033517";"IAE Bayonne (UPPA)";"1 an";"SUBRA Frédéric";"";"";"BAUDY Stéphanie";"";"stéphanie.baudy@u-bordeaux.fr";"";"";"";"L'étudiant sera capable de mener une réflexion sur les problématiques de marketing, de communication externe et interne, de mener un projet en intégrant les dimensions financières, juridiques, économiques... et dans cette optique, de prendre des décisions en comprenant l'impact de celles-ci sur la rentabilité de la structure concernée. L'étudiant intéressé par la création d'entreprise aura une connaissance plus précise des éléments à mettre en ½uvre pour finaliser son projet.";"Organisateur d’évènements sportifs Assistant manager de structure sportive Adjoint de direction de structure sportive Agent de développement sportif Gestionnaire de structure sportive et de loisirs Chef de projet sportif et loisirs au sein d’une structure privée Chargé de communication et évènementiel au sein d’une structure sportive";"";"85% taux d'insertion";"";"- Gestion comptable, financière et professionnelle et création d'entreprise - Gestion de projet et projet collectif - Contexte économique des structures sportives - Marketing opérationnel du sport - Négociation commerciale et forces de vente - Informatique";"Un rythme pédagogique en alternance favorisant des temps de présence important chez l'employeur que ce soit pour les alternants ou les stagiaires. Formation en STAPS du lundi au jeudi de septembre à octobre, puis de janvier à mars. Le reste du temps est consacré à l'application en entreprise - contrat de travail chez l'employeur pour les alternants ou stage pour les étudiants classiques (2 fois 6 semaines).";"Titulaire d'un diplôme ou d'un niveau 5 (Bac +2, 120 ECTS) de type L2 STAPS validée, d'un DUT, BTS tertiaire (gestion administration, commercialisation, économie, communication ...) Titulaire d'un Brevet d’État d'éducateur sportif 2ème degré et/ou sportifs de haut niveau Titulaire d'un Brevet d'Etat d'éducateur sportif 1er degré ou brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport avec 3 années d'activités professionnelles attestées";"Dans tous les cas, expérience approfondie dans le secteur du sport (pratique personnelle, associative, responsabilités, stages, études ...), attestée par des pièces justificatives.";"Plus de 50 % interventions sont fait par des Intervenants professionnels en lien avec le Management du Sport 12 semaines de stages pour approfondir le projet professionnel des projets collectifs offrant des applications concrètes des enseignements" "La licence professionnelle forme des cadres des collectivités territoriales et des associations sportives exerçant des fonctions de conception et de développement de projets, de gestion/administration de services sportifs. Cette formation cible spécifiquement des débouchés dans le secteur public territorial, ainsi que dans le secteur associatif (fédérations, ligues, comités, clubs). Les étudiants titulaires de ce diplôme sont préparés aux concours ETAPS/CTAPS (responsable éducateur ou conseiller territorial des activités physiques et sportives).";"Licence Professionnelle";"Sciences humaines - Social";"Université de Bordeaux";"Gestion des Associations et Services Sportifs";"25033517";"Campus de Pessac";"1 an";"";"";"";"BAUDY Stéphanie";"";"stephanie.baudy@u-bordeaux.fr";"";"";"";"L'étudiant sera capable de mener une réflexion sur les problématiques de marketing, de communication externe et interne, de mener un projet en intégrant les dimensions financières, juridiques, économiques... et dans cette optique, de prendre des décisions en comprenant l'impact de celles-ci sur la rentabilité de la structure concernée. L'étudiant intéressé par la création d'entreprise aura une connaissance plus précise des éléments à mettre en ½uvre pour finaliser son projet.";"Agent de développement sportif - Coordonnateur de projet - Conseiller - Gestionnaire - Chargé de mission - Chef de projet - Assistant de direction Développement local Etudes et prospectives socio-économiques Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics";"Services à la personne et à la collectivité Support à l'entreprise";"";"Situer une entreprise ou une organisation dans son contexte socio-économique, identifier les personnes ressources et les diverses fonctions d'une organisation. Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française Connaissance des structures et institutions sportives ou organisations d'événements Maîtriser le cadre juridique, éthique et réglementaire des programmes et des structures concernés par l'intervention en APAS Coordonner et évaluer les programmes de développement sportif territorial";"Semestre 1 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Sciences du sport et de l'éducation physique 3 ECTS Politiques et administrations du sport action publique 15 ECTS Gestion des organisations et des services sportifs 12 ECTS Semestre 2 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Outils de la communication 6 ECTS Projet tutoré 9 ECTS Stage en milieu professionnel 15 ECTS UE BONUS - Liste à choix d'UEs facultatives - Ts sites de formation confondus - 1 UE de 3 ects à choisir stage facultatif ou césure 3 ECTS Entrepreneuriat étudiant 3 ECTS";"";"L’accès à la licence professionnelle en formation initiale est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Cet accès en formation initiale est aussi ouvert aux titulaires d’un DESJEPS et d’un Brevet d’Etat d’Educateur Sportif 2ème degré (BEES 2).";"Une expérience approfondie dans le secteur sportif (pratique personnelle, associative, responsabilités, stages, études…, attestés par des pièces justificatives) est recommandée.";"" "Cette formation poursuit deux objectifs : développer la qualification, renforcer la professionnalisation des acteurs de l’insertion, de l’emploi et de la formation. La compréhension des mécanismes économiques et de formation dont relève l’accès à l’emploi constitue l’axe majeur de la formation proposée.";"Licence Professionnelle";"Sciences humaines - Social";"Université de Bordeaux";"Emploi-Formation-Insertion";"25033216";"Campus Victoire";"1 an";"";"";"";"BAUDY Stéphanie";"";"stephanie.baudy@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Développer la qualification et renforcer la professionnalisation des acteurs de l'insertion, de l'emploi et de la formation en contexte de changement complexe (globalisation, mutations économiques et sociales). Compétences acquises : - Élaborer des parcours d'insertion et/ou de formation clairement articulés en fonction des besoins aux tissus économiques, politiques, culturels et sociaux à l'échelle d'un territoire, - Analyser des situations de travail et de formation. - Comprendre les mécanismes économiques et sociaux - Connaître les grands principes de droit du travail et de la formation professionnelle - Connaître l'environnement économique et financier : concurrence, marchés, croissance, risques, internationalisation, géopolitiques et nouveaux enjeux économiques - Connaître les grands enjeux sociaux du monde contemporain""";"Conseiller en Evolution Professionnelle Conseil en emploi et insertion socioprofessionnelle Conseil en formation Formation professionnelle Coordination pédagogique Assistanat en ressources humaines Développement des ressources humaines";"Services à la personne et à la collectivité Support à l'entreprise";"";"Se situer dans les différentes perspectives d'insertion professionnelle relatives à son champ disciplinaire. Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder Maitriser les techniques de recherche d’emploi (CV et une lettre de motivation; savoir préparer un entretien, se présenter dans différentes circonstances, et valoriser ses compétences et ses expériences par écrit et oralement). Construire son projet professionnel Rédiger un CV";"UE 1 : marchés du travail, analyses socio économiques et nouvelles problématiques de l'emploi UE 2 : analyse du travail : travail, compétences, insertion UE 3 : information, communication sociale & méthodologie de l'entretien UE 4 : projet tutoré et gestion du projet UE 5 : stage et mémoire professionnels UE 6 : ingénierie emploi-formation-compétences UE 7 : politiques publiques et sociologie de la formation UE 8 : fonctions tutorales rapports aux savoirs et aux situations d'alternance UE 9 : projet tutoré et gestion du projet UE 10 : stage et mémoire professionnels";"";"L’accès à la licence professionnelle est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant: en sciences humaines et sociales et/ou dans le champ de l'emploi, de la formation et de l'insertion sociale et professionnelle.";"";"" "La formation a pour objectif de développer une culture de haut niveau qui articule les dimensions professionnelles, scientifiques et technologiques (ingénierie) dans les domaines de la formation en entreprise, de l'innovation pédagogique (université), de la formation et de la diffusion des savoirs dans les champs artistiques et de la santé.";"Master";"Sciences humaines - Social";"Université de Bordeaux";"Responsable Formation Insertion";"13533310";"Campus Victoire";"2 ans";"Mazet Pierre";"";"pierre.mazet@u-bordeaux.fr";"Baudy stéphanie";"";"stephanie.baudy@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Ce parcours forme des professionnels de haut niveau, cadres spécialistes de la formation et de l’insertion (INSEE 372d / ROME M1502). Les étudiants doivent être en situation d’objectiver les fondements et les enjeux des situations professionnelles dans lesquelles ils sont ou seront impliqués, et de situer leur action dans des environnements économiques, politiques et sociaux en constantes mutations. Il s’agit de développer une véritable culture scientifique et pratique, avec la maîtrise des méthodologies adéquates. Les étudiants devront être capables d’élaborer des politiques de formation, au sein de l’entreprise ou de structures publiques ou privées en charge de l’insertion professionnelle des publics en difficulté, basées sur une maitrise de l’ingénierie de formation et des principaux dispositifs règlementaires. Ils auront aussi la capacité de gérer des relations avec les différents acteurs et partenaires professionnels, sociaux et institutionnels. La formation a pour but d’atteindre des objectifs qualifiant et professionnalisant: - Etre capable d’analyser des situations professionnelles en les situant dans les environnements économique, social et politique - Développer une culture scientifique opérante dans les champs concernés (champs socio-professionnels visés par la formation) et une maîtrise pratique des éléments méthodologiques adéquats - Elaborer, opérationnaliser et mettre en oeuvre des politiques de formation et des dispositifs d’insertion";"- Responsable formation - Ingénieur de formation, - Conseil en insertion professionnelle - Conseil en formation - Ressources humaines";"Secteurs de la formation et de l’éducation, de l’orientation, de l’insertion et de l’emploi, de l’économie sociale et solidaire, du social et médico-social…";"Promo 2017 : Taux d’insertion à 6 mois 81 %";"- Être en capacité d'investir ses connaissances et aptitudes dans le cadre d'une mise en situation professionnelle - Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte - Mettre en œuvre les bases d’un projet de recherche : cadrage de la question, problématisation, élaboration d’un premier recueil de données, construction d’une bibliographie évolutive. - Analyser une situation éducative complexe par l’usage rigoureux d’une culture pluridisciplinaire et de transférer de façon pertinente l’usage des concepts d’un champ d’étude à un autre (champ artistique, champ thérapeutique par exemple) - Être capable d’ajuster de façon pertinente un type de méthodologie à un type de problématique et de croiser de façon pertinente différentes méthodes (M1)";"Semestre 1 : Cultures en éducation et formation Formation à et par la recherche État de la recherche Terrains professionnels et de recherches (stage et séminaires) Langages communs - TIC / Ecriture scientifque Semestre 2 : Cultures en éducation et formation Formation à et par la recherche État de la recherche Stage et séminaires de recherche Langages communs - Langues Projet tutoré Semestre 3 : Cadres scientifiques, historiques et sociaux de la formation et de l'insertion Mise en situation professionnelle Environnements et acteurs Séminaires de recherche Langages communs : épistémo / TIC / vie de laboratoire Semestre 4 : Politiques, territoires et cultures Travail de recherche Compétences des acteurs et évaluation des dispositifs Langages communs - Langues";"La formation est organisée de la façon suivante : * Pour le M1, les enseignements se déroulent du lundi au mercredi et pour le M2 le jeudi, vendredi et samedi. * Les enseignements sont repartis sur 26 semaines (15 septembre au 20 décembre ; 15 janvier au 20 avril). * Les examens se déroulent la première semaine de janvier et la première semaine de mai. Une soutenance finale (fin de master 2) est prévue courant septembre. Sur cette période il y a 5 semaines de congés : 1 semaine en octobre, 2 semaines période de Noël, 1 semaine en février et 1 semaine fin avril.";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licence conseillées : Licence - Mention Sciences de l'éducation L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";"" "La formation a pour objectif de développer une culture de haut niveau qui articule les dimensions professionnelles, scientifiques et technologiques (ingénierie) dans les domaines de la formation en entreprise, de l'innovation pédagogique (université), de la formation et de la diffusion des savoirs dans les champs artistiques et de la santé.";"Master";"Sciences humaines - Social";"Université de Bordeaux";"Médition des pratiques et des savoirs";"13533310";"Campus Victoire";"2 ans";"Pierre MAZET";"";"pierre.mazet@u-bordeaux.fr";"Baudy Stéphanie";"";"stephanie.baudy@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Ce parcours forme des professionnels de haut-niveau, cadres et intervenants, spécialistes dans les domaines de l’éducation, du travail social, de la santé, des champs artistiques et du champ universitaire. Il permet d’approfondir et diversifier les connaissances de l’étudiant aux plans épistémologique, méthodologique et professionnel dans les champs socio-professionnels visés. La formation s’appuie sur des enseignements dans les grands domaines de référence en SHS (sociologie et anthropologie de l’éducation, psychologie sociale, histoire, principalement). Elle vise à fournir des ancrages théoriques et des outils méthodologiques, articulant des approches qualitatives et quantitatives, nécessaires à l’élaboration d’un véritable travail de production de connaissances en accordant une place importante à l’analyse et à l’étude des fonctionnements et des transformations des situations éducatives, pédagogiques et des phénomènes culturels. La formation a pour but d’atteindre des objectifs qualifiant et professionnalisant : - Etre capable d’analyser des situations éducatives et des phénomènes culturels en les situant dans les environnements éducatif, social et politique. - Développer une culture scientifique opérante dans les champs visés par la formation et une maîtrise pratique des éléments méthodologiques contribuant à la production des connaissances sur les situations éducatives et les phénomènes culturels - Elaborer et concevoir des dispositifs de médiation entre acteurs, institutions et divers environnements socio-professionnels 2. Parcours « Formation – Insertion » Ce parcours forme des professionnels de haut niveau, cadres spécialistes de la formation et de l’insertion (INSEE 372d / ROME M1502). Les étudiants doivent être en situation d’objectiver les fondements et les enjeux des situations professionnelles dans lesquelles ils sont ou seront impliqués, et de situer leur action dans des environnements économiques, politiques et sociaux en constantes mutations. Il s’agit de développer une véritable culture scientifique et pratique, avec la maîtrise des méthodologies adéquates. Les étudiants devront être capables d’élaborer des politiques de formation, au sein de l’entreprise ou de structures publiques ou privées en charge de l’insertion professionnelle des publics en difficulté, basées sur une maitrise de l’ingénierie de formation et des principaux dispositifs règlementaires. Ils auront aussi la capacité de gérer des relations avec les différents acteurs et partenaires professionnels, sociaux et institutionnels. La formation a pour but d’atteindre des objectifs qualifiant et professionnalisant: - Etre capable d’analyser des situations professionnelles en les situant dans les environnements économique, social et politique - Développer une culture scientifique opérante dans les champs concernés (champs socio-professionnels visés par la formation) et une maîtrise pratique des éléments méthodologiques adéquats - Elaborer, opérationnaliser et mettre en oeuvre des politiques de formation et des dispositifs d’insertion";"- Médiateur social / Médiatrice sociale en milieu scolaire - Chargé / Chargée de médiation interculturelle - Coordonnateur / Coordonnatrice de projet socioéducatif - Médiateur familial / Médiatrice familiale - Conseiller / conseillère médiateur numérique - Ingénieur pédagogique - Ingénieur de formation - Chargé.e de prévention, de promotion et d’éducation pour la santé - Conseiller / conseillère pédagogique";"Services à la personne et à la collectivité Support à l'entreprise";"84 % + 32% poursuite d’étude";"- Être en capacité d'investir ses connaissances et aptitudes dans le cadre d'une mise en situation professionnelle - Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte - Mettre en œuvre les bases d’un projet de recherche : cadrage de la question, problématisation, élaboration d’un premier recueil de données, construction d’une bibliographie évolutive. - Analyser une situation éducative complexe par l’usage rigoureux d’une culture pluridisciplinaire et de transférer de façon pertinente l’usage des concepts d’un champ d’étude à un autre (champ artistique, champ thérapeutique par exemple) - Être capable d’ajuster de façon pertinente un type de méthodologie à un type de problématique et de croiser de façon pertinente différentes méthodes (M1)";"Semestre 1 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Cultures en éducation et formation 6 ECTS Formation à et par la recherche 6 ECTS Etat de la recherche 9 ECTS Terrains professionnels 3 ECTS Langages communs - TIC / Ecriture scientifque 3 ECTS UE obligatoires à choix - Liste à choix d'UE obligatoires - ts sites confondus - 1 UE de 3 ects à choisir Pluridisciplinarité en SHS /Ages de la vie 3 ECTS Pluridisciplinarité en SHS : DISCRIMINATIONS 3 ECTS Semestre 2 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Cultures en éducation et formation 6 ECTS Formation à et par la recherche 6 ECTS Etat de la recherche 9 ECTS Stage 3 ECTS Langages communs - Anglais 3 ECTS Projet tutoré 3 ECTS UE Bonus (UE facultatives) - Liste à choix d'UEs facultatives - Ts sites de formation confondus - 1 UE de 3 ects à choisir Sport points bonus 3 ECTS stage facultatif ou césure 3 ECTS Engagement étudiant 3 ECTS Arts et Sciences 3 ECTS Entrepreneuriat étudiant 3 ECTS Semestre 3 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Cadres scientifiques, historiques et sociaux de l'éducation et de la médiation 3 Formation à et par la recherche 6 ECTS Environnements et acteurs 6 ECTS Séminaires de recherche 9 ECTS Langages communs (statistiques, écriture scientifique) 6 ECTS Semestre 4 Liste d'UEs obligatoires - ts sites de formation confondus Politiques, territoires et cultures 6 ECTS Stage 9 ECTS Compétences des acteurs et évaluation des dispositifs 3 ECTS Séminaires de recherche 9 ECTS Langages communs - Anglais 3 ECTS UE Bonus (UE facultatives) - Liste à choix d'UEs facultatives - Ts sites de formation confondus - 1 UE de 3 ects à choisir Engagement étudiant 3 ECTS Sport points bonus 3 ECTS stage facultatif ou césure 3 ECTS Arts et Sciences 3 ECTS Entrepreneuriat étudiant 3 ECTS";"";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licence conseillées : Licence - Mention Sciences de l'éducation L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat conformément à la délibération n°2017-12 du conseil d’administration : https://www.u-bordeaux.fr/content/download/56422/424525/version/1/file/2017-12_D%C3%A9lib_admission%20M1.pdf] L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";"" "Ce Master de sciences sociales forme en 2 ans (4 semestres) des experts, des cadres et des chercheurs spécialistes des problèmes sociaux et de l’action publique contemporaine à travers 5 parcours dont le parcours Chargé(e) d'études sociologiques.";"Master";"Sciences humaines - Social";"Université de Bordeaux";"chargé(e) d'études sociologiques";"13512311";"Campus Victoire";"2 ans";"";"";"";"BAUDY Stéphanie";"";"stephanie.baudy@u-bordeaux.fr";"";"";"";"Ce parcours est ouvert en contrat d'apprentissage. L’objectif du parcours « Etudes et diagnostics sociologiques » est de dispenser une formation à la fois théorique et pratique aux métiers de la recherche appliquée et de l’intervention en sciences sociales, permettant aux diplômés : 1/ d’acquérir une authentique formation professionnelle ;2/ de répondre aux demandes d’expertises provenant d’administrations, de collectivités publiques et d’entreprises, dans un cadre professionnel soit salarial soit libéral. Cette formation est en prise directe sur la vie sociale, politique et économique locale, à travers les enquêtes, les stages et les intervenants extérieurs professionnels. .Elle offre des compétences répondant aux demandes des entreprises, des administrations, des associations et des collectivités territoriales dans le domaine social : les études de besoins, la réalisation de diagnostics, d’audits et d’enquêtes préalables, l’évaluation de dispositifs et de politiques publiques, les études d’impact, l’aide à la décision et la prospective, le conseil. Elle cherche à répondre aux demandes concernant les relations sociales : médiation, négociation, participation. Enfin, elle cherche à répondre aux demandes qui concernent l’animation de groupes de réflexion ou de travail, la conduite de réunion, l’élaboration de synthèses.";"Conduite d'enquêtes Recherche en sciences de l'homme et de la société Enseignement supérieur Enseignement général du second degré Action sociale Intervention socioéducative Management des ressources humaines Management et gestion d'enquêtes Études et prospectives socio-économiques Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics Assistanat de direction";"Support à l'entreprise Services à la personne et à la collectivité";"";"Développer des compétences relationnelles et communicationnelles permettant de négocier l’accès aux terrains de recherche Savoir déconstruire les catégories ordinaires de pensée (faire un état de l’art, construire une question de recherche, construire un protocole d’enquête, restituer les résultats de recherche à un public de spécialistes et/ou de non-spécialistes). Maîtrise de logiciels d’analyse statistique (Sphinx, SPSS, Xl-stat) et d’analyse textuelle (Alceste, NVivo, Prospero). Maîtriser les grandes constructions théoriques de la sociologie, en saisir la cohérence interne et savoir les lire de façon diacritique Connaître les principes et les règles de la méthode en sciences sociales";"1ère année: Tronc commun (Sociologie générale et spécialisées - initiation - , Langue) et Pré-spécialisation (ateliers de méthodologie quantitative qualitative, cours de spécialisation, travail d'étude et de recherche) 2ème année Parcours Chargé d'études sociologiques : Problèmes sociaux et action publique, Domaines d'intervention, Techniques et outils, Méthodologie du travail et suivi de l'insertion professionnelle, Ateliers de méthodologie, Langue (anglais), Travail d'étude et de recherche (stage et préparation d'un mémoire ou d'un rapport)";"";"L’accès à la première année de Master est ouvert aux candidats titulaires du diplôme national de licence ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Licence conseillées : Licence - Mention Sociologie L’admission dans cette formation soumise à capacité d’accueil se fait sur examen de dossier du candidat. L'accès en deuxième année est ouvert aux candidats titulaires de 60 crédits du Master ou après validation d'un diplôme du domaine correspondant. Étudiants titulaires d'un titre d'accès ou en cours de cycle à l'étranger, toutes les informations sur la page dédiée du site de l'université de Bordeaux.";"";""